Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Tom Peeping
Assistant opérateur
Messages : 2291
Inscription : 10 mai 03, 10:20

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Tom Peeping » 30 juin 16, 23:42

J'ai vu en juin

Image

*** excellent / ** bon / * moyen / 0 mauvais

The invitation (Karyn Kusama, 2015) **
Un couple est invité à une réunion d'amis dans une maison des collines de Los Angeles. Lui sent vite que quelque chose cloche. Un bon thriller d'horreur psychologique en huis clos qui distille ses signes d'inquiétude jusqu'à un final attendu mais efficace. La douzaine d'acteurs forme un ensemble homogène et évoque bien la faune exotique de L.A. avec ses penchants narcissiques et névrotiques. Un petit film pas mal du tout. BR Deut

Le pont des espions / Bridge of spies (Steven Spielberg, 2015) *
Le coeur des individus est foncièrement bon au contraire de celui des organes d'états dans ce film de propagande US sur l'échange de deux espions soviétique et américain dans le Berlin des débuts du Mur. Les portraits de l'avocat (Tom Hanks, égal à lui-même) et du russe (Mark Rylance, formidable) sont archi spielbergiens, comme la mise en scène classique et la photo trafiquée. Du cinéma humaniste et prévisible. BR UK

The lobster (Yorgos Lanthimos, 2015) *
Dans une société où la vie de couple est obligatoire, un célibataire taciturne (Colin Farrell, excellent) est détenu dans une maison de redressement avant de rejoindre des rebelles tout aussi totalitaires. La première partie de cette fable sur la pression sociale de l'engagement, intrigante d'absurde et d'humour froid, promet un bien meilleur film que la seconde (dans la forêt), répétitive et ennuyeuse. Un essai original mais peu convaincant. BR UK

Party girl (Marie Amachoukeli, Claire Burger & Samuel Theis, 2014) ***
Une sexagénaire aussi pétulante que mélancolique, hôtesse d'un cabaret de Forbach, tente le mariage avec un ex-client et le rapprochement avec ses enfants. Porté par la présence stupéfiante de son actrice (Angélique Litzenburger, son fils est le réalisateur), un formidable hybride de cinéma-vérité et de mélodrame dont les acteurs non professionnels jouent leurs propres rôles. Le beau portrait d'une femme à la personnalité impénétrable. BR Fr

Elle s'en va (Emmanuelle Bercot, 2013) *
Un road movie sympa mais prévisible sur une sexagénaire qui fugue et traverse la France en faisant des rencontres et le point sur les siens. Le film est tout entier dédié à Catherine Deneuve qui est de chaque scène et écrase, comme d'habitude, son personnage. Le temps qui passe, principal sujet, cristallise dans une très bonne séquence autour d'une réunion d'ex-miss. Avec Claude Gensac, Mylène Demongeot, Gérard Garouste. BR Neder

L'opinion publique / A woman of Paris (Charles Chaplin, 1923) **
Séparés, des amoureux provinciaux se retrouvent à Paris : il est devenu peintre, elle demi-mondaine. Un mélodrame qui commence de façon routinière mais qui révèle peu à peu sa modernité par la justesse des comportements et de la psychologie et surtout par le jeu des acteurs (Edna Purviance, Carl Miller, Adolphe Menjou) d'un naturel inédit pour l'époque. Un film muet adulte à la mise en scène très en avance sur son temps. BR UK

Des chevaux et des hommes / Hross i oss / Of horses and men (Benedikt Erlingsson, 2013) **
Un film islandais inclassable, à la fois farce et fable, drame et élégie, autour de quelques habitants d'une vallée reculée d'Islande et de leurs liens fusionnels avec leurs chevaux. Les animaux sont les témoins et les victimes des petites folies des humains dans une suite de séquences qui font la part belle à l'absurde sur fond d'herbe, de mer, de neige et de rocher. Une oeuvre surréaliste très originale qui résiste à toute interprétation assurée. BR UK

La vallée (Barbet Schroeder, 1972) **
Le fin de l'utopie hippie de la Libération et du retour à la Nature et le mécanisme sectaire sont en filigrane de l'histoire de l'épouse d'un consul (Bulle Ogier) qui se joint à un petit groupe de Français parti à la découverte d'une vallée inexplorée de Papouasie. Sur un ton contemplatif (la musique est des Pink Floyd) et sans aucun drame, le film mêle fiction et ethnographie tribale dans un constat sans appel sur l'impossible réunion de deux mondes. BR Fr

The sum of us (Geoff Burton & Kevin Dowling, 1994) **
Un chouette feel good movie australien autour des quêtes sentimentales croisées d'un veuf et de son fils qui vivent sous le même toit. L'originalité est que le fils (Russell Crowe, excellent dans un de ses premiers rôles) est gay et que son père (Jack Thompson) lui est 100% solidaire. Avec Sydney en toile de fond, le film parle sans aucune mièvrerie de sujets universels : la tolérance, la bienveillance mais aussi la solitude et la dépendance. Touchant. BR US

Bel Ami / The private affairs of Bel Ami (Albert Lewin, 1947) ***
Cette adaptation de Maupassant par le réalisateur de Dorian Gray (1945) et de Pandora (1951) est, comme eux, d'un classicisme hollywoodien superbement antiacadémique. Placés dans des décors théâtralisés et livrant des dialogues littéraires, les acteurs (George Sanders, Angela Lansbury, Ann Dvorak...) transmettent une charge sexuelle appuyée dans l'histoire de cet arriviste qui utilise les femmes comme outils de son ascension sociale. BR US

Rebelle / Brave (Brenda Chapman, Mark Andrews & Steve Purcell, 2012) ***
En Ecosse, Merida, princesse et garçon manqué, s'oppose à sa mère qui veut la marier et fait intervenir une sorcière. Le scénario astucieux brasse les thèmes du genre, du libre arbitre et des conflits parents-enfants en actualisant par le fond ce qui reste par la forme un conte dans la meilleure tradition Disney. L'animation par Pixar est formidable, notamment les vues des vallées et des bois et la chevelure rousse de la farouche héroïne. BR Fr

Le revenant / The revenant (Alejandro G. Innaritu, 2015) *
Tout ce foin pour ça ? Leonardo DiCaprio en bave autant que Jim Caviezel dans "La Passion du Christ" (Mel Gibson, 2004) dans ce film à la mise en scène narcissique où la splendeur des paysages, de la production et de la photo esthétisent à contresens la rudesse du drame intime d'un trappeur martyr dynamisé par la vengeance. Il y d'impressionnantes séquences mais l'agaçante emphase et l'ennui qui s'installe ruinent les promesses du début. BR US

4 lunes / Cuatro lunas (Sergio Tovar Velarde, 2014) ***
Quatre personnages aux divers âges d'une vie d'homme (un écolier, un étudiant, un actif, un retraité) sont confrontés à leur identité gay et à leur rapport à un partenaire. Leurs histoires fragmentées (mais pas liées comme dans un film choral) dressent un panorama juste et sensible de l'acceptation de soi. La caméra scrute en gros plan les visages des - bons - acteurs et, malgré quelques clichés, cet ambitieux film mexicain assure et séduit. DVD Z2 Fr

F... comme Fairbanks (Maurice Dugowson, 1976) **
La difficulté du quotidien mine peu à peu le dynamisme poétique d'un jeune cinéphile revenu de l'armée. La comédie fait place au tragique dans cette histoire de chute sociale et mentale qui s'enracine sur le chômage d'après le premier choc pétrolier. Patrick Dewaere, de toutes les scènes, est magnétique (comme toujours) par sa présence intense, secondé par Miou-Miou, qui venait de le larguer à la ville. Un film d'une subtile tristesse. BR Fr

