Vivement dimanche ! (François Truffaut - 1983)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

homerwell
Assistant opérateur
Messages : 2488
Inscription : 12 mars 06, 09:57

Re: Vivement dimanche ! (François Truffaut, 1983)

Messagepar homerwell » 7 févr. 12, 17:22

Demi-Lune a écrit : cela ne vainc pas totalement mes réticences à l'égard, paradoxalement, des longueurs du scénario, du jeu assez spécial des comédiens ou tout simplement de l'aspect exercice de style un peu futile...

Voilà en gras ce que je reproche le plus(avec les notes d'humour foireuses qu'évoque Major Tom) aux quelques films de Truffaut que je n'aime pas dont ce Vivement dimanche !
Et si être un exercice de style ne suffit pas à faire un mauvais film, le didactisme dont fait ici preuve Truffaut en vient presque à m'énerver. Il a fait un film noir, aucun ingrédient n'y manquera. Sorti du jeu des acteurs, aucune fraicheur, aucune surprise.

...Truffaut semble en fait surtout se préoccuper du visage de la lumineuse Fanny Ardant, qu'il filme de manière fascinée et amoureuse sous toutes les coutures...

Tient comme dans La femme d'à côté... :fiou:

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8440
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: Vivement dimanche ! (François Truffaut - 1983)

Messagepar Strum » 7 févr. 12, 17:23

Tancrède a écrit :Quoiqu'évidemment pas pensé en tant que tel, le plan final est une des plus belles clôtures d'oeuvre de cinéaste que je connaisse.

Est-ce le plan des rideaux qui se ferment ? Je ne suis pas sûr de bien me souvenir du dernier plan du film. Merci d'avance.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13032
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Vivement dimanche ! (François Truffaut - 1983)

Messagepar Demi-Lune » 7 févr. 12, 17:26

Strum a écrit :
Tancrède a écrit :Quoiqu'évidemment pas pensé en tant que tel, le plan final est une des plus belles clôtures d'oeuvre de cinéaste que je connaisse.

Est-ce le plan des rideaux qui se ferment ? Je ne suis pas sûr de bien me souvenir du dernier plan du film. Merci d'avance.

Non, c'est un objectif d'appareil photo, tombé à terre, qui est jeté de pied en pied par des fillettes dont on ne voit que les chaussures.

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8440
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: Vivement dimanche ! (François Truffaut - 1983)

Messagepar Strum » 7 févr. 12, 17:29

Demi-Lune a écrit :Non, c'est un objectif d'appareil photo, tombé à terre, qui est jeté de pied en pied par des fillettes dont on ne voit que les chaussures.

Merci, je n'aime pas tellement le film, mais cela me donne envie de revoir ce dernier plan.

Avatar de l’utilisateur
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Messages : 1602
Inscription : 18 janv. 07, 11:12

Re: Vivement dimanche ! (François Truffaut - 1983)

Messagepar Tancrède » 7 févr. 12, 17:45

Demi-Lune a écrit :
Strum a écrit :
Tancrède a écrit :Quoiqu'évidemment pas pensé en tant que tel, le plan final est une des plus belles clôtures d'oeuvre de cinéaste que je connaisse.

Est-ce le plan des rideaux qui se ferment ? Je ne suis pas sûr de bien me souvenir du dernier plan du film. Merci d'avance.

Non, c'est un objectif d'appareil photo, tombé à terre, qui est jeté de pied en pied par des fillettes dont on ne voit que les chaussures.

et avec la musique enjouée de Delerue qui commence le générique...(en voilà de la fraîcheur homerwell!)

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Vivement dimanche ! (François Truffaut, 1983)

Messagepar Federico » 7 févr. 12, 23:30

Strum a écrit :Du point de vue de la mise en scène, c'est dans la Peau Douce, je pense, que Truffaut parvient le mieux à transformer son admiration pour Hitchcock en un matériau dans lequel il est parfaitement à l'aise. La Peau Douce est superbement mise en scène avec de belles inspirations (voir cette scène formidable où de joie, Jean Desailly allume toutes les lumières de sa chambre).

Plutôt qu'à Hitchcock, cette scène magnifique doit, à mon avis, davantage à un autre grande maître vénéré du cinéaste qui se demandait souvent lors de ses tournages : "Que ferait Lubitsch ?" Mais sinon, La Peau Douce est un de ses films les plus réussis et émouvants. Par contre, il y a un superbe clin d'oeil hitchcockien dans le second Truffaut diffusé hier avec une autre séquence magistrale : l'audition de Saroyan et la caméra qui suit la marche triste de la jeune violoniste.

Strum a écrit :Comme Anorya, je ne suis pas convaincu en revanche que Jules et Jim te plaise, où Truffaut essaie de susciter le sentiment de la liberté - liberté des moeurs, liberté dans la manière dont on vit sa vie, en s'affranchissant des règles et des convenances, liberté formelle dans le mélange du cinéma et de la littérature, liberté narrative quant à la conduite de l'intrigue (accélération soudaine, sauts temporels, ellipses), affranchissement de certaines règles de mise en scène qui donne au film un aimable côté amateur parfois - ce qui pourrait t'irriter étant donné ton goût de la perfection formelle. Le film avait au un grand retentissement dans les années 60 en France et aux Etats-Unis ; il est peut-être un peu daté aujourd'hui.

C'est un peu vrai. Il contient toujours des passages superbes mais comme il est sans doute le plus connu et plus régulièrement diffusé des films de Truffaut, une certaine lassitude peut advenir à sa relecture.

Strum a écrit :Par rapport à tous ces films, Vivement Dimanche me parait plus relever de l'exercice de style.

Là aussi, je suis d'accord. Je l'avais beaucoup apprécié à sa sortie et encore hier, j'ai pu vérifier que je ne marchais décidément plus et que, pour le compte, il était terriblement figé dans sa datation. Grief principal : son noir et blanc trop clean à la Jean-Loup Sieff (qui lui donne étrangement l'impression d'avoir été filmé en DV et non sur pellicule argentique :shock: ).
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz

Avatar de l’utilisateur
Akrocine
Régisseur
Messages : 3209
Inscription : 1 avr. 09, 20:38
Localisation : Arcadia 234

Re: Vivement dimanche ! (François Truffaut - 1983)

Messagepar Akrocine » 8 févr. 12, 00:05

Tancrède a écrit :
Demi-Lune a écrit :
Strum a écrit :
Tancrède a écrit :Quoiqu'évidemment pas pensé en tant que tel, le plan final est une des plus belles clôtures d'oeuvre de cinéaste que je connaisse.

Est-ce le plan des rideaux qui se ferment ? Je ne suis pas sûr de bien me souvenir du dernier plan du film. Merci d'avance.

Non, c'est un objectif d'appareil photo, tombé à terre, qui est jeté de pied en pied par des fillettes dont on ne voit que les chaussures.

et avec la musique enjouée de Delerue qui commence le générique...(en voilà de la fraîcheur homerwell!)

Et que dire du final des 400 Coups :!:
"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange

Avatar de l’utilisateur
Joe Wilson
Entier manceau
Messages : 5463
Inscription : 7 sept. 05, 13:49
Localisation : Entre Seine et Oise

Re: Vivement dimanche ! (François Truffaut - 1983)

Messagepar Joe Wilson » 8 févr. 12, 21:38

Je partage les avis récents sur Vivement dimanche ! : un Truffaut sans doute trop conscient de ses effets, avec une mise en scène contrôlée de manière assez mécanique...mais cela reste très plaisant à suivre.
Image

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9445
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Vivement dimanche ! (François Truffaut - 1983)

Messagepar Miss Nobody » 8 févr. 12, 22:50

A noter que les films de Truffaut présentés par arte sont disponibles en VOD gratuite pendant 7 jours sur le site.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86235
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Vivement dimanche ! (François Truffaut - 1983)

Messagepar Jeremy Fox » 16 juil. 16, 20:11

Dernier film de Truffaut, un brillant exercice de style tout aussi bien au niveau de l'écriture que de la mise en scène. Beaucoup de fantaisie, un rythme qui ne s’essouffle jamais, de très bons acteurs, une Fanny Ardant qui n'a jamais été aussi bien filmée... Très agréable mais néanmoins un peu trop froid et mécanique à mon goût. Un très bon divertissement hommage au film noir mais un Truffaut mineur.