The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13027
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar Demi-Lune » 31 mars 11, 12:14

Ou de l'inutilité totale de faire un remake à partir d'un film français sympathique et distrayant, mais guère fameux (Anthony Zimmer de Jérôme Salle)... Là où Salle réussissait quand même à poser une ambiance assez envoûtante et délivrait une mise en scène intéressante, l'Allemand von Donnersmarck confirme à mes yeux les faiblesses de sa technique, qui ne cherche jamais à s'élever plus haut que la simple mise en images scolaire. Au moins, il nous épargne les tremblements de caméra hystériques, c'est toujours ça de gagné. Mais revenons à l'ambiance... c'était pour moi la qualité principale d'Anthony Zimmer, objet hitchcockien et élégant qui, du moins pendant une heure, savait ménager un bon suspense dans une économie, une distance glacée, une imagerie sophistiquée mais pas appuyée, qui étaient plutôt plaisants. Même si son issue était prévisible, le scénario restait agréable et ne se faisait jamais doubler par le tandem Attal/Marceau (qui, à côté de leurs avatars américains, paraissent nettement plus "réalistes"...). The Tourist, ce n'est rien de tout cela ; c'est, fondamentalement, un pur film de stars bâti autour de leur badinage ennuyeux et emballé dans une glamourisation barbante, avec Venise de carte postale et photographie lourdement léchée. Le scénario n'est plus qu'un prétexte à une mise en valeur presque grotesque du tandem amoureux : le couple d'acteurs semble constamment prendre la pose comme des mannequins, se devant d'instaurer une alchimie qui n'arrivera jamais, tant Depp, et non son personnage, semble tétanisé par l'attraction animale de Jolie, laquelle apparaît aussi maniérée et étudiée dans ce film que Carla Bruni dans la vraie vie. The Tourist se veut décontracté (il ajoute des touches d'humour qui tombent sans cesse à plat) et sophistiqué, il n'est jamais que lourd, totalement désincarné, formaté pour le public américain - on prend bien le temps d'expliquer, pour que personne ne soit jamais perdu, et on se permet même un symbolisme pachydermique (Janus :roll: ). L'ensemble se suit sans trop d'ennui, mais c'est insipide et vite oublié.

Profondo Rosso a écrit :The Tourist de Florian Henckel von Donnersmarck
Un remake plutôt réussi du film français "Anthony Zimmer". L'original malgré son pitch attrayant donnait dans le sous Hitchcock sauce TF1 pas très attrayant et cette relecture le surclasse en tout point. la première moitié est très bonne avec Pearce en ombre mystérieuse et insaisissable, la séduction entre Johnny Depp emprunté et une Angelina Jolie mystérieuse et élégante. C'est vraiment elle qui tire son épingle du jeu avec ce personnage courant après un amour chimère et soudainement émue par un type aussi attachant qu'insignifiant. Florian Henckel von Donnersmarck délivre une réalisation d'une belle élégance dans un Venise de rêve et la bande son splendide de James Newton Howard confère un indéniable aspect classieux et léché au film. Seul problème surtout quand on a vu l'original, Johnny Depp même en monsieur tout le monde a un peu trop de prestance et d'allure (même s'il retrouve par intermittence ses mimiques de Jack Sparrow) pour le rôle et du coup
Spoiler (cliquez pour afficher)
le twist final se devine assez vite quand dans l'original le côté terre à terre de Yvan Attal laissait un peu plus de place à la surprise
. Du coup la seconde partie fait preuve d'un petite décontraction et second degré qui casse un peu l'élégante froideur du début, pas désagréable mais malgré ses gros défauts "Anthony Zimmer" tenait son rang de thriller jusqu'au bout. Par contre nouveau charisme (ils ont vraiment magnifiés et mis en valeur) alchimie et émotion, l'histoire d'amour entre Depp et Jolie est autrement plus poignante surtout pour la comparaison entre Sophie Marceau et Angelina Jolie. 4/6


