Notez les films naphta : Février 2013

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17669
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar Kevin95 » 22 févr. 13, 11:49

hellrick a écrit :
riqueuniee a écrit :D'accord pour le Zidi (et aussi pour La moutarde.... De chouettes comédies.A mon avis, ce sont ses bidasseries qui onr ruiné la réputation de Zidi.


Les bidasses ça reste un des rares films des Charlots encore visible avec le sourire à l'heure actuelle, il y a un côté excessif, potache et anar assez plaisant :wink:


Les Fous du stade (1972) et Le Grand Bazar (1973) c'est 'achement bien ! 8)

Mais c'est vrai que commencer avec Les Charlots c'est ce griller définitivement avec les critiques. Ceci dit, forcez de reconnaitre une fin de carrière assez foireuses (comme chez Oury ou Lautner).
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar riqueuniee » 22 févr. 13, 11:54

Surtout quand on a travaillé en tant que chef opérateur (ou assistant) sur des films tels que la tête contre les murs ou La religieuse de Rivette ...

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17669
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar Kevin95 » 22 févr. 13, 11:56

riqueuniee a écrit :Surtout quand on a travaillé en tant que chef opérateur (ou assistant) sur des films tels que la tête contre les murs ou La religieuse de Rivette ...


Selon Chabrol, l'homme était sacrement doué à la caméra.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
blaisdell
Assistant opérateur
Messages : 2285
Inscription : 2 mai 05, 16:19

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar blaisdell » 23 févr. 13, 09:45

Kevin95 a écrit :
hellrick a écrit :
riqueuniee a écrit :D'accord pour le Zidi (et aussi pour La moutarde.... De chouettes comédies.A mon avis, ce sont ses bidasseries qui onr ruiné la réputation de Zidi.


Les bidasses ça reste un des rares films des Charlots encore visible avec le sourire à l'heure actuelle, il y a un côté excessif, potache et anar assez plaisant :wink:


Les Fous du stade (1972) et Le Grand Bazar (1973) c'est 'achement bien ! 8)

Mais c'est vrai que commencer avec Les Charlots c'est ce griller définitivement avec les critiques. Ceci dit, forcez de reconnaitre une fin de carrière assez foireuses (comme chez Oury ou Lautner).


Surtout qu'avec Les ripoux ou Association de malfaiteurs, sa réputation critique avait remonté en flèche !

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12642
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar hellrick » 25 févr. 13, 20:41

L'attaque de fort Douglas

Un petit western de série regardable mais tout à fait dispensable constituée en grande partie de stock shot du drums among the mohawk de Ford. Le jeu d'intégration des images d'archives est parfois habile, parfois raté (souvent) et les indiens ont un look assez déjanté (vu leur crêtes ils font un peu fans d'Exploited :uhuh: ).
Bref, ça casse pas des briques et il faut avoir l'amour du bis pour apprécier ce tout petit western qui dure, c'est heureux, à peine 78 minutes.
Mais bon, Jeremy Fox va pouvoir / devoir l'intégrer dans son parcours puisque nous sommes pile en 1956 :wink:
3/6
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15499
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar Profondo Rosso » 26 févr. 13, 01:16

Entrée des artistes de Marc Allégret (1938)

Image

François, Cécilia et Isabelle sont élèves de la classe d'art dramatique du conservatoire que dirige le professeur Lambertin. François est amoureux d'Isabelle qui l'aime également, mais il est poursuivi par Cécilia, son ancienne maîtresse.

Mettre un peu d'art dans sa vie et un peu de vie dans son art. Le leitmotiv du personnage de professeur incarné Louis Jouvet résume idéalement la trame d'Henri Jeanson et André Cayatte où se mêle la découverte passionnante de l'apprentissage de l'art dramatique au conservatoire et le chassé-croisé amoureux de ses élèves. Le lien se fait avec un brio constant et ce dès l'ouverture avec l'effervescence et l'angoisse du concours d'entrée qui expose et tisse les rapports entre les différents aspirants acteurs. François (Claude Dauphin) ancien amoureux éconduit et moqué par l'orgueilleuse Cécilia (Odette Joyeux) va tomber amoureux le temps d'une répétition endiablée d'Isabelle (Janine Darcey). La scène et la fiction offre un reflet déformant, un mimétisme comique et tragique constant à la réalité à travers le marivaudage amoureux se jouant ici. C'est en jouant une scène plutôt légère de La mégère apprivoisée que se noue la romance entre Isabelle et François, tandis que le geste désespéré de la pièce se rejoue dans la réalité lors d'un rebondissement final surprenant. Le triangle amoureux est ravissant avec les jeunes premiers romantiques que sont Claude Dauphin alternant tirades désabusés ou passionnées, Janine Darcey amoureuse dévouée à son art et surtout Odette Joyeux jamais aussi enflammée que lorsqu'elle est repoussée.

