Guillaume Canet

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 18671
Inscription : 24 août 05, 14:28
Contact :

Re: Guillaume Canet

Messagepar Major Tom » 14 mai 19, 13:16

tenia a écrit :
Major Tom a écrit :Bref, pendant que le topic du bobo autocentré des Petits mouchoirs décolle (un peu)

Et grâce en partie à toi, celui sur Canet aussi. :fiou:
Et Avengers aussi.
Et La critique aujourd'hui.
:wink:

Sophisme.
(Le topic marchait très bien sans mon message hein. :P)

Supfiction a écrit :il ne mérite que le mépris lui et sa bande et 90% du cinéma français actuel.

Personne n'a dit ça, par exemple, car dans sa bande il y a des gens très bien comme Lellouche (nettement plus intéressant) ou Dujardin, et même Cotillard qui a fait quand même de très bons films, même si globalement j'ai du mal avec elle. À part Cluzet, qu'il est difficile de ne pas avoir envie d'étrangler toutes les cinq minutes (même tout jeune, je l'ai revu dans Association de malfaiteurs où il est le seul défaut de cette excellente comédie, toujours à beugler comme un veau), ils peuvent accepter de jouer dans n'importe quel monument de beaufferie de leur camarade que ça ne leur ferai pas perdre en crédibilité. Canet a aussi tâché les filmos de Clive Owen et James Caan pour rappel. Eux aussi, on les inclue dans "la bande" ?

Flol a écrit :M'enfin balancer une affirmation pareille, alors que le cinéma français compte aussi un type comme Olivier Marchal...

Canet c'est la version masculine de Camille Cottin/Chamoux (le côté "impression de les voir partout"), il est agaçant et représentatif d'un style de cinéma français franchement insupportable, qu'à côté il y ait, ou non, Olivier Marchal, Dany Boon, Kev Adams, Jean Lefèbvre...
Image
Clique ici... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 13001
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?
Contact :

Re: Guillaume Canet

Messagepar Supfiction » 14 mai 19, 13:25

Clive Owen est génial dans Blood Ties. Je doute qu’il considère le film comme une tache dans sa filmo. Là, tu dis vraiment n’importe quoi.

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 18671
Inscription : 24 août 05, 14:28
Contact :

Re: Guillaume Canet

Messagepar Major Tom » 14 mai 19, 13:32

Supfiction a écrit :Clive Owen est génial dans Blood Ties. Je doute qu’il considère le film comme une tache dans sa filmo. Là, tu dis vraiment n’importe quoi.

Clive Owen, toujours. C'est ce que je disais, dans "sa bande", il y en a qui sont loin d'être mauvais.
Et donc c'est bien, Blood Ties ? :)
Image
Clique ici... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Karras
Mogul
Messages : 10266
Inscription : 15 avr. 03, 18:31
Liste de DVD
Localisation : La cité du Ponant
Contact :

Re: Guillaume Canet

Messagepar Karras » 14 mai 19, 13:36

Jeremy Fox a écrit :Je n'aime pas trop ses films en tant que réalisateur mais j'apprécie l'acteur et sa "famille" d'acteurs.

Ce serait plutôt le contraire pour moi. J'aime assez ses réalisations ( et aussi le choix de ses compagnes :lol: ) , mais je le trouve souvent assez fade en tant qu'acteur, il manque quelque chose pour qu'il porte le film à lui tout seul. Je ferais exception pour deux films relativement récent, Jappeloup et Une vie meilleure ou je l'avais trouvé bon. Si j'avais un parallèle à faire avec celui d'un acteur/réalisateur américain ce serait Ben Affleck dont les films arrivent mieux à me convaincre que ses prestations d'acteurs.

Avatar de l’utilisateur
Martine Cachet
Assistant(e) machine à café
Messages : 267
Inscription : 4 avr. 18, 16:36
Contact :

Re: Guillaume Canet

Messagepar Martine Cachet » 14 mai 19, 14:39

Pour en revenir à Guy Marchand, il est moins clivant que Canet donc forcément c’est moins intéressant sur un forum où l’on est là pour débattre principalement et partager nos points de vue.

