Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7813
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Eusebio Cafarelli » 23 oct. 09, 00:41

Image

Un détail m'a amusé dès le début : c'est une production Fox Atomic...
Le programme est annoncé d'emblée : Hell is a teenage girl ! Megan Fox est la teen bombe atomique du lycée d'un "trou du cul du monde" américain, Devil's Kettle. Sa "best" depuis le bac à sable, Needy (Amanda Seyfried) est aussi blonde, mal fagotée, invisible et sans doute vierge (mais pas coincée, elle a un boyfriend, même si la première fois...) que Jennifer est brune, à l'aise dans ses fringues (en clair jean taille basse, nombril largement à l'air et décolleté généreux), sur-visible et expérimentée. Un soir, elles rencontrent un groupe de rock et comme il est bien connu aux USA que le rock c'est satanique (Diablo Cody joue du cliché) et le rocker sémillant et ambitieux (avoir la célébrité du chanteur de Maroon :lol: ), Megan, prise pour une vierge, et qui espérait le septième ciel, s'en sort mais avec un petit plus : Satan l'habite !
Donc comme ces rockers lui ont mis (involontairement la fièvre), Jennifer (un corps en fait) part à la chasse (sinon elle s'enlaidit et dépérit) : superbe aveux de Needy après consultation du rayon "sciences occultes" du cdi du lycée : les filles qui se tapent (comme petit déj') des garçons ont la peau plus belle et sont mieux fringuées ou quelque chose dans ce goût-là.
Needy est en manque... mais Jennifer aussi, et le boyfriend de Needy, Chip, est comestible...

L'adolescence, c'est terrible... Supporter des groupes nazes sur toutes les radios, écouter des camarades de classe affirmer "c'est vrai, je l'ai lu dans Wikipedia", ne pas être prise au sérieux quand on veut jouer à Buffy, aller au bal du diable (comme Carrie ?), se chamailler avec sa meilleure amie en baignant dans l'indécision sexuelle et le manque, être un gros dur qui pleure ou un gothique littéraire qui est couvert de piercings et a peur des rats, zoner dans un trou où il ne se passe pas grand chose sinon les traces traumatiques du 11 septembre chez les adultes (et un coctail tricolore "Twin towers"), avoir un prof avec une pince à la place du bras gauche... devenir adulte...
Diablo Cody a écrit un scenario qui recycle astucieusement le mythe de la vamp et les films d'horreur pour teenagers, sauf que la bimbo canon n'est plus la proie.. Tout le monde en prend pour son grade bien sûr, les adultes, les teenagers, les rockers, la bonne conscience et la compassion, le 11 septembre, les films d'horreur, y compris Disney (le baiser entouré des animaux de la forêt, mais Bambi a grandi et est un peu carnivore :lol: ). C'est gentiment gore et on s'étripe esthétiquement, en ombres chinoises, dans des banlieues pavillonnaires monotones. Le spectateur aussi est une proie (baignade de Megan Fox, début de scène entre filles, on joue à fond sur les attentes), le corps de Megan est le produit d'appel et c'est dévorant :mrgreen: .
Megan Fox joue très bien... Megan Fox, mais sait aussi s'affadir. Amanda joue très bien le petit canard (vilain) sexy en réalité. Les garçons sont niais au même âge et des proies faciles, le groupe de rock est une caricature réussie. Le film n'est bien sûr pas exempt de défauts : une voix off envahissante (normal, le film est construit sur un grand flash-back), des effets appuyés (Needy parle de l'arbre tordu de son enfance, hop on nous le montre) et une fin (en fond de générique, pas vraiment nécessaire, on avait compris.
Mais je ne suis pas ennuyé, c'est un film réussi dans l'ensemble, sympathique et pas idiot. À voir donc.
Image

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1804
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Phnom&Penh » 23 oct. 09, 18:57

Eusebio Cafarelli a écrit :Mais je ne suis pas ennuyé, c'est un film réussi dans l'ensemble, sympathique et pas idiot. À voir donc.

Je confirme :D
J'avais l'après-midi libre et prévu d'aller voir Le ruban blanc. Mais je suis arrivé trop tard...et qu'est-ce qui allait commencer? Le film dont j'avais lu ce matin avec beaucoup de plaisir l'épatante chronique d'Eusebio.

Et bien je n'ai pas regretté Le ruban blanc. Le scénario est très bien ficelé, la mise en scène efficace sans se prendre au sérieux et c'est souvent bien poilant.
Je ne connaissais ni la scénariste, ni la réalisatrice, mais d'après ce que j'ai vu vite fait sur le net, Karyn Kusama avait réalisé un film plus dramatique sur l'adolescence, Girlfight, qui avait été distingué, et la scénariste, Diablo Cody, avait fait le scénario de Juno. Là, les deux se lâchent sur les bonshommes et c'est très réussi pour un film assez délirant mais très loin d'être con et finalement bien vu dans les détails, sur l'adolescence. Elles connaissent bien leur sujet :)

Et ça change des vampires, même si les déjeuners sont plus salissants :mrgreen:
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15333
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Profondo Rosso » 23 oct. 09, 22:25

Le montage trop court et la grosse mainmise voyante de Diablo Cody sur le film entâche un peu mais c'est tout de même pas mal du tout. Ke principal problème est que l'amitié entre Mega Fox et Amanda Seyfried n'arrive pas à exister totalement. La psychologie malgré le côté archétypal du teen movie est plutôt réussi mais il manque clairement quelque scène pour vraiment faire exister le personnage de Megan Fox au delà de la bimbo du lycée. Sa prestation n'est même pas en cause puis hormis le face à face à la fin aucune scène ne lui donne réellement l'occasion de plus explorer son personnage, et le film ne joue que sur une transposition de la Megan Fox des magazine. A côté de ça elle fait preuve d'une présence totalement magnétique en succube, l'apparition sur la route lorsque Seyfried est en voiture est assez mémorable elle a vraiment quelque chose si on lui donne un rôle plus consistant. Sinon malgré quelques défauts très bonne comédie horrifique, qui jongle bien entre terreur et humour sur les préoccupations adolescentes : l'amorce de scène lesbienne, le dépucelage en montage alterné, les personnage clichés. Un bon moment qui aurait pu être bien meilleur, espérons un director's cut pour une Mega Fox un peu moins papier glacé parce que Amanda Seyfried (déjà très bien dans Mamma Mia et Means Girls) est excellente. 4/6 Et mettre une reprise par un mec de "Rip her to shreds" de Blondie dans un film pareil sur le très réussi générique de fin est une belle connerie un peu à côté de la plaque :shock:

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19074
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Major Tom » 24 oct. 09, 16:53

Je suis tenté de le voir, d'autant plus que Carrie de De Palma les ont apparemment influencées. :) Ainsi que Suspiria entre autres.

Jennifer's Body, written by Diablo Cody and directed by Karyn Kusama, premiered at the Toronto International Film Festival last night. According to the Los Angeles Times' Mark Olsen, Kusama introduced the film, and named Carrie, Heathers, and A Nightmare On Elm Street as inspirations. She added that Jennifer's Body is intended as a tribute to the "powers of estrogen," according to Olsen. Cody herself counts Suspiria and Carrie as two of her favorite horror films, according to Canwest's Katherine Monk. A blogger who goes by the name tchadmag enjoyed the film, and feels that the fact that it was made by women sets it apart from Carrie and Heathers:

I think Jennifer’s Body is actually an original, funny, and smart horror film, and what it demonstrates most clearly to me is the difference between someone writing a horror film because they genuinely love the genre and its potential or someone writing a horror film because they’re “hot.” In her introductory comments, director Karyn Kusama invoked such films as Carrie and Heathers, and certainly she’s made a movie that exists on a continuum with those films, but with one profound difference, one that is part of what makes Jennifer’s Body so interesting. Those films were made by guys about teenage girls. This is a movie by women, both writing and directing, and anyone who wants to argue that Dan Waters has a better grasp on teenage girls than Cody does, or that Brian De Palma understands the psychology of high school girls better than Kusama… well, I ain’t buying it. There is something to be said about writing to your own experience, and one of the reasons I consider Jennifer’s Body to be a better-than-average example of the genre is because so much care has been paid to making these kids feel authentic.

However, Screen Daily's Tim Grierson feels that Kusama's indifference to the genre led to unsure filmmaking:

Despite its selling points, however, Jennifer’s Body can’t help but feel unsatisfying. Part of the problem comes from the filmmakers’ noticeable superiority to the genre they’re working in. Jennifer’s murderous acts lack tension and are shot rather perfunctorily, as if Kusama is contemptuous of horror movie conventions but is unsure how best to parody them.
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13033
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Demi-Lune » 24 oct. 09, 18:50

Major Tom a écrit :Je suis tenté de le voir, d'autant plus que Carrie de De Palma les ont apparemment influencées. :) Ainsi que Suspiria entre autres.

Comment feras-tu le jour où De Palma avouera qu'il aime bien (et a été influencé par) Ténèbres de son vieux pote Argento ? :mrgreen: :fiou: :uhuh:

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19074
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Major Tom » 24 oct. 09, 19:23

Demi-Lune a écrit :Comment feras-tu le jour où De Palma avouera qu'il aime bien (et a été influencé par) Ténèbres de son vieux pote Argento ? :mrgreen: :fiou: :uhuh:

Je crois qu'il préférerait se trancher les poignets plutôt. "Ok, j'ai repris la scène de fin de Ténèbres. Mais je l'ai améliorée!"
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13033
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Demi-Lune » 24 oct. 09, 20:15

Major Tom a écrit :
Demi-Lune a écrit :Comment feras-tu le jour où De Palma avouera qu'il aime bien (et a été influencé par) Ténèbres de son vieux pote Argento ? :mrgreen: :fiou: :uhuh:

Je crois qu'il préférerait se trancher les poignets plutôt. "Ok, j'ai repris la scène de fin de Ténèbres. Mais je l'ai améliorée!"

Image
"Jamais tu ne feras un film du niveau de Body Double ! Mes films sont cent fois meilleurs que les tiens !!!"
"Aaaaaarrrgggghhllll"

Avatar de l’utilisateur
nobody smith
Monteur
Messages : 4555
Inscription : 13 déc. 07, 19:24

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar nobody smith » 24 oct. 09, 20:31

Malgré une séance gâchée par une bande d’ados hurlant “trop bien on va avoir peur !” et un couple de vieux dubitatifs avec leurs “mais pourquoi tant d’horreur ?”, je suis agréablement surpris. Pourtant la bande annonce ne me donnait pas de grands espoirs dans le résultat final. Heureusement, après s’être lamentablement ramassée la gueule sur un aeon flux trop ambitieux pour ses frêles épaules, Karyn Kusama retrouve un peu de sa superbe ici. Mon enthousiasme relatif pour le film tient beaucoup à sa mise en scène. Simple et efficace, ça fleure bon les 80’s avec ses procédés classiques mais soigneusement préparés et exécutés avec dynamisme. Le film y gagne en charme et finit par devenir assez attachant. Il fallait bien ça pour contrebalancer le script de Diablo Cody. Tous les défauts imputables à Juno se retrouvent ici. Les dialogues sonnent faux, les scènes semblent trop souvent artificiel et la provoc niveau cours de récré se fait un peu trop présente. Avec ça, l’histoire sur l’amitié brisée qui apparaissait très intéressante dans le pitch ne prend jamais son envol malheureusement. Niveau acteur, le rôle de pouffe sied bien à Megan Fox, Amanda Seyfried est mignonne en fausse moche, Adam Brody est jouissif en chanteur satanique et J.K Simmons nous exhibe une sacrée moumoute. Pas de quoi grimper au plafond en somme mais vu que je m’attendais à une purge monumentale (remember le dialogue complètement crétin sur le cinéma d’horreur dans Juno), c’est plutôt pas mal.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7813
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Eusebio Cafarelli » 25 oct. 09, 02:36

Profondo Rosso a écrit :espérons un director's cut pour une Mega Fox un peu moins papier glacé parce que Amanda Seyfried (déjà très bien dans Mamma Mia et Means Girls) est excellente. 4/6 Et mettre une reprise par un mec de "Rip her to shreds" de Blondie dans un film pareil sur le très réussi générique de fin est une belle connerie un peu à côté de la plaque :shock:

Oui au director-s cut avec plein de Megan Fox partout :mrgreen:
Sérieusement, Megan Fox fait papier glacé, mais en même temps c'est le rôle, elle joue un corps (Jennifer's body), elle incarne un démon (celui du sexe en gros... euh, même en petit, elle meurt de faim :lol: ).
Respect pour la référence musicale, là ça m'a échappé par ignorance :? Le générique de fin est réussi dans sa forme, mais ce qu'il raconte, on s'en doutait, non ? Était-il bien nécessaire de le filmer ? Bon c'est un reproche mineur, j'ai vraiment apprécié le film...
Image

Avatar de l’utilisateur
nobody smith
Monteur
Messages : 4555
Inscription : 13 déc. 07, 19:24

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar nobody smith » 25 oct. 09, 09:04

Profondo Rosso a écrit :espérons un director's cut pour une Mega Fox un peu moins papier glacé parce que Amanda Seyfried (déjà très bien dans Mamma Mia et Means Girls) est excellente. 4/6

Tu devrais pas entretenir d'attente de ce côté là. Voilà ce que Kusama a déclaré dans l'interview de mad movies :

Doit-on attendre une version unrated en DVD ?
Elle sera plus longue de 4 minutes environ avec plus de scènes pour développer le monde du film, en montrant davantage les parents et les amis des héroïnes. à l'inverse, certains passages du montage salles seront coupés dans cette version.

De là à ce qu'il y ait encore moins de Megan Fox dans le film...
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15333
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Profondo Rosso » 25 oct. 09, 15:12

Eusebio Cafarelli a écrit :
Profondo Rosso a écrit :espérons un director's cut pour une Mega Fox un peu moins papier glacé parce que Amanda Seyfried (déjà très bien dans Mamma Mia et Means Girls) est excellente. 4/6 Et mettre une reprise par un mec de "Rip her to shreds" de Blondie dans un film pareil sur le très réussi générique de fin est une belle connerie un peu à côté de la plaque :shock:

Oui au director-s cut avec plein de Megan Fox partout :mrgreen:
Sérieusement, Megan Fox fait papier glacé, mais en même temps c'est le rôle, elle joue un corps (Jennifer's body), elle incarne un démon (celui du sexe en gros... euh, même en petit, elle meurt de faim :lol: ).

L'aspect glacé ne me dérange (au contraire :oops: ) pour tout ce qui est de l'ordre du statut d'icône du lycée ou des représentations démonique de Jennifer, mais je trouve qu'il manque vraiment plusieur scènes pour rendre l'amitié des deux héroïnes consistantes, et cela essentiellement parce qu'on a laissé que les scènes "glamour" de Megan Fox et aucune où elle peut faire un peu exister son personnage au delà de ça. Le face à face à la fin esquisse vaguement que Jennifer pourrait être aussi envieuse de son amie "moche", d'une certaines rivalité et de haine sous jacente depuis l'enfance, mais c'est trop tard et c'est resté en surface.

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42752
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Flol » 25 oct. 09, 17:24

Un film totalement inutile et dispensable, qui ne fait que confirmer tout le mal que je pense de Diablo Cody, et que nobody smith a parfaitement résumé ici :
nobody smith a écrit :Tous les défauts imputables à Juno se retrouvent ici. Les dialogues sonnent faux, les scènes semblent trop souvent artificiel et la provoc niveau cours de récré se fait un peu trop présente.

Sinon, Megan Fox devient de plus en plus en plastique, c'en est limite flippant...

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1804
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Phnom&Penh » 26 oct. 09, 06:57

Major Tom a écrit :Je suis tenté de le voir, d'autant plus que Carrie de De Palma les ont apparemment influencées.

Oui, bien sûr et ça devrait t'amuser. Par contre, ce n'est pas une influence, c'est un détournement:

She added that Jennifer's Body is intended as a tribute to the "powers of estrogen," according to Olsen.

Those films were made by guys about teenage girls. This is a movie by women, both writing and directing, and anyone who wants to argue that Dan Waters has a better grasp on teenage girls than Cody does, or that Brian De Palma understands the psychology of high school girls better than Kusama… well, I ain’t buying it.

Comme c'est précisé ici, c'est surtout un film de filles et pas vraiment une histoire d'amitié, plus une histoire de rivalité. Elles détournent le film de genre pour s'amuser, plus qu'elles n'en font un exemplaire de plus et ça peut donner un côté un peu déceptif sur certains points. Mais c'est original, amusant et bien fait.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7813
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar Eusebio Cafarelli » 26 oct. 09, 08:19

Phnom&Penh a écrit :J'avais l'après-midi libre et prévu d'aller voir Le ruban blanc. Mais je suis arrivé trop tard...et qu'est-ce qui allait commencer? Le film dont j'avais lu ce matin avec beaucoup de plaisir l'épatante chronique d'Eusebio.

Merci :D
Image

Avatar de l’utilisateur
boulgakov
Machino
Messages : 1038
Inscription : 8 févr. 08, 08:17
Localisation : Paris

Re: Jennifer's body (Karyn Kusama - 2009)

Messagepar boulgakov » 26 oct. 09, 09:47

Bizarre et drôle de rêverie d'une jeune fille qui, seule dans sa chambre, se demande comment un groupe de rock aussi naze que celui qui passe à la radio peut avoir composé l'hymne d'une génération et y va de son p'tit scénar, plein d'envie et de peur, d'humour et de sexe.
Mix tout à fait digne de Buffy et Sam Raimi... Bonne surprise!
Mathématiques : dessèchent le coeur