Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Flavia
My Taylor is rich
Messages : 3466
Inscription : 4 juin 11, 21:27

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Flavia » 31 oct. 16, 20:11

Film du mois, l'excellent Memories of Murder (Bong Joon-ho)

Image

Panique (Julien Duvivier)

Image

Burn Burn Burn (Chanya Button)

Image

Tokyo Sonata (Kiyoshi Kurosawa)

Image

The nice guys (Shane Black)

Image

Mother (Bong Joon-ho)

Image

Raman Raghav 2.0 (Anurag Kashyap)

Image

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5592
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Best » 31 oct. 16, 21:37

Top 10 du mois :D

1 - A l'est d'Eden (Elia Kazan)

Image

2 - Sing Street (John Carney)
3 - Les Flics Ne Dorment Pas La Nuit (Richard Fleisher)
4 - La nuit américaine (François Truffaut)
5 - Andreï Roublev (Andreï Tarkovski)
6 - Mr Wolff (Gavin O'Connor)
7 - Premier rendez-vous (Henry Decoin)
8 - La route (John Hillcoat)
9 - Moi, Daniel Blake (Ken Loach)
10 - Soudain l'été dernier (Joseph L. Mankiewicz)

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 43124
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Flol » 31 oct. 16, 22:15

37 films vus ce mois-ci, dont un peu plus de qualité qu'en septembre, avec notamment un quintet qui a de la gueule. Et juste derrière, un très beau docu-autobiographique signé Terence Davies (Of Time and the City) et la confirmation avec l'excellent Before I Wake que Mike Flanagan est ce qui est arrivé de mieux au cinéma de genre des 5 dernières années.

1.
Image
Cléo de 5 à 7 - Agnès Varda

2.
Image
Hijacking - Tobias Lindholm

3.
Image
Ma vie de Courgette - Claude Barras

4.
Image
Voyage à travers le cinéma français - Bertrand Tavernier

5.
Image
(et gros coup de coeur pour cette personne)
Dance Party, USA - Aaron Katz

Avatar de l’utilisateur
origan42
Régisseur
Messages : 3394
Inscription : 2 févr. 07, 17:22

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar origan42 » 31 oct. 16, 22:42

FILM D'OCTOBRE

Image

BLEAK MOMENTS (Mike Leigh, 1971) *****


Le reste du mois, par ordre de préférence :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Sweet sixteen (Ken Loach, 2002) ****
L'arrière-pays (Jacques Nolot, 1998) ****
Manille (Lino Brocka, 1975) ****
Ma vie de Courgette (Claude Barras, 2016) ****

Les vainqueurs (Carl Foreman, 1963) ***
L'avventuriera del piano di sopra (Raffaello Matarazzo, 1941) ***
Terreur aveugle (Richard Fleischer, 1971) ***
Les chansons que mes frères m'ont apprises (Chloé Zhao, 2015) ***
Danton (Andrzej Wajda, 1983) ***
No man's land (Danis Tanović, 2001) ***
Le fils de Jean (Philippe Lioret, 2016) ***
La vie devant ses yeux (Vadim Perelman, 2007) ***
Charlie Chan au cirque (Harry Lachman, 1936) ***
Blood diamond (Edward Zwick, 2006) ***
Maciste aux enfers (Guido Brignone, 1925) ***
Phone game (Joel Schumacher, 2002) ***
Don Angelo est mort (Richard Fleischer, 1973) ***
Le danseur du dessus (Mark Sandrich, 1935) ***
Idylle sous les toits (William A. Seiter, 1933) ***
Un lion dans les rues / A Lion in the Streets (Raoul Walsh, 1953) ***
Morts suspectes (Michael Crichton, 1978) ***
La joyeuse divorcée (Mark Sandrich, 1934) ***
La rivière d'argent (Raoul Walsh, 1948) ***
Toutes nos envies (Philippe Lioret, 2011) ***
La griffe (Franklin J. Schaffner, 1967) ***
Mon frère se marie (Jean-Stéphane Bron, 2006) ***
L'emprise du crime (Lewis Milestone, 1946) ***

