Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

mannhunter
Laspalès
Messages : 15744
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar mannhunter » 4 août 15, 15:45

AtCloseRange a écrit :Pour avoir revu Mad Max 2, il y a quelques mois, les films ne me semblent pas si éloignés que ça. Moins contemplatif sans aucun doute mais dans sa façon de filmer, pas non plus à des années-lumières.


Le montage est bien moins "cut" dans MM2, le rythme plus posé voire "mou" en comparaison...contemplatif oui en quelque sorte...là on est plus dans l'optique "bigger and louder" (le final du 2 étiré sur deux heures ou presque), cette surenchère assez typique du blockbuster...on est quand même pas dans le dernier Emmanuel Mouret. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22858
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar AtCloseRange » 4 août 15, 16:05

mannhunter a écrit :
AtCloseRange a écrit :Pour avoir revu Mad Max 2, il y a quelques mois, les films ne me semblent pas si éloignés que ça. Moins contemplatif sans aucun doute mais dans sa façon de filmer, pas non plus à des années-lumières.


Le montage est bien moins "cut" dans MM2, le rythme plus posé voire "mou" en comparaison...contemplatif oui en quelque sorte...là on est plus dans l'optique "bigger and louder" (le final du 2 étiré sur deux heures ou presque), cette surenchère assez typique du blockbuster...on est quand même pas dans le dernier Emmanuel Mouret. :mrgreen:

Oui, bien sûr mais dans la façon de filmer (notamment les scènes d'action), je ne suis pas sûr qu'il y ait beaucoup plus de plans ou que ce soit moins lisible.
Image

mannhunter
Laspalès
Messages : 15744
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar mannhunter » 4 août 15, 16:13

La première demi heure de MM2 par rapport à celle de "Fury Road", c'est presque du Tarkovski...quelle sérénité quand Max et son pote prennent le temps d'observer de loin l'action. :mrgreen:

Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
"Regarde Max, des plans qui durent! tu trouves pas que c'était le bon temps?" :mrgreen:
Dernière édition par mannhunter le 4 août 15, 16:26, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22858
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar AtCloseRange » 4 août 15, 16:22

mannhunter a écrit :La première demi heure de MM2 par rapport à celle de "Fury Road", c'est presque du Tarkovski...quelle sérénité quand Max et son pote prennent le temps d'observer de loin l'action. :mrgreen:

C'est bien pour ça que je parle des scènes d'action. Comparons ce qui est comparable, hein? :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Dale Cooper
Machino
Messages : 1029
Inscription : 4 nov. 14, 23:03
Localisation : Twin Peaks

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Dale Cooper » 4 août 15, 17:44

G.T.O a écrit :
Donc, oui, contrairement à toi, je trouve le film conventionnel. Calibré même. Emblématique des "qualités" et, surtout, des défauts des blocks actuels. Pas toi, semble t-il.
Tu rejettes ce rapprochement en t'adossant, une fois n'est pas coutume, derrière le consensus, la majorité qui identifie Fury Road à un blockbuster original. Métamorphose méconnaissable... :mrgreen:

Non, il ne s'agit pas de cécité. C'est une question de sensibilité et probablement de définition de terme. A mes yeux, n'est pas atypique le blockbuster jouant sur les codes, comme l'exposition des personnages ou présentation des enjeux. J'utilise sciemment le terme de jeu parce qu'il n y a pas d'idée de rupture mais bien de respect des règles établis. Fury Road n'est pas un game-changer. Le film ne congédie absolument pas l'idée d'exposition contrairement à ce que tu suggères. Le film la retarde. C'est tout. Pas de quoi couiner. Le film nous apprend qui est Furiosa, son passé. On apprend le nom du héros à la toute fin. Les enjeux sont posés par le film, peu de temps après la course-poursuite du début, laquelle justement a pour but de nous poser le cadre. La société d'Immortal-Joe.
N'est pas atypique le blockbuster qui s'adonne totalement au plaisir de l'identification, rejette la complexité au profit du manichéisme. Le trauma de Furiosa est une concession pour la rendre aux spectateurs plus humaine, sympatoche. La représentation de le folie de Max que tu prends pour une maladresse en est une autre. Ce sont des détails permettant de faciliter le transit d'identification des spectateurs. :mrgreen: Qui est sympa ? Qui est traumatisé ? Qui est le bon ? Le méchant ? On a besoin de curseurs moraux dans les blocks. Ce sont des pratiques courantes dans les blocks. Après, le fait le plus marquant de sa filiation reste sans doute la surenchère. Le film ne joue effectivement que sur la surenchère. La pyrotechnie. L'abrutissement sonore et visuelle. Là aussi, c'est aussi une constante chez les blocks.