Spring (Justin Benson & Aaron Moorhead, 2014) **
Un américain un peu paumé part en Italie où il rencontre une jeune femme avec un effrayant secret. Un petit film indépendant qui utilise au mieux les Pouilles en décor d'une histoire d'amour hybridée d'archéologie et de biologie fantastique. Les deux acteurs sont excellents et leurs déambulations nocturnes et bavardes ont un charme digne des meilleures romcoms. Les éclairs d'horreur rehaussent la portée romantique de façon très originale. BR Allem

Un drame au studio / Shooting stars (Anthony Asquith & A.V. Bramble, 1928) *** Mon film du mois
Un chef-d'œuvre britannique du muet autour d'un trio amoureux de stars de cinéma. Le scénario ingénieux y fusionne la comédie, le drame, le suspense (à la Hitchcock) et le documentaire sur l'industrie du cinéma de l'époque en un équilibre parfait. Les acteurs (Annette Benson, Brian Aherne, Donald Calthrop) sont étonnants de naturel et la mise en scène constamment dynamique et inventive. Avec une formidable séquence finale. BR UK

The returned (Manuel Carballo, 2013) **
A Toronto, un couple dont l'homme doit prendre une dose quotidienne d'antiviral afin de ne pas devenir un zombie est confronté à une pénurie du médicament. Cette métaphore transparente sur HIV et la trithérapie (ou d'autres affections de longue durée) qui joue la carte du drame, à la manière de "La mouche" de Cronenberg, surclasse son petit budget et offre une intéressante et sensible variante sur le genre usé du film de morts-vivants. BR Deut

Stonewall (Roland Emmerich, 2015) 0
Les émeutes de Stonewall en juin 1969 sont vidées de leur sens et de leur substance dans ce navet qui lie maladroitement le coming of age d'un jeune provincial débarqué dans le Village et le fait fondateur du mouvement de libération gay. Tout sonne faux et fabriqué, l'émotion et la portée politique dénaturées. Un ratage sur toute la ligne. Mieux vaut revoir "Stonewall" (Nigel Finch, 1995), petit film oublié sur un scénario exactement identique. BR Deut

La belle équipe (Julien Duvivier, 1936) **
Cinq potes au chômage gagnent à la Loterie et décident d'ouvrir une guinguette sur la Marne. Toujours (et faussement) présenté comme le film archétypique du Front Populaire, c'est surtout une histoire d'amitié en proie à l'adversité et à Viviane Romance. Si le début peine un peu, la narration prend son envol à partir de l'achat de la baraque. Jean Gabin est très bien mais c'est Charles Vanel qui excelle, dans un rôle sombre et taiseux. BR Fr
... and Barbara Stanwyck feels the same way !

Pour continuer sur le cinéma de genre, visitez mon blog : http://sniffandpuff.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
vic
viking
Messages : 3497
Inscription : 26 avr. 03, 18:37
Localisation : IHTFP

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar vic » 1 juil. 16, 00:08

les films de juin :

1. Fleur pâle (Masahiro Shinoda, 1964)

Image


2. Le sang du damné (Hideo Gosha, 1966)
3. Breaker Morant (Bruce Beresford, 1980)
4. Le vent se lève (Hayao Miyazaki, 2013)
5. La bête élégante (Yuzo Kawashima, 1962)
Image

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.

Avatar de l’utilisateur
El Dadal
Cadreur
Messages : 4190
Inscription : 13 mars 10, 01:34

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar El Dadal » 1 juil. 16, 00:25

Encore un tout petit mois avec trois pauvres découvertes qui se battent en duel. Heureusement, le Verhoeven, s'il n'est pas à la hauteur des espoirs fous que j'y avais placé, reste d'un niveau solide. Et surtout, le trip plastique de NWR/Nicolas Winding Refn by NWR est d'un accomplissement qui m'a donné la patate. Moi qui ai copieusement détesté Only God Forgives, je retrouve là une même façon de composer mais habitée par une volonté bien plus puissante et distincte. Déception avec Woody et sa petite chose inoffensive.

Faut à tout prix que j'essaye de voir le Almodovar et le Stillman avant qu'ils ne disparaissent (et que je regarde des films en règle générale)...

JUIN 2016

FILM DU MOIS
Image


Films découverts:
_ The Neon Demon (Nicolas Winding Refn - 2016) Image
_ Elle (Paul Verhoeven - 2016) Image
_ Café Society (Woody Allen - 2016) Image

Films revus:
_ Harry dans tous ses états (Woody Allen - 1997) Image
_ Crossing Guard (Sean Penn - 1995) Image

Avatar de l’utilisateur
origan42
Régisseur
Messages : 3320
Inscription : 2 févr. 07, 17:22

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar origan42 » 1 juil. 16, 07:46

FILM DE JUIN

Image

UN AMOUR ÉTERNEL / EIEN NO HITO (Keisuke Kinoshita, 1961) *****


Admirable film japonais, qui n'aurait pu être qu'un épouvantable mélo, mais qui est servi par une interprétation inoubliable, tout en nuance, principalement par Hideko Takamine.

Le reste du mois, par ordre de préférence :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le sable était rouge (Cornel Wilde, 1967) ****
Le fils adoptif / Beshkempir (Aktan Abdikalikov, 1998) ****
L'étoile cachée (Ritwik Ghatak, 1960) ****
Le fils de Joseph (Eugène Green, 2016) ****
À bout de course (Sidney Lumet, 1988) ****

Complot à Dallas / Executive Action (David Miller, 1973) ***
C'étaient des hommes (Fred Zinnemann, 1950) ***
Entre adultes (Stéphane Brizé, 2006) ***
Peter's friends (Kenneth Branagh, 1992) ***
Du sang sur la piste (Ray Enright, 1947) ***
49ème parallèle (Michael Powell, 1941) ***
Les infiltrés (Martin Scorsese, 2006) ***
Infernal Affairs (Andrew Lau / Alan Mak, 2002) ***
L'increvable Jerry (Frank Tashlin, 1962) ***
I love you Phillip Morris (Glenn Ficarra / John Requa, 2009) ***
Le voile des illusions (Richard Boleslawski, 1934) ***
La famille Fenouillard (Yves Robert, 1960) ***
Jiburo (Lee Jung-hyang, 2002) ***
L'oncle Harry (Robert Siodmark, 1945) ***
La péniche de l'amour (Archie L. Mayo, 1942) ***
Barcelona (Whit Stillman, 1994) ***
Les innocentes (Anne Fontaine, 2016) ***
Le cœur fantôme (Philippe Garrel, 1996) ***
Les mains qui tuent (Robert Siodmark, 1944) ***

Le sentier de l'enfer (Byron Haskin, 1951) **
Une seule nuit / En enda natt (Gustaf Molander, 1939) **
Trente minutes de sursis (Sydney Pollack, 1965) **
La femme aux deux visages (George Cukor, 1941) **
Terre damnée (John Farrow, 1950) **
L'attaque de Fort Douglas (Kurt Neumann, 1956) **
Terre de volupté (Sidney Franklin, 1929) **
Le trouillard du far west (Norman Taurog, 1956) **
The witch (Robert Eggers, 2015) **
Antoine et Cléopâtre (Charlton Heston, 1972) **
World War Z (Marc Forster, 2013) **
Les habitants (Raymond Depardon, 2016) **
C'est pas moi, c'est l'autre (Jean Boyer, 1962) **
La dame aux camélias (Raymond Bernard, 1953) **
300 (Zack Snyder, 2007) **
L'homme de la Riviera (Neil Jordan, 2002) **

La fièvre de l'or (Charlton Heston, 1982) *
Nadine (Robert Benton, 1987) *
300 - la naissance d'un empire (Noam Murro, 2014) *

RE-VISION
Le voile des illusions (John Curran, 2006) *** →


INTERPRÉTATION FÉMININE DU MOIS : HIDEKO TAKAMINE Sadako dans Un amour éternel
INTERPRÉTATION MASCULINE DU MOIS :TATSUYA NAKADAI Heibei dans Un amour éternel

Avatar de l’utilisateur
Karras
Mogul
Messages : 10460
Inscription : 15 avr. 03, 18:31
Liste de DVD
Localisation : La cité du Ponant

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Karras » 1 juil. 16, 08:45

Petit mois en nombre de films vus pour cause de foot et de déplacement professionnel mais quand même un joli tiercé de films récents :
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13027
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Demi-Lune » 1 juil. 16, 10:14

El Dadal a écrit :Et surtout, le trip plastique de NWR/Nicolas Winding Refn by NWR est d'un accomplissement qui m'a donné la patate.

"Le topic te tend les bras" :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Max Schreck
David O. Selznick
Messages : 14776
Inscription : 13 août 03, 12:52
Localisation : Hong Kong, California

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Max Schreck » 1 juil. 16, 11:11

En m'y confrontant enfin, j'étais persuadé que Lolita raflerait la mise, seul "gros" classique découvert dans un mois toujours peu fourni. J'ai noté ailleurs en quoi ce Kubrick avait relativement peiné à me convaincre. Mon choix se portera donc, par défaut quand même parce que j'ai aussi des réserves à son encontre, sur le Kechiche.

Juin 2016


Film du mois
Image
La Vie d'Adèle (Kechiche), des réserves sur le fond de l'histoire, franchement balisée, mais finalement conquis par la façon dont la forme transcende tout ça, par la vitalité de ce qui est capturé et projeté sur l'écran, et ému par le rayonnement de l'héroïne, et l'opportunité d'avoir partagé le temps du film son parcours



Films découverts
Le Prénom (Delaporte+De La Patellière) quelques fausses notes, mais une fois que la mécanique est en place, j'ai bien apprécié son efficacité grinçante
Lolita (Kubrick), impression de film inabouti, bizarrement décousu ("bizarrement" parce que Kubrick), d'où surnagent néanmoins de beaux morceaux
Une vie de chat (Gagnol+Felicioli), joli et amusant par son opposition pas feutrée entre le monde silencieux et poétique des enfants, et celui violent des adultes



Films revus (Hors compétition)
Cloverfield (Reeves), le ride est un poil moins amusant à la revoyure



Séries TV
House of cards S.4 en baisse dans les sondages
Game of thrones S.6 (en cours)
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...

Avatar de l’utilisateur
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Messages : 8656
Inscription : 13 avr. 03, 20:28
Localisation : A la recherche de Zoltar

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Joshua Baskin » 1 juil. 16, 11:47

Un mois de juin quantitativement très riche, qualitativement franchement moyen.

Quelques films ressortent malgré tout du lot :

Image
Cathy come home - Ken Loach

Image
The pleasure of being robbed - Josh & Ben Safdie

Image
Valley of love - Guillaume Nicloux

Image
Not Safe for work - Joe Johnston

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Kevin95 » 1 juil. 16, 12:29

Voili voilà mon top 5 découvertes pour le mois de juin :

1. SECONDS (John Frankenheimer, 1966)

Image

2. ...E TU VIVRAI NEL TERRORE ! L'ALDILÀ (Lucio Fulci, 1981)

Image

3. RE-ANIMATOR (Stuart Gordon, 1985)

Image

4. GALIA (Georges Lautner, 1966)

Image

5. JUSTIN DE MARSEILLE (Maurice Tourneur, 1935)

Image

Mention spéciale : AMERICAN CRIME STORY : THE PEOPLE V. O.J. SIMPSON (TV, 2016)

Image


Spoiler (cliquez pour afficher)
JUIN 2016

Films découverts (ou presque)

10/10

SECONDS (John Frankenheimer, 1966)

