Notez les films : Août 2010

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22262
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Notez les films : Août 2010

Messagepar cinephage » 31 août 10, 18:19

Van Helsing, de Stephen Sommers (2004)

J'ai pris beaucoup de plaisir à regarder ce film où tout bouge, saute, tourne, virevolte. Sommers a un sens visuel assez efficace pour nous offrir des séquences d'action ludiques et prenantes, ses personnages sont attachants, on est très loin de ce que je craignais.
Au niveau de l'intrigue, le film mélange tous les thèmes des monstres Universal dans un pêle-mêle un peu artificiel, rajoute une pincée de références (notamment le Bal des vampires), et conduit son film à un rythme échevelé. On aurait sans doute pu faire plus court, ou avoir une intrigue plus riche, et le film souffre sans doute d'une omniprésence d'effets numériques pas toujours très beaux. Mais on ne va pas bouder son plaisir, Van Helsing est un film divertissant tout à fait réussi.

7,5/10
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Messages : 18808
Inscription : 26 déc. 04, 18:31
Localisation : sleeping in the midday sun...

Re: Notez les films : Août 2010

Messagepar gnome » 31 août 10, 19:36

Les Joueurs - John Dahl

J'avais depuis longtemps envie de découvrir de John Dahl dont j'avais bien aimé le Red Rock West, et l'attente ne fut pas vaine malgré une VF relativement calamiteuse (surtout pour Damon). Bon, la réalisation est classique, aucun mouvement de caméra superflu (pas noté de grue ou de travelling par exemple ou ils étaient bien cachés... :mrgreen: ), mais le casting trois étoile (superbe Martin Landeau) et le sujet bien traité rattrape l'ensemble aisément. Cette histoire de passion, d'addiction pour le jeu m'a fait penser à L'arnaqueur voire, mais dans une moindre mesure, à sa suite La couleur de l'argent. On est toujours rattrapé par ses démons, mais faut-il ici le voir négativement ou positivement?
Spoiler (cliquez pour afficher)
Force est de constater que quand on quitte le personnage de Matt Damon, il est rattrapé par ses démons, mais dans une autre mesure, il a ce qu'il a toujours voulu dans la vie, il vit la vie qu'il a toujours rêvée...

Tour à tour comédie (à moins que ça ne soit involontaire, dû au doublage), plus dramatique ou réflexif sur l'importance des choix dans la vie ou purement thriller, le film garde toujours son équilibre. Pas un chef d'oeuvre du cinéma, mais une belle réussite dans son genre... 8.5/10

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 44435
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Notez les films : Août 2010

Messagepar Flol » 31 août 10, 22:44

gnome a écrit :(superbe Martin Landeau)

Superbe sûrement, mais ce n'est plus un enfant depuis longtemps...

Avatar de l’utilisateur
Cortez The Killer
Accessoiriste
Messages : 1542
Inscription : 11 mars 10, 11:01
Localisation : Quelque part dans Bedford Falls

Re: Notez les films : Août 2010

Messagepar Cortez The Killer » 1 sept. 10, 00:05

THE LAST EXORCISM

Vu en avant-première dans un multiplexe (dont je ne citerais aucunement le nom), organisée par une station radio (dont je tairais la dénomination), j'assistais à ma pire projection ciné depuis The Mist en terme d'imbécilité et d'irrespect.
Bref, je ne m'éterniserai pas sur cet aspect au risque de perdre mon sang-froid.

Pour ce qui est du film, ce faux-documentaire façon Blair Witch se laisse gentiment regarder.
Sa construction narrative est vraiment audacieuse, à défaut d'être novateur et prend le contre-pied des films d'épouvante récent en nous montrant un réel drame intimiste d'une famille retranchée au fin fond de la Louisiane.
L'évolution du personnage principale, celui du révérend assez antipathique au demeurant, est très bien exploité. Au début, on nous le présente comme une personne qui ne croit aux exorcismes et autres rites religieux, mais qui au fur et à mesure, verra des choses qui remettrons en cause ses propres fondements.
Outre cela, on n'est quand même en face d'une peloche assez balisée, avec ses jump scares à tire larigot, une musique stridente assez ennuyeuse et un twist final attendu qui ne sera pas au goût de tous.
Rien de transcendant mais efficace dans son approche.

6/10