nobody smith a écrit :THE TOURIST de Florian Henckel Von Donnersmarck
Alors là je pige pas trop la finalité de ce remake. Non parce que si l’idée c’était de faire une production hollywoodienne qui ressemble à un téléfilm, le plaisant film de Jérôme Salle se suffisait amplement. En dépit d’un effort de mondialisation assez épatant (résumons, il s’agit du remake d’un film français par un major américain avec un réalisateur allemand et dont l’action a été transposés à Venise), the tourist brille par son exécution dans une banalité confortable. Agréable à suivre même si on a vu l’original, le film souffre d’un “visuel chic” qui n’est pas à la mesure du degré d’éclat attendu pour une telle réinvestiture. Anthony Zimmer composait avec ses moyens pour offrir une mise en scène assez attrayante. The tourist arrive à peine au même résultat avec un budget qu’on peut soupçonner plus confortable. Saupoudré de fautes de goût assez incroyables (la poursuite en bateau aussi palpitante que du Derrick), le remake a surtout le mérite d’offrir un cast assez sympathique. Je ne pense pas tant au couple Jolie/Depp qu’à des seconds rôles aussi prestigieux que sous-exploité que ce soit Timothy Dalton ou Rufus Sewell qui fait ni plus ni moins qu’un figurant. Du talent gâché en gros, ce qui résume assez bien l’état de ce tourist.


Nestor Almendros a écrit :THE TOURIST de Florian Henckel von Donnersmarck

Quelle douche froide! Ce second film du réalisateur de l'excellent LA VIE DES AUTRES me fait tomber de bien haut. Je n'avais pas détesté ANTHONY ZIMMER, contrairement à certains ici, et je me réjouissais que quelqu'un de talentueux se colle à son remake, espérant comme d'habitude voir les erreurs gommées et le potentiel décuplé. Malheureusement, ma préférence restera au film de Jérôme Salle...

Quel manque d'ambition, tout d'abord. L'original français était une sorte d'exercice de style élégant et potentiellement intéressant. THE TOURIST est une baudruche plombée par un second degré nauséeux qui fait très rapidement dégonfler l'ensemble. Je comprends quelque part la volonté de ressuciter les thrillers élégants et populairesdu temps jadis, comme on pouvait en faire dans les années 50 ou 60. J'ai plusieurs fois pensé à des films comme CHARADE (Stanley Donen) dont ce TOURIST semble vouloir suivre la trace. Mais il ne le fait que de très loin, et bien maladroitement. Car le film apparait dès sa première séquence comme une vaste blague décontractée. Le suspense est vaporeux, l'action peu crédible: la filature des policiers français est tellement ridicule qu'on ne peut prendre au sérieux le reste de l'intrigue (celle, plus tard des mafieux russes - autre cliché bien lourd - et des policiers en bateau vaut aussi son pesant de cacahuètes...). Prenons également l'exemple de la musique illustrative et de l'ambiance (qui déborde souvent vers la comédie) pour cerner en quelques instants les enjeux du scénario et du film. On ne cherche plus le bel ouvrage: on est dans la séduction du pauvre, le clinquant basique, pour servir une soupe facile et digeste au spectateur endormi qui n'a pas besoin de cerveau pour comprendre. Le film est clairement destiné aux ménagères peu loquaces du dimanche soir. Navrant de la part de Johnny Depp (qui n'est certes plus à quelques erreurs de parcours près) et surtout de la part de Florian Henckel von Donnersmarck qui se fourvoie lamentablement dans cet opus qui contraste de façon sidérante avec son premier film. Angelina Jolie, devenue l'égérie d'une époque où le plastique est roi, confirme cette filiation avec une prestation poseuse et sans vie.

Poubelle!


Rockatansky a écrit :Déjà que je le trouvais un peu surestimé comme réalisateur, ça ne va pas me convaincre d'aller voir son film.


Demi-Lune a écrit :Ta déception, Nestor, par rapport aux attentes que tu avais placées dans ce cinéaste allemand, me rappelle le débat que nous avions eu sur le topic de La Vie des Autres, au sujet de la différence entre le classicisme et l'académisme de la mise en scène de Florian Henckel von Donnersmarck. N'ayant pas vu The Tourist, je ne me hasarderai pas à tirer de conclusions, d'autant qu'il s'agit d'une grosse machine US avec et conçu pour des stars (dans laquelle il n'est pas toujours aisé pour un metteur en scène d'imposer son identité), mais je me demande quand même si les louanges n'auraient pas été trop tôt décernées au réalisateur. Pour moi, La Vie des Autres fonctionnait avant tout grâce à son histoire et à ses interprètes. Apparemment, avec The Tourist, von Donnersmarck ne peut se raccrocher ni à l'un ni à l'autre. Du coup, ses limites deviennent peut-être plus visibles.
Dernière édition par Demi-Lune le 31 mars 11, 13:42, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13027
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar Demi-Lune » 31 mars 11, 12:21

