Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8450
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Strum » 3 août 15, 14:40

AtCloseRange a écrit :D'ailleurs, ça n'est pas si loin de Sorcerer par certains côtés.


Je vois ce que tu veux dire, mais Sorcerer (que j'ai vu récemment) est un film nihiliste, sans transcendance. Rien n'est à sauver. Les personnages vont en enfer (l'enfer est sur terre) et y restent, se rapprochant même à chaque fois un peu plus de son centre, en parcourant les cercles de l'enfer. C'est un des films les plus désespérés que j'ai vus. Il n'y a pas de solidarité entre les personnages, juste le lien qui se tisse entre des damnés de la terre. Fury Road, c'est le chemin inverse. Les héros partent de l'enfer pour en sortir, et ils y parviennent, l'héroïne cherchant la rédemption, le héros (privé de nom puis le récupérant) recouvrant l'espoir et le donnant aux autres (qui recréent une communauté), ce qui révèle in fine un sous-jacent judéo-chrétien. Les points de vue portés par les deux films sont donc différents.

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22858
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar AtCloseRange » 3 août 15, 15:15

Strum a écrit :
AtCloseRange a écrit :D'ailleurs, ça n'est pas si loin de Sorcerer par certains côtés.


Je vois ce que tu veux dire, mais Sorcerer (que j'ai vu récemment) est un film nihiliste, sans transcendance. Rien n'est à sauver. Les personnages vont en enfer (l'enfer est sur terre) et y restent, se rapprochant même à chaque fois un peu plus de son centre, en parcourant les cercles de l'enfer. C'est un des films les plus désespérés que j'ai vus. Il n'y a pas de solidarité entre les personnages, juste le lien qui se tisse entre des damnés de la terre. Fury Road, c'est le chemin inverse. Les héros partent de l'enfer pour en sortir, et ils y parviennent, l'héroïne cherchant la rédemption, le héros (privé de nom puis le récupérant) recouvrant l'espoir et le donnant aux autres (qui recréent une communauté), ce qui révèle in fine un sous-jacent judéo-chrétien. Les points de vue portés par les deux films sont donc différents.

Non mais pas tant dans ses thèmes que dans son univers visuel (les nuits bleues ne sont pas très éloignées de celles du Friedkin).
Et puis bon, y a des camions qui roulent pour aller d'un point A à un point B :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8450
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Strum » 3 août 15, 15:24

AtCloseRange a écrit :Et puis bon, y a des camions qui roulent pour aller d'un point A à un point B :mrgreen:


Ouais, Sorcerer et Duel de Spielberg, même combat ! :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 44434
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Flol » 4 août 15, 05:31

El Dadal a écrit :Juillet fut un mois constellé de bons petits films sans trop de génie. Pas de purge réelle (si ce n'est un des pires films vus depuis Die Hard 5 que je préfère extraire de ma mémoire)

Par curiosité, tu parles de quoi ? (j'ai la flemme de chercher, pardon)

Joshua Baskin a écrit :Et c'est peut-être déjà plié pour le mois d'août :

Image

Mais oui !

Avatar de l’utilisateur
origan42
Décorateur
Messages : 3741
Inscription : 2 févr. 07, 17:22

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar origan42 » 4 août 15, 08:28

Thaddeus a écrit :
2. Bonjour Tristesse (Otto Preminger, 1958)



8) Excellente adaptation du roman de Sagan.

Avatar de l’utilisateur
El Dadal
Directeur photo
Messages : 5060
Inscription : 13 mars 10, 01:34
Localisation : Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar El Dadal » 4 août 15, 11:00

Ratatouille a écrit :
El Dadal a écrit :Juillet fut un mois constellé de bons petits films sans trop de génie. Pas de purge réelle (si ce n'est un des pires films vus depuis Die Hard 5 que je préfère extraire de ma mémoire)

Par curiosité, tu parles de quoi ? (j'ai la flemme de chercher, pardon)

Le dernier Terminator. Je ne le conseillerai qu'à mon pire ennemi.

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4250
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar G.T.O » 4 août 15, 11:50

Strum a écrit :
Je vois ce que tu veux dire, mais Sorcerer (que j'ai vu récemment) est un film nihiliste, sans transcendance. Rien n'est à sauver. Les personnages vont en enfer (l'enfer est sur terre) et y restent, se rapprochant même à chaque fois un peu plus de son centre, en parcourant les cercles de l'enfer. C'est un des films les plus désespérés que j'ai vus. Il n'y a pas de solidarité entre les personnages, juste le lien qui se tisse entre des damnés de la terre. Fury Road, c'est le chemin inverse. Les héros partent de l'enfer pour en sortir, et ils y parviennent, l'héroïne cherchant la rédemption, le héros (privé de nom puis le récupérant) recouvrant l'espoir et le donnant aux autres (qui recréent une communauté), ce qui révèle in fine un sous-jacent judéo-chrétien. Les points de vue portés par les deux films sont donc différents.


Exactement. Les deux films n'ont ABSOLUMENT rien à voir. Si ce n'est l'argument rachitique du voyage à bord d'un véhicule... :roll: ACR ou l'art de faire passer des vessies pour des lanternes. Bientôt, il va nous chanter que l'homme bicentenaire est aussi très proche Blade Runner. Je prends les paris. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22858
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar AtCloseRange » 4 août 15, 11:56

G.T.O a écrit :
Strum a écrit :
Je vois ce que tu veux dire, mais Sorcerer (que j'ai vu récemment) est un film nihiliste, sans transcendance. Rien n'est à sauver. Les personnages vont en enfer (l'enfer est sur terre) et y restent, se rapprochant même à chaque fois un peu plus de son centre, en parcourant les cercles de l'enfer. C'est un des films les plus désespérés que j'ai vus. Il n'y a pas de solidarité entre les personnages, juste le lien qui se tisse entre des damnés de la terre. Fury Road, c'est le chemin inverse. Les héros partent de l'enfer pour en sortir, et ils y parviennent, l'héroïne cherchant la rédemption, le héros (privé de nom puis le récupérant) recouvrant l'espoir et le donnant aux autres (qui recréent une communauté), ce qui révèle in fine un sous-jacent judéo-chrétien. Les points de vue portés par les deux films sont donc différents.


Exactement. Les deux films n'ont ABSOLUMENT rien à voir. Si ce n'est l'argument rachitique du voyage à bord d'un véhicule... :roll: ACR ou l'art de faire passer des vessies pour des lanternes. Bientôt, il va nous chanter que l'homme bicentenaire est aussi très proche Blade Runner. Je prends les paris. :mrgreen:

Et tu le vois quand d'ailleurs, Fury Road?
Enfin, je veux dire sans tes œillères...
Image

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22858
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar AtCloseRange » 4 août 15, 12:02

D'ailleurs, j'avais oublié le dire mais c'est bien sûr le meilleur de la série.
Image

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4250
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar G.T.O » 4 août 15, 12:03

AtCloseRange a écrit :
G.T.O a écrit :
Strum a écrit :
Je vois ce que tu veux dire, mais Sorcerer (que j'ai vu récemment) est un film nihiliste, sans transcendance. Rien n'est à sauver. Les personnages vont en enfer (l'enfer est sur terre) et y restent, se rapprochant même à chaque fois un peu plus de son centre, en parcourant les cercles de l'enfer. C'est un des films les plus désespérés que j'ai vus. Il n'y a pas de solidarité entre les personnages, juste le lien qui se tisse entre des damnés de la terre. Fury Road, c'est le chemin inverse. Les héros partent de l'enfer pour en sortir, et ils y parviennent, l'héroïne cherchant la rédemption, le héros (privé de nom puis le récupérant) recouvrant l'espoir et le donnant aux autres (qui recréent une communauté), ce qui révèle in fine un sous-jacent judéo-chrétien. Les points de vue portés par les deux films sont donc différents.


Exactement. Les deux films n'ont ABSOLUMENT rien à voir. Si ce n'est l'argument rachitique du voyage à bord d'un véhicule... :roll: ACR ou l'art de faire passer des vessies pour des lanternes. Bientôt, il va nous chanter que l'homme bicentenaire est aussi très proche Blade Runner. Je prends les paris. :mrgreen:

Et tu le vois quand d'ailleurs, Fury Road?
Enfin, je veux dire sans tes œillères...



Ma cécité doit être vraiment capricieuse parce qu'elle ne m'a pas permis, même en faisant un gros effort intellectuel, d'observer une quelconque parenté thématique ou esthétique entre Sorcerer et Fury Road.

mannhunter
Laspalès
Messages : 15747
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar mannhunter » 4 août 15, 12:08

Jeremy Fox a écrit :Très bonne surprise : une série B sacrément burnée et extrêmement efficace. Ca ne tiendra pas le mois mais en attendant...



Image

Les Faucons de la nuit de Bruce Malmuth


Un petit tour à Noz? :)

AtCloseRange a écrit :D'ailleurs, j'avais oublié le dire mais c'est bien sûr le meilleur de la série.


Le meilleur de la série depuis le "dôme de tonnerre"!
Dernière édition par mannhunter le 4 août 15, 12:13, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 88784
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar Jeremy Fox » 4 août 15, 12:10

Yep ; 99 cts à noz 8)

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22858
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar AtCloseRange » 4 août 15, 12:20

G.T.O a écrit :
AtCloseRange a écrit :
G.T.O a écrit :
Strum a écrit :
Je vois ce que tu veux dire, mais Sorcerer (que j'ai vu récemment) est un film nihiliste, sans transcendance. Rien n'est à sauver. Les personnages vont en enfer (l'enfer est sur terre) et y restent, se rapprochant même à chaque fois un peu plus de son centre, en parcourant les cercles de l'enfer. C'est un des films les plus désespérés que j'ai vus. Il n'y a pas de solidarité entre les personnages, juste le lien qui se tisse entre des damnés de la terre. Fury Road, c'est le chemin inverse. Les héros partent de l'enfer pour en sortir, et ils y parviennent, l'héroïne cherchant la rédemption, le héros (privé de nom puis le récupérant) recouvrant l'espoir et le donnant aux autres (qui recréent une communauté), ce qui révèle in fine un sous-jacent judéo-chrétien. Les points de vue portés par les deux films sont donc différents.


Exactement. Les deux films n'ont ABSOLUMENT rien à voir. Si ce n'est l'argument rachitique du voyage à bord d'un véhicule... :roll: ACR ou l'art de faire passer des vessies pour des lanternes. Bientôt, il va nous chanter que l'homme bicentenaire est aussi très proche Blade Runner. Je prends les paris. :mrgreen:

Et tu le vois quand d'ailleurs, Fury Road?
Enfin, je veux dire sans tes œillères...



Ma cécité doit être vraiment capricieuse parce qu'elle ne m'a pas permis, même en faisant un gros effort intellectuel, d'observer une quelconque parenté thématique ou esthétique entre Sorcerer et Fury Road.

Je n'ai pas fait une thèse sur la comparaison entre les 2 mais puisqu'on peut parler un peu de ta cécité: faire référence en permanence dans ta critique du film au blockbuster actuel quand Mad Max en est aussi éloigné, ça dit pas mal de choses.
Même dans sa première demi-heure qui me pose problème (commencer par 20 minutes de poursuites sans avoir présenté ni les personnages ni les vrais enjeux, ça me semble une maladresse), on est à des années lumière de ce qui se fait aujourd'hui.
Le seul point sur lequel je te rejoins, ce sont ces images mentales du passé pas très inspirées et esthétiquement discutables. Pour le reste, nous n'avons effectivement pas vu le même film.
Image

