The Host (Joon-ho Bong - 2006)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Messages : 33320
Inscription : 9 oct. 03, 21:39
Localisation : Helvetica

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar Colqhoun » 3 mars 08, 07:33

AtCloseRange a écrit :Bah non, j'ai effectivement tout lu et les seuls arguments que je comprenne viennent des opposants au film.

Il me semble que Strum avait développé un argumentaire plutôt solide sur le propos du film, en réaction à la critique de Jordan.
"Give me all the bacon and eggs you have."

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9762
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar Gounou » 3 mars 08, 10:25

Colqhoun a écrit :
AtCloseRange a écrit :Bah non, j'ai effectivement tout lu et les seuls arguments que je comprenne viennent des opposants au film.

Il me semble que Strum avait développé un argumentaire plutôt solide sur le propos du film, en réaction à la critique de Jordan.

Et là, il te répondra qu'il n'y voit que des intentions prêtées au film, et que lui n'a pas vues à l'écran... :mrgreen:
On tourne un peu en rond... je veux bien répéter inlassablement à quel point je trouve donc intelligent et brillant l'agencement de tous ces éléments d'ordinaire si délicats à marier et à faire tenir en équilibre de bout en bout et de façon homogène (film de monstre, farce burlesque, mélo familial, portrait amer d'un pays, etc.), en y imprimant de plus un style personnel et discrètement virtuose... :mrgreen: - ... mais si tu ne vois pas ce talent, que ça te semble facile et grossier, déjà-vu (en mieux), etc. ... alors je ne vois vraiment pas comment m'y prendre, excuse-moi d'avance.
Image

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4080
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar G.T.O » 3 mars 08, 10:30

AtCloseRange a écrit :Non, mais sérieux, j'ai beau avoir lu tout ce topic, j'ai bien du mal à voir la grandeur de [b]The Host[/b] et les commentaires élogieux ici ne me donnent pas beaucoup de clés pour l'apprécier davantage.

Idem. :wink:
Un film multi-tonal un peu trop appliqué, pas drôle, inoffensif, avec une créature au design un peu naze ! Aussitôt vu aussitôt évacué !

Avatar de l’utilisateur
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Messages : 33320
Inscription : 9 oct. 03, 21:39
Localisation : Helvetica

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar Colqhoun » 3 mars 08, 10:35

G.T.O a écrit :Un film multi-tonal un peu trop appliqué, pas drôle, inoffensif

Je serais curieux de voir comment a été accueilli le film dans son pays d'origine.
Tu peux le considérer inoffensif, mais il me semble qu'il tape tout de même plutôt fort sur la machine gouvernementale.
"Give me all the bacon and eggs you have."

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22826
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar AtCloseRange » 3 mars 08, 11:10

Gounou a écrit : ... mais si tu ne vois pas ce talent, que ça te semble facile et grossier, déjà-vu (en mieux), etc. ...

Je ne parle que de la facilité et du caractère grossier de la satire politique.
Quant à l'originalité du film, je ne la remets pas en cause mais je suis loin de le trouver aussi grande qu'on veut bien le dire. Je crois même que c'est peut-être l'aspect qui m'a le plus surpris par rapport à ce qu'on en disait: il n'est pas si différent du tout-venant du film de monstre hollywoodien.
Image

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22826
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar AtCloseRange » 3 mars 08, 11:11

Gounou a écrit :
Colqhoun a écrit :Il me semble que Strum avait développé un argumentaire plutôt solide sur le propos du film, en réaction à la critique de Jordan.

Et là, il te répondra qu'il n'y voit que des intentions prêtées au film, et que lui n'a pas vues à l'écran... :mrgreen:

Exactement.
Image

Avatar de l’utilisateur
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Messages : 33320
Inscription : 9 oct. 03, 21:39
Localisation : Helvetica

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar Colqhoun » 3 mars 08, 11:11

AtCloseRange a écrit :Je crois même que c'est peut-être l'aspect qui m'a le plus surpris par rapport à ce qu'on en disait: il n'est pas si différent du tout-venant du film de monstre hollywoodien.

J'ai besoin d'exemples là.
"Give me all the bacon and eggs you have."

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4080
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar G.T.O » 3 mars 08, 11:17

AtCloseRange a écrit :
Gounou a écrit : ... mais si tu ne vois pas ce talent, que ça te semble facile et grossier, déjà-vu (en mieux), etc. ...

Je ne parle que de la facilité et du caractère grossier de la satire politique.
Quant à l'originalité du film, je ne la remets pas en cause mais je suis loin de le trouver aussi grande qu'on veut bien le dire. Je crois même que c'est peut-être l'aspect qui m'a le plus surpris par rapport à ce qu'on en disait: il n'est pas si différent du tout-venant du film de monstre hollywoodien.

Dans le genre film à bestioles, je préfère largement Arachnid 3 avec Jodie Foster: c'est l'histoire d'une femme gentille comme tout qui se fait violer dans un tunnel sombre et glauque par une araignée géante à l'accent portoricain et qui décide ensuite de se faire vengeance; le tout sous des airs respectables et dérivatifs de trouble identitaire ! Assez abrupt, pas du tout racoleur mais vraiment impressionnant ! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22826
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar AtCloseRange » 3 mars 08, 11:19

Colqhoun a écrit :
AtCloseRange a écrit :Je crois même que c'est peut-être l'aspect qui m'a le plus surpris par rapport à ce qu'on en disait: il n'est pas si différent du tout-venant du film de monstre hollywoodien.

J'ai besoin d'exemples là.

Ce que je veux dire, c'est que j'imagine assez bien un remake américain qui pourrait quasiment reprendre au millimètre la même description de la famille, la même satire lourdingue (allez, avec un Joe Dante, ça aurait été autrement plus subtil), le même final (j'ai déjà dit la ressemblance que j'y vois avec le Règne du Feu). Seul l'aspect un peu trop bouffon aurait été raboté (encore que, j'ai déjà parlé d'Evolution) et le personnage principal aurait été plus "héroïque".

Sinon, ça m'a l'air mon genre de film cet Arachnid 3 :mrgreen:
Le sous-titre du film, ça serait pas Une Araignée dans la Ville?
Image

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8438
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar Strum » 3 mars 08, 11:30

AtCloseRange a écrit :Ce que je veux dire, c'est que j'imagine assez bien un remake américain qui pourrait quasiment reprendre au millimètre la même description de la famille, la même satire lourdingue (allez, avec un Joe Dante, ça aurait été autrement plus subtil), le même final (j'ai déjà dit la ressemblance que j'y vois avec le Règne du Feu). Seul l'aspect un peu trop bouffon aurait été raboté (encore que, j'ai déjà parlé d'Evolution) et le personnage principal aurait été plus "héroïque".

Cela aurait fait toute la différence. Je pense qu'un remake américain du film serait extrêmement différent, soit plus proche d'un film d'action traditionnel, soit beaucoup plus léger et inoffensif dans la satire (sans la douleur et le vertige existentiel qui sous-tendent le picaresque du film de Bong Joon-Ho). En somme, on aurait droit à un épigone de Prédator (comment tuer le monstre ?) ou à un épigone de Mars Attacks (rions de tout). The Host, lui, nous dit d'abord: pourquoi vivre?

Avatar de l’utilisateur
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Messages : 33320
Inscription : 9 oct. 03, 21:39
Localisation : Helvetica

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar Colqhoun » 3 mars 08, 11:32

AtCloseRange a écrit :Ce que je veux dire, c'est que j'imagine assez bien un remake américain qui pourrait quasiment reprendre au millimètre la même description de la famille, la même satire lourdingue (allez, avec un Joe Dante, ça aurait été autrement plus subtil), le même final (j'ai déjà dit la ressemblance que j'y vois avec le Règne du Feu). Seul l'aspect un peu trop bouffon aurait été raboté (encore que, j'ai déjà parlé d'Evolution) et le personnage principal aurait été plus "héroïque".

Le film me semble bien trop ancré dans la culture coréenne (avec cet humour un peu bouffon, ces personnages à côté de leurs pompes, le culot de buter une gamine pour qui on se prend d'amitié pendant tout le film, etc..) pour imaginer l'exporter un jour (ou alors en prenant la peine d'élaguer à n'en plus finir pour ne garder qu'un tronc central de bête film de monstre).
"Give me all the bacon and eggs you have."

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22826
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar AtCloseRange » 3 mars 08, 11:46

Colqhoun a écrit :
AtCloseRange a écrit :Ce que je veux dire, c'est que j'imagine assez bien un remake américain qui pourrait quasiment reprendre au millimètre la même description de la famille, la même satire lourdingue (allez, avec un Joe Dante, ça aurait été autrement plus subtil), le même final (j'ai déjà dit la ressemblance que j'y vois avec le Règne du Feu). Seul l'aspect un peu trop bouffon aurait été raboté (encore que, j'ai déjà parlé d'Evolution) et le personnage principal aurait été plus "héroïque".

Le film me semble bien trop ancré dans la culture coréenne (avec cet humour un peu bouffon, ces personnages à côté de leurs pompes, le culot de buter une gamine pour qui on se prend d'amitié pendant tout le film, etc..) pour imaginer l'exporter un jour (ou alors en prenant la peine d'élaguer à n'en plus finir pour ne garder qu'un tronc central de bête film de monstre).

Allez, j'admets que ça aurait été un film de monstre plus évolué et sophistiqué que la moyenne.

Strum a écrit : The Host, lui, nous dit d'abord: pourquoi vivre?

Je crois que c'est vraiment cet aspect qui m'échappe le plus. Pour moi, les personnages ne sont pas tellement plus que des figures sans vie réduits à quelques traits grossiers alors m'imaginer ressentir des émotions pour eux...
Image

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42628
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar Flol » 3 mars 08, 22:46

G.T.O a écrit :
AtCloseRange a écrit :
Gounou a écrit : ... mais si tu ne vois pas ce talent, que ça te semble facile et grossier, déjà-vu (en mieux), etc. ...

Je ne parle que de la facilité et du caractère grossier de la satire politique.
Quant à l'originalité du film, je ne la remets pas en cause mais je suis loin de le trouver aussi grande qu'on veut bien le dire. Je crois même que c'est peut-être l'aspect qui m'a le plus surpris par rapport à ce qu'on en disait: il n'est pas si différent du tout-venant du film de monstre hollywoodien.

Dans le genre film à bestioles, je préfère largement Arachnid 3 avec Jodie Foster: c'est l'histoire d'une femme gentille comme tout qui se fait violer dans un tunnel sombre et glauque par une araignée géante à l'accent portoricain et qui décide ensuite de se faire vengeance; le tout sous des airs respectables et dérivatifs de trouble identitaire ! Assez abrupt, pas du tout racoleur mais vraiment impressionnant ! :mrgreen:

J'ai beau ne pas être d'accord avec le monsieur, j'accorde un honorable 6,5/10 à cette vanne.

Avatar de l’utilisateur
tijay
Assistant opérateur
Messages : 2382
Inscription : 17 août 04, 19:24
Liste de DVD
Localisation : A jamais à Fort Alamo ...

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar tijay » 5 mars 08, 11:26

Je vais faire une analyse très pointue de ce Host que j'ai découvert il y a quelques jours :

J'ai pas accroché ...





:mrgreen: :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13025
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: The Host (Joon-ho Bong)

Messagepar Demi-Lune » 29 juin 10, 11:52

J'ai un sentiment un peu étrange vis-à-vis de ce film, que j'ai découvert hier soir sur Arte. Beaucoup de choses me semblent réussies et étonnantes, mais si je considère le film dans sa globalité, je ne parviens pas à me défausser d'une certaine impression de frustration et de perplexité. D'abord, je louerai le talent dont fait preuve Joon-ho Bong dans la rupture de ton ; ces sauts imprévisibles et soudains ont de quoi décontenancer au départ (les pleurs de la famille devant la photo de Hyun-seo, par exemple), mais deviennent finalement l'une des forces principales de The Host, objet filmique libre et semblant ne vouloir rentrer tout-à-fait dans aucune case d'identification précise. Evidemment, on peut le considérer comme un film de monstre, ce qu'il est, mais j'aurais personnellement plutôt tendance à y voir d'abord une comédie très noire, s'amusant à jouer sur un décalage inattendu (le vomi d'ossements, cette fabuleuse scène de crachat et des gens affolés lorsqu'une voiture fait éclabousser l'eau de la chaussée, etc.) et dans laquelle les protagonistes, cette famille sud-coréenne traquée par tous, se révèlent tour à tour être de véritables bras cassés, faisant preuve d'un courage et d'une persévérance certaine, mais immédiatement moins "héroïques" que la fillette qu'ils recherchent. Seulement voilà, si le trait d'écriture rend ces personnages drolatiques et sympathiques, ils demeurent au final assez désincarnés, sans grande consistance... du coup, leur sort peut laisser indifférent et l'implication émotionnelle requise par quelques scènes dramatiques ([spoiler] la mort du grand-père, la mort de Hyun-seo [spoiler]) échoue à cueillir le spectateur. La ligne humouristique fonctionne bien mais dès lors que Joon-ho Bong revient soudainement au drame, je n'ai pas marché. On peut ainsi considérer que ce qui est l'une des qualités du film (sa fraîcheur, résultant du brassage de genres et de tonalités) constitue aussi à terme, potentiellement, l'une de ses limites. Du côté de la mise en scène, là encore de bonnes idées, de bonnes intentions, une belle maîtrise (pas de quoi cependant s'agenouiller non plus... la première attaque du monstre ne vaut en aucun cas, à mes yeux, celle du Tripod dans La Guerre des mondes de Spielberg, puisque ce film a été cité dans ce topic), malheureusement entachées par des incrustations numériques hideuses un peu gênantes dans la mesure où The Host repose quand même partiellement sur sa bestiole. Bref, la bouffonerie, la noirceur ponctuelle et audacieuse, ainsi que la charge politique (tout autant à l'encontre des Etats-Unis qu'à l'encontre des Sud-Coréens eux-mêmes : cf. les réactions des autorités ou des particuliers, avides de primes de récompenses, surtout si elles ne sont pas imposables), font tout le sel de ce film intéressant, original et réussi, mais que je n'idolâtrerai pas ni ne vendrai dans les termes aussi élogieux que l'on trouve partout à son sujet.
Ah, Anorya arrive, et il est pas content. :mrgreen: :fiou: