Michel Deville

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Addis-Abeba
Mouais
Messages : 11471
Inscription : 12 nov. 04, 23:38
Localisation : Chocolatine

Messagepar Addis-Abeba » 4 mars 07, 13:23

odelay a écrit :J'en ai un bon souvenir. IL y avait une ambiance des très particulière portée par des dialogues très écrits qui donnent au film une belle saveur.


Pareil, je serais d'ailleurs très curieux de le revoir.
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."

Claude Couillec
Doublure lumière
Messages : 437
Inscription : 30 mai 03, 11:57

Messagepar Claude Couillec » 4 mars 07, 18:51

Le cinéma de Michel Deville reste très particulier. Je comprend que l'on puisse détester cela. J'aime beaucoup Péril en la demeure. Pour ceux que cela interesse, le film existe en dvd même si il n'est pas facile à trouver.
Il n'y a pas que les dialogues qui soient très écrit. Tout est millimétré.

Par contre du même Michel Deville je me suis mortellement ennuyé devant La femme en bleu.

Avatar de l’utilisateur
blaisdell
Assistant opérateur
Messages : 2285
Inscription : 2 mai 05, 16:19

Messagepar blaisdell » 4 mars 07, 21:02

Claude Couillec a écrit :Le cinéma de Michel Deville reste très particulier. Je comprend que l'on puisse détester cela. J'aime beaucoup Péril en la demeure. Pour ceux que cela interesse, le film existe en dvd même si il n'est pas facile à trouver.
Il n'y a pas que les dialogues qui soient très écrit. Tout est millimétré.
.


Un film passionnant d'un cinéaste important.

L'oeuvre de Michel , qu'on l'aime ou non est une des grandes oubliées de l'édition dvd en France..

Avatar de l’utilisateur
origan42
Régisseur
Messages : 3447
Inscription : 2 févr. 07, 17:22

Messagepar origan42 » 5 mars 07, 11:37

Claude Couillec a écrit :Le cinéma de Michel Deville reste très particulier. Je comprend que l'on puisse détester cela. J'aime beaucoup Péril en la demeure. Pour ceux que cela interesse, le film existe en dvd même si il n'est pas facile à trouver.
Il n'y a pas que les dialogues qui soient très écrit. Tout est millimétré.

Par contre du même Michel Deville je me suis mortellement ennuyé devant La femme en bleu.


Particulier en effet et j'ai un peu de mal, sauf pour deux:
DOSSIER 51 ***** véritable chef-d'oeuvre de l'espionnage;
LA MALADIE DE SACHS **** qui fait très 'vrai' avec un fantastique Albert Dupontel en médecin de campagne.

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Messagepar julien » 5 mars 07, 11:40

blaisdell a écrit :L'oeuvre de Michel , qu'on l'aime ou non est une des grandes oubliées de l'édition dvd en France..


LA PETITE BANDE, qu'il a fait juste avant PERIL EN LA DEMEURE était intéressant lui aussi. Il fallait oser quand même faire un film entièrement muet.

Claude Couillec
Doublure lumière
Messages : 437
Inscription : 30 mai 03, 11:57

Messagepar Claude Couillec » 5 mars 07, 14:34

blaisdell a écrit :
L'oeuvre de Michel , qu'on l'aime ou non est une des grandes oubliées de l'édition dvd en France..


Pour information je n'ai à ce jour trouvé que ces films de Michel Deville en dvd:

La femme en bleu
Péril en la demeure (dvd uk je crois avec vo)
La lectrice
Un monde presque parfait
Un fil à la patte

Et Dossier 51, On a volé la joconde que je viens de trouver.

Alligator
Réalisateur
Messages : 6629
Inscription : 8 févr. 04, 12:25
Localisation : Hérault qui a rejoint sa gironde

Messagepar Alligator » 5 mars 07, 17:29

j'aimerais bien revoir Eaux profondes avec Huppert et Trintignant.

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11463
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Messagepar bruce randylan » 6 mars 07, 00:33

Je n'ai vu malheureusement que la femme en bleur que j'ai vraiment adoré ( ah ce plan final :D ) avec un Picolli magnifique.

Il me tarde de découvrir la Lectrice et Dossier 51
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"

Avatar de l’utilisateur
Nestor Almendros
Déçu
Messages : 20070
Inscription : 12 oct. 04, 00:42
Localisation : dans les archives de Classik

Messagepar Nestor Almendros » 24 mars 07, 23:32

LE MOUTON ENRAGE

Si la dernière demi-heure m'a paru un peu faible, le reste du film m'a presque fasciné, oserai-je dire. L'histoire en elle-même est fort intéressante mais j'ai buté stupidement sur les relations entre Cassel et Trintignant que je n'arrivais pas à saisir clairement. Cassel apparait au début comme un écrivain raté qui vit par procuration la vie d'un autre. Il s'agit aussi de manipulation dans les deux cas. Mais une manipulation arriviste, opportuniste, ambitieuse. Je pensais, au début, que Cassel préparait ainsi une sorte de canevas de son prochain bouquin, qu'il se serait contenté de retranscrire les aventures de Trintignant, en prenant le soin au préalable de l'aiguiller dans certaines voies. Je me demandais aussi si Cassel et Trintignant n'étaient pas un seul et même personnage, avec chacun une facette bien opposée: Cassel calculateur et froid vs. Trintignant manipulateur chaleureux. En fait il ne s'agit pas totalement de ça et j'ai eu du mal à comprendre le but de leur jeu. C'est ce qui m'a déstabilisé et que je n'ai finalement pas trop compris.

En revanche j'ai été épaté par le style de Deville, virevoltant, singulier, dynamique, maniant le montage et le découpage comme personne. C'est vraiment bluffant et je me dis que dans le cinéma d'aujourd'hui, je vois peu de monde qui suive non pas ses traces en particulier, mais qui se laisse porter par un style aussi libre. En tout cas ça fonctionne très bien, c'est super vivant, on reste accroché.
Le film cultive aussi les ruptures de ton, les scènes non-attendues (les gifles à Birkin au début, par exemple) et cela participe à l'atmosphère à la fois de presque fable, presque cynisme, presque comédie. Indéfinissable (j'aurais d'ailleurs un peu de mal à résumer le film).

Beau casting également. Petite mention spéciale aux femmes, charmantes, et l'allusion au film Truffaut (quelques lignes plus bas) est tout à fait pertinente. Birkin est bien utilisée, et Romy était décidément une très belle femme :(

Je me permets de poster quelques avis de forumeurs, suite à la diffusion sur Arte en janvier dernier.

Eusebio Cafarelli a écrit :Jamais vu jusqu'alors. Très noire comédie formidablement interprétée, une sorte de My Fair Lady cynique et arriviste, sur la réussite par procuration. Étonnante réflexion sur l'écrivain ou... le cinéaste manipulateurs. Dans un autre genre (son emploi de l'époque au cinéma en fait), Birkin n'est pas mal non plus. Trintignant est grand comme d'habitude. Cassel est excellent.

Miss Nobody a écrit :Pareil pour moi: Une première fois et une très bonne surprise. J'aime les films qui poursuivent, et celui-ci en est un. Une reflexion qui donne à réfléchir, en quelque sorte! :lol:
Je n'aurais pas fait le rapprochement avec "My fair Lady"... mais tout compte fait, pourquoi pas.

AtCloseRange a écrit :J'ai toujours beaucoup aimé ce film assez mysogine quand même (même si les hommes ne s'en sortent pas forcément tellement mieux). Jean-Pierre Cassel y est formidable en homme blessé qui accomplit ses rêves par procuration et le casting féminin aussi riche que dans l'Homme Qui Aimait Les Femmes (par certains côtés, je vois d'ailleurs certains points communs avec un autre Truffaut, La Peau Douce).
Et puis Romy Schneider est sublime.

et l'avis de Brice Kantor posté en avril 2004
L'ascencion sociale d'un modeste employé de banque, vaincant petit à petit ses inhibitions...Une comédie satirique plutôt mordante et amer qui fleure bon son époque Pompidoulienne: c'est encore une réussite signée Michel Deville, même si on peut regretter que les figures manipulatrices chères au scénariste Christopher Frank ne soient pas toujours des plus légères. Interpétration haut de gamme de Trintignant et Cassel.
4/6

Rupert Pupkin
Accessoiriste
Messages : 1528
Inscription : 20 oct. 05, 09:06

Messagepar Rupert Pupkin » 15 nov. 07, 06:12

il y a un coffret Michel Deville chez Gaumont qui sort à la fin du mois (c'était le grand oublié du DVD) : avec le Paltoquet, Péril en la demeure, Dossier 51 (super, mais effrayant), L'ours et la poupée, etc...

moi j'attends la deuxième salve avec La Femme en bleu, Benjamin ou les mémoires d'un puceau, Raphaël ou le débauché, etc..

(est-ce que ces titres sont prévus dans un prochain coffret ?????? ? :?: )

(la Femme en bleu et le Paltoquet était sorti en z2 UK mais je n'ai jamais trouvé de test pour savoir si ces éditions valaient le coup niveau image...)

Avatar de l’utilisateur
astral_week
Doublure lumière
Messages : 313
Inscription : 14 avr. 05, 20:32
Localisation : Shangri-La, This Is Where I Belong

Messagepar astral_week » 15 nov. 07, 20:24

TF1 a eu l'étrange idée de programmer "Raphael ou le débauché" la nuit de lundi à 3h et de le passer au moins 15 min avant :| . Un beau film comme on en fait peu, des dialogues ciselés et des actrices :oops: . Une édition DVD serait bienvenue pour ce film rare (et naphta).

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11463
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Messagepar bruce randylan » 16 nov. 07, 00:20

astral_week a écrit :TF1 a eu l'étrange idée de programmer "Raphael ou le débauché" la nuit de lundi à 3h et de le passer au moins 15 min avant :| . Un beau film comme on en fait peu, des dialogues ciselés et des actrices :oops: . Une édition DVD serait bienvenue pour ce film rare (et naphta).


C'est clair, 13 minutes d'avance, faut être con ( c'est pas France 2 avec plus d'une heure de retard sur cadavres exquis :evil: ). Par contre, bonne surprise aucune pub :shock:

Pour le film, c'était en effet trés bien, magnifique histoire d'amour au romantisme un brin torturé et surfait mais tellement beau.
Pas le meilleur travail de realisation que j'ai pu voir de Deville mais les personnages trés réussis sont le principaux.

Brigitte Fossey à 25 ans, ca le fait :oops:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17670
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Messagepar Kevin95 » 16 nov. 07, 07:27

bruce randylan a écrit :Par contre, bonne surprise aucune pub :shock:


La chaîne n'en met jamais pour les films après minuit ! :wink:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11463
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Messagepar bruce randylan » 16 nov. 07, 09:41

Je n'ai pas l'habitude de regarder TF1 quelque soit l'heure :mrgreen:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17670
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Messagepar Kevin95 » 16 nov. 07, 16:07

bruce randylan a écrit :Je n'ai pas l'habitude de regarder TF1 quelque soit l'heure :mrgreen:


Et c'est une bonne habitude ! :wink:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)