Ah oui, j'ai quand même été content de voir deux vétérans bondiens en la personne de Timothy Dalton et Steven Berkoff, lequel arbore toujours aussi fièrement son rictus de fou et son hypnotique troisième œil.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14430
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar Watkinssien » 31 mars 11, 12:22

L'adverbe qui ajouterait la déception ambiante est "cruellement".

Parce que j'attendais le prochain film de Florian Henckel von Donnersmarck, qui m'avait fortement impressionné après son magnifique La vie des autres. Parce qu'il y a deux stars qui promettaient beaucoup.

Mais le choix du sujet (faire un remake d'un petit film français sympa, pourquoi pas mais faut prendre modèle sur James Cameron dans sa volonté de transcender), et tous les défauts que l'on pouvait attendre parachèvent cette idée que le film est un ratage, d'une paresse concrète. Tout est inconsistant, plat, pas très animé. On peut regarder quelques jolis plans, mais non, la déception est déjà trop grande...
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22082
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar cinephage » 31 mars 11, 12:33

Le passage à Hollywood est toujours un cap difficile à passer, et cet univers professionnel est si différent d'un tournage européen classique qu'on peut vite y perdre son âme. Des échos que j'ai pu avoir de la partie française du tournage, le malheureux réalisateur semble avoir été dépassé par l'ampleur du projet, le poids important des multiples décideurs dans les choix affectant la mise en scène, et les incessantes modifications de script.
Ca n'est pas forcément surprenant, mais on peut espérer que le réalisateur reviendra en Allemagne, ou, à tout le moins, qu'il saura mieux tirer son épingle du jeu des studios la prochaine fois (s'il y en a une).
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13027
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar Demi-Lune » 31 mars 11, 12:44

cinephage a écrit :Le passage à Hollywood est toujours un cap difficile à passer, et cet univers professionnel est si différent d'un tournage européen classique qu'on peut vite y perdre son âme. Des échos que j'ai pu avoir de la partie française du tournage, le malheureux réalisateur semble avoir été dépassé par l'ampleur du projet, le poids important des multiples décideurs dans les choix affectant la mise en scène, et les incessantes modifications de script.
Ca n'est pas forcément surprenant, mais on peut espérer que le réalisateur reviendra en Allemagne, ou, à tout le moins, qu'il saura mieux tirer son épingle du jeu des studios la prochaine fois (s'il y en a une).

Je te crois sur parole, cinéphage, mais en ce qui me concerne, à l'exception d'un soin formel bien plus poussé, je n'ai vu aucune différence dans la mise en scène du cinéaste entre La Vie des Autres et ce The Tourist. La photographie de The Tourist a beau être exagérément clinquante, la mise en images est pauvre, assez basique, de la même manière qu'était la composition des plans de La Vie des Autres. Nous avions eu une discussion avec Strum sur cet aspect, lui défendant l'idée d'un classicisme idéalement appliqué à la froideur de la RDA, moi voyant dans von Donnersmarck un réalisateur académique, se reposant sur ses comédiens et son scénario. Que Von Donnersmarck se soit fait bouffer par cette grosse machine taillée pour le translucide Depp et la surfaite Jolie, c'est fort possible, reste que The Tourist me confirme que je ne suis toujours pas convaincu par le talent réel de ce réalisateur.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22082
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar cinephage » 1 avr. 11, 18:59

N'ayant pas vu The tourist, j'aurais du mal à faire la comparaison. Tout ce que je peux affirmer, c'est que les équipes des deux films n'ont pas la même taille, et que la production américaine n'a pas la souplesse d'une production allemande. Sur un certain nombre de points, assez conséquent, le réalisateur a à peine son mot à dire.

Concernant la vie des autres, qu'il faudrait sans doute que je revoie, la mise en scène était certes discrète, mais loin d'être absente. Elle mettait en avant les comédiens, restituait de façon efficace les rapports entre les espaces (celui des surveillés, celui des surveillants), parvenait à faire passer l'émotion d'une bande sonore riche, mais pas forcément accessible. Bref, certainement pas pauvre, à mon sens...
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19036
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar Major Tom » 1 avr. 11, 19:11

Demi-Lune a écrit :Ah oui, j'ai quand même été content de voir deux vétérans bondiens en la personne de Timothy Dalton et Steven Berkoff, lequel arbore toujours aussi fièrement son rictus de fou et son hypnotique troisième œil.

Octopussy n'étant pas un de mes favoris, sauf pour son début que je me passais en boucle gamin, je n'ai pas de souvenir de lui dedans, à l'inverse par contre du Victor Maitland du Le Flic de Beverly Hills (film que je connais encore par cœur :oops: ).
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13027
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar Demi-Lune » 1 avr. 11, 19:17

Major Tom a écrit :
Demi-Lune a écrit :Ah oui, j'ai quand même été content de voir deux vétérans bondiens en la personne de Timothy Dalton et Steven Berkoff, lequel arbore toujours aussi fièrement son rictus de fou et son hypnotique troisième œil.

Octopussy n'étant pas un de mes favoris, sauf pour son début que je me passais en boucle gamin, je n'ai pas de souvenir de lui mais par contre, à l'inverse de son personnage du Flic de Beverly Hills (film que je connais encore par cœur :oops: ).

Berkoff a eu quelques seconds rôles marquants... mais curieusement, son physique particulier ne l'a pas tout de suite amené vers des rôles de méchants. Il a notamment joué dans deux Kubrick. Mais l'acteur reste effectivement plus marquants pour ses apparitions convaincantes dans Octopussy, Le Flic de Beverly Hills ou Rambo 2 (je crois que c'est lui qui fait passer Rambo à la Gégène).

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar riqueuniee » 30 oct. 11, 12:24

Vu le film hier soir. Enfin tenté : c'était tellement inintéressant que j'ai abandonné au bout d'une demie-heure. Ca fait mal de voir Johnny Depp et Angelina Jolie dans un machin pareil.
Et surtout très mal de voir que c'est l'auteur de la vie des autres qui a réalisé ça. J'espère qu'il se rattrapera vite...
SI le film voulait évoquer les films policiers/espionnage sophistiqués (avec une touche d'humour) des années 50/60 (plus Arabesque avec Sophia Loren que Charade ), c'est manqué.
Un remake pour rien.

Avatar de l’utilisateur
Chrislynch
Doublure lumière
Messages : 705
Inscription : 17 déc. 05, 09:05
Localisation : Inland Empire

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar Chrislynch » 7 févr. 12, 10:09

Image

Angelina Jolie, plus belle que jamais, habillée comme une princesse. De plus, elle va jouer tout le long de ses yeux de biche ravageurs. Angelina Jolie, l’archétype de la beauté universelle. Et puis avec ça, il faut faire un film. Et bien il n’en sera rien. Le cinéaste Von machin chose, paralysé par la grâce vénusienne, entre dans le piège de ne filmer que l’apparence esthétique. Von machin chose, tel Ulysse ne pouvant résister aux chants des Sirènes. C’est flagrant dans la façon dont il filme l’actrice, en gros plan, du corps et du visage. Cette façon de ne pas filmer Angelina Jolie et Johnny Depp dans un même cadrage. Flagrant des les champs-contrechamps. Le pauvre Johnny Depp, lui aussi sous extase et qui en oublie totalement de jouer. Ca me rappelle Laurence Olivier et Marilyn Monroe dans « Le prince et la danseuse » où l’acteur shakespearien s’est fait bouffer tout cru, de manière identique à ce qui se passe ici. Et tout le film fonctionne comme ça, dans un rapport de paralysés à "paralyseuse". L’espace d’un film, Von machin chose, démontrant toute l’étendue de son amateurisme, ne comprenant pas à seul instant à quelle sauce il venait de se faire manger. On sent l’atmosphère qui devait régner sur le plateau avec la biche tournant son petit monde autour du doigt. « The tourist » à l’image du cinéaste sur son propre film ou comment exploser un projet cinématographique sous influence d’instinct animal. On imagine ce que le Maître Hitchcock aurait fait de chef-d’œuvre avec un scénario identique et la même actrice. Mais ça, c’est une autre histoire.