Major, je me languis de tes interventions d’habitude (et de tes sublimes vidéos), mais là je te trouve dur.

Et Cluzet, rien que pour Les Apprentis, je le respecte.
Je ne peux rien citer, j'ai pas de mémoire...

Avatar de l’utilisateur
Farnaby
Doublure lumière
Messages : 364
Inscription : 5 août 17, 22:14

Re: Guillaume Canet

Messagepar Farnaby » 14 mai 19, 14:40

Canet, c’est le vide sans le vertige du vide. Le rien sans la beauté du rien. Et oui, il y en a des dizaines d’autres comme lui, mais ça ne retire rien à ce qu’il n’a pas : un visage, une voix, une intonation, une musique, un corps... enfin n’importe quoi à quoi l’on (ou du moins je) puisse s’accrocher pour aller vers un personnage, des questions, un destin, des larmes... Tout glisse et on ne va nulle part. Cotillard est le parfait contre-exemple : je n’aime rien en elle, ni sa filmo ni son visage, ni sa voix... mais au moins « ça accroche », je veux dire que je sens une femme, un coeur, une matière, et que, même si rien de tout cela n’est à mon goût ni ne me touche, ça existe et, entre les mains du bon cinéaste, ça peut mener loin, produire quelque chose, créer du sens, de la beauté, de la laideur, du vertige, de la colère... Voilà, Canet, c’est un acteur qui ne met même pas en colère.

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 18671
Inscription : 24 août 05, 14:28
Contact :

Re: Guillaume Canet

Messagepar Major Tom » 14 mai 19, 16:31

Martine Cachet a écrit :Major, je me languis de tes interventions d’habitude (et de tes sublimes vidéos), mais là je te trouve dur.

Ah on ne peut pas toujours être brillant. :mrgreen: :oops:

Mais Farnaby a parfaitement résumé. Topic clôturable.
Image
Clique ici... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Coxwell
Le Révolté de l'An 2000
Messages : 2680
Inscription : 24 févr. 05, 10:58
Contact :

Re: Guillaume Canet

Messagepar Coxwell » 15 mai 19, 07:09

Flol a écrit :
Coxwell a écrit :
Supfiction a écrit :
Coxwell a écrit :
Rockatansky a écrit :Tout ce que je déteste dans le cinéma français est condensé dans Guillaume Canet.

Je n'aurais jamais osé - seul - mais tu l'as fait à ma place :idea: :arrow:

Et on sait toujours pas ce que ça veut dire.

La médiocrité d'un cinéma poussif, grossier et ultra démonstratif (stabiloté devrais-je dire). Le tout habillé d'une prétention assez remarquable dans sa pose faussement populaire. Pas étonnant que Marion ait trouvé sa moitié de ce côté.

Je vous trouve quand même vachement dur. Je m'en fous un peu de Canet et de son cinéma, même si je trouve l'acteur (et le mec) sympathique.
M'enfin balancer une affirmation pareille, alors que le cinéma français compte aussi un type comme Olivier Marchal...

Parce qu’il faudrait choisir entre Canet et Marchal ?
Il existe des auteurs aux propositions de cinéma plus engagés, plus ambitieuses sur le plan formel, esthétique. Le cinéma de Canet est paresseux, verbeux, assez grossier et parfaitement quelconque dans sa grammaire de cinéma. La caricature absolue est ses Petits mouchoirs. Un film parfaitement artificiel (que dire de la playlist iPod servant de BO) mais redoutablement comique. Il faut dire qu’il sait trouver ses meilleurs émissaires : Marion, Benoît...

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 41750
Inscription : 14 avr. 03, 11:21
Contact :

Re: Guillaume Canet

Messagepar Flol » 15 mai 19, 18:47

Coxwell a écrit :Parce qu’il faudrait choisir entre Canet et Marchal ?

Je ne dis pas ça, je dis juste que l'un me parait bien pire que l'autre.
Canet fait pour moi du cinéma inoffensif ; tandis que Marchal, dans ce qu'il véhicule comme imagerie et via les valeurs prônées par ses films, me parait bien plus beauf et problématique (voire "dangereux").

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1614
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Re: Guillaume Canet

Messagepar Phnom&Penh » 16 mai 19, 01:01

Farnaby a écrit :Canet, c’est le vide sans le vertige du vide. Le rien sans la beauté du rien.

Vu très récemment, L'homme qu'on aimais trop (2014) d'André Téchiné. J'adore Téchiné, même si ses derniers films sont assez inégaux. Celui-ci, autour d'un sujet et d'un personnage super ambigu (Canet joue le rôle de Maurice Agnelet dans l'affaire Le Roux) est vraiment excellent. Téchiné est un très grand directeur d'acteurs (il en a fait débuter nombre et dans ce film Adèle Haenel joue son premier grand rôle après Suzanne, de Katell Quillévéré, très beau rôle mais quand même film d'auteur assez restreint en diffusion, bref, un an avant Les Combattants qui l'a vraiment révélée), très beau film dans lequel Guillaume Canet est superbe dans un rôle qui correspond à la cotation de Farnaby.

Farnaby a écrit :Canet, c’est le vide sans le vertige du vide. Le rien sans la beauté du rien.

Dans ce film, il est une très bonne incarnation du vertige du vide (mais juste intéressé?) de la beauté qui ne sert à rien (sauf à se jouer des gens), mais surtout de "qu'est-ce que je fais sur terre?". Servir à rien, ce n'est pas vraiment ma conclusion sur la vie sur terre, c'est souvent celle de Téchiné, qui le fait jouer merveilleusement. Accessoirement, Téchiné raconte que Guillaume Canet était expert pour mettre une ambiance de potes en délire sur le tournage, alors qu'il n'était vraiment pas entouré de sa bande. Et Téchiné, s'il a de l'humour, n'est pas vraiment du genre "bande de potes en délire".

Acteur et réalisateur moyen, mais quelquefois très bon, et personnalité très forte, mais finalement plus par son côté super sympa que "je me la pète" (je parle pas du côté bobo là, ça fait juste pitié, et par pour lui). Mon côté cavalier m'a laissé écrire que Jappeloup était son meilleur rôle mais je pense que Maurice Agnelet dans L'Homme qu'on aimais trop l'est vraiment.

Sur le côté cavalier, qui pourrait paraître hors sujet, je dirai juste, "vas sauter des obstacles d'IM50 et viens me dire que c'est anecdotique". J'attaque personne je dis juste "allez faire ça". Sur le côté bande de potes, je dirai juste "et quels potes!". Tant qu'à Marion Cottillard - c'est une opinion personnelle - une palourde qui me fait penser à Romy Schneider à chaque fois que je la vois à l'écran, ben j'aimerais bien être l'homme de sa vie :)
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 13001
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?
Contact :

Re: Guillaume Canet

Messagepar Supfiction » 16 mai 19, 10:53

Xavier Leherpeur à propos de Nous vieillirons ensemble :

Ce n'est pas mon domaine de vie. Socialement, je ne fais pas partie de ce milieu-là : je ne vais pas soigner ma dépression dans une maison que j'ai louée une fortune au Cap Ferret et qui a une superficie de 400 mètres carrés, jardin compris. Je n'ai pas ce luxe là, je suis obligé de me recroqueviller sur ma vie médiocre pour savoir si je vais bien.

https://www.franceinter.fr/cinema/criti ... e-ou-rance

ça m'agace vraiment ce genre d'argument. Donc quand on voit un film de Ken Loach ou Dardenne, on devrait dire pareil pour peu qu'on ne soit pas au chômage ?
Et puis, regardez le film, mis à part les personnages de Cluzet et Lellouche qui ont de l'argent, les autres profitent de leur argent et sont soit simplement aisés, soit ric rac (Lafitte). Bref, il ne s'agit pas non plus de Dynastie ou Crazy rich asians, hein. C'est des mecs qui ne sont pas dans le besoin comme une grande partie de français.

Canet a pour ambition de parler de sa génération à l'écran et de ses semblables. Il le fait sans arrogance. On est libre de ne pas s'y intéresser et de trouver que les personnages manquent d'épaisseur (c'est vrai) et sont souvent antipathiques mais pas de dire que c'est un film de bobo avec des bobos. Idem, ces mecs sont des critiques professionnels et tombent dans le panneau d'accuser le personnage de Lafitte d'être un crétin alors que oui c'est un crétin et présenté comme tel.
Il est vrai que pour un film d'amis, ces gens là ne sont pas très amicaux ni sympathiques. Le film est très sombre et désabusé sur ce point, là où Yves Robert à qui on le compare rendait ses personnages sympathiques malgré leurs travers.

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1614
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Re: Guillaume Canet

Messagepar Phnom&Penh » 16 mai 19, 12:29

Xavier Leherpeur...il suffit de le citer:

Pourquoi ils se retrouvent ? Ils se détestent. Et pourquoi on y retourne ? Sachant qu'on avait détesté (enfin, en ce qui me concerne) Les Petits Mouchoirs.

Ben, oui, pourquoi tu y retournes, ducon, si tu es sûr à l'avance de détester? C'est pas lui qui parle ensuite de film sado-maso, mais ça vaut bien pour le spectateur qu'il est.

Le scénario passe son temps à nous dire "Ils s’aiment, ils s'adorent" mais à l'écran ça ne se voit jamais. Ils se détestent, c'est de la perfidie, de la méchanceté. Si la définition de l'amitié est celle de Canet, je préfère finir seul sur une île déserte !

Ben tiens, ça parle d'une bande de copains qui se détestent. Je ne sais pas si le film est nul, mais le résumé est ridicule.

Ce n'est pas mon domaine de vie. Socialement, je ne fais pas partie de ce milieu-là : je ne vais pas soigner ma dépression dans une maison que j'ai louée une fortune au Cap Ferret et qui a une superficie de 400 mètres carrés, jardin compris. Je n'ai pas ce luxe là, je suis obligé de me recroqueviller sur ma vie médiocre pour savoir si je vais bien.

Mais bien sûr. Toute une carrière de journaliste radio et télé, Canal et le festival de Cannes, et ça se fait passer pour un brave bouseux qui peine pour vivre. Au final, vie médiocre malgré tout, là il a sans doute raison.

Les mecs sont tous des cons, mais je pense que le summum du film, ce sont les femmes. Elles sont toutes définies par un mot, et elles n'en varieront pas du début à la fin ! Valérie Bonneton est la colérique du film, il y a la babysitter (dictoriale), la nymphomane… Il y a Marion Cottillard, définie par un seul et unique travers : elle est alcoolique.

Sur que vu sa capacité personnelle à l'autodérision, la prestation de Marion a du lui passer très très loin au dessus de la tête.

Mais il y a encore une gradation : la nouvelle, qui visiblement a trouvé grâce aux yeux et à l'entrejambe d'Eric Neuhoff, définie par "elle a un cancer". Voilà, c'est tout. Et ça nous vaut la réplique la plus abjecte que j'ai entendue cette année : ils sont au restaurant, le serveur arrive : "C'est pour qui le crabe ?" On désigne la fille qui a un cancer : "C'est pour elle".