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4250
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar G.T.O » 4 août 15, 14:05

AtCloseRange a écrit :
Je n'ai pas fait une thèse sur la comparaison entre les 2 mais puisqu'on peut parler un peu de ta cécité: faire référence en permanence dans ta critique du film au blockbuster actuel quand Mad Max en est aussi éloigné, ça dit pas mal de choses.
Même dans sa première demi-heure qui me pose problème (commencer par 20 minutes de poursuites sans avoir présenté ni les personnages ni les vrais enjeux, ça me semble une maladresse), on est à des années lumière de ce qui se fait aujourd'hui.
Le seul point sur lequel je te rejoins, ce sont ces images mentales du passé pas très inspirées et esthétiquement discutables. Pour le reste, nous n'avons effectivement pas vu le même film.



En matière de cécité, t'en connais un rayon, hein ! :P

Donc, oui, contrairement à toi, je trouve le film conventionnel. Calibré même. Emblématique des "qualités" et, surtout, des défauts des blocks actuels. Pas toi, semble t-il.
Tu rejettes ce rapprochement en t'adossant, une fois n'est pas coutume, derrière le consensus, la majorité qui identifie Fury Road à un blockbuster original. Métamorphose méconnaissable... :mrgreen:

Non, il ne s'agit pas de cécité. C'est une question de sensibilité et probablement de définition de terme. A mes yeux, n'est pas atypique le blockbuster jouant sur les codes, comme l'exposition des personnages ou présentation des enjeux. J'utilise sciemment le terme de jeu parce qu'il n y a pas d'idée de rupture mais bien de respect des règles établis. Fury Road n'est pas un game-changer. Le film ne congédie absolument pas l'idée d'exposition contrairement à ce que tu suggères. Le film la retarde. C'est tout. Pas de quoi couiner. Le film nous apprend qui est Furiosa, son passé. On apprend le nom du héros à la toute fin. Les enjeux sont posés par le film, peu de temps après la course-poursuite du début, laquelle justement a pour but de nous poser le cadre. La société d'Immortal-Joe.
N'est pas atypique le blockbuster qui s'adonne totalement au plaisir de l'identification, rejette la complexité au profit du manichéisme. Le trauma de Furiosa est une concession pour la rendre aux spectateurs plus humaine, sympatoche. La représentation de le folie de Max que tu prends pour une maladresse en est une autre. Ce sont des détails permettant de faciliter le transit d'identification des spectateurs. :mrgreen: Qui est sympa ? Qui est traumatisé ? Qui est le bon ? Le méchant ? On a besoin de curseurs moraux dans les blocks. Ce sont des pratiques courantes dans les blocks. Après, le fait le plus marquant de sa filiation reste sans doute la surenchère. Le film ne joue effectivement que sur la surenchère. La pyrotechnie. L'abrutissement sonore et visuelle. Là aussi, c'est aussi une constante chez les blocks.

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22858
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Messagepar AtCloseRange » 4 août 15, 14:28

A quel moment je m'appuie sur le consensus?
Je parle de mon avis en opposition au tien. Je me fiche que la majorité des forumeurs ait aimé. ça n'est effectivement pas un argument.
Pour avoir revu Mad Max 2, il y a quelques mois, les films ne me semblent pas si éloignés que ça. Moins contemplatif sans aucun doute mais dans sa façon de filmer, pas non plus à des années-lumières.
En tout cas, j'y allais avec ma carabine et je ne m'en suis pas servi parce qu'il y a un brio et une clarté dans l'action introuvables ailleurs.
Miller a de plus réussi à trouver un angle (qu'on peut qualifier de féministe) pour réactualiser son héros (quitte à le mettre au second plan).
Tiens, je n'ai pas vu un film pas mal célébré sur le forum, Convoi de Femmes de Wellman mais je me demande si on ne pourrait pas y trouver un ancêtre.
Donc belle réactualisation d'un motif westernien également.
Image