Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar riqueuniee » 10 juin 11, 17:45

OK. Mais vu que le roi habitait à Versailles, certains américains restent attachés au iieu (et à Louis XVI... ). Je me suis un peu mélangée les pinceaux sur ce coup-là.

Avatar de l’utilisateur
wontolla
mon curé chez les forumistes
Messages : 6913
Inscription : 14 mars 10, 14:28
Liste de DVD
Localisation : Bruxelles

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar wontolla » 24 juin 11, 19:29

Strum a écrit :
riqueuniee a écrit :Versailles est d'autant plus emblématique pour les Américains que leur pays est en quelque sorte "né" là (traité de Versailles de 1783). A noter que la famille américaine décrite par Allen (hors Gil, bien sûr) se fiche complètement d'être dans des lieux emblématiques.


C'est HS, mais pour les américains, c'est le Traité de Paris de 1783, celui qui fut signé rue Jacob (il y a encore la plaque), le plus important, me semble-t-il. Aux US, on parle de "Peace of Paris". C'est d'ailleurs seulement le traité de Paris que les représentants des 13 colonies américaines signèrent avec la Grande-Bretagne (le traité de Versailles de 1783 fut signé par la France et la Grande-Bretagne, mais pas par les américains). Versailles n'est pour les touristes américains qu'une attraction touristique française, et à ce titre la famille américaine du film y va, ainsi qu'au Mont-Saint-Michel, et ils ont bien raison ; il n'y a que Gil qui n'est pas intéressé par ces visites car le rêve l'intéresse plus que la réalité. :wink:


LOL. Je lis ce fil après avoir vu le film.

Strum, ton message me fait penser à Gil Pender qui reprend Paul (joué par Michael Sheen dans le film). :wink:

Alligator
Réalisateur
Messages : 6629
Inscription : 8 févr. 04, 12:25
Localisation : Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Alligator » 4 sept. 11, 10:37

Image

http://alligatographe.blogspot.com/2011/09/midnight-in-paris.html

Ce n'est pas que j'y sois allé à reculons mais presque. Je n'avais pas spécialement envie de voir le dernier Allen car depuis plusieurs années je sors systématiquement déçu de la salle, avec cette détestable impression que le maître est trop vieux, tout vide comme une vieille noix desséchée (vous pouvez mettre "couille" à la place, si vous voulez, ça peut amuser) et que pour combler, il radote des trucs déjà traités avec bien plus de finesse comique et de puissance poétique dans ses films précédents.

Mais là, l'opportunité de sortir avec ma belle me tendait les bras. Et finalement, j'ai trouvé ce film quand même plutôt mignon. Non, ce qui est plus proche de la réalité, c'est que j'ai été charmé par la présence d'Owen Wilson, malgré l'espèce de vacuité générale que j'ai cru déceler dans ce conte. Une nouvelle fois, Woody Allen développe un discours somme toute banal sur l'illusion d'un passé plus heureux que le présent. Scoop qui rappelle assez ces platitudes récentes que nous ont assené les derniers films du cinéaste. Impression générale. Manque de recul? Possible. Aujourd'hui, tout cela ne me touche plus. Mais alors plus du tout.

Heureusement qu'il met en scène un personnage attendrissant, un type paumé, émasculé par une harpie sans amour. D'ailleurs, à ce propos, je trouve vraiment dommage là encore qu'un Woody Allen nous serve ce type d'archétype extrêmement souligné. Faut-il que la copine d'Owen Wilson soit à ce point connasse et antipathique pour que le public soit avide de le voir décamper au plus tôt? Peut-on faire une comédie romantique sans ce genre de clichés à notre époque? Est-ce trop demander? J'aurais bien aimé que Woody Allen sorte des sentiers battus, prenne des risques, invente. Ce n'est pas le cas ici. Le maître est fatigué. Bourgeois, sans bohème. Quelques répliques fusent par-ci par-là pour nous rappeler qu'un temps Allen avait autrement plus de mordant. Mais le tranchant de la lame laisse quelque peu à désirer, comme émoussé.

Revenons à Owen Wilson qui nous propose quelque chose de rare, un personnage allénien, plus vrai et poétique que nature. Des intonations, si on les écoute de plus près, ressemblent à celles du metteur en scène mais finalement la petite musique de Wilson semble tellement naturelle, plus proche de lui même que du cinéaste. Et l'on se dit que Wilson fait un meilleur Allen que Woody.

Personnage lunaire, ce petit prince demande à son rêve de lui dessiner l'itinéraire de sa vie. Ce trajet onirique dans le Paris littéraire des années 20 puis de la Belle Époque ne surprend pas, correspondant bien à ce que peut faire Woody Allen. Amusant, jubilatoire. "La rose pourpre du Caire" par exemple était cependant beaucoup plus fort en émotions, c'est le moins que l'on puisse dire. Il n'empêche que le personnage de Wilson a quelque chose, une part d'enfance, peut-être qui touche. Émouvant, attendrissant, il m'a conquis en dépit de la grossièreté des personnages qui l'entourent et le dénigrent.

Le périple littéraire est un peu plus mitigé, drôle mais peut-être que le gag devient par trop redondant. Mention spéciale au rhinocéros de Dali, pour ma part j'ai bien aimé la face illuminée d'Adrian Brody.

Je crois que je vais délaisser les films de Woody Allen dorénavant, me contentant des anciens, plus fins et incisifs. Son cinéma s'est empâté, trop embourgeoisé, manquant d'ouverture, d'audace, de modernité et de pertinence. Par contre, je suivrai volontiers les aventures d'Owen Wilson, un acteur qui commence à compter pour mézigue.

Avatar de l’utilisateur
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Messages : 5653
Inscription : 28 juil. 05, 18:33

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Truffaut Chocolat » 4 sept. 11, 17:33

Alligator a écrit :Faut-il que la copine d'Owen Wilson soit à ce point connasse et antipathique pour que le public soit avide de le voir décamper au plus tôt? Peut-on faire une comédie romantique sans ce genre de clichés à notre époque? Est-ce trop demander?


Ben disons que ce genre de personnages existe vraiment dans la vraie vie... il y en a meme beaucoup !
Apres il a sans doute grossi le trait pour justifier les besoins d'evasion d'Owen Wilson.

Avatar de l’utilisateur
semmelweis
Accessoiriste
Messages : 1688
Inscription : 10 févr. 09, 21:30
Localisation : Bordeaux

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar semmelweis » 10 juin 12, 17:37

Minuit à Paris

Je ne connais pas bien du tout le cinéma de Woody Allen mais j'y vois toujours une certaine superficialité, un coté facile qui me dérange. Donc , j'ai vu cette ballade parisienne sous envie de ma moitié. En fait , le film est un peu comme je l'imaginais. Il traite superficiellement des figures artistiques qu'il convoque sans aller plus loin. Il évite certains clichés sur la France (la baguette, le béret) et montre des Américains plus intéressés par les magasins de luxe qu'à regarder la ville, à la vivre meme. Owen Wilson m'a énormément plu avec ce coté lunaire, reveur faisant de lui le point d'ancrage de la sympathie que j'éprouve pour le film. Mais ça ne va guère plus loin...Allen n'a pas grand chose tirer de sa venue en Europe malheureusement. Vicky Cristina Barcelona l'avait d'ailleurs démontré. Il reste donc Match Point qui m'avait surpris dans la violence et le cynisme dont il faisait preuve. J'essaierai d'autres Allen mais ce film n em'aide pas à retirer l'image assez boursouflé, égocentrique du cinéma du réalisateur new yorkais. 6/10

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22828
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar AtCloseRange » 10 juin 12, 17:40

semmelweis a écrit :Minuit à Paris

Je ne connais pas bien du tout le cinéma de Woody Allen mais j'y vois toujours une certaine superficialité, un coté facile qui me dérange. Donc , j'ai vu cette ballade parisienne sous envie de ma moitié. En fait , le film est un peu comme je l'imaginais. Il traite superficiellement des figures artistiques qu'il convoque sans aller plus loin. Il évite certains clichés sur la France (la baguette, le béret) et montre des Américains plus intéressés par les magasins de luxe qu'à regarder la ville, à la vivre meme. Owen Wilson m'a énormément plu avec ce coté lunaire, reveur faisant de lui le point d'ancrage de la sympathie que j'éprouve pour le film. Mais ça ne va guère plus loin...Allen n'a pas grand chose tirer de sa venue en Europe malheureusement. Vicky Cristina Barcelona l'avait d'ailleurs démontré. Il reste donc Match Point qui m'avait surpris dans la violence et le cynisme dont il faisait preuve. J'essaierai d'autres Allen mais ce film n em'aide pas à retirer l'image assez boursouflé, égocentrique du cinéma du réalisateur new yorkais. 6/10

Ce qui serait pas mal pour te faire une meilleure idée, ce serait de regarder ses grands films.
Généralement, ça aide...
Image

Avatar de l’utilisateur
semmelweis
Accessoiriste
Messages : 1688
Inscription : 10 févr. 09, 21:30
Localisation : Bordeaux

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar semmelweis » 10 juin 12, 17:43

AtCloseRange a écrit :
semmelweis a écrit :Minuit à Paris

Je ne connais pas bien du tout le cinéma de Woody Allen mais j'y vois toujours une certaine superficialité, un coté facile qui me dérange. Donc , j'ai vu cette ballade parisienne sous envie de ma moitié. En fait , le film est un peu comme je l'imaginais. Il traite superficiellement des figures artistiques qu'il convoque sans aller plus loin. Il évite certains clichés sur la France (la baguette, le béret) et montre des Américains plus intéressés par les magasins de luxe qu'à regarder la ville, à la vivre meme. Owen Wilson m'a énormément plu avec ce coté lunaire, reveur faisant de lui le point d'ancrage de la sympathie que j'éprouve pour le film. Mais ça ne va guère plus loin...Allen n'a pas grand chose tirer de sa venue en Europe malheureusement. Vicky Cristina Barcelona l'avait d'ailleurs démontré. Il reste donc Match Point qui m'avait surpris dans la violence et le cynisme dont il faisait preuve. J'essaierai d'autres Allen mais ce film n em'aide pas à retirer l'image assez boursouflé, égocentrique du cinéma du réalisateur new yorkais. 6/10

Ce qui serait pas mal pour te faire une meilleure idée, ce serait de regarder ses grands films.
Généralement, ça aide...


