Le Miroir (Andreï Tarkovski - 1975)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Philip Marlowe
murder on the dance floor
Messages : 7287
Inscription : 13 avr. 03, 18:33
Localisation : Bonne question...

Messagepar Philip Marlowe » 12 févr. 04, 22:57

Alex Blackwell a écrit :A mon avis beaucoup moins beau qu'on ne le dit généralement.

Quand tu dis beau tu penses uniquement visuellement non???

Sur ce point là, je trouve que les flashbacks dans la nature ou dans la neige et certaines visions(notamment la sublimissime élévation) emportent tout. A côté le reste en jette moins c sûr, contrairement à STALKER qui sur ce point là en jette à tous les instants.

Mais des fulgurences comme ça, je voudrais bien en avoir ne serait-ce qu'une fois par an.

Avatar de l’utilisateur
phylute
La France peut être fière
Messages : 25848
Inscription : 2 janv. 04, 00:42
Localisation : Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Messagepar phylute » 12 févr. 04, 22:58

NUTELLA a écrit :le reste de son oeuvre est "moins austére"(c'est quand meme pas Bergman)


Je trouve quand même Tarkovski bien plus "austère" que Bergman. Même si Le miroir est particulièrement gratiné, il reste que Nosthalgia, Stalker, Le Sacrifice, se posent là pour ce qui est de l'austérité.
Euh... En y réflechissant, Bergman est pas mal non plus....

Intervention super interessante !
:arrow:
Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)

Alex Blackwell
Charles Foster Kane
Messages : 22026
Inscription : 13 avr. 03, 10:10
Localisation : into the sky, into the moon

Messagepar Alex Blackwell » 12 févr. 04, 23:01

Philip Marlowe a écrit :
Alex Blackwell a écrit :A mon avis beaucoup moins beau qu'on ne le dit généralement.

Quand tu dis beau tu penses uniquement visuellement non???



Evidemment :? mais je ne me souviens plus de l'élévation que tu mentionnes.
Image

Night of the hunter forever


Caramba, encore raté.

Philip Marlowe
murder on the dance floor
Messages : 7287
Inscription : 13 avr. 03, 18:33
Localisation : Bonne question...

Messagepar Philip Marlowe » 12 févr. 04, 23:01

phylute a écrit :
NUTELLA a écrit :le reste de son oeuvre est "moins austére"(c'est quand meme pas Bergman)


Je trouve quand même Tarkovski bien plus "austère" que Bergman. Même si Le miroir est particulièrement gratiné, il reste que Nosthalgia, Stalker, Le Sacrifice, se posent là pour ce qui est de l'austérité.
Euh... En y réflechissant, Bergman est pas mal non plus....

Intervention super interessante !
:arrow:
Même si je comprends qu'on puisse trouver Bergman austère, et même si je trouve ça vrai par moment(surtout dans Sonate d'Automne, son seul film pour le moment que j'aime pas), bizarrement ça ne m'est jamais venu à l'esprit en pensant à lui. :?

Alex Blackwell
Charles Foster Kane
Messages : 22026
Inscription : 13 avr. 03, 10:10
Localisation : into the sky, into the moon

Messagepar Alex Blackwell » 12 févr. 04, 23:08

Philip Marlowe a écrit :
phylute a écrit :
NUTELLA a écrit :le reste de son oeuvre est "moins austére"(c'est quand meme pas Bergman)


Je trouve quand même Tarkovski bien plus "austère" que Bergman. Même si Le miroir est particulièrement gratiné, il reste que Nosthalgia, Stalker, Le Sacrifice, se posent là pour ce qui est de l'austérité.
Euh... En y réflechissant, Bergman est pas mal non plus....

Intervention super interessante !
:arrow:
Même si je comprends qu'on puisse trouver Bergman austère, et même si je trouve ça vrai par moment(surtout dans Sonate d'Automne, son seul film pour le moment que j'aime pas), bizarrement ça ne m'est jamais venu à l'esprit en pensant à lui. :?


Bergman n'est pas austère, il est épuré: son cinéma, c'est comme les Suites pour violoncelle de Bach pour la musique.
Image



Night of the hunter forever





Caramba, encore raté.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87060
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Messagepar Jeremy Fox » 12 févr. 04, 23:10

Alex Blackwell a écrit :
Philip Marlowe a écrit :
phylute a écrit :
NUTELLA a écrit :le reste de son oeuvre est "moins austére"(c'est quand meme pas Bergman)


Je trouve quand même Tarkovski bien plus "austère" que Bergman. Même si Le miroir est particulièrement gratiné, il reste que Nosthalgia, Stalker, Le Sacrifice, se posent là pour ce qui est de l'austérité.
Euh... En y réflechissant, Bergman est pas mal non plus....

Intervention super interessante !
:arrow:
Même si je comprends qu'on puisse trouver Bergman austère, et même si je trouve ça vrai par moment(surtout dans Sonate d'Automne, son seul film pour le moment que j'aime pas), bizarrement ça ne m'est jamais venu à l'esprit en pensant à lui. :?


Bergman n'est pas austère, il est épuré: son cinéma, c'est comme les Suites pour violoncelle de Bach pour la musique.


Oui donc très très austère :)

Avatar de l’utilisateur
Sergius Karamzin
Invité
Messages : 5977
Inscription : 14 avr. 03, 11:54

Messagepar Sergius Karamzin » 13 févr. 04, 11:03

1-Je ne rentrerai pas dans le débat austère/pas austère. L'important c'est touchant/pas touchant. Comme regarder une oeuvre de Primitifs Italiens, notamment une crucifixion ou une déposition de la croix ou une Pieta. C'est très austère de l'avis de la plupart des gens, ce qui est important c'est l'émotion qui passe. Si on est touché c'est beau, si on n'y voit qu'un type riveté à une croix, c'est austère.


2-Pour Philip Marlowe : comment as-tu pu penser que la perche n'était pas intentionnelle... j'en ai souri connaissant la rigueur de Tarkovski. Bien sûr c'est voulu, car cette séance de conditionnement est un extrait documentaire qui passe à la télé (on voit même la main qui éteint la télé).

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3284
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Messagepar Vic Vega » 13 févr. 04, 11:59

fatalitas a écrit :
Bergman, j'avoue que certains de ses films me touchent profondement (La Source,Les Fraises sauvages et surtout Fanny Alexandre) mais d'autres me laissent de marbre :?

Margo doit avoir quelques Tarkoski qui doivent trainer sur ses etageres, je lui en emprunterai un à l'occasion :wink:

J'ai un peu le même rapport que toi à Bergman -dont tu as d'ailleurs cité les films qui me touchent le plus même si j'adore également de lui Persona-, trouvant certains des ses films de chambre trop appuyés dans la noirceur ou parfois trop froids à force de recherche de maîtrise. Et le Miroir -à mes yeux inégal- fait partie avec Solaris -au début longuet, c'était la premier Tarkovski que j'ai vu et c'est vrai qu'à l'époque ça ne m'avait pas encouragé à continuer:)- et le Sacrifice -trop appuyé niveau noirceur- des Tarkovski avec lesquels j'ai du mal. Je place par contre très haut la puissance visuelle de Stalker, le souffle épique d'Andrei Roublev, l'intensité d'un Nostalghia et j'aime beaucoup la vision tarkovskienne de la guerre de l'Enfance d'Ivan. Tu devrais peut-être plutôt ne pas te décourager et commencer par ceux-là. D'accord avec Sergius sur la notion d'austérité: si j'ai parfois du mal avec certains Bergman ou Dreyer, j'ai adoré tout ce que j'ai vu de Bresson pourtant aussi réputé "austère".
ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87060
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Messagepar Jeremy Fox » 13 févr. 04, 12:00

Vic Vega a écrit :
fatalitas a écrit :
Bergman, j'avoue que certains de ses films me touchent profondement (La Source,Les Fraises sauvages et surtout Fanny Alexandre) mais d'autres me laissent de marbre :?

Margo doit avoir quelques Tarkoski qui doivent trainer sur ses etageres, je lui en emprunterai un à l'occasion :wink:

J'ai un peu le même rapport que toi à Bergman -dont tu as d'ailleurs cité les films qui me touchent le plus même si j'adore également de lui Persona-, trouvant certains des ses films de chambre trop appuyés dans la noirceur ou parfois trop froids à force de recherche de maîtrise. Et le Miroir -à mes yeux inégal- fait partie avec Solaris -au début longuet, c'était la premier Tarkovski que j'ai vu et c'est vrai qu'à l'époque ça ne m'avait pas encouragé à continuer:)- et le Sacrifice -trop appuyé niveau noirceur- des Tarkovski avec lesquels j'ai du mal. Je place par contre très haut la puissance visuelle de Stalker, le souffle épique d'Andrei Roublev, l'intensité d'un Nostalghia et j'aime beaucoup la vision tarkovskienne de la guerre de l'Enfance d'Ivan. Tu devrais peut-être plutôt ne pas te décourager et commencer par ceux-là. D'accord avec Sergius sur la notion d'austérité: si j'ai parfois du mal avec certains Bergman ou Dreyer, j'ai adoré tout ce que j'ai vu de Bresson pourtant aussi réputé "austère".


Austère n'est d'ailleurs pas un terme péjoratif.

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3284
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Messagepar Vic Vega » 13 févr. 04, 12:02

Jeremy Fox a écrit :Austère n'est d'ailleurs pas un terme péjoratif.

Vrai mais il est souvent employé avec des sous-entendus péjoratifs par certains cinéphiles.:)
ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Fatalitas
Bête de zen
Messages : 38662
Inscription : 12 avr. 03, 21:58

Messagepar Fatalitas » 13 févr. 04, 12:38

Vic Vega a écrit :
fatalitas a écrit :
Bergman, j'avoue que certains de ses films me touchent profondement (La Source,Les Fraises sauvages et surtout Fanny Alexandre) mais d'autres me laissent de marbre :?

Margo doit avoir quelques Tarkoski qui doivent trainer sur ses etageres, je lui en emprunterai un à l'occasion :wink:

J'ai un peu le même rapport que toi à Bergman -dont tu as d'ailleurs cité les films qui me touchent le plus même si j'adore également de lui Persona-, trouvant certains des ses films de chambre trop appuyés dans la noirceur ou parfois trop froids à force de recherche de maîtrise. Et le Miroir -à mes yeux inégal- fait partie avec Solaris -au début longuet, c'était la premier Tarkovski que j'ai vu et c'est vrai qu'à l'époque ça ne m'avait pas encouragé à continuer:)- et le Sacrifice -trop appuyé niveau noirceur- des Tarkovski avec lesquels j'ai du mal. Je place par contre très haut la puissance visuelle de Stalker, le souffle épique d'Andrei Roublev, l'intensité d'un Nostalghia et j'aime beaucoup la vision tarkovskienne de la guerre de l'Enfance d'Ivan. Tu devrais peut-être plutôt ne pas te décourager et commencer par ceux-là. D'accord avec Sergius sur la notion d'austérité: si j'ai parfois du mal avec certains Bergman ou Dreyer, j'ai adoré tout ce que j'ai vu de Bresson pourtant aussi réputé "austère".


Merci pour tes eclaircissements Vic :wink:
Concernant Bergman, Persona fait aussi partie de ceux que j'apprecie :wink:

Par contre Dreyer, j'avoue ne pas du tout accrocher à Gertrud et Ordet, par contre La Passion de Jeanne d'Arc est un des plus beaux muets qu'il m'a été donné de voir

Bresson, j'aime beaucoup Mouchette et Un condamné à mort...., les autres parmi ceux que j'ai vu m'ont laissé de marbre, je dirai meme qu'ils etaient à chier :?
Image

Avatar de l’utilisateur
Fatalitas
Bête de zen
Messages : 38662
Inscription : 12 avr. 03, 21:58

Messagepar Fatalitas » 13 févr. 04, 12:39

Je rajoute que le terme austere n'a rien de pejoratif dans ma bouche, c'est juste que j'ai un peu de mal avec certains films qui le sont un peu trop :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
Simone Choule
antépiphoromaniaque
Messages : 4355
Inscription : 13 avr. 03, 14:39
Localisation : Chez Trelkovsky...

Messagepar Simone Choule » 13 févr. 04, 12:58

fatalitas a écrit :
Bresson, j'aime beaucoup Mouchette et Un condamné à mort...., les autres parmi ceux que j'ai vu m'ont laissé de marbre, je dirai meme qu'ils etaient à chier :?


Et Journal d'un Curé de Campagne ?

Avatar de l’utilisateur
Simone Choule
antépiphoromaniaque
Messages : 4355
Inscription : 13 avr. 03, 14:39
Localisation : Chez Trelkovsky...

Messagepar Simone Choule » 13 févr. 04, 13:00

Pour revenir au Miroir...
La scène où la mère, les cheveux mouillés qui recouvre son visage, se lève au ralenti (Ring ?) dans cette maison qui se désagrège, qui s'écroule...
Putain, que cette scène est puissante !!!!

Avatar de l’utilisateur
Fatalitas
Bête de zen
Messages : 38662
Inscription : 12 avr. 03, 21:58

Messagepar Fatalitas » 13 févr. 04, 13:03

Simone Choule a écrit :
fatalitas a écrit :
Bresson, j'aime beaucoup Mouchette et Un condamné à mort...., les autres parmi ceux que j'ai vu m'ont laissé de marbre, je dirai meme qu'ils etaient à chier :?


Et Journal d'un Curé de Campagne ?


m'en rappelle plus du tout de celui-là donc c'est comme si je ne l'avais pas vu :wink:

Les dames du bois de Boulogne : je n'ai pas accroché
L'argent, Au hasard Balthazar et Le diable probablement : j'avais trouvé ça à chier :?

Pas vu les autres Bresson
Image