L'intrigue et sa résolution pourrait sembler un peu trop conventionnelle et attendue si ce n'était la prestation étincelante de Louis Jouvet en professeur Lambertin. Si les élèves se perdent dans les méandres de leurs amours entre leur jeu et la réalité, Jouvet se sera pourtant chargé de les guider tout au long de remarquable scènes d'apprentissages. Les scènes de cours sont fascinantes avec un Jouvet cherchant constamment à amener ses élèves dans une quête de la vérité de leurs personnages et de la fiction dans laquelle ils s'inscrivent. Que ce soit une porte imaginaire non ouverte/fermée par Bernard Blier, une tirade parfaitement exécutée mais qui pêche par le décalage de sa gestuelle où l'origine sociale de l'interprète qui ne s'efface pas derrière son personnage, Jouvet multiplie les remarques judicieuses et les conseils à travers les dialogues cinglants de Henri Jeanson.

Tu joues mollement. Tu t'installes confortablement dans un métier où il n'y a pas de confort. Tu es bourgeois. En scène, tu fais du tricot.

Mireille, mon petit, ce n'est pas mal, mais tu es un peu trop coquette. Tu as de très jolies jambes et je t'en félicite mais ton rôle n'est pas un rôle à jambes, c'est un rôle de sentiments. Il faut qu'on oublie les jambes.

Je te remercie. Tu ferais un excellent critique : tu parles fort bien de ce que tu connais mal.

Totalement dédié au jeu et à la scène, ce regard se prolonge dans la réalité tel cette manière dont il désigne les blanchisseuses comme des candidates au conservatoire en les qualifiant d'un emploi possible d'après leur allure (ingénue, amoureuse) lors de l'épatante scène où va convaincre les parents d'Isabelle de la laisser suivre sa voie. Lambertin est une figure quasi abstraite par cette rigueur et dévotion mais paradoxalement incarne une plus grande vérité que les intrigues sentimentales au premier plan (et qui n'en sont pas néanmoins prenantes). Contrairement à ses élèves, son choix est fait tandis que l'hésitation de ses derniers les plonge dans le tourment, tout en les rendant humains et vivant quand Jouvet s'avère l'incarnation d'un idéal, d'un absolu inaccessible. 5/6

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar Federico » 26 févr. 13, 02:43

Un festival Jouvet que cette Entrée des artistes. Jeanson lui avait taillé du sur-mesure...
Le "Patron" bouffe tellement l'écran et le texte que la troupe des p'tits jeunots (dont beaucoup étaient réellement ses élèves) en devient presque anodine.
J'ai d'abord été surpris de ne pas voir le nom de Blier sur l'affiche (bien qu'il soit à l'image) avant de réaliser qu'il n'était encore qu'un second couteau débutant et que Le jour se lève ne sortira que l'année suivante. C'est alors que j'ai remarqué la hachure noire en bas. Bien peur que l'exemplaire de cette affiche n'ait subie quelque sale temps plus tard l'abominable censure vichyssoise... :cry:

Image
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15499
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar Profondo Rosso » 26 févr. 13, 07:57

Federico a écrit :J'ai d'abord été surpris de ne pas voir le nom de Blier sur l'affiche (bien qu'il soit à l'image) avant de réaliser qu'il n'était encore qu'un second couteau débutant et que Le jour se lève ne sortira que l'année suivante. C'est alors que j'ai remarqué la hachure noire en bas. Bien peur que l'exemplaire de cette affiche n'ait subie quelque sale temps plus tard l'abominable censure vichyssoise... :cry:

Image


La hachure concerne effectivement Dalio qui fut même coupé au montage et remplacé par un acteur non juif lors de la ressortie du film durant l'Occupation. Blier a sans doute subit le même sort quoiqu'il ne soit pas présent sur ton affiche non censurée non plus...

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87440
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar Jeremy Fox » 26 févr. 13, 08:07

hellrick a écrit :L'attaque de fort Douglas

Un petit western de série regardable mais tout à fait dispensable constituée en grande partie de stock shot du drums among the mohawk de Ford. Le jeu d'intégration des images d'archives est parfois habile, parfois raté (souvent) et les indiens ont un look assez déjanté (vu leur crêtes ils font un peu fans d'Exploited :uhuh: ).
Bref, ça casse pas des briques et il faut avoir l'amour du bis pour apprécier ce tout petit western qui dure, c'est heureux, à peine 78 minutes.
Mais bon, Jeremy Fox va pouvoir / devoir l'intégrer dans son parcours puisque nous sommes pile en 1956 :wink:
3/6



Tu l'as reçu de Artus ?

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12642
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar hellrick » 26 févr. 13, 08:11

Jeremy Fox a écrit :
hellrick a écrit :L'attaque de fort Douglas

Tu l'as reçu de Artus ?


Oui je l'ai reçu hier, avec Le Fier rebelle et l'épée enchantée. Copie...hum pas top (ces couleurs :( ) me reste à regarder les bonus qui peuvent être intéressants (les bonus d'Artus sont les seuls que je regarde systématiquement) :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87440
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar Jeremy Fox » 26 févr. 13, 08:13

hellrick a écrit :
Jeremy Fox a écrit :
hellrick a écrit :L'attaque de fort Douglas

Tu l'as reçu de Artus ?


Oui je l'ai reçu hier, avec Le Fier rebelle et l'épée enchantée. Copie...hum pas top (ces couleurs :( ) me reste à regarder les bonus qui peuvent être intéressants (les bonus d'Artus sont les seuls que je regarde systématiquement) :wink:


Merci :wink:

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 18716
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar Rick Blaine » 26 févr. 13, 08:58

hellrick a écrit :L'attaque de fort Douglas

Un petit western de série regardable mais tout à fait dispensable constituée en grande partie de stock shot du drums among the mohawk de Ford. Le jeu d'intégration des images d'archives est parfois habile, parfois raté (souvent) et les indiens ont un look assez déjanté (vu leur crêtes ils font un peu fans d'Exploited :uhuh: ).
Bref, ça casse pas des briques et il faut avoir l'amour du bis pour apprécier ce tout petit western qui dure, c'est heureux, à peine 78 minutes.
Mais bon, Jeremy Fox va pouvoir / devoir l'intégrer dans son parcours puisque nous sommes pile en 1956 :wink:
3/6


Merci pour cet avis. Pour ma part, comme je n'ai pas d'obligation de parcours, je ferais peut être l'impasse.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87440
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar Jeremy Fox » 26 févr. 13, 12:56

hellrick a écrit :
Jeremy Fox a écrit :
hellrick a écrit :L'attaque de fort Douglas

Tu l'as reçu de Artus ?


Oui je l'ai reçu hier, avec Le Fier rebelle et l'épée enchantée.


Moi aussi :) Et du coup, vu qu'il est sorti avant Jubal aux USA, ce sera le prochain western au sein du parcours :wink:

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12642
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar hellrick » 26 févr. 13, 13:03

Je prédis qu'il ne dépassera pas le 3/10...
Mais le jeu sur les stock shots est assez rigolo (on peut dire aussi pitoyable mais c'est mon côté bisseux qui parle) avec les Indiens qui attaquent à la pénombre et les héros qui ripostent devant un beau ciel bleu. :mrgreen:

Bref, tu es prévenu :fiou:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87440
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphta : Février 2013

Messagepar Jeremy Fox » 26 févr. 13, 13:06

hellrick a écrit :Je prédis qu'il ne dépassera pas le 3/10...
Mais le jeu sur les stock shots est assez rigolo (on peut dire aussi pitoyable mais c'est mon côté bisseux qui parle) avec les Indiens qui attaquent à la pénombre et les héros qui ripostent devant un beau ciel bleu. :mrgreen:

Bref, tu es prévenu :fiou:


Oui merci. Mais l'avantage avec une telle note, c'est que le texte est moins long à écrire :mrgreen: