Toy Story 3 (Lee Unkrich - 2010)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14707
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Watkinssien » 18 juil. 10, 12:36

Demi-Lune a écrit :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Deux scènes prennent ainsi vraiment aux tripes : les jouets d'Andy qui se donnent tous la main dans le four à crémation parce qu'ils savent qu'ils vont tous y passer ; et le "passage de flambeau" entre Andy et la petite Molly, lorsqu'Andy joue une dernière fois avec ses jouets et les lègue à une fillette auprès de qui ils pourront continuer d'exister et être heureux. Les yeux embués de larmes, j'ai donc moi aussi fait mes adieux à ces braves jouets, et ne peux que tirer mon chapeau à Lee Unkrich, qui a apporté à la saga Toy Story une admirable conclusion, logique et nécessaire, belle et optimiste. Si je continue de préférer le parfait Toy Story 2, chacun des trois volets de la trilogie constitue un maillon indispensable d'une chaîne d'excellence. Et tandis que Pixar continue de voguer à une altitude stratosphérique, j'ai envie, à l'instar d'Andy, de dire à ces jouets qui m'ont accompagné, d'une certaine façon, depuis 1995 : "Merci, les amis".



Attends, c'est quasiment ce que j'ai marqué dans les spoilers de mon message ! :) :wink:
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13289
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Demi-Lune » 18 juil. 10, 12:38

Oui, c'est ce que j'ai remarqué après coup ! :o
Cela montre que nous sommes parfaitement sur la même longueur d'onde au sujet de ce nouveau chef-d'oeuvre. :wink:

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14707
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Watkinssien » 18 juil. 10, 13:00

Demi-Lune a écrit :Oui, c'est ce que j'ai remarqué après coup ! :o
Cela montre que nous sommes parfaitement sur la même longueur d'onde au sujet de ce nouveau chef-d'oeuvre. :wink:


C'est clair. D'ailleurs tu as évoqué un autre moment troublant :
Spoiler (cliquez pour afficher)
le court moment où Woody est au téléphone avec Andy, où l'on perçoit par le visage du jouet qu'il a, à la fois, envie de lui parler et de se cacher...
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Anorya
Laughing Ring
Messages : 11859
Inscription : 24 juin 06, 02:21
Localisation : LV426

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Anorya » 22 juil. 10, 12:16

Toy Story 3 (Unkrich - 2010).

Image
Le meilleur personnage du film pour moi. Image


Contrairement à Demi-Lune, je n'ai pas grandi avec la trilogie de Pixar, c'est un fait. Ce 3e volet et l'annonce d'un Cars 2 me laissaient donc plus que de marbre (contrairement à Inception que j'attends depuis deux ans...) et j'amorçais même un semblant de rictus en me disant que si Pixar commençait une logique de suites au profit de scénarios originaux, c'était le début de la fin.
C'était sans compter une qualité toujours au rendez-vous, Pixar oblige.

Pourtant pendant les 10 premières minutes, j'ai eu du mal et ce, même si je me suis reconnu dans la transposition d'un univers de jeux et de courses-poursuites : Plus jeune, je me refaisais Abyss de Cameron (c'était effectivement l'un de mes films préférés) avec les légo Aquanautes (et en peut faire des trucs de malade (hop, une cathédrale) avec des Lego c'est bien connu). Pour cela je jouais de nuit, juste éclairé par une lampe en hauteur qui devait réfléter le peu de lumière qui rôde dans les bas-fond (le sol même) et les contours de la faune abyssale (les contours du lit, des placards et armoires). Pour trouver des créatures marines, c'était plus dure, il fallait prendre les jouets en caoutchouc de dauphins, baleines et autres mammifères et mollusques géants glanés à Nature et découvertes, Nausicäa voire le Futuroscope. M'enfin bon, je m'égare. Bref, quid d'une exposition qui prend son temps comme dans Wall-e ou Là-haut ou Ratatouille (où l'introduction est pour moi un modèle : quelques coups de feu, la voix-off, un arrêt sur image et on installe tranquillement les choses pendant 10,15 minutes avant déjà une première montée en puissance avec l'attaque de la petite vieille) ? Ici, comme c'est censé être une suite, on rentre ou du moins, on est censés rentrer dedans d'un coup. Et j'ai eu du mal. Parce que mes souvenirs de Toy Story remontent a 1999, voire a 1995; le second volet ne m'ayant laissé presqu' aucun souvenir (eh oui... VF + son trop fort + la voix de Jessie qui hurle ses chansons... Aie aie, je m'en souviens encore de ça par contre :mrgreen: :| ), mis à part la fin à l'aéroport, les aliens et Zeurg. Il me faut aussi remarquer que dans les Pixar, les films que j'ai le moins vus, ce sont justement les deux toy story (1 visionnage chacun là où pour le monde de Nemo ou Ratatouille, je cumule pas mal). :oops:


Mais dès qu'Andy grandit et évolue sous le camescope de sa mère, qu'un saut dans le temps s'effectue, ouf, ça allait bien mieux du coup et j'ai pu me raccrocher au troisième volet des aventures de nos jouets. Et je n'ai pas été déçu, ayant bien aimé le tournant plus sombre qu'avait alors amorcé Pixar avec Wall-e. Ici, une nouvelle oeuvre sur l'oubli et la solitude, thèmes poignants toujours au centre de Pixar (solitude du manque d'âme qui vive, d'âme soeur surtout (Wall-e) en passant par la solitude imposée par la vieillesse et la disparition de celle qu'on aimait (Là-haut) pour finir par l'oubli pur et simple parce que son propriétaire a grandi et a d'autres préoccupations (Toy Story 3)) avec la mélancolie et le temps qui passe (ce qui le rapproche de Là-haut qui avait aussi ses 15,20 premières minutes où défilaient une vie entière. Ici, c'est une enfance qui passe très vite à l'adolescence, mais la marque du temps se fait plus que sentir --cf le coup du téléphone relevé par Demi-Lune plus tôt). Ce qui permet à Pixar de livrer une poignée de scènes mémorables qui culminent dans un final en deux temps où l'on pleurera du coup par deux reprises. Parce que primo, l'émotion affleure toujours à fleur de peau (et c'est d'autant plus visible dans la scène de la décharge, monstrueuse), parce que secundo, il y a une part formidable de vécu à travers la passation d'Andy à Bonnie. Qui ne s'est pas reconnu dans ce final et n'en a pas eu le coeur serré ? :)


Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Un prestigieux invité Miyazakien.


Mais Toy Story ce n'est pas que ça (même si ça suffit à le faire culminer sur des sommets que tentent de rattraper tant bien que mal d'autres créateurs d'animation en 3D). On retrouvera donc tous nos personnages (REX ! Image ) mais aussi des nouveaux, tous aussi formidables (mr Princklepants... Timothy Dalton en V.O pour un spectacle d'actor's studio tordant ! :mrgreen: , Trixie le penchant féminin de Rex Image, Dolly, Ken et Barbie :D ...et surtout la petite Bonnie, adorable, dont la douceur et la finesse d'écriture vont encore plus loin que celle accordée pourtant pour la petite Boo de Monstres et cie. Bonnie c'est un peu la petite soeur qu'on rêverait d'avoir... Image ), un invité prestigieux (cf, capture en spoiler, merci Demi-Lune au passage :mrgreen: ), des clins d'oeils tant au cinéma (cf, capture du dessous) qu'aux autres épisodes (chouette, Zeurg dans le générique de fin ! :D ) et surtout de l'humour et du fun (je précise que je ne suis nullement sponsorisé par Oasis). Et puis des nuages. Plein de nuages en tapisserie (clin d'oeil évident au début mais aussi au mélange d'imaginaire et de réalité du film). :mrgreen:


Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Coucou Brian de Palma. :mrgreen:


Bon, ça reprend un dispositif d'aventure et d'évasion déjà mis en place dès le premier volet et continué dans le second et la seule réserve que je pourrais formuler (avec le début), consiste dans le fait qu'on est en terrain connu mais un terrain suffisamment fertile pour reprendre Ratatouille. Sans doute aussi que je suis moins fan aussi de Toy Story que d'autres Pixar et d'autres personnes. Il faudra en tout cas que je me les revoit, ça c'est sûr. En attendant, encore un client potentiel au film du mois. :o


5,5/6.
Image

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13289
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Demi-Lune » 22 juil. 10, 12:27

Anorya a écrit :le second volet ne m'ayant laissé presqu' aucun souvenir (eh oui... VF + son trop fort + la voix de Jessie qui hurle ses chansons... Aie aie, je m'en souviens encore de ça par contre :mrgreen: :| ), mis à part la fin à l'aéroport, les aliens et Zeurg.

La VF est excellente, même si, je le reconnais, Jessie s'emballe un peu pour un rien. :mrgreen: Mais cela va bien avec son personnage. Quant à sa chanson, elle n'en a qu'une dans tout le film, et elle n'hurle pas, bien au contraire... Il faut revoir Toy Story 2, c'est à mon sens le chef-d'oeuvre de Pixar.
Sinon, belle chronique ! :D

Avatar de l’utilisateur
Anorya
Laughing Ring
Messages : 11859
Inscription : 24 juin 06, 02:21
Localisation : LV426

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Anorya » 22 juil. 10, 12:39

Demi-Lune a écrit :
Anorya a écrit :le second volet ne m'ayant laissé presqu' aucun souvenir (eh oui... VF + son trop fort + la voix de Jessie qui hurle ses chansons... Aie aie, je m'en souviens encore de ça par contre :mrgreen: :| ), mis à part la fin à l'aéroport, les aliens et Zeurg.

La VF est excellente, même si, je le reconnais, Jessie s'emballe un peu pour un rien. :mrgreen: Mais cela va bien avec son personnage. Quant à sa chanson, elle n'en a qu'une dans tout le film, et elle n'hurle pas, bien au contraire... Il faut revoir Toy Story 2, c'est à mon sens le chef-d'oeuvre de Pixar.
Sinon, belle chronique ! :D


Moui peut-être. Je sais que de cette époque là, j'avais pas trop apprécié le personnage de Jessie... Mais il faudra bien que je me revoie toute la trilogie et ce sera avec grand bonheur. ;)
Sinon chef d'oeuvre de Pixar, c'est très subjectif. Pendant longtemps pour moi, le meilleur Pixar, c'était Monstres et Cie. Puis ce dernier, ex-aequo avec Le monde de Nemo. Maintenant je sais que je me suis déjà revu Ratatouille 5 fois et que c'est deux fois de plus comparé aux autres (à chaque fois, 3 visionnages pour Là-haut, Wall-e, Les indestructibles...) donc... je sais pas. Compliqué tout ça... :D
Image

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14707
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Watkinssien » 22 juil. 10, 13:52

Je voudrais rajouter que le court Jour et Nuit est également formidable, poétique et totalement jubilatoire !
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Spongebob
Producteur
Messages : 8565
Inscription : 21 août 03, 22:20
Last.fm
Liste de DVD
Localisation : Pathé Beaugrenelle

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Spongebob » 22 juil. 10, 13:56

Watkinssien a écrit :Je voudrais rajouter que le court Jour et Nuit est également formidable, poétique et totalement jubilatoire !

Pour ceux qui ont eu la chance de le voir. Perso à l'UGC Bercy il ne l'ont pas projeté.

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13289
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Demi-Lune » 22 juil. 10, 14:15

Watkinssien a écrit :Je voudrais rajouter que le court Jour et Nuit est également formidable, poétique et totalement jubilatoire !

J'ai eu quelques craintes au départ, n'aimant pas trop le graphisme. Mes craintes se sont rapidement estompées. Un sympathique court, fourmillant à nouveau d'idées visuelles.

Anorya a écrit :Sinon chef d'oeuvre de Pixar, c'est très subjectif. Pendant longtemps pour moi, le meilleur Pixar, c'était Monstres et Cie. Puis ce dernier, ex-aequo avec Le monde de Nemo. Maintenant je sais que je me suis déjà revu Ratatouille 5 fois et que c'est deux fois de plus comparé aux autres (à chaque fois, 3 visionnages pour Là-haut, Wall-e, Les indestructibles...) donc... je sais pas. Compliqué tout ça...

Pixar a élevé une telle barre d'exigeance qualitative qu'effectivement, beaucoup de leurs films peuvent prétendre à ce titre. Mon classement :
Chefs-d'oeuvre :
Toy Story 2 (John Lasseter, Ash Brannon & Lee Unkrich, 1999)
Ratatouille (Brad Bird & Jan Pinkava, 2007)
Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)
Pas loin du chef-d'oeuvre :
Les Indestructibles (Brad Bird, 2004)
Grands films :
Toy Story (John Lasseter, 1995)
Monstres et Compagnie (Pete Docter, 2001)
Wall-E (Andrew Stanton, 2008)
Très bon :
Là-haut (Bob Peterson & Pete Docter, 2009)

Plus vraiment de souvenir : 1001 Pattes (John Lasseter, 1997) ; Pas vus : Cars (John Lasseter, 2006), Le Monde de Nemo (Andrew Stanton & Lee Unkrich, 2003)

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14707
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Watkinssien » 22 juil. 10, 16:07

Pour ma part, c'est :

CHEFS-D'OEUVRE
Toy Story (1995) de Lasseter
Monsters, Inc. (2001) de Docter, Silverman et Unkrich
Ratatouille (2007) de Bird et Pinkava
WALL-E (2008) de Stanton

OEUVRES MAJEURES
Tout le reste (courts-métrages inclus) !
8)
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Nestor Almendros
Déçu
Messages : 20027
Inscription : 12 oct. 04, 00:42
Localisation : dans les archives de Classik

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Nestor Almendros » 23 juil. 10, 20:46

Ils m'ont eu les bougres!
Contrairement à beaucoup de Classikiens, j'ai de plus en plus de mal à "prendre mon pied" devant des films d'animation. Si je garde un excellent souvenir de RATATOUILLE, les derniers Pixar n'ont pas été à la hauteur, pour moi. J'allais donc voir TOY STORY par habitude plus que par conviction. Mais la magie a fait le reste.

S'il y a une chose à reprocher à TOY STORY 3, si l'on doit éventuellement en chercher une, c'est d'avoir repris une trame déjà vue dans les précédents opus. A croire que cela fait partie du concept. Mais, justement, si les scénarios de Pixar sont plus ou moins parfaits selon les cas, ils semblent vraiment maitriser ceux des TOY STORY. A chaque fois c'est un peu la même chose, mais pas tout à fait: ici encore, malgré une impression de "déjà vu", ils réussissent le recyclage parfait grâce à une inventivité permanente dans l'écriture des personnages ou des situations. Les héros connus nous font encore rire, surprennent, et leurs aventures dignes des plus grands films d'action nous scotchent à notre fauteuil par un rythme ininterrompu et un vrai sens du spectaculaire. Ils vont même jusqu'à faire éventuellement des citations ou des clins d'oeil (à Miyazaki) et jouent sans peine à détourner des personnages positifs vers le côté obscur: l'ours en peluche qui sent la fraise ou plus efficacement encore la poupée digne d'un film d'horreur (je me demande même si ce n'est pas une citation).
Louons encore une fois leur sens de l'observation, le rendu des mimiques (la petite fille) et leur sens de l'humour. J'aime particulièrement les arrière-pensées à propos de Ken :uhuh: et surtout El Buzzo :mrgreen:

Pour moi la meilleure scène du film, encore plus forte parce que moins attendue que le final (très réussi également), est la scène du four, vraiment émouvante.

Une réussite.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14707
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Watkinssien » 23 juil. 10, 21:38

Nestor Almendros a écrit :

Spoiler (cliquez pour afficher)
Pour moi la meilleure scène du film, encore plus forte parce que moins attendue que le final (très réussi également), est la scène du four, vraiment émouvante.


Une réussite.


Spoiler (cliquez pour afficher)
Clairement, cette séquence m'a laissé sur les rotules, car c'est littéralement l'enfer qui est filmé par Unkrich. C'est vraiment la situation la plus cauchemardesque que les personnages pouvaient vivre, qui étaient déjà pressenties dans le deuxième dans lequel Woody rêvait d'être attiré par les ordures d'une poubelle, là le concept va beaucoup plus loin. Et c'est tellement bien mis en scène, on ressent tellement de choses chez ces jouets à ce moment-là que c'en est vraiment déchirant...
Image

Mother, I miss you :(

angel with dirty face
Six RIP Under
Messages : 4609
Inscription : 7 mars 07, 22:23

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar angel with dirty face » 25 juil. 10, 21:22

Je ne vais pas faire des tartines. J'ai beaucoup aimé! Je ne me suis pas ennuyé durant tout le film. Alternant humour, action et émotion, la firme Pixar a encore frappé très fort. Du grand cinéma!

Le seul bémol, la 3D : Du grand foutage de gueule! C'est vraiment n'importe quoi cette nouvelle mode pour gratter 3€ de plus...

Avatar de l’utilisateur
hansolo
David O. Selznick
Messages : 12690
Inscription : 7 avr. 05, 11:08
Localisation : In a carbonite block

'Toy Story 3: Inception'

Messagepar hansolo » 1 août 10, 19:09



purement génial!
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14707
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Toy Story 3 (Lee Unkrich, 2010)

Messagepar Watkinssien » 1 août 10, 19:16

:) Faudrait faire l'inverse aussi !
Image

Mother, I miss you :(