Les Aventures de Tintin (Steven Spielberg - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22858
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Les Aventures de Tintin (Steven Spielberg - 2011)

Messagepar AtCloseRange » 25 mars 18, 19:04

Pomponazzo a écrit :Je crois que ce que tu démontres surtout, c'est que les pires carcans sont le plus souvent dans l'oeil de celui qui observe...

Pan dans les dents!
Réponds à ça Alexandre!
Image

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 7123
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Les Aventures de Tintin (Steven Spielberg - 2011)

Messagepar Alexandre Angel » 25 mars 18, 19:08

Image

Avatar de l’utilisateur
Max Schreck
David O. Selznick
Messages : 14789
Inscription : 13 août 03, 12:52
Localisation : Hong Kong, California

Re: Les Aventures de Tintin (Steven Spielberg - 2011)

Messagepar Max Schreck » 28 mars 18, 14:09

Alexandre Angel a écrit :D'abord parce que, pour les raisons évoquées plus haut, Spielberg reste étranger à l'univers d'Hergé.
Les artistes américains ayant, de plus, une difficulté presque pathologique à comprendre une culture qui ne serait pas la leur, en l'occurrence l'imaginaire belge du dessinateur.
Spielberg ne retient du monde d'Hergé qu'une vague enveloppe esthétique, qui fait son effet pendant les dix premières minutes, puis s'étiole, embrigadée au forceps dans le prévisible maelstrom pyrotechnique de rigueur.

C'est pas faux, et on peut considérer que toute adaptation impose des compromis. Je cherche moins une fidélité à l'œuvre d'origine qu'une compréhension. Ma sensibilité l'a trouvée (et on pourrait éventuellement mettre ça sur le compte d'un scénario confié à des Européens).

Alexandre Angel a écrit :Ensuite, je l'ai déjà suggéré, le cinéma en chie des ronds de serviette pour transposer à l'écran l'univers de la BD de manière satisfaisante. Je ne comptabilise aucun chef d'œuvre et les réussites sont modestes et imparfaites (Robert Altman a tout compris à E.C. Segar mais son Popeye peine à s'imposer même si j'adore Shelley Duvall en Olive).

Du coup, je serais curieux de savoir comment tu considères le Dick Tracy de Beatty, que je trouve justement très intéressant dans sa transposition visuelle ?
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 7123
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Les Aventures de Tintin (Steven Spielberg - 2011)

Messagepar Alexandre Angel » 28 mars 18, 15:04

Max Schreck a écrit :Je cherche moins une fidélité à l'œuvre d'origine qu'une compréhension.

Disons que je recherche une fidélité à l'esprit. Altman y est presque parvenu avec Popeye, même si le film est bordélique (mais en même temps, c'est Altman) et sans vrai scénario.

Max Schreck a écrit :Du coup, je serais curieux de savoir comment tu considères le Dick Tracy de Beatty, que je trouve justement très intéressant dans sa transposition visuelle ?

Dans mon souvenir, c'était du boulot séduisant mais l'esprit n'y était pas. La laideur des personnages de la BD était transposée littéralement comme si on se retrouvait dans la cantina de Star Wars. Dick Tracy, Chester Gould, c'est pas ça. On est dans la sécheresse de la série noire, de Dashiell Hammett.
Là encore, la meilleure "adaptation" de Dick Tracy pour moi existe "par la bande" et ce pourrait être ......Miller's Crossing, des Coen. En tous cas, par endroit :mrgreen:
Et puis, Warren Beatty en personne n'a aucun rapport physique avec le personnage. Il faudrait Laurence Tierney.

Avatar de l’utilisateur
Max Schreck
David O. Selznick
Messages : 14789
Inscription : 13 août 03, 12:52
Localisation : Hong Kong, California

Re: Les Aventures de Tintin (Steven Spielberg - 2011)

Messagepar Max Schreck » 28 mars 18, 15:36

Je m'éloigne un peu du topic, mais pour en revenir à l'incompatibilité américaine à s'approprier une culture qui n'est pas la leur, on compte quand même de trop nombreux ratages de la part des réals français qui se sont lancés dans l'adaptation de BD (ces dernières années, le Dupuis Cinematic Universe est quand même une catastrophe).
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...

Avatar de l’utilisateur
hansolo
David O. Selznick
Messages : 12703
Inscription : 7 avr. 05, 11:08
Localisation : In a carbonite block

Re: Les Aventures de Tintin (Steven Spielberg - 2011)

Messagepar hansolo » 18 févr. 19, 10:50

Revu.
Un peu moins enthousiaste que lors des dernières visions; même si ça reste un spectacle de haut vol et que les inventions visuelles et de mise en scène fourmillent.
Ma (légère) déception porte sur quelques détails qui m'ennuient toujours: l'aspect "pataud" de l'adaptation des personnages de Nestor, Dupond(t) et (dans une moindre mesure) Haddock.
Un petit bémol aussi sur la BO de Williams qui, en dehors du thème principal, me semble un peu en "roue libre".

L'enthousiasme de Tintin et la fidélité de l'adaptation de Milou ainsi que la maestria de certaines scènes (la scène d'abordage !!!) fait que le film reste d'une grande qualité et un plaisir de visionnage.
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)