Dieumerci ! (Lucien Jean-Baptiste, 2016) **
Le comédien (Sacha Guitry, 1948) **
Monsieur Joe (Ernest B. Schoedsack, 1949) **
Après vous... (Pierre Salvadori, 2003) **
Destination : Zebra, station polaire (John Sturges, 1968) **
Le grand appartement (Pascal Thomas, 2006) **
Les rescapés du futur (Richard T. Heffron, 1976) **
Miss Peregrine et les enfants particuliers (Tim Burton, 2016) **
Family business (Sidney Lumet, 1989) **
La chauve-souris du diable (Jean Yarbrough, 1940) **
Les grandes personnes (Anna Novion, 2008) **
Les grandes personnes (Jean Valère, 1961) **
Jeannou (Léon Poirier, 1943) **
Alice ou la dernière fugue (Claude Chabrol, 1977) **
Le cabotin (Tony Richardson, 1960) **
Ophélia (Claude Chabrol, 1963) **
Assunta Spina (Gustavo Serena / Francesca Bertini, 1915) **
Les yeux de Laura Mars (Irvin Kershner, 1978) **
Six destins (Julien Duvivier, 1942) **
Charlot veut se marier (Charles Chaplin, 1915, c.m.) **
Joies matrimoniales / M. et Mme Smith (Alfred Hitchcock, 1941) **
Ceux du rivage (Jacques Séverac, 1943) **
Avis de mistral (Rose Bosch, 2014) **
Princesse Tam Tam (Edmond T. Gréville, 1935) **
Je te dresserai / In Person (William A. Seiter, 1935) **

Annette et la dame blonde (Jean Dréville, 1942) *
La forêt en fête (Albert S. Rogell, 1932) *

Robin des Bois, la véritable histoire (Anthony Marciano, 2015) °
Un grand mariage (Justin Zackham, 2013) °

RE-VISION
Le temps des porte-plumes (Daniel Duval, 2006) *** →


INTERPRÉTATION FÉMININE DU MOIS : MIA FARROW Sarah dans Terreur aveugle
INTERPRÉTATION MASCULINE DU MOIS : WOJCIECH PSZONIAK Robespierre dans Danton

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5258
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Thaddeus » 31 oct. 16, 22:51

Ratatouille a écrit :Image
Hijacking - Tobias Lindholm


Il faut que tu voies l'excellent A War avec le même acteur, sorti cette année complètement sous les radars, qui est à mon sens encore plus fort.

Avatar de l’utilisateur
Tom Peeping
Assistant opérateur
Messages : 2301
Inscription : 10 mai 03, 10:20

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Tom Peeping » 31 oct. 16, 23:26

J'ai vu en octobre

Image

*** excellent / ** bon / * moyen / 0 mauvais

Ce sentiment de l'été (Mikhaël Hers, 2015) ***
La vie chamboulée des proches d'une jeune femme morte brutalement, notamment son ami et sa soeur. Par petites touches impressionnistes baignées du soleil d'été, ce film de sentiments rentrés montre avec justesse et pudeur le long chemin du recommencement après le deuil. Berlin, Paris, Annecy et New York sont le décor de l'errance affective des personnages, superbement joués par Anders Danielsen Lie et surtout Judith Chemla. DVD Z2 Fr

No man's woman (Franklin Adreon, 1955) *
Cupide, séductrice et manipulatrice, Carolyn Grant s'est aliéné tout son entourage. Lorsqu'elle est assassinée, ses proches se retrouvent suspects. Une petite série B de 70' dont la première partie est illuminée par la présence de la très crawfordienne Marie Windsor dans le rôle d'une salope de première. Dès qu'elle a quitté l'écran, le film s'éteint aussi dans un whodunit digne d'une série policière lambda. Alors juste pour Marie Windsor. BR US

Queen of Earth (Alex Ross Perry, 2015) ***
Une jeune femme plaquée par son copain vient se reposer au vert chez sa meilleure amie. Mais leur amitié se lézarde et tourne à la défiance. Il y a du Bergman et du Polanski dans le fond et la forme de ce huis clos concentré sur les visages d'Elizabeth Moss et de Katherine Waterston (toutes deux exceptionnelles) et sur une nature impassible. Un film d'une tension psychologique à la limite de la folie de la première à la dernière image. BR UK.

