Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19081
Inscription : 24 août 05, 14:28

Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Major Tom » 12 mai 11, 00:05

Image


Pierre Murat a parlé de ce film comme d'un "chef-d'œuvre". Ça m'embête un peu d'être d'accord avec le critique le moins crédible de la profession aux yeux de la majorité des cinéphiles d'ici :P et si ça se trouve, je vais peut-être me retrouver seul sur ce coup-là quand les allergiques au cinéma de cher bon vieux Woody iront quand même tenter leur chance et ramèneront leur critique pleine de bon sens. Cette méfiance du fan à la sortie du film devrait d'ailleurs éveiller leurs soupçons et ils auront raison: non, je ne crois pas que ce film vous réconciliera pas avec son cinéma. :) Bien sûr il reste égal à lui-même, avec un peu plus de moyens cette fois (j'ai lu que ça fait un petit moment qu'il espérait tourner en France, ce Midnight In Paris qui demandait alors un trop gros budget). Mais cette fois, il n'est plus question de fonds de tiroirs comme pouvaient l'être, officiellement, Whatever Works (que j'ai aimé) ou, comme je l'imagine, pour Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu (je l'ai ressenti ainsi, plusieurs débuts ou parties d'histoires assemblés entre eux pour former un seul film). Ici, Allen met en scène un fantasme, son propre fantasme de Paris. C'est une vision caricaturale, américaine... bref fantasmée quoi, mais souvent très drôle. L'idée de base (je n'étais absolument pas au courant du pitch et donc vous laisse aussi la surprise, si vous n'avez pas déjà été curieux à ce sujet) m'a énormément plu. À un certain stade, je craignais d'être déçu par la fin. Mais il n'en fut rien et la conclusion est très belle, en plus d'être une réponse tout à fait juste par rapport à un des grands débats actuels du forum. Bref, ces quelques mots simplement pour dire que c'est le plus beau film que j'ai vu de l'année pour l'instant. Je me suis peut-être un peu "identifié" au protagoniste, en tout cas j'ai rêvé d'être emmené avec lui. J'ai donc été très touché par cette histoire, par les personnages, et l'ai vraiment adoré de bout en bout. Il me tarde déjà de le revoir ; ce sera faire comme Gil et reprendre rendez-vous avec un autre monde...
Le meilleur Woody Allen depuis Match Point.


Image
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Jack Griffin
Goinfrard
Messages : 12006
Inscription : 17 févr. 05, 19:45

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Jack Griffin » 12 mai 11, 08:28

Pas vu le film mais ça m'ecoeure de voir toujours ce paris de Disneyland dans certains films américains et je suis un peu attristé qu'Allen y plonge tête baissée (alors qu'il a pu représenter new york de façon plus crue). Ce Paris existe oui, mais il est detestable, bling bling. On dirait une oeuvre de riche fait pour les riches, retraités américains de préférence. Rien que de voir l'Hotel le meurice sur la photo ça me file des boutons, non mais franchement...Tourner à Paris pour ça.

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9767
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Gounou » 12 mai 11, 08:44

Jack Griffin a écrit :Pas vu le film mais ça m'ecoeure de voir toujours ce paris de Disneyland dans certains films américains et je suis un peu attristé qu'Allen y plonge tête baissée (alors qu'il a pu représenter new york de façon plus crue). Ce Paris existe oui, mais il est detestable, bling bling. On dirait une oeuvre de riche fait pour les riches, retraités américains de préférence. Rien que de voir l'Hotel le meurice sur la photo ça me file des boutons, non mais franchement...Tourner à Paris pour ça.

C'est une vision de cinéma, fantasmée et synthétique d'une idée de cadre romantique, comme dans Un Américain à Paris ou encore Victor Victoria, qui n'est certes pas celle de la majorité des cinéastes français depuis cinquante ans , ni celle des français tout court (surtout les pro Nouvelle-vague étrangement :mrgreen: )... mais celle d'un Woody Allen bien américain qui, contrairement à ce que tu dis, filme souvent New York d'une façon qui ne concerne qu'une certaine classe d'américains. Nous français, amateurs de son cinéma, ne lui en avons jamais tenu rigueur... le deal de cette univers est un tout, visuel, culturel, conceptuel qui est fidèle à une vision d'artiste... et puis je doute que la vision de ce Paris s'en tienne au cliché pour le cliché que l'on entrevoit dans la bande-annonce... et j'ai hâte de le vérifier !
Un peu comme le Barcelone de Vicky, Christina, Barcelona sur lequel pas mal de spectateur français ont semble-t-il buté pour "abus de cliché", sans les mettre en perspective avec le propos du film. C'est dommage je trouve
Image

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22108
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar cinephage » 12 mai 11, 08:49

Le fait est que les Américains qui viennent visiter Paris sont plus souvent des personnes à haut revenu que des prolétaires pur jus. La France est une destination "chic", et couteuse.
Après, les Américains ont généralement de la France une image qui est différente de celle d'un habitant de Garges les Gonesses ou de lieux "neutres", éloignés du Pont des arts, du Louvres, des Champs Elysées, ou de tout ce qui pour eux fait de Paris Paris.

Woody Allen étant américain, ayant probablement des moyens et séjournant certainement plus souvent dans de grands hotels que dans des Formule 1, je préfère qu'il parle de ce qu'il connait, comme à son habitude, plutôt que d'essayer un film social, dans lequel il ne serait pas du tout à sa place (tu n'aurais pas hurlé avec Carla Bruni travaillant dans une usine d'assemblage ??).
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Player
Stagiaire
Messages : 89
Inscription : 22 avr. 09, 19:41

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Player » 12 mai 11, 10:16

Tout à fait. Et je vois pas pourquoi Allen serait tenu de représenter tous les aspects de Paris. Les beaux quartiers de Paris sont détestables ? Ah bon.

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9445
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Miss Nobody » 12 mai 11, 11:11

Minuit à Paris

Image
« Minuit à Paris » est une comédie très rafraîchissante qui semble, une fois encore, être le reflet de l'intériorité de son auteur, lui aussi en quête d'inspiration dans un Paris de fantasme. La grande idée du scénario, qui fait basculer le film très rapidement dans une dimension résolument fantastique (et qu'il est préférable de ne pas révéler afin de ne pas gâcher le plaisir de la découverte), est vraiment brillante. A la fois originale et inattendue, elle donne à Woody Allen le loisir d’exercer sa verve et son humour, tout en rendant de beaux hommages aux artistes qui lui sont chers. Cependant, la mécanique finit par tourner un peu à vide, la magie s’estompe dans la répétition, et une pointe d'ennui se fait sentir à mi-parcours. Heureusement, avant que l’on ait eu le temps de lever les yeux au ciel, la conclusion nous remet sur les rails ; l’intrigue se dénoue par une morale pleine d'optimisme qui nous invite à apprécier coûte que coûte le monde dans lequel on vit, puis, sous la pluie de Paris, surgit un bel happy-end, romantique à souhait.

Woody Allen a su éviter avec finesse et beaucoup de second degré, de plonger dans le Paris de carte-postale que la bande annonce laissait entrevoir. Il retourne au contraire joliment les clichés, un peu démodés, d'un Paris lumineux, intellectuel, avant-garde, dans un rêve éveillé très sympathique.
Néanmoins, si le film est toujours agréable, il s’étire un peu en longueur, et ne parvient finalement jamais à se hisser au delà de nos attentes. Le casting international, où se côtoient entre autres Marion Cotillard, Michael Sheen, Adrian Brody, Gad Elmaleh et bien sûr Carla Bruni (dans un tout petit rôle), est surprenant, mais finit par ressembler à un grand inventaire, tout comme la ribambelle d’artistes, tous plus géniaux les uns que les autres, qui se croisent dans l'esprit de Gil. En outre, le film, comme souvent chez Allen, demande un certain bagage culturel, et prend par conséquent le risque de snober un peu le spectateur noyé de références.

Mais finalement, comme Woody Allen est un réalisateur qui prend plaisir à faire le cinéma qu'il aime, à déclarer sa flamme à la ville qu'il aime, et comme il le fait avec légèreté et intelligence, l’impression d’ensemble reste un grand ravissement. Le réalisateur est encore en forme, et ne manque toujours pas d’inspiration !

7/10

Bien que le film soit à mon avis plutôt mineur, j'invite tout ceux qui craignent de ce nouveau Allen un ramassis de cliché avec des personnages riches et insupportables, de tenter le coup. J'avais les mêmes appréhensions, et j'ai été tout de même agréablement surprise.

En outre, à mon avis, il faut éviter au maximum de lire des papiers sur le film (et notamment celui de Télérama, qui comme d'hab, raconte toute l'histoire), pour mieux se laisser surprendre.
Dernière édition par Miss Nobody le 13 mai 11, 14:56, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13033
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Demi-Lune » 12 mai 11, 11:18

Alors... personne ne parle de la prestation de Carla Bruni ? :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19081
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Major Tom » 12 mai 11, 11:31

Demi-Lune a écrit :Alors... personne ne parle de la prestation de Carla Bruni ? :mrgreen:

C'est plutôt bon signe, tu ne crois pas? :)

Elle fait trois courtes apparitions, rien d'exceptionnel (elle ne dévoile pas non plus un grand jeu, elle joue une guide touristique). La première fois on peut grimacer mais les autres, j'avais oublié qui elle était, plongé dans le film. Le reste de la distribution est parfaite.
Owen Wilson est génial sinon.
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9445
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Miss Nobody » 12 mai 11, 11:37

Demi-Lune a écrit :Alors... personne ne parle de la prestation de Carla Bruni ? :mrgreen:


Il n'y a pas grand chose à dire. Carla Bruni n'est pas une actrice, et visiblement, elle en a conscience. Elle fait preuve de modestie en décidant de se faire très discrète: au lieu d'en faire trop, elle en fait le moins possible... du coup, même si son jeu n'est pas brillant, ça passe. Elle ne fait que de toute petite apparition en plus... pas de quoi en faire un foin, donc.
D'autant que dans le film, il y a quelques autres apparitions éclairs de personnes qui jouent encore plus mal (la vendeuse de bijoux, et la nana dans le cabaret Belle Epoque, notamment)! :o

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19081
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Major Tom » 12 mai 11, 12:13

Les premières critiques sont très élogieuses. Ça me rassure. :D
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19081
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Major Tom » 12 mai 11, 12:15

Jack Griffin a écrit :Pas vu le film mais ça m'ecoeure de voir toujours ce paris de Disneyland dans certains films américains et je suis un peu attristé qu'Allen y plonge tête baissée (alors qu'il a pu représenter new york de façon plus crue). Ce Paris existe oui, mais il est detestable, bling bling. On dirait une oeuvre de riche fait pour les riches, retraités américains de préférence. Rien que de voir l'Hotel le meurice sur la photo ça me file des boutons, non mais franchement...Tourner à Paris pour ça.

« Est-ce que Woody Allen pense aux smicards français ? Aux chômeurs français ? Aux Français qu'on qualifie selon leurs origines religieuses comme au temps glorieux de Pétain ? » s'interroge Robert Guédiguian dans Libération d'aujourd'hui, ajoutant qu'il n'ira pas voir le film où joue l'épouse du président. Aux questions, Minuit à Paris semble apporter une réponse plutôt négative : à l'image de la luxueuse suite de l'hôtel Bristol où habitent les héros de Minuit à Paris, Owen Wilson et Rachel McAdams, il est clair que l'ami Woody ne s'intéresse pas beaucoup à la France réelle - sauf à voir son film comme une satire des Américains ultra-riches, ce qu'il est en partie (quelques répliques assez drôles sur l'extrême-droite républicaine). Mais c'est aussi son droit de faire du cinéma non engagé. De là à le boycotter à cause de la présence de Carla B.... Ce sera le choix de chacun, sans que je voie très bien en quoi ce serait un acte politique d'une quelconque utilité.
(Aurélien Ferenczi)
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13033
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Demi-Lune » 12 mai 11, 12:26

Je crois que c'est effectivement un faux procès que d'attaquer Allen sur la non-représentativité de ce film (que j'irai sans doute voir) voire même plus largement de son cinéma, qui présente toujours le même microcosme intellectuel new-yorkais que les critiques, en d'autres temps, ont reproché d'être chaque fois unicolore... Allen a eu l'occasion d'expliquer que son cinéma et incidemment les histoires qu'il raconte traduisent ce qu'il connait le mieux. Il ne s'aventurera jamais à écrire quelque chose sur un univers ou une frange qu'il ne maîtrise pas. Dans les entretiens avec Stig Bjorkman, il indique plusieurs fois qu'il aime beaucoup Paris pour la ressemblance cosmopolite qu'elle entretient avec sa New-York chérie. En ce sens, je ne suis pas étonné que Minuit à Paris dépeigne apparemment une image idéalisée voire amoureuse de la capitale. C'est le contraire qui aurait été surprenant, non ?

Avatar de l’utilisateur
styx
Doublure lumière
Messages : 646
Inscription : 29 janv. 11, 16:28

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar styx » 12 mai 11, 12:45

Seul Eastwood à su rendre à la fois le réalisme et la magie de Paris, et ses présentatrices de télé avec une choucroute année 80 sur la tête qui écrivent des livres sur François Mitterand, dans "Hereafter" :mrgreen:

Code : Tout sélectionner

Check out how I made the Ultimate Burger in the entire world! The "Hurricane" Burger!

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9767
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Gounou » 12 mai 11, 12:51

Major Tom a écrit :Les premières critiques sont très élogieuses. Ça me rassure. :D

De messages en messages, tu me sembles quand même bien peu sûr de ton goût concernant ce film... what's wrong ? :|
Image

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19081
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Minuit à Paris (Woody Allen - 2011)

Messagepar Major Tom » 12 mai 11, 13:05

Gounou a écrit :
Major Tom a écrit :Les premières critiques sont très élogieuses. Ça me rassure. :D

De messages en messages, tu me sembles quand même bien peu sûr de ton goût concernant ce film... what's wrong ? :|

:shock: Je lui ai mis 10/10 et je pense sérieusement à remplacer L'Homme qui tua Liberty Valance par ce film en film du mois, ça ne te suffit pas? :lol:
Ce qui me faisait plutôt peur était la recrudescence des messages à la Jack Griffin, qui boycottent le film car inquiets de voir qu'on ose en 2011 évoquer un monde de riches à la Sofia Coppola (sauf que Woody ne parle pas des "pauvres" riches et leur vie insipide, mais il s'en moque un peu comme dans Match Point en fait), plutôt que d'évoquer la vraie vie, celle des clodos qui font la manche dans le métro ou des horaires des caissiers de Gibert, tout un autre programme. :D
Dernière édition par Major Tom le 12 mai 11, 13:12, édité 2 fois.
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours