Chris Marker (1921-2012)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7820
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Chris Marker (1921-2012)

Messagepar Eusebio Cafarelli » 28 sept. 05, 23:22

EDIT DE LA MODERATION:

Vous pouvez également consulter les topics consacrés à

La jetée (1962)
Sans soleil (1983)

et la double Chronique Classik



==========================================================================



Le Fond de l'air est rouge de Chris Marker
Excellent documentaire engagé (M. Moore n'a rien inventé, sinon sa propre mise en scène) tournant autour de mai 68 dans le monde. Vu la version française de 3h remaniée pour être identique à la version internationale (donc raccourcie d'une heure par rapport à la vraie version), avec sa fin refaite en 1993. C'est un montage d'emprunts à de nombreux documentaires et films (Potemkine au début), avec en voix off Signoret, Montand, Périer, Semprun et une b.o. de Luciano Berio. Le montage est virtuosissime, le regard nostalgique mais aussi critique, y compris sur ce qui est filmé. On plonge dans un passé hyper-politisé, un discours hyper-marxiste que même nos extrêmes gauches actuelles ne tiennent plus. On pèse du coup réellement le bouleversement qu'a pu être la disparition de l'URSS.
Image

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1888
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Chris Marker

Messagepar Phnom&Penh » 8 juin 08, 16:47

Image

Cinéaste, Chris Marker est aussi résistant, reporter et poète.

Dans Chats perchés, réalisé en 2004, le résistant nous offre un conte apparemment naïf et tendre, une histoire de chats, une histoire parisienne. Une histoire de manifs: celles de l'entre-deux tours électoral de Mai 2002, celles contre la guerre en Irak, contre le port du voile, pour le port du voile, pour les sans-papiers, contre la réforme des retraites, pour la réforme des retraites...Avec humour, il dresse un panorama revendicateur de notre début de second millénaire. Il est un peu dur avec les spectateurs qui s'enflamment pour "onze milliardaires qui tapent dans une balle". Il est un peu cruel avec les intermittents qui détournent Maréchal nous voilà pour fustiger le pouvoir en place, chantent Matignon en Kommandantur, et nous donne à ce propos quelques réflexions, légères mais bien senties, sur l'importance des mots et le sens de la mesure. Il est surtout très tendre avec la jeunesse et les jeunes filles en particulier, surtout celles qui saluent le vieil homme et sa caméra.

Le reporter nous raconte une histoire de chats qui commence avec les cornemuses de Septembre 2001 à New York et s'achève un peu après Août 2003, avec Vilnius et des tournesols au Père Lachaise. Un curieux reporter qui estime que "Faire connaître le chat souriant...nous a semblé une tâche d'intérêt public en ce siècle de plus en plus sinistre". Un reporter curieux qui s'attarde durant soixante minutes sur un gros chat jaune au large sourire qui apparaît sur les toits de Paris et se multiplie; nous salue du haut de l'Ile Saint Louis un matin, nous adresse un clin d'oeil du creux d'un arbre des quais de Seine à midi, et, des toits de la gare Saint Lazare le soir, prend le train pour la province.

Le poète, enfin, réalise un joli film sur l'art éphémère et un mystérieux artiste équilibriste qui "manque de se casser le cou chaque nuit pour faire sourire la ville". Un artiste dont l'administration pourchasse les oeuvres et les fait disparaître comme de vulgaires graffitis. Un artiste libre dont le chat manifeste avec la jeunesse et, chassé des toits, finit sur le pavé parisien en faisant des rondes la nuit.

Chats perchés est un malicieux couvre-chef avec lequel Chris Marker nous adresse un salut d'artiste et nous dit qu'il travaille, qu'il regarde et qu'il est un peu inquiet. Il aimerait bien être sûr qu'à force, les chats ne vont pas nous laisser tomber.
Dernière édition par Phnom&Penh le 17 févr. 09, 23:17, édité 2 fois.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Avatar de l’utilisateur
Coxwell
Le Révolté de l'An 2000
Messages : 2849
Inscription : 24 févr. 05, 10:58

Re: Chats perchés (Chris Marker)

Messagepar Coxwell » 8 juin 08, 19:04

J'aimerais bien le trouver à bon prix celui-là.

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1888
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Re: Chats perchés (Chris Marker)

Messagepar Phnom&Penh » 8 juin 08, 19:13

Coxwell a écrit :à bon prix

Malheureusement, je l'ai pris en magasin et je n'ai pas de bon plan à indiquer.
C'est effectivement pas donné, surtout pour un petit film d'une heure avec un bonus un peu improbable, même si le DVD est de bonne qualité avec un livret soigné. Le fond de l'air est à peu près au même prix et c'est nettement plus copieux.
Je ne savais même pas que ça existait et j'étais trop content de le voir pour résister :oops:
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11481
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Re: Chats perchés (Chris Marker)

Messagepar bruce randylan » 9 juin 08, 23:17

Pourquoi les Marker sont-ils si chers :( :(
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"

Avatar de l’utilisateur
Petit-Prince
Stagiaire
Messages : 42
Inscription : 22 févr. 07, 20:28

Re: Chats perchés (Chris Marker)

Messagepar Petit-Prince » 9 juin 08, 23:43

Moi je l'avais trouvé pas très cher à la boutique DVD (côté occasion) du MK2 bibliothèque !
Et je sais qu'un peu plus tard je l'avais revu donc faut essayer les boutiques IRL avec de la patience ça peut marcher :)

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1888
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Re: Chats perchés (Chris Marker)

Messagepar Phnom&Penh » 13 juin 08, 23:09

L'idée de Petit-Prince (quel joli pseudo 8)) est bonne, on doit pouvoir le trouver en occasion. Il est déjà sorti depuis une petite paire d'années.
Sinon, je serai surpris que les DVD de Chris Marker ne soient pas en médiathèque. Bien sûr, ce n'est pas la même chose que de "posséder" les films, mais cela permet au moins de les voir.
Et - je le regarde tranquillement petit à petit en le reprenant à plusieurs reprises-, le DVD du Fond de l'air est une merveille.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1888
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Re: Chats perchés (Chris Marker)

Messagepar Phnom&Penh » 5 juil. 08, 05:31

Quelques liens avec différents chats :D :

L'ancien site de Monsieur Chat (animation Flash Player un peu ancienne, mais on peut y voir pas mal de photos):

http://www.sagot.perso.cegetel.net/monsieurchat/

Le site plus récent de Monsieur Chat:

http://monsieurchat.eu/cms/front_content.php?idcatart=13&changelang=2

D'autre part, comme vous le savez peut-être, Guillaume-en-Egypte est toujours reporter.
Ses chroniques jusqu'au 1er janvier 2006:

http://www.unregardmoderne.com/spip/viewauteur2.php3?id_auteur=28

Ses dernières chroniques depuis 2006:

http://www.poptronics.fr/Ingrid-liberee-par
Dernière édition par Phnom&Penh le 5 juil. 08, 05:32, édité 1 fois.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Avatar de l’utilisateur
MJ
Conseiller conjugal
Messages : 11447
Inscription : 17 mai 05, 19:59
Localisation : Chez Carlotta

Re: Chats perchés (Chris Marker)

Messagepar MJ » 23 juil. 08, 15:55

Phnom&Penh a écrit :Quelques liens avec différents chats :D :

Pour comprendre sa fascination pour la race féline, voir Le fond de l'air est rouge:
Spoiler (cliquez pour afficher)
A propos de Nixon: Il sourit comme un chat. C'est pas bon, les chats n'ont jamais été du côté du pouvoir.

Je rêve de découvrir ce Chats Perchés. Les explications qu'il donne sur sa distribution dans les Inrocks ouvrent des pistes pour le moins stimulantes. Marker semble surtout connu pour la Jetée, il serait temps de ré-habiliter le documentariste de génie qu'il a été.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Chats perchés (Chris Marker)

Messagepar julien » 23 juil. 08, 18:33

Un documentaire léger et amusant qui sous couvert d'un jeu de piste autour de la figure du Chat, passe en revu les grands moments de l'actualité en France de 2002. du 21 avril aux manifestations contre la guerre en Irak, de la révolte des intermittents jusqu'à l'affaire Bertrand Cantat. C'est marrant, on en trouve encore de ces chats dans Paris. Ils n'ont pas été tous effacés.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1888
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Re: Chris Marker en DVD

Messagepar Phnom&Penh » 24 juil. 08, 10:49

J'ai fait une recherche et j'ai vu qu'il n'y avait pas de topic Chris Marker mis à part un vieux sur Sans Soleil.
J'ai donc élargi celui-ci pour qu'on puisse parler de ses différents films sortis en DVD, ainsi d'ailleurs que des films sortis en bonus sur d'autres DVD:
Les statues meurent aussi sur Hiroshima mon amour de Resnais
AK sur Ran de Kurosawa
Une journée d'Andrei...sur Le sacrifice de Tarkowski

On va donc pouvoir parler du Fond de l'Air est rouge bien tranquillement :D
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Avatar de l’utilisateur
MJ
Conseiller conjugal
Messages : 11447
Inscription : 17 mai 05, 19:59
Localisation : Chez Carlotta

Re: Chris Marker en DVD

Messagepar MJ » 24 juil. 08, 11:43

Phnom&Penh a écrit :On va donc pouvoir parler du Fond de l'Air est rouge bien tranquillement :D

"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1888
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Re: Chris Marker en DVD

Messagepar Phnom&Penh » 24 juil. 08, 14:50

Le fond de l'air est rouge, 1977, "revisité" par Chris Marker en 2008
Je n'ai pas trouvé de visuel correct, donc voici un lien vers la présentation du DVD sur le site d'Arte:
http://www.arte.tv/fr/histoire-societe/Mai-1968/1986050.html

Ce film est extraordinaire.
On l'imagine souvent comme une éloge des mouvements révolutionnaires des années 60 alors que c'est un film politique, certes, mais surtout un documentaire historique absolument fascinant.

