Fernandel (1903-1971)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Messages : 20936
Inscription : 13 avr. 03, 13:27
Localisation : Aux trousses de Fantômas !
Contact :

Re: Fernandel (1903-1971)

Messagepar Commissaire Juve » 4 juil. 16, 21:58

Ce soir, "Le Retour" est recadré en 1.78 ! Qu'ils aillent se faire foutre !
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...

Avatar de l’utilisateur
Jerome
Réalisateur
Messages : 6677
Inscription : 23 mai 03, 15:29
Localisation : Parti chercher des archives inédites
Contact :

Re: Fernandel (1903-1971)

Messagepar Jerome » 5 juil. 16, 10:17

Commissaire Juve a écrit :Ce soir, "Le Retour" est recadré en 1.78 ! Qu'ils aillent se faire foutre !


tant que le blu-ray est en 1.33, cela ne me choque pas...
"Sa place est dans un Blu-Ray"

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
Mogul
Messages : 10755
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Pottersville
Contact :

Re: Fernandel (1903-1971)

Messagepar Supfiction » 5 juil. 16, 10:31

Jerome a écrit :
Commissaire Juve a écrit :Ce soir, "Le Retour" est recadré en 1.78 ! Qu'ils aillent se faire foutre !


tant que le blu-ray est en 1.33, cela ne me choque pas...


Mince, trop tard c'était hier soir.
ça veut dire qu'ils ont coupé l'image en haut et en bas pour la faire rentrer dans les télés 16/9 ?

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Messages : 20936
Inscription : 13 avr. 03, 13:27
Localisation : Aux trousses de Fantômas !
Contact :

Re: Fernandel (1903-1971)

Messagepar Commissaire Juve » 5 juil. 16, 11:47

Absolument.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Messages : 20936
Inscription : 13 avr. 03, 13:27
Localisation : Aux trousses de Fantômas !
Contact :

Re: Fernandel (1903-1971)

Messagepar Commissaire Juve » 5 mars 17, 22:50

UP !

Ce soir, sur C8 : le Boulanger de Valorgues... colorisé et recadré en 1.78... la boucherie ! S'il y avait un permis de diffuser des films anciens, les gougnafiers qui dirigent cette chaîne mériteraient un retrait de permis immédiat.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...

Avatar de l’utilisateur
odelay
Producteur
Messages : 8225
Inscription : 19 avr. 03, 09:21
Localisation : A Fraggle Rock

Re: Fernandel (1903-1971)

Messagepar odelay » 5 mars 17, 22:54

J'ai vu la bande annonce tout à l'heure.
J'ai eu des aigreurs d'estomac.

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Messages : 20936
Inscription : 13 avr. 03, 13:27
Localisation : Aux trousses de Fantômas !
Contact :

Re: Fernandel (1903-1971)

Messagepar Commissaire Juve » 10 févr. 18, 16:30

J'allais demander : "Depuis quand avez-vous vu un Fernandel programmé sur une chaîne gratuite ?" (et "diffusé au format respecté et en version noir & blanc")

J'ai ma réponse. :mrgreen:

Ces derniers jours, après avoir découvert Tricoche et Cacolet (1938), je me suis fait un petit cycle Fernandel : Le Schpountz, Topaze, François 1er et Naïs (fini cette nuit vers 4h00 du mat).

Les petits bossus sont des petits anges qui cachent leurs ailes sous leur pardessus


Et j'ai repensé à la période où j'avais vraiment découvert ces films : période que je datais de fin 1979 à fin 1980.

J'ai fait une recherche pour voir si mes souvenirs collaient à la réalité et... effectivement... de septembre 1979 à mai 1981, ce ne sont pas moins de 25 films de Fernandel qui avaient été programmés (dont deux en juillet / août 1980... mais là, j'étais en vacances, sans télévision). C'était vraiment une autre époque !

Regain en septembre 79... François 1er en décembre 79... Angèle en janvier 1980... Topaze en mars 1980... Naïs, le Schpountz et la fille du Puisatier en février 1981...

J'ajoute quelques titres qu'on n'a quasiment jamais revus : Dom Juan (avril 1980) et -- surtout -- La Bourse ou la vie (décembre 1980).

Dans mes papiers d'école, j'ai retrouvé un dessin que j'avais fait du comédien. J'ai toujours pensé -- et je le pense toujours -- qu'il avait été fait après le visionnage de Naïs (les histoires de "petits bôssus", au bahut, ça nous avait bien plu), MAIS... il y a un phylactère où il est écrit "Je m'appelle Ignace Boitaclou !"

Eh bien, ce fameux Ignace ne faisait pas partie des 23 films. Lui, il avait été programmé le 19 décembre 1978 (deux jours avant les vacances de Noël).

Voili voilà. C'était la minute "nostalgie".

EDIT :

... Naïs (fini cette nuit vers 4h00 du mat).


Une pensée pour Jacqueline Pagnol qui était jolie comme un coeur dans ce film. Elle est morte il y a déjà dix-huit mois dans l'indifférence quasi générale.

Offre HD pour notre centaure marseillais (à comparer aux 13 BLU pour Bourvil) :

Image Image Image

Image Image
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Messages : 20936
Inscription : 13 avr. 03, 13:27
Localisation : Aux trousses de Fantômas !
Contact :

Re: Fernandel (1903-1971)

Messagepar Commissaire Juve » 26 mars 18, 12:58

Je me suis refait un paquet de Fernandel ces derniers temps. Des vieux surtout (mais je me suis bien régalé à revoir Crésus aussi).

La nuit dernière, j'ai revu une partie de...

Image

... et il m'a semblé reconnaître Suzy Delair (18 ans, mince) dans le rôle d'une prostituée :o . Tout à l'heure, je suis allé voir sur la IMDb et... je n'avais pas rêvé ! Ils sont bons.

Quoi qu'il en soit : si j'avais défendu le film il y a huit ans, à la revoyure, j'ai trouvé le fumet nanaresque nettement plus prononcé.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
Mogul
Messages : 10755
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Pottersville
Contact :

Re: Fernandel (1903-1971)

Messagepar Supfiction » 26 mars 18, 13:52

Je me suis refait Le chômeur de Clochemerle il y a peu. L’un des meilleurs Fernandel. J’ai cherché Michel Sardou dans le manège mais ça va trop vite pour l’identifier.