L'Emprise (Sidney J. Furie - 1982)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
frédéric
1st Degree
Messages : 12865
Inscription : 28 août 04, 18:49
Localisation : Une galaxie lointaine, très lointaine

L'Emprise (Sidney J. Furie - 1982)

Messagepar frédéric » 18 avr. 07, 14:03

Une femme subit des agressions dans sa maison par des fantômes. Les psychiatres restant sceptiques, des parapsychologues se chargent de l'affaire.

Adaptée, soi-disant, d'une histoire vraie, un film 100 fois plus terrifiant que L'EXORCISTE, qui m'avait limite traumatisé quand je l'avais découvert sur une veille VHS. Barbara Hershey est formidable dans un rôle difficile. Dommage pour Sidney J. Furie qui a connu la carrière que l'on sait par la suite.

Image[code][/code]
Dernière édition par Roy Neary le 15 mai 08, 23:30, édité 1 fois.
Image

Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"

Avatar de l’utilisateur
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Messages : 8834
Inscription : 13 avr. 03, 20:28
Localisation : A la recherche de Zoltar

Re: L'emprise (Sidney J. Furie) - 1981

Messagepar Joshua Baskin » 18 avr. 07, 14:22

frédéric a écrit :Adaptée, soi-disant, d'une histoire vraie, un film 100 fois plus terrifiant que L'EXORCISTE

Remplace plus par moins et tu auras mon avis sur ce film pas loin d'être très chiant.

Avatar de l’utilisateur
kayman
Réalisateur
Messages : 6765
Inscription : 14 avr. 03, 10:30
Last.fm
Localisation : neuftrois

Messagepar kayman » 18 avr. 07, 14:31

J'aime bien jusqu'au final qui tranche trop avec le reste du film en tombant dans les gros excés grand guignol. C'est dommage mais bon ca gache pas mon plaisir sur l'avant. Les séquences d'attaque sont assez terrassantes et super efficaces.
Seul contre tous.
top hebdo lastfm
Image

Avatar de l’utilisateur
Mister Zob
Jake Blu
Messages : 6349
Inscription : 12 avr. 03, 23:34

Messagepar Mister Zob » 18 avr. 07, 14:38

Barbaraaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhh !

Image

mannhunter
Laspalès
Messages : 15599
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Messagepar mannhunter » 18 avr. 07, 16:23

Mister Zob a écrit :Barbaraaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhh !

Image

:oops: :oops:

Elle est formidable,et j'aime bien le film (que je préfère aussi à "l'exorciste" :lol: :oops: )

Avatar de l’utilisateur
Nestor Almendros
Déçu
Messages : 20069
Inscription : 12 oct. 04, 00:42
Localisation : dans les archives de Classik

Messagepar Nestor Almendros » 18 avr. 07, 16:24

J'avais posté ça en janvier dernier
Le film est presque aussi bon que dans mes souvenirs.

L'approche réaliste du sujet est le point fort du film. En voulant être crédible, on évite au maximum la surenchère propre aux films du genre. Ici on est autant (sinon plus, pendant au moins les 2/3 du film) dans le drame que dans le fantastique. Ce n'est que dans les 45 dernières minutes que le film glisse doucement, et malheureusement, dans le presque grand guignol (les miroirs qui tremblent, les lumières qui jaillissent façon STAR WARS, la fin dans le gymnase) avec l'apparition des scientifiques façon POLTERGEIST.
Ce qui n'enlève pas l'énorme plaisir que j'ai pris devant le reste du film. La mise en scène est efficace, Furie utilisant des angles de prise de vue inhabituels et qui rendent l'ambiance encore plus étrange. J'ai bien aimé la musique (contrairement à Ratatouille dans un post de 2004 ). Les gimmicks des attaques m'ont fait penser à CHRISTINE de Carpenter. Ne me demandez pas pourquoi, je n'ai aucun souvenir musical de ce film, c'est juste l'instinct qui parle (à raison?). Ce que j'ai surtout apprécié sur le son c'est la gestion des silences et la petite musique d'ambiance qui fait bien flipper (et qui est aussi utilisée jusqu'à plus soif...).

Incontournable, c'est la prestation de belle Barbara Hershey dans un rôle pas évident et surtout extrêmement riche. Probablement l'un de ses meilleurs rôles. Elle incarne une femme indépendante et forte, qui ne se laisse pas trop abattre (au début) mais qui est complètement perdue dans sa mésaventure. Face à elle le personnage de Ron Silver est intéressant dans la confrontation rationnelle que peut offrir la médecine dans pareil cas. La confrontation est pertinente, passionnante, mais peut-être un peu longue.

Le carton final rehausse encore un peu le film, pour ceux bien sûr, qui auront marché (comme moi ). Car il est nécessaire d'y croire un petit peu pour éviter de pouffer pendant le visionnage. Ces explications finales, donc, sont très mystérieuses et tendent à crédibiliser encore plus le récit. J'aimerais bien savoir ce qu'il en est, en tout cas.

EDIT: on trouve beaucoup de choses sur le net...
http://smartieskiller.free.fr/serendipity/inde%20x.php?/archives/69-LEMPRISE-The-Entity.html

AtCloseRange le 29 janvier 2007 a écrit :Je suis surpris de voir que ce film tient vraiment très bien le coup (à part la BO de Charles Bernstein pour le moins lourdingue pendant les scènes d'"apparition"). Mais c'est surtout la trop rare Barbara Hershey qui tient le film de bout en bout (et le rôle n'est pas évident) et ancre le film (avec un excellent Ron Silver) dans la réalité malgré son sujet casse gueule (comme on dit inspiré d'une histoire "vraie").
On retrouve bien la patte réaliste de Frank de Fellitta, déjà auteur d'Audrey Rose.

pioché en juillet 2004
NUTELLA a écrit :
mannhunter a écrit :ce que je trouve très réussi dans L'EMPRISE est l'utilisation du cadre,de l'écran large:

on sait que "l'entité" va attaquer barbara Hershey,mais où (à quel endroit de la maison,dans quelle partie du cadre faut-il regarder?) et quand?
on guette donc dans le cadre le signe annonciateur du dérèglement du quotidien de l'héroine,le détail qui va nous permettre de localiser l'entité.

L'idée de l'héroine qui se fait agresser quotidiennement dans sa plus stricte intimité (son "home sweet home": sa chambre,sa salle de bain...) est assez terrible,et barbara Hershey réalise ici une belle performance.

entiérement d'accord avec Mannhunter,la réalisation est terriblement efficace,on attend toujours avec angoisse la prochaine attaque du démon.
un grand film pour ma part.je l'ai vu plusieurs fois gamin,et je m'en suis toujours pas remis :)
barbara Hershey dans un role(je connais peu d'actrices qui en aurait voulu) d'une extreme difficulté est épatante.

encore un peu de Manhunter (mars 2004)
question de sensibilités sans doute,comme pour tous les films,certains trouveront le film flippant,d'autres non,comme certains trouveront BIG FISH bouleversant et généreux,comme d'autres pourront le trouver réac et mièvre! :lol: :wink:

Je trouve que Furie (quel nom prédestiné! :lol: ) joue habilement de l'écran large,de la composition de son espace (dans le sens que l'on guette dans le champ de son Cinémascope le signe annonciateur-un objet qui bouge,par exemple- qui va déclencher le dérèglement du quotidien,l'intrusion du surnaturel),ce n'est pas tant les attaques qui sont éprouvantes que l'attente qui les précède,c'es-à-dire qu'en ce qui me concerne,ce qui me fait frissonner et me stresse,c'est l'idée que barbara Hershey va se faire attaquer certes,mais surtout l'addition du "où?" et du "quand?" (puisque son ennemi est invisible) :wink:

disons que ce qui m'impressionne aussi,c'est l'idée que l'héroine puisse être agressée partout,et surtout dans son "home sweet home",elle est violée dans son intimité,dans les lieux à priori sécurisants (sa maison).
et puis la prestation de barbara Hershey fait aussi beaucoup pour une certaine "véracité" de son personnage et de l'histoire.

Avatar de l’utilisateur
O'Malley
Cadreur
Messages : 4147
Inscription : 20 mai 03, 16:41

Messagepar O'Malley » 18 avr. 07, 17:59

Une des oeuvres incontournables du troisième age d'or du cinéma fantastique américain (mid 70- mid 80) et un film de fantôme de référence. revu il y a quelques années, toujours aussi efficace. Furie distille savamment l'angoisse et use cette fois-ci avec bcp de bonheur de ses tics de mise en scène (utlisation de la courte focale avec mise en valeur d'un objet à l'avant plan, prenant souvent une majeure partie de l'image). L'utilisation de la musique est judicieuse (il y a, il me semble, une sorte de tembourinnement musical quelque secondes avant que l'entité passe, à chaque fois, à l'acte, annonçant le durcissment psychologique de la séquence). Barbara Hershey joue avec bcp de sincérité et d'émotion.

Par contre, j'aimerais avoir un peu plus d'infos sur le fait divers... Existe t-il des docs sur le net qui en parleraient?

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 43524
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Messagepar Flol » 18 avr. 07, 20:05

O'Malley a écrit :L'utilisation de la musique est judicieuse (il y a, il me semble, une sorte de tembourinnement musical quelque secondes avant que l'entité passe, à chaque fois, à l'acte, annonçant le durcissment psychologique de la séquence).

Effet sonore que j'ai trouvé totalement insupportable, pour ma part.

mannhunter
Laspalès
Messages : 15599
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Messagepar mannhunter » 18 avr. 07, 21:13

Ratatouille a écrit :Effet sonore que j'ai trouvé totalement insupportable, pour ma part.

c'est le but!! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
O'Malley
Cadreur
Messages : 4147
Inscription : 20 mai 03, 16:41

Messagepar O'Malley » 18 avr. 07, 21:57

mannhunter a écrit :
Ratatouille a écrit :Effet sonore que j'ai trouvé totalement insupportable, pour ma part.

c'est le but!! :mrgreen:

En effet, l'appréhension du spectateur est à son comble puisqu'il sait qu'il va devoir affronter un moment pénible, cauchemardesque... :wink:

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9467
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Messagepar Lord Henry » 18 avr. 07, 21:58

Le film n'est pas des plus subtil, mais le talent de la comédienne sauve beaucoup de situations.
Image

Avatar de l’utilisateur
Roy Neary
Once upon a time...
Messages : 50376
Inscription : 12 avr. 03, 01:42
Liste de DVD

Messagepar Roy Neary » 18 avr. 07, 23:56

Lord Henry a écrit :Le film n'est pas des plus subtil, mais le talent de la comédienne sauve beaucoup de situations.

Dans ce film, Barbara Hershey est absolument géniale, il n'y a pas d'autres mots. Elle s'implique de façon incroyable dans son rôle, en particulier évidemment dans les scènes de "possession".
Et elle n'est pas avare de ses charmes, ce qui ne gâte rie.. euh rien... :oops:
Image

Avatar de l’utilisateur
Evènementiel mon Chablis !
Messages : 11477
Inscription : 23 janv. 04, 22:36
Localisation : Dans un fût de chêne

Messagepar » 19 avr. 07, 00:24

frédéric a écrit :un film 100 fois plus terrifiant que L'EXORCISTE

mannhunter a écrit :j'aime bien le film (que je préfère aussi à "l'exorciste" :lol: :oops: )

:evil:

Pourquoi vouloir absolument les comparer ? Parce qu'il y est question d'un entité invisible à la noix ? Il me semble que les tenants, les aboutissants, le propos, le traitement, ne sont absolument pas les mêmes.

Je précise par ailleurs que j'ai beaucoup aimé ce film, bien flippant en effet, et comme le rappelle Roy, gratifié d'une Barbara Hershey absolument excellente.

mannhunter
Laspalès
Messages : 15599
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Re: L'emprise (Sidney J. Furie) - 1981

Messagepar mannhunter » 14 mai 08, 21:32


Avatar de l’utilisateur
Frank Einstein
Régisseur
Messages : 3158
Inscription : 18 janv. 07, 23:28
Localisation : Dans la lune

Re: L'Emprise (Sidney J. Furie) - 1981

Messagepar Frank Einstein » 2 mai 09, 21:25

Il faut à tout prix réhabilité ce bijou totalement oublié...

Voici ce que j'en disait sur Ecran Large :

"Voici le genre de film fantastique particulièrement réussi qui tient tout entier sur les épaules de son héroïne principale, incarnée plus qu'à la perfection par une Barbara Hershey hallucinante de
crédibilité.
Porté par une mise en scène intelligente et stylisée, l'histoire de cette jeune femme seule, Clara, mère de famille de 3 enfants, soudainement harcelée et violentée par un esprit frappeur reste constamment passionnante... malgré une fin plutôt ratée à force de vouloir concrétiser ce qui aurait dû rester invisible et suggestif.

Sidney J. Furie fait montre d'un savoir-faire indéniable pour suggérer une angoisse quasi-permanente grâce à des choix de mise en scène toujours étonnants (son remarquable "Ipcress, danger immédiat", avec un Michael Caine quasi-débutant, est encore dans les mémoires des cinéphiles car il l'avait déjà fait remarquer pour son originalité de réalisateur).
Les nombreux décadrages qu'il a choisis et les amorces démesurées qui envahissent souvent les plans donnent véritablement du relief à la menace qui surgit lors des nombreuses attaques que subit Clara. C'est du cinéma direct et diablement efficace. Rien n'est intellectualisé et c'est tant mieux. Il veut que l'on soit secoué "avec" ses personnages.
Pari gagné. La peur est là, bien présente, soutenue par l'excellente musique de Charles Bernstein et une photographie sombre et bleutée.

Il convient donc juste de regretter que l'aspect psychologique des manifestations surnaturelles (Ron Silver s'en tire vraiment à merveille en psychiatre tenace et cartésien) soit trop vite abandonné dans la deuxième partie du film au profit de l'irruption des personnages caricaturaux de parapsychologues de bazar et d'une "visualisation" finale quelque peu grotesque du fait d'effets spéciaux optiques qui ont mal vieilli.

Répétons-le toutefois, Barbara Hershey est extraordinaire et mérite amplement le prix d'interprétation qu'elle a gagné en 1983 à Avoriaz.
Du Grand Art Féminin et un rôle en or indépassable."


C'est tout simplement, à mes yeux, une des meilleures réussites sur le surnaturel parapsychologique avec comme seule faiblesse une fin ratée (le succès de "Poltergeist" a sans doute imposé ça) et totalement ridicule par rapport à la gestion de l'angoisse et de l'ambiguïté mise en place auparavant.
Barbara Hershey y est magistrale et Sidney J. Furie démontrait encore un réel talent de "metteur en scène" avec force plans étranges et une efficacité rythmique hallucinante.
Les attaques de "l'entité" sont des modèles de suggestion cinématographique et de montage ultra-maîtrisé... dont Paul Verhoeven s'est inspiré pour sa fameuse scène de viol dans "Hollow man"

Bref, un must.

PS : pour les attentifs, Pascal Laugier fait un bel hommage à ce film dans son "Martyrs" en utilisant la même musique et un montage similaire dans les scènes d'attaques de l'entité :D
Dernière édition par Frank Einstein le 3 mai 09, 00:07, édité 1 fois.
Image

"Il est toujours préférable d'être un faux-méchant que d'être un faux-gentil. (Le faux-gentil est souvent un vrai méchant)". J.-L. Fournier