9,5/10

...E TU VIVRAI NEL TERRORE ! L'ALDILÀ (Lucio Fulci, 1981)

9/10

RE-ANIMATOR (Stuart Gordon, 1985)
AMERICAN CRIME STORY : THE PEOPLE V. O.J. SIMPSON (TV, 2016)

8,5/10

GALIA (Georges Lautner, 1966)
JUSTIN DE MARSEILLE (Maurice Tourneur, 1935)
A BETTER TOMORROW (John Woo, 1986)

8/10

ARMORED (Nimród Antal, 2009)
PERCHÉ QUELLE STRANE GOCCE DI SANGUE SUL CORPO DI JENNIFER ? (Giuliano Carnimeo, 1972)
DEAD RINGERS (David Cronenberg, 1988)
KNOCK ON ANY DOOR (Nicholas Ray, 1949)
NIGHT SCHOOL (Ken Hughes, 1981)

7,5/10

BEAT STREET (Stan Lathan, 1984)
CHE STRANO CHIAMARSI FEDERICO (Ettore Scola, 2013)
JOY ET JOAN (Jacques Saurel, 1985)
ARRÊTE DE RAMER, T'ATTAQUES LA FALAISE ! (Michel Caputo, 1979)

7/10

ON THE BEACH (Stanley Kramer, 1959)
EARTH DEFENSE FORCE (Ishirô Honda, 1957)
THE THING WITH TWO HEADS (Lee Frost, 1972)

6,5/10

L'ALTRO INFERNO (Bruno Mattei, 1981)
PAUL RAYMOND'S EROTICA (Brian Smedley-Aston, 1982)

6/10

MARTE, DIO DELLA GUERRA (Marcello Baldi, 1962)

4/10

UNIFORMES ET GRANDES MANŒUVRES (René Le Hénaff, 1950)

3/10

THE LAST WORD (Roy Boulting, 1979)

Films revus

10/10

ED WOOD (Tim Burton, 1994)

9/10

MISSION : IMPOSSIBLE (Brian De Palma, 1996)
ZOMBI 2 (Lucio Fulci, 1979)

8,5/10

LES HOMMES PRÉFÈRENT LES GROSSES (Jean-Marie Poiré, 1981)
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
Harkento
Assistant opérateur
Messages : 2676
Inscription : 12 oct. 11, 18:05
Liste de DVD
Localisation : Lyon

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Harkento » 1 juil. 16, 12:47

origan42 a écrit :
FILM DE JUIN

Image

UN AMOUR ÉTERNEL / EIEN NO HITO (Keisuke Kinoshita, 1961) *****


Admirable film japonais, qui n'aurait pu être qu'un épouvantable mélo, mais qui est servi par une interprétation inoubliable, tout en nuance, principalement par Hideko Takamine.


Magnifique choix et sans doute l'un des plus beaux mélo que j'ai pu voir, sachant que je ne suis pas, à la base, un grand fan de mélo. Et puis cette mis en scène tout en pudeur et ce travail sur la composition des plans souvent très contemplative m'a pour ma part autant impressionné que bouleversé !

Avatar de l’utilisateur
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Messages : 39934
Inscription : 13 avr. 03, 11:30
Last.fm
Liste de DVD

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Rockatansky » 1 juil. 16, 12:54

Un bon vainqueur avec le polar Triple 9. Un drame fort avec Mustang, et quelques films sympa, beaucoup de choses médiocres.
Un mois moyen.

Spoiler (cliquez pour afficher)
Juin 2016

Films découverts

Triple 9 - John Hillcoat - 7,5/10
Mustang - Deniz Gamze Ergüven - 7/10
10 Cloverfield Lane - Dan Trachtenberg - 6,5/10
L'enquête - Vincent Garenq - 6,5/10
Comme un avion - Bruno Podalydes - 5,5/10
Un Français - Diastème - 5/10
L'infiltré - Giacomo Battiato - 5/10
La résistance de l'air - Fred Grivois - 4,5/10
Snow Therapy - Ruben Östlund - 4,5/10
Le sang des templiers - Jonathan English - 4,5/10
Northmen : les derniers vikings - Claudio Fäh - 4,5/10
Le sang des templiers 2 - Jonathan English - 4,5/10
Vincent n'a pas d'écailles - Thomas Salvador - 4,5/10
Cerise - Jérome Enrico - 4/10
Un peu beaucoup, aveuglément - Clovis Cornillac - 4/10
En équilibre - Denis Dercourt - 4/10
La loi du marché - Stéphane Brizé - 4/10
The Voices - Marjane Satrapi - 4/10
Discount - Louis-Julien Petit - 4/10
Terre Battue - Stéphane Demoustier - 4/10
Max la menace - Peter Segal - 3,5/10
Top Five - Chris Rock - 3,5/10
Qui c'est les plus forts - Charlotte de Thurkheim - 3,5/10
Croisades - Nick Powell - 3/10
Profs 2 - Pef - 2/10

Films revus




En Cours

Deutchland 83 - Saison 1 - 1/8
Bloodline - Saison 2 - 1/13
Vinyl - Saison 1 - 2/10
Fear the Walking Dead - Saison 2 - 1/16
X-Files - Saison 2 - 6/25
Jessica Jones - Saison 1 - 4/13
Master of none - Saison 1 - 2/10
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky

Avatar de l’utilisateur
Harkento
Assistant opérateur
Messages : 2676
Inscription : 12 oct. 11, 18:05
Liste de DVD
Localisation : Lyon

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Harkento » 1 juil. 16, 13:12

Sinon, mon Top10 de Juin, avec '2 films du mois' :

1. The offence de Sidney Lumet
Image

2. Jean de Florette / Manon des source de Claude Berry - REVU
Image

3. My left foot (My Left Foot: The Story of Christy Brown) de Jim Sheridan
Image

4. La fin du jour de Julien Duvivier
Image

5. Les passagers de la nuit (Dark passage) Delmer Daves
Image

6. Le privé (The long goodbye) Robert Altman
Image

7. Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau
Image

8. Anomalisa de Charlie Kaufman, Duke Johnson
Image

9. Bonnie and Clyde de Arthur Penn
Image

10. Collatéral de Michael Mann - REVU
Image

Mais aussi la Saison 6 de Game of Throne, qui est à mes yeux la meilleure saison de la série (je me la suis d'ailleurs déjà re-regardée ....) :
Image

aelita
Accessoiriste
Messages : 1769
Inscription : 28 déc. 13, 18:34

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar aelita » 1 juil. 16, 20:03

Peut-être pas film du mois, mais juillet commence bien, avec un véritable OFNI (objet filmique non identifié...)
Image
Cosmodrama (Philippe Fernandez)
Un drôle d'objet, avec une esthétique pop sixties/seventies, une façon décalée et assez ludique de présenter des concepts pointus autour de la formation de l'univers, l'apparition de la vie etc...Cosmologie et philosophie ne sont pourtant pas des matières qui me branchent spécialement, mais là, ça a fonctionné.
Dernière édition par aelita le 2 juil. 16, 17:01, édité 1 fois.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (pensée shadok)

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15285
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Profondo Rosso » 2 juil. 16, 01:35

Film du mois

1 Ma ma de Julio Medem

Image

2 Mélo de Alain Resnais

Image

3 Air Doll de Hirozazu Kore-Eda

Image

4 Les Anges aux figures sale de Michael Curtiz

Image

5 Le Dossier Rachel de Damian Harris

Image

6 Le Masque de la mort rouge de Roger Corman

Image

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17886
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Rick Blaine » 2 juil. 16, 16:59

Premier film ce moi ci, première claque avec The Revenant. Iñárritu poursuit sur sa lancée avec encore une réussite. Visuellement, une expérience incroyable.

Image