Tout ce que tu reproches, sur les personnages, l'exposition des personnages, leur présentation, les enjeux, l'identification, etc. etc. n'évoque qu'une seule chose : le scénario. Et vu comme ça, oui, comme pour un blockbuster américain le scénario tient sur une serviette en papier du diner où je prends mon café du soir. J'ajouterais aussi le fait qu'il y ait de la baston et des poursuites. C'est oublier qu'un blockbuster comme ce Fury Road comprend, quand même, des tas de choses inhabituelles pour le public de Fast And Furious ou de n'importe quel Michael Bay, et que les studios hollywoodiens fuient comme la peste : on ne tape pas sur les femmes (encore moins quand elles sont âgées ou enceintes), on les présente en bonnasses avec au maximum un bikini-string pour laver ta Porsche (pas de nudité, ah non quelle horreur). Pas de galeries de freaks. Pas de punks à guitare (ou alors c'est le jeune fiston looser du héros qu'il faut remettre sur le droit chemin), ni de mecs qui crachent de l'essence dans le moteur (on évite en général les mauvais exemples à la jeunesse). Et même les bastons ou les poursuites en elles-mêmes sont inhabituelles pour un "block", malgré les accélérés qui évoquent Benny Hill pour mannhunter (comme les gros plans de visages au grand angle d'Orson Welles ou de Polanski qui lui rappelle Jean-Marie Poiré, mais bon, chacun ses références, quoi)... C'est déjà pas mal...

mannhunter
Laspalès
Messages : 15744
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar mannhunter » 4 août 15, 20:42

Dale Cooper a écrit :comme les gros plans de visages au grand angle d'Orson Welles ou de Polanski qui lui rappelle Jean-Marie Poiré


ou les excentricités du Schumacher cadrant Mr Freeze secoué façon Orangina :)


Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4250
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar G.T.O » 5 août 15, 10:51

Dale Cooper a écrit :Tout ce que tu reproches, sur les personnages, l'exposition des personnages, leur présentation, les enjeux, l'identification, etc. etc. n'évoque qu'une seule chose : le scénario. Et vu comme ça, oui, comme pour un blockbuster américain le scénario tient sur une serviette en papier du diner où je prends mon café du soir. J'ajouterais aussi le fait qu'il y ait de la baston et des poursuites. C'est oublier qu'un blockbuster comme ce Fury Road comprend, quand même, des tas de choses inhabituelles pour le public de Fast And Furious ou de n'importe quel Michael Bay, et que les studios hollywoodiens fuient comme la peste : on ne tape pas sur les femmes (encore moins quand elles sont âgées ou enceintes), on les présente en bonnasses avec au maximum un bikini-string pour laver ta Porsche (pas de nudité, ah non quelle horreur). Pas de galeries de freaks. Pas de punks à guitare (ou alors c'est le jeune fiston looser du héros qu'il faut remettre sur le droit chemin), ni de mecs qui crachent de l'essence dans le moteur (on évite en général les mauvais exemples à la jeunesse). Et même les bastons ou les poursuites en elles-mêmes sont inhabituelles pour un "block", malgré les accélérés qui évoquent Benny Hill pour mannhunter (comme les gros plans de visages au grand angle d'Orson Welles ou de Polanski qui lui rappelle Jean-Marie Poiré, mais bon, chacun ses références, quoi)... C'est déjà pas mal...


Tu fais fausse route. Ce que je reproche au film ce n'est pas la minceur du scénario qui, comme tu le dis, "tiens sur une serviette en papier". D'ailleurs, d'une manière générale, j'aime beaucoup les films dits minimalistes basé sur des récits extrêmement simples : les films de John Carpenter, Vanishing Point, Le Solitaire, Macadam à deux voies, Gerry, Brown Bunny, Duel, Driver ou bien encore, dernièrement All is Lost... Le problème principal est qu'il n'est pas, précisément, ce film "rêvé" : minimal, dépouillé, économe, sauvage. Du point de vue de l'histoire, c'est effectivement du Mad Max. Mais du point de vue réalisation, de l'esthétique, du ressenti général, c'est un Mad Max lifté, designé pour plaire précisément au public actuel, confondant surenchère et efficacité.
Je crois que personne ne peut nier le fait qu'il y ait volonté de créer un spectacle total. Il est très clair que Miller cherche à faire un film extrême, mettant K.O le spectateur. L'abrutissement visuelle et sonore. De ce point de vue, c'est pleinement réussi. C'est ultra bourrin et aussi, peu engageant. Y a des caisses superbes, des cascades de folie, plein de couleurs, d'effets stomboscopés, d'accélérés pourri, un guitariste qui fait plein de flammes avec sa guitare, le tout ressemble à un concert de Jean-michel Jarre mâtiné de cirque du soleil. Mais rayon cinoche, mise à part la lisibilité dont on nous rabat les oreilles alors que c'est le minimum syndical en matière d'action ( quelle victoire ! ) et une volonté d'approfondir un univers, c'est pauvre. Quant à l'audace de faire buter deux trois nanas, y a pas de quoi se relever la nuit. ça reste très sage. Le méchant est tué, Mad retrouve un nom, l'autre surmonte son trauma.
Là aussi, Enorme différence avec un MM2 auquel on le rapproche souvent et qui, comme le dis très joliment ACR, est plus "contemplatif". Façon de dire que le film, même en dépit de ses nombreuses et copieuses scènes d'action, possède une respiration. Un rythme mêlant temps morts et temps forts; pas un faux rythme basé sur la frénésie. C'est comme si le film jouait sur la même note. En total surégime.
Comme le disait Godard, à force de chercher l' efficacité à tout prix, on la tue. Et bien, c'est exactement ça. Fury Road ou comment le monstre d'inefficacité a été terrassé par ses excès. Que manque t-il au juste ? De mystère, de contraste, d'économie. Pour moi, Fury Road est l'exemple type du film dégénéré, bancal, monstrueux par volonté de rendement ( faut en avoir pour son argent). Rencontre défectueuse entre histoire minimaliste ( un Mad Max en somme, western moderne) et le traitement hypertrophié et décalé. En un mot, un film plus dépouillé, moins baroque, moins bruyant, moins chorégraphié, moins porté sur ce personnage dont on se fout, Furiosa et sa quête chrétienne à balles deux. Après dans le titre, y a le nom de Max. Pas Furiosa. Après, libre à lui de faire un spin-off de Johnny Guitar avec du camboui sur le front. Un film ayant plus à coeur les lois de la gravité aussi. Plus brut et mieux joué. Tu parles d'audace en faisant tuer des vieilles et autres. La vraie audace aurait été de s'éloigner de cette optique cartoonesque, BD. De faire un truc brutal. Sec et mystérieux. Pas ce machin lyophilisé. Et puis, tant qu'à faire, il aurait fallu changer ce casting improbable. Et virer Miller aussi. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14907
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Watkinssien » 5 août 15, 12:29

Quand je lis ça, je me demande ce que tu dois penser de Die Hard 5 !!
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4250
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar G.T.O » 5 août 15, 13:32

Watkinssien a écrit :Quand je lis ça, je me demande ce que tu dois penser de Die Hard 5 !!



Pas vu. Le quatre était déjà gratiné...
En revanche, rayon blockbuster, j'ai aimé Edge of tomorrow. Et, MI4 : Ghost Protocol dont j'ai apprécié aussi les scènes d'action -lisibles- et, plus généralement, la limpidité et l'élégance de la mise en scène. :wink:

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22858
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar AtCloseRange » 5 août 15, 14:31

G.T.O a écrit :
Watkinssien a écrit :Quand je lis ça, je me demande ce que tu dois penser de Die Hard 5 !!



Pas vu. Le quatre était déjà gratiné...
En revanche, rayon blockbuster, j'ai aimé Edge of tomorrow.
C'te bouse...
Image

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8450
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Strum » 5 août 15, 14:52

En termes de découpage et de lisibilité de l'action (comme en termes de montage et de mixage du son), Fury Road me parait supérieur à MI:4 et surtout Edge of Tomorrow (qui est un exemple typique de scénario explicatif avec un happy end forcé que la logique du récit n'appelait pas). En tant que film, et non plus en tant que mythe cinématographique, Fury Road ne me parait pas être un film inférieur à Mad Max II (si j'en crois mes lointains souvenirs de ce film). Ce qu'il perd en respiration sur Mad Max II, il le gagne en cohérence formelle et thématique. Et dans Mad Max II (qui ne brille pas par ses personnages intéressants), il n'y a pas Furiosa, qui est un personage que j'ai bien aimé, et que Theron, dans son meilleur rôle, sert très bien.

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15709
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Profondo Rosso » 5 août 15, 15:16

Deux nouveaux prétendants au antipodes

Le Charlatan d'Edmund Goulding film noir déroutant à l'ambiance halluciné et au héros immoral beau parleur

Image

Et Redline de Takeshi Koike, une sorte de réponse délirante et furieuse au génial Speed Racer des Watchowski, pétaradant de couleurs, de vitesse et d'idées folles de mises en scène on retrouve son style du court métrage Record du monde de l'anthologie Animatrix.

Image

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8450
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Strum » 5 août 15, 15:22

Pendant que j'y suis, le mien sera Klute de Alan J Pakula. Tout est remarquable dans ce film : la description d'un milieu, l'interprétation, la photo obscure de Gordon Willis (the "prince of darkness"), la musique, l'intelligence du scénario, qui font de ce Klute un film au charme vénéneux à mi-chemin entre le cinéma américain des années 70 et les Giallo de Dario Argento.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14907
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Watkinssien » 5 août 15, 15:27

Et le duo remarquable Jane Fonda/Donald Sutherland !
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 19282
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Rick Blaine » 5 août 15, 15:29

Strum a écrit :Pendant que j'y suis, le mien sera Klute de Alan J Pakula. Tout est remarquable dans ce film : la description d'un milieu, l'interprétation, la photo obscure de Gordon Willis (the "prince of darkness"), la musique, l'intelligence du scénario, qui font de ce Klute un film au charme vénéneux à mi-chemin entre le cinéma américain des années 70 et les Giallo de Dario Argento.

Ah oui! Formidable !