Les jeux de l'amour et de la guerre / The americanization of Emily (Arthur Hiller, 1964) **
En 1944, un officier US planqué dans un bureau de la Navy à Londres se retrouve malgré lui en première ligne du Débarquement. Une charge féroce qui étrille la hiérarchie et la propagande militaires et énonce des vérités cinglantes sur la gloire de la guerre et de ses victimes. James Garner, Julie Andrews, James Coburn et le vieux Melvyn Douglas se donnent la réplique sur une ton de comédie qui ne cache pas son désabusement. Corrosif. DVD Z1 US

Score (Radley Metzger, 1973) ***
Sur la côte yougoslave, un couple libertin américain invite deux jeunes mariés et parie qu'avant minuit, elle se sera tapée la fille et lui le garçon. Ils gagnent leur pari. Une comédie érotique des débuts du porno chic (il y a quelques images hard) qui encapsule à merveille la liberté sexuelle - ici, bisexuelle - du début des 70's. Les quatre acteurs sont sympathiques et sexy et le réalisateur à l'oeil pour la composition. Un chef-d'oeuvre du genre. BR US

Conjuring 2 : le cas Enfield / The conjuring 2 (James Wan, 2016) **
En 1977, les autorités du paranormal Ed et Lorraine Warren enquêtent à Londres sur la possession d'une maison décrépite habitée par une mère et ses enfants. Moins tendu que le premier (formidable) opus de 2013, ce film de maison hantée reste un modèle d'utilisation du décor, du cadre et du son pour distiller l'angoisse. L'idée force de la franchise étant de jouer le classicisme non ironique avec de bons acteurs (notamment Vera Farmiga). BR Deut

Baiser mortel / A kiss before dying (Gerd Oswald, 1956) *
A Tucson, un étudiant calculateur (Robert Wagner, correct) se débarrasse de sa copine tombée enceinte en manipulant les indices. Le Technicolor, le Cinémascope (utilisé avec trop d'application) et le look Fifties archétypique sont les atouts de ce film aux situations assez audacieuses pour l'époque. Mais la platitude de la réalisation a raison du potentiel et empêche l'histoire de décoller. Jeffrey Hunter et Marie Astor illuminent leurs petits rôles. BR US

Swiss army man (Daniels, 2016) **
Paul Dano est un naufragé suicidaire qui découvre un noyé et s'en fait un compagnon de fuite. J'ai vu peu de films aussi barrés que celui-là, dont on ne sait si c'est une lourde farce potache ou - plus vraisemblablement - une métaphore sur la détresse affective et la schizophrénie. Les flatulences du cadavre (Daniel Radcliffe, dans un rôle inédit) ponctuent le récit traversé d'idées et d'images à la fois dégueulasses, cocasses et touchantes. BR US

Maya (Raymond Bernard, 1949) **
Dans le quartier rouge d'un port du Sud de la France, une prostituée fait face à ses espérances. Une oeuvre étonnante et anachronique, comme sortie du Réalisme Poétique des Années 30 (on pense à "Pépé le Moko"), pimentée d'un soupçon de glamour, de camp et de mysticisme hindou. Viviane Romance, qui l'a produit et le tenait pour son meilleur film, est splendidement photographiée, plus star que star. Fréhel y apparaît dans son dernier rôle. DVD Z2 Fr

Les patates (Claude Autant-Lara, 1969) 0
Sous l'Occupation, un brave villageois des Ardennes récupère et plante des pommes de terre pour nourrir sa famille. L'histoire, dont Autant-Lara aurait peut-être pu tirer une version rurale de "La traversée de Paris", est plombée par une mise en scène paresseuse et surtout, par le jeu insupportable du piètre Pierre Perret, tout en grimaces et gesticulations. Quelques dialogues de Jean Aurenche n'évitent pas ce naufrage d'une bonne idée. DVD Z2 Fr

La vallée des poupées / Valley of the dolls (Mark Robson, 1967) *
Le parcours de trois jeunes femmes dans le showbusiness de Broadway et d'Hollywood. Le best seller trash de Jacqueline Susann est condensé sur 2h en une suite de péripéties mélodramatiques à la dynamique mal cousue. Si Barbara Parkins et Sharon Tate s'en sortent plutôt bien, Patty Duke et Susan Hayward sont franchement mauvaises. La valeur camp et SIxties du film lui donne un certain cachet mais pour quelques éclats de rires, on s'ennuie. BR US

Comanche Station (Budd Boetticher, 1960) ***
Le dernier des sept westerns de Boetticher avec Randolph Scott reprend en les épurant leurs spécificités : unité d'action, de temps et de lieu ; nombre réduit de personnages ; paysages rocheux d'Alabama Hills ; plans longs et travellings discrets ; force rentrée des sentiments... L'histoire de cette femme délivrée des Indiens et ramenée à son mari, sans aucune scorie de scénario, en devient une sorte de pièce classique. Intemporel. BR Deut

Quand on a 17 ans (André Téchiné, 2016) **
L'animosité entre deux élèves de Terminale évolue lorsque l'un doit venir habiter chez l'autre. Vingt-deux ans après "Les roseaux sauvages", Téchiné observe la dynamique hésitante des sentiments entre deux garçons, cette fois sous le regard de la mère (Sandrine Kiberlain) de l'un. Des éléments mélodramatiques n'empêchent pas le film d'être toujours juste et sensible, porté par un excellent trio d'acteurs et les rudes paysages des Pyrénées. DVD Z2 Fr

La traversée de Paris (Claude Autant-Lara, 1956) ***
Danger et débrouille, veulerie et courage : le périple à pied de Bourvil et de Jean Gabin (quels acteurs !), transportant des valises de cochon du Jardin des Plantes à Montmartre une nuit sous l'Occupation est une tragi-comédie qui force avec une clairvoyance de pamphlet les traits d'une époque. Dans un décor expressionniste et une lumière de Film Noir, les dialogues affutés d'Aurenche et de Bost résonnent d'humour et de férocité. Du grand cinéma. BR Fr

Elle (Paul Verhoeven, 2016) ***
Tout le monde cache des névroses abyssales et des pulsions de déni dans ce film autour des relations corrompues d'une femme victime d'un viol et d'un lourd passé. Le scénario comme la mise en scène panachent tension et ironie, physicalité et psychanalyse dans une trame narrative sans cesse surprenante et aux pistes de significations inépuisables. Isabelle Huppert joue l'intelligence, l'abandon et la folie comme elle seule peut le faire. BR Fr

Tab Hunter confidential (Jeffrey Schwarz, 2015) **
La vie et la carrière de l'une des idoles hollywoodiennes des Fifties, principalement racontées par Tab Hunter lui-même (84 ans au moment du tournage). Il s'y révèle un type très sympathique et lucide sur son parcours privé (son homosexualité fut cachée par la Warner) et professionnel, qui ne s'éleva jamais au-delà de celui d'un vrai beau gosse. Un documentaire solide qui évite tout sensationnalisme en laissant parler son charismatique sujet. DVD Z0 US

Black mirror - Christmas Special (Charlie Brooker, 2014) *
Deux hommes reclus dans un chalet sous la neige se racontent un épisode de leur vie d'avant. L'histoire du premier (autour du contrôle à distance) est prometteuse et dans la lignée de toute la série mais celle du second n'offre que peu d'intérêt et sur 70', l'ensemble souffre d'un rythme disjoint et d'un scénario alambiqué dont la résolution peine à convaincre. Ce "White Christmas" est le plus faible chapitre d'une série par ailleurs passionnante. DVD Z2 UK

Black mirror - Saison 2 (Charlie Brooker, 2013) ***
Une application permet à une jeune veuve d'avoir l'illusion de converser avec son mari mort ; une jeune femme subit des violences que les passants filment avec leurs portables ; un personnage TV virtuel et son animateur influencent une élection politique : l'excellente série britannique continue à dresser le constat glaçant de la prise de pouvoir des objets connectés et des médias dans ces 3 épisodes qu'on ne peut plus qualifier de SF. DVD Z2 UK

Microbe et Gasoil (Michel Gondry, 2015) **
Deux élèves peu intégrés dans leur classe d'un collège de Versailles se lient d'amitié et décident de prendre la route de l'été à bord d'un véhicule qu'ils ont construit. Un coming of age/road movie frais et sympathique comme tout sur deux jeunes esprits indépendants et créatifs qui découvrent l'autonomie et l'aventure. Les situations et les dialogues, bien portés par Ange Dargent et le très cool Théophile Baquet, font souvent sourire tout en touchant juste. BR Fr