Et le meilleur pour la fin.
La grande classe: Neuhoff a malheureusement osé dire que l'actrice était charmante, et il lui répond à propos de son entrejambe. Ah, de l'humour, lui, il en a, et de haut niveau.
Le mensonge éhonté (à moins bien sûr qu'il ait regardé le film tout en faisant des textos sur son portable). Le serveur arrive, demande "C'est pour qui le crabe?". Comme la veille, l'actrice a révélé qu'elle avait eu un cancer (et s'en était remise), ça jette un froid. Là-dessus, Lellouche dit "c'est pour moi". C'est certes pas la meileure blague du film, mais ça n'a rien à voir avec ce qu'il raconte.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 13001
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?
Contact :

Re: Guillaume Canet

Messagepar Supfiction » 16 mai 19, 12:34

Concernant la mauvaise blague sur le crabe, Leherpeur n’est pas honnête puisqu’il ne dit pas que cette blague crée justement un malaise entre les personnages, pas seulement dans la salle. Les personnages sont globalement antipathiques et agressifs, parfois s’aiment aussi, et je pense que c’est volontaire de la part de Canet qui cherche à parler des gens de sa génération avec franchise et dureté aussi. Il parle de ma génération et ce n’est pas si fréquent. J’aime l’auteur Canet pour ça.

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1614
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Re: Guillaume Canet

Messagepar Phnom&Penh » 16 mai 19, 13:21

Supfiction a écrit :Concernant la mauvaise blague sur le crabe, Leherpeur n’est pas honnête puisqu’il ne dit pas que cette blague crée justement un malaise entre les personnages, pas seulement dans la salle.

Oui, mais c'est pire que de la malhonnêteté intellectuelle. Il qualifie de "réplique la plus abjecte que j'ai entendue cette année" une réplique qui tout bonnement n'existe pas. Il n'y a même pas de gros plan sur l'actrice, mais un plan sur la tablée, bien gênée.

Ce type ose employer un adjectif aussi lourd que "abject" pour une scène qu'il invente complètement, juste pour dire du mal. Bon, ça va bien avec les "rance" et "vulgaire" de Lalanne, on sait que ces gens là adorent ce type d'adjectifs. Mais là, de la part d'un critique professionnel, ça mériterait juste la porte, par principe, et quel que soit le film dont il parle, même le plus nul qui soit. La malhonnêteté intellectuelle, dans Le Masque et la Plume, c'est classique. Qualifier de "réplique la plus abjecte de l'année" une réplique qu'il invente, ç'est juste dégueulasse.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Avatar de l’utilisateur
The Boogeyman
Machino
Messages : 1434
Inscription : 25 juil. 13, 14:45
Localisation : Antartica - 1982

Re: Guillaume Canet

Messagepar The Boogeyman » 16 mai 19, 14:00

Phnom&Penh a écrit :
Supfiction a écrit :Concernant la mauvaise blague sur le crabe, Leherpeur n’est pas honnête puisqu’il ne dit pas que cette blague crée justement un malaise entre les personnages, pas seulement dans la salle.

Oui, mais c'est pire que de la malhonnêteté intellectuelle. Il qualifie de "réplique la plus abjecte que j'ai entendue cette année" une réplique qui tout bonnement n'existe pas. Il n'y a même pas de gros plan sur l'actrice, mais un plan sur la tablée, bien gênée.

Pourtant c'est bien la réplique de Antoine (Laurent Lafitte) qui "crée" le malaise dans la scène. A la question du serveur "c'est pour qui le crabe ?", Antoine réponds avec un gros sourire "c'est pour elle" en désignant Sabine (Clémentine Baert) pensant que ça ferait marrer tout le monde. Puis gros moment de flottement très malaisant sur la tablé avant que Eric (Gilles Lellouche) réponde "c'est pour moi le crabe".
" Accélère minouche !" - Michel Poiccard /// “When you have to shoot shoot don't talk” - Tuco Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez /// "Alors tu vois où elles nous ont menées tes ondes négatives, tu devrais avoir honte.” - Oddball dit Le Cinglé /// "Wake up !... Time to die" - Leon Kowalski /// "C'est quoi minouche ?" - Patricia Franchini