Un homme est passé (John Sturges - 1955)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Hitchcock
Electro
Messages : 967
Inscription : 9 déc. 13, 13:34
Localisation : Londres

Re: Un homme est passé (John Sturges - 1955)

Messagepar Hitchcock » 3 mars 14, 20:10

Personnellement j'ai une petite préférence pour le Sturges même s'il faut que je redécouvre le Fleischer. Et c'est vrai qu'Ernest Borgnine mérite l'attention. :)

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87306
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Un homme est passé (John Sturges - 1955)

Messagepar Jeremy Fox » 4 mars 14, 06:37

Hitchcock a écrit :Personnellement j'ai une petite préférence pour le Sturges même s'il faut que je redécouvre le Fleischer. Et c'est vrai qu'Ernest Borgnine mérite l'attention. :)



A mon avis les deux boxent dans la même catégorie

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22858
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Un homme est passé (John Sturges - 1955)

Messagepar AtCloseRange » 4 mars 14, 13:59

Je viens justement de lire un passage de l'autobiographie de Fleischer où il raconte qu'on lui a proposé de faire le film (Tracy était un de ses amis) alors qu'il terminait 20000 Lieues sous les Mers, ce qui l'a empêché d'accepter. Le plus amusant, c'est qu'une fois terminé, c'est Les Inconnus dans la Ville qu'on lui a proposé.
Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87306
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Un homme est passé (John Sturges - 1955)

Messagepar Jeremy Fox » 4 mars 14, 14:15

AtCloseRange a écrit :Je viens justement de lire un passage de l'autobiographie de Fleischer où il raconte qu'on lui a proposé de faire le film (Tracy était un de ses amis) alors qu'il terminait 20000 Lieues sous les Mers, ce qui l'a empêché d'accepter. Le plus amusant, c'est qu'une fois terminé, c'est Les Inconnus dans la Ville qu'on lui a proposé.


Anecdote amusante effectivement. Sinon je conseille l'espèce de remake westernien du Sturges, le superbe et non violent Joe Dakota de Richard Bartlett.

Avatar de l’utilisateur
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Messages : 25471
Inscription : 15 avr. 03, 14:22
Localisation : Forêt d'Orléans

Re: Un homme est passé (John Sturges - 1955)

Messagepar Ouf Je Respire » 15 mars 14, 16:58

Enfin je découvre "Un homme est passé". Je comprends mieux sont statut particulier. Film audacieux de par son sujet pour l'époque, film hybridé (un western où les chevaux ont fait place aux voitures, c'est pas fréquent), film aux dialogues intelligemment menés, et à la tension très moderne. Et film qui pose en filigrane le doute et le questionnement quant aux moyens américains qui ont fait capituler le Japon (cette maison qui a brûlé, peut-elle rappeler Hiroshima et Nagasaki?)... Et film avec Spencer Tracy.

On est dans le culte, là, les enfants.
:D
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide

Avatar de l’utilisateur
Hitchcock
Electro
Messages : 967
Inscription : 9 déc. 13, 13:34
Localisation : Londres

Re: Un homme est passé (John Sturges - 1955)

Messagepar Hitchcock » 15 mars 14, 19:20

Ouf, tonton machin a écrit :Enfin je découvre "Un homme est passé". Je comprends mieux sont statut particulier. Film audacieux de par son sujet pour l'époque, film hybridé (un western où les chevaux ont fait place aux voitures, c'est pas fréquent), film aux dialogues intelligemment menés, et à la tension très moderne. Et film qui pose en filigrane le doute et le questionnement quant aux moyens américains qui ont fait capituler le Japon (cette maison qui a brûlé, peut-elle rappeler Hiroshima et Nagasaki?)... Et film avec Spencer Tracy.

On est dans le culte, là, les enfants.
:D

8) :D

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Messages : 22441
Inscription : 13 avr. 03, 13:27
Localisation : Aux trousses de Fantômas !

Re: Un homme est passé (John Sturges - 1955)

Messagepar Commissaire Juve » 6 juil. 18, 21:16

UP ! Quatre ans plus tard... Je me suis refait le film tout à l'heure.

Brice Kantor a écrit :Un chtit service siouplait pour aider à compléter un mémoire:

Comme je ne possède le film qu'en V.F, j'aimerai demander à quelqu'un qui l'a en V.O s'il pouvait vérifier une chose. En V.F, dans la première conversation entre Tracy et Ryan, ce dernier déclare (en mentant) que Komoko a été pris par les autorités trois mois après Pearl harbour pour être enfermé dans un "camps de concentration". Je voulais savoir si ce terme n'était utilisé que dans la V.F ou si dans la V.o était aussi utilisé "concentration camp" parce que c'est un terme très fort pour les qualifier. Officiellement, on parlait plutot alors de "relocation camps". Je voudrais donc savoir si le terme "camps de concentration" était à l'origine dans le film.

Merci d'avance :wink:


Je ne sais pas si Brice est toujours parmi nous. Si oui, le texte anglais dit :

Three months later, they shipped him off to a relocation center.


Cela dit, depuis le temps, tu as peut-être fini par le voir en anglais.

Brice Kantor a écrit :Un chtit service siouplait pour aider à compléter un mémoire


Ouh là ! :o J'avais pas vu (les ravages de la lecture en diagonale)... C'est "un peu" tard. Mais c'est l'intention qui compte.

Accessoirement : concernant le personnage d'Anne Francis...

Spoiler (cliquez pour afficher)
J'avais complètement oublié qu'elle passait un mauvais quart d'heure (si je puis dire). Et je me suis demandé si elle avait vraiment trahi.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...

Avatar de l’utilisateur
Abronsius
Producteur Exécutif
Messages : 7302
Inscription : 23 oct. 04, 12:29
Localisation : Los Angeles

Re: Un homme est passé (John Sturges - 1955)

Messagepar Abronsius » 8 juil. 18, 02:21

Un ami m'a parlé du commentaire audio de Sturges sur ce film comme étant l'un des meilleurs qu'il ait entendu.