Oui, c'est assez logique :mrgreen: .Donc Manhattan, Annie Hall...

Avatar de l’utilisateur
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Messages : 23226
Inscription : 19 janv. 06, 15:33
Localisation : Californie, années 50

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar ed » 10 juin 12, 17:44

Ceci dit, quand on s'est fait une idée sur son cinéma de ce type (notamment le "égocentrique"), j'ai peur qu'on ne voit plus que ça, y compris dans ses excellents films.
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image

Avatar de l’utilisateur
semmelweis
Accessoiriste
Messages : 1688
Inscription : 10 févr. 09, 21:30
Localisation : Bordeaux

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar semmelweis » 10 juin 12, 17:51

ed a écrit :Ceci dit, quand on s'est fait une idée sur son cinéma de ce type (notamment le "égocentrique"), j'ai peur qu'on ne voit plus que ça, y compris dans ses excellents films.


J'ai juste l'impression que les films que j'ai vu de Allen occulte la réalité. Ils sont tournés vers des problématiques très personnelles du cinéaste qui ne me parlent pas toujours. Hollywood Ending m'avait pas mal irrité sur ce point mais ce n'est pas un jugement définitif car je suis novice chez ce cinéaste contrairement à d'autres :mrgreen: .
Au fait, ça fait plaisir de se revoir ed :D .

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8440
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Strum » 10 juin 12, 17:57

semmelweis a écrit :J'ai juste l'impression que les films que j'ai vu de Allen occulte la réalité. Ils sont tournés vers des problématiques très personnelles du cinéaste qui ne me parlent pas toujours. Hollywood Ending m'avait pas mal irrité sur ce point mais ce n'est pas un jugement définitif car je suis novice chez ce cinéaste contrairement à d'autres :mrgreen: .
Au fait, ça fait plaisir de se revoir ed :D .


Avec Le Sortilège du Scorpion de Jade, Hollywood Ending est à mon avis le plus mauvais film d'Allen. Comme le dit Atclose, tu devrais voir les grands films d'Allen, qui n'ont rien de superficiel, ni d'égocentrique, pour t'en faire une meilleure idée. Pour commencer, je te conseillerais Crime et Délits.

Avatar de l’utilisateur
semmelweis
Accessoiriste
Messages : 1688
Inscription : 10 févr. 09, 21:30
Localisation : Bordeaux

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar semmelweis » 10 juin 12, 18:04

Strum a écrit :
semmelweis a écrit :J'ai juste l'impression que les films que j'ai vu de Allen occulte la réalité. Ils sont tournés vers des problématiques très personnelles du cinéaste qui ne me parlent pas toujours. Hollywood Ending m'avait pas mal irrité sur ce point mais ce n'est pas un jugement définitif car je suis novice chez ce cinéaste contrairement à d'autres :mrgreen: .
Au fait, ça fait plaisir de se revoir ed :D .


Avec Le Sortilège du Scorpion de Jade, Hollywood Ending est à mon avis le plus mauvais film d'Allen. Comme le dit Atclose, tu devrais voir les grands films d'Allen, qui n'ont rien de superficiel, ni d'égocentrique, pour t'en faire une meilleure idée. Pour commencer, je te conseillerais Crime et Délits.


C'est noté :wink:

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22828
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar AtCloseRange » 10 juin 12, 18:04

Strum a écrit :
semmelweis a écrit :J'ai juste l'impression que les films que j'ai vu de Allen occulte la réalité. Ils sont tournés vers des problématiques très personnelles du cinéaste qui ne me parlent pas toujours. Hollywood Ending m'avait pas mal irrité sur ce point mais ce n'est pas un jugement définitif car je suis novice chez ce cinéaste contrairement à d'autres :mrgreen: .
Au fait, ça fait plaisir de se revoir ed :D .


Avec Le Sortilège du Scorpion de Jade, Hollywood Ending est à mon avis le plus mauvais film d'Allen. Comme le dit Atclose, tu devrais voir les grands films d'Allen, qui n'ont rien de superficiel, ni d'égocentrique, pour t'en faire une meilleure idée. Pour commencer, je te conseillerais Crime et Délits.

Voilà. Dans les Allen des années 80, il y a peu de risques de se tromper.
Image

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7813
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Eusebio Cafarelli » 10 juin 12, 23:02

Revu le début du film, pas tenu plus loin que le premier voyage dans le temps, et je ne retire rien à ce que j'ai écrit p. 6 !
Image