Freaks (Tod Browning, 1932) *** Mon film du mois
Dans un cirque itinérant, une belle acrobate séduit un nain par cupidité. Ce film d'une heure, l'un des plus subversifs jamais produits, panache miraculeusement tendresse et cruauté, humour et effroi et, par la grâce de son scénario, de sa mise en scène et de ses acteurs, authentiques handicapés, repousse toute tentation voyeuriste pour raconter une fable profondément humaine. "Gooble-gobble, one of us" : juste inoubliable. DVD Z0 US

Dans l'ombre de San Francisco / Woman on the run (Norman Foster, 1950) ***
Accompagnée d'un journaliste, une femme recherche son mari, témoin de meurtre en fuite. Un Film Noir sec et dynamique porté par Ann Sheridan, dont le flegme et la voix rauque font merveille, comme les dialogues désabusés et le décor du San Francisco de la fin des Forties, exploré sous toutes ses coutures. Sur 78', il n'y aucun temps mort et derrière la quête se dessine le touchant portrait d'un couple distant en voie de reformation. BR UK

Le lac aux chimères / Immensee (Veit Harlan, 1943) **
Grand succès en salles sous le Troisième Reich, cet über mélodrame sacrificiel sur une jeune femme partagée entre deux hommes n'assène pas de propagande mais raconte son histoire romantique ("un chant populaire allemand") sur un ton sobre et mesuré, sauf dans quelques scènes de concert et de récital. Christina Söderbaum et Carl Raddatz forment un couple aryen idéal et les bords du lac sont d'un magnifique Agfacolor. BR Deut

The end (Guillaume Nicloux, 2016) *
Un homme parti chasser en forêt perd son chien, son fusil et son chemin puis fait deux étranges rencontres.Transposition d'un rêve fait par le réalisateur (c'est lui qui le dit), un film d'idées, de symboles et d'allégories qui oscille entre profondeur et ridicule sans vraiment fonctionner ni échouer. Gérard Depardieu, titan à la dérive, endosse son personnage avec la force attendue et la forêt de Fontainebleau est photogénique. Drôle de film. BR Fr
... and Barbara Stanwyck feels the same way !

Pour continuer sur le cinéma de genre, visitez mon blog : http://sniffandpuff.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 43124
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Flol » 31 oct. 16, 23:53

Thaddeus a écrit :
Ratatouille a écrit :Image
Hijacking - Tobias Lindholm


Il faut que tu voies l'excellent A War avec le même acteur, sorti cette année complètement sous les radars, qui est à mon sens encore plus fort.

C'est prévu, c'est prévu... ;)

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6629
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Votre film du mois de Novembre 2016

Messagepar Alexandre Angel » 1 nov. 16, 06:45

Bon, je vais faire mon incrédule, mon candide, mais quelqu'un, un volontaire, pourrait-il être assez charitable pour m'expliquer, techniquement, pourquoi les contenus de certains messages n'apparaissent pas, faisant la joie sadique des autres forumeurs, qui se fendent de joyeux "Hop", "Là", "Ici", etc... Ça fait quelques temps que ça me démange de poser la question parce que c'est pour moi de systématiques grands moments d'hallucination :lol:

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6629
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Votre film du mois de Novembre 2016

Messagepar Alexandre Angel » 1 nov. 16, 07:16

Oh la vache! J'étais à 100 lieues de me douter que c'était ça :shock:
Donc quand je disais "joie sadique" : j'avais tout faux :mrgreen: (pardon les forumeurs)
En tous cas, merci Ratatouille :D

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87002
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Jeremy Fox » 1 nov. 16, 08:15

Premier jour, premier prétendant.


Image

Avatar de l’utilisateur
Karras
Mogul
Messages : 10788
Inscription : 15 avr. 03, 18:31
Liste de DVD
Localisation : La cité du Ponant

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Karras » 1 nov. 16, 10:37

Un petit mois d'octobre en terme de films marquants, mais j'avais envie de mettre en avant 3 oeuvres récentes qui parlent, avec justesse et parfois humour, d'émancipation féminine dans des sociétés à dominante patriarcale. Ceux qui ont aimés des films comme Mustang ou une séparation devrait apprécier.

ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 18473
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Rick Blaine » 1 nov. 16, 11:15

Un mois d'octobre qui restera dominé par le choc Deep End. En seconde position, et dans un tout autre genre, l'excellent Zootopie. Enfin je reserve la troisième place du podium à l'incontournable Monicelli, avec Un héros de notre temps.

Image

Image

Image


Le mois complet :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Films découverts ou redécouverts :

Deep End, de Jerzy Skolimowski (1970) : 8,5/10

Zootopie (Zootopia), de Byron Howard & Rich Moore (2016) : 8/10

Un héros de notre temps (Un eroe dei nostri tempi), de Mario Monicelli (1957) : 7,5/10
Appel inconnu (El desconocido), de Dani de la Torre (2015) : 7,5/10
Un traître idéal (Our kind of traitor), de Susanna White (2016) : 7,5/10

Le bateau phare (The lightship), de Jerzy Skolimowski (1985) : 7/10
L'autre (The Other), de Robert Mulligan (1972) : 7/10
L'outsider, de Christophe Barratier (2016) : 7/10

La terre de la grande promesse (Ziema Obiecana), de Andrzej Wajda (1974) : 6,5/10
La petite boutique des horreurs (The little shop of horrors), de Roger Corman (1960) : 6,5/10
Le shérif d'El Solito (The hard man), de George Sherman (1957) : 6,5/10
Vendeur, de Sylvain Desclous (2016) : 6,5/10

Monsieur Saint Ives (St. Ives), de J. Lee Thompson (1976) : 6/10
Criminal - Un espion dans la tête (Criminal), de Ariel Vromen (2016) : 6/10
Diamant noir, de Arthur Harari (2016) : 6/10

X-15, de Richard Donner (1961) : 4,5/10

Films revus : Hors compétition :

Les flics ne dorment pas la nuit (The new centurions, de Richard Fleischer (1972) : 10/10

Les anges aux figures sales (Angels with dirty faces), de Michael Curtiz (1938) : 9/10

Le Corniaud, de Gérard Oury (1964) : 8/10

La folie des grandeurs, de Gérard Oury (1971) : 7/10

Avatar de l’utilisateur
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Messages : 8759
Inscription : 13 avr. 03, 20:28
Localisation : A la recherche de Zoltar

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Joshua Baskin » 1 nov. 16, 11:51

Un mois d'octobre une nouvelle fois très riche quantitativement, quelques belles surprises notamment du côté du documentaire. Voici ce qu'il faut en retenir :

Image
L'avenir (Mia Hansen-Løve)
Isabelle Huppert, un peu au-dessus de tout le monde

Image
Electric Boogaloo (Mark Hartley)
Retour sur la Cannon, documentaire non officiel mais bien plus réussi que the Go go boys, sorti en même temps, le film réussit l'exploit de donner envie de voir des films de ninjas.

Image
La conquête de Clichy + Une journée chez ma tante (Christophe Otzenberger)
2 documentaires exceptionnels en cinéma direct à la Depardon. L'un sur les élections cantonales à Clichy, l'autre sur le mont-de-pieté dans les années 90.

Image
Le pont des espions (Steven Spielberg)
Un Spielberg, même mineurm reste toujours au-dessus de 90% de la production Hollywoodienne contemporaine.

Image
Spotlight (Tom McCarthy)
Enquête toute en sobriété. Sans surprise, mais terriblement efficace

Image
l'Hermine (Christian Vincent)
Prenant et émouvant. Le meilleur Luchini depuis des années

Image
The Lobster (Yórgos Lánthimos)
Improbable, triste et drôle à la fois

Image
Homeland : Irak année zéro (Abbas Fahdel)
Douloureux documentaire sur l'Irak qui 10 ans après les faits continue de résonner plus que douloureusement jusqu'en Occident.

Image
Trainwreck (Judd Apatow)
De film en film, Apatow confirme qu'il est définitivement le roi de la comédie américaine.

Image
Le fou de guerre (Dino Risi)
Bancal du début à la fin mais toujours plaisant et distrayant

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22830
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar AtCloseRange » 1 nov. 16, 11:59

Top 3:

Remorques de Gremillon
Scandale à la Cour de Preminger
L'Hermine de Christian Vincent
Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87002
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Jeremy Fox » 1 nov. 16, 12:29

Demi-Lune a écrit :Léviathan (Andreï Zviaguintsev, 2014) Image


:cry: Un des films les plus puissants des années 2000.