Complétement radical et en même temps très précis, Chris Marker, par la rigueur de sa pensée, donne sa vision du monde de l'époque sans aucune concession. La curiosité de Marker et les archives qu'il avait accumulées, tournant avec d'autres membres du groupe SLON sur les différents points chauds de la planète, font de ce film, encore aujourd'hui, une fabuleuse source d'information et de réflexion.

Au hasard:
- l'interview réalisé par un télé du Sud Vietnam d'un pilote américain en action dans son avion, qui rigole en expliquant les bienfaits du bombardement au napalm...suivi des images d'archives des morts et blessés avec en off, un voix qui livre un commentaire comptable glaçant.
- Daniel Cohn - Bendit, avec des amis dans une chambre d'étudiant...un an avant 68
- la très belle voix off de Simone Signoret (amie de lycée de Chris Marker) qui commente les évènements de Prague en 68
- Fidel Castro, en idéaliste, assis dans l'herbe après sa prise de pouvoir, qui fait une longue improvisation sur la révolution cubaine et l'indépendance de Cuba
- le même, à la tribune, prononçant un discours par lequel il rentre dans le rang après les évènements de Prague (et un fabuleux off de Marker sur le jeu de Castro avec les micros, dénonçant son embarras)
- Georges Marchais dans ses grandes heures et Mitterrand tenant des propos collectivistes à l'époque de l'Union de la Gauche en 1972

...et tant d'autres archives et témoignages plus passionnants les uns que les autres, le tout monté magistralement.

C'est à la fois un film militant et un documentaire irréprochable sur le plan de l'honnêteté intellectuelle.

L'objet DVD est très soigné, bel emballage carton dans une pochette. Un disque pour Le fond de l'air, un second disque, Sixties avec de très nombreux boni, principalement de petits films de Marker tournés à la même époque.

Et enfin, un livret qui contient un texte récent de Chris Marker que j'ai trouvé génial. L'écriture est acérée, le propos mordant (tout le monde ou à peu près s'en prend pour son grade), des pointes d'humour assez cruelles et une conclusion à pleurer, tellement elle est juste et émouvante.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Avatar de l’utilisateur
MJ
Conseiller conjugal
Messages : 11447
Inscription : 17 mai 05, 19:59
Localisation : Chez Carlotta

Re: Chris Marker en DVD

Messagepar MJ » 24 juil. 08, 14:59

Phnom&Penh a écrit :- l'interview réalisé par un télé du Sud Vietnam d'un pilote américain en action dans son avion, qui rigole en expliquant les bienfaits du bombardement au napalm...suivi des images d'archives des morts et blessés avec en off, un voix qui livre un commentaire comptable glaçant.


La scène suivante est à mon sens encore plus tétanisante:
Spoiler (cliquez pour afficher)
la congrégation nazie aux Etats-Unis, les traders devant Wall Street, poings levés, hurlant "bombard Hanoï"

Tu dis l'essentiel sur ce film. Avant d'être un projet militant, le Fond de l'Air est Rouge est d'abord le journal de bord d'un cinéaste préoccupé par la marche de l'Histoire. Il y expose ses doutes, ses déceptions avec une foi et une lucidité qui forcent le respect. L'humour et la mélancolie n'en sont de loin pas exempts, le propos évite tout manichéisme. On pourrait très somairement le résumer par "c'était déjà fini en 67, mais on ne regrette rien".
Un moment me bouleverse plus que tout, aussi pour des raisons personnelles. Le congrès du Printemps de Prague et le commentaire de Marker: "regardez bien ces images, elles montrent quelque chose qui n'a jamais existé".
L'une de mes plus belles découvertes récentes.
Dernière édition par MJ le 25 juil. 08, 13:48, édité 1 fois.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11481
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Re: Chris Marker en DVD

Messagepar bruce randylan » 24 juil. 08, 15:08

La scène au Japon avec les villageois se révoltant contre une pollution industrielle m'avait bien remué aussi.

Faut vraiment que je me les choppe tous ces DVDs :cry:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"