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19036
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar Major Tom » 7 févr. 12, 13:35

Profondo Rosso a écrit :The Tourist de Florian Henckel von Donnersmarck
Un remake plutôt réussi du film français "Anthony Zimmer". L'original malgré son pitch attrayant donnait dans le sous Hitchcock sauce TF1 pas très attrayant et cette relecture le surclasse en tout point. la première moitié est très bonne avec Pearce en ombre mystérieuse et insaisissable, la séduction entre Johnny Depp emprunté et une Angelina Jolie mystérieuse et élégante. C'est vraiment elle qui tire son épingle du jeu avec ce personnage courant après un amour chimère et soudainement émue par un type aussi attachant qu'insignifiant. Florian Henckel von Donnersmarck délivre une réalisation d'une belle élégance dans un Venise de rêve et la bande son splendide de James Newton Howard confère un indéniable aspect classieux et léché au film. Seul problème surtout quand on a vu l'original, Johnny Depp même en monsieur tout le monde a un peu trop de prestance et d'allure (même s'il retrouve par intermittence ses mimiques de Jack Sparrow) pour le rôle et du coup
Spoiler (cliquez pour afficher)
le twist final se devine assez vite quand dans l'original le côté terre à terre de Yvan Attal laissait un peu plus de place à la surprise
. Du coup la seconde partie fait preuve d'un petite décontraction et second degré qui casse un peu l'élégante froideur du début, pas désagréable mais malgré ses gros défauts "Anthony Zimmer" tenait son rang de thriller jusqu'au bout. Par contre nouveau charisme (ils ont vraiment magnifiés et mis en valeur) alchimie et émotion, l'histoire d'amour entre Depp et Jolie est autrement plus poignante surtout pour la comparaison entre Sophie Marceau et Angelina Jolie. 4/6

Voilà pourquoi je ne me fie jamais aux avis de Profondo. :lol: ;)
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42663
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar Flol » 7 févr. 12, 15:05

Chrislynch a écrit :Le pauvre Johnny Depp, lui aussi sous extase

Sous ecsta plutôt, non ?
Je l'espère pour lui, parce que c'est vraiment une catastrophe, ce film : l'archétype même du produit américain dans lequel va s'embourber un réalisateur européen à priori doué, mais bouffé par le système.
Et puis être obligé de faire jouer la poupée inexpressive qu'est Angelina Jolie, faut avouer que ça devait pas être facile (je déteste cette actrice, en fait).
En plus de ça, c'est absolument atroce esthétiquement (Depp sur les toits vénitiens, avec des fonds verts juste horribles derrière lui), et d'une pauvreté à pleurer au niveau de l'intrigue (on sent bien qu'ils ont surtout pris de bonnes vacances à Venise).
J'aurais rarement vu un film avec aussi peu d'intérêt. Et il semblerait que Depp lui-même en soit conscient : je ne sais pas si c'est vrai, mais il a quand même avoué à Ricky Gervais lors des derniers Golden Globes qu'il ne l'avait même pas vu...:|

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13027
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar Demi-Lune » 7 févr. 12, 15:11

Une critique au moment de la sortie du film résumait finalement plutôt bien la chose : il n'y a tellement pas d'alchimie entre Depp, hébété et tétanisé, et Angelina Jolie, plastifiée de partout au point qu'elle ressemble à une création de cire, qu'"on imaginerait presque, hors champ, à côté de la caméra, Brad Pitt et Vanessa Paradis surveillant le tournage, un rouleau à pâtisserie à la main". (Thomas Sotinel)

http://www.lemonde.fr/cinema/article/20 ... _3476.html

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14430
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: The Tourist (Florian Henckel von Donnersmarck - 2010)

Messagepar Watkinssien » 7 févr. 12, 15:54

Ratatouille a écrit :Et il semblerait que Depp lui-même en soit conscient : je ne sais pas si c'est vrai, mais il a quand même avoué à Ricky Gervais lors des derniers Golden Globes qu'il ne l'avait même pas vu...:|


Il n'a même pas vu la grande majorité de ses films, selon ses dires...
Image

Mother, I miss you :(