Notez les films naphtas janvier 2012

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Dunn
Réalisateur
Messages : 6980
Inscription : 20 août 09, 12:10
Localisation : Au pays des merveilles

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Dunn » 8 janv. 12, 21:27

Ah j'apprends plein de chose.Warner sort une édition anniversaire cette année non?

Avatar de l’utilisateur
Dunn
Réalisateur
Messages : 6980
Inscription : 20 août 09, 12:10
Localisation : Au pays des merveilles

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Dunn » 8 janv. 12, 21:28

Federico a écrit :
Dunn a écrit :Du coup il faut que je reposte ma note et critique de"le kid de cinecinatti".

Oh le joli lapsus !
En même temps, avec mon pseudo, je serais bien capable d'écrire Cinecittàtti... :wink:

Fichu nom que j'arrive pas à écrire :evil:

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3594
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar monk » 8 janv. 12, 22:37

Le Voleur De Bicyclette de Vittorio De Sica

Très très belle découverte ! Un film fort et humble, excellement maitrisé avec des acteurs incroyables. Terrible et beau à la fois, beaucoup de choses y sont dites, beaucoup d'émotions nous sont transmises, c'est très touchant, sans pathos, et j'avoue que j'aurais aimé une fin heureuse (mais sans doute moins réaliste) tant j'ai aimé les personnages.
Superbe. Je garde.

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17635
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Kevin95 » 9 janv. 12, 11:56

Image

Sitting Target (Douglas Hickox) Image

Dans des conditions approximatives (recadré, VF, son légèrement désynchronisé), je découvre cette perle de la série B made in England que constitue Sitting Target.
Sur un scénario somme toute basique (mais avec tout de même un élément étonnant qui est de suivre un personnage déterminé à abattre la femme qu'il aime), Douglas Hickox (cinéaste qui m'est parfaitement inconnu) épure le film de tout sentimentalisme, de toute psychologie pour se concentrer sur l'action physique pure et sur la laideur des personnages. Un film nerveux, sans temps mort (du moins sans scènes purement illustratives) qui devient percutant grâce à sa mise en scène faite de plans discornues (pour accentuer le coté horrifique du récit), de multiples contre plongée qui loin de grandir les personnages, à plutôt tendance à les déformer et grâce à un montage, très soviétique dans l'idée car il insert des plans courts pour mieux illustrer la fulgurance de la violence comme pour rendre hystérique la narration (et ce dès que le personnage principal perd de sa certitude). Ajoutez à cela la musique très angoissante de Stanley Myers (sorte de réponse au score de François de Roubaix pour Le Samouraï), le jeu fiévreux d'Oliver Reed et du tout jeune Ian McShane et vous obtenez un polar sec et brutal comme je les aime. Sitting Target est un réservoir à scènes marquantes comme celle de la poursuite entre le linge de maison (entre poésie visuelle et tension policière), le générique introductif décrivant en quelques minutes toute les caractéristiques du personnages de Reed (physique, sans émotions et déterminé) ou encore la scène finale, incroyable moment de bravoure où l’iconographie du western se mixe avec celle du film noir.
Un très grand polar british à ranger aux cotés du génial Get Carter de Mike Hodges et du méconnu The Naked Runner de Sidney J. Furie.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
O'Malley
Cadreur
Messages : 4098
Inscription : 20 mai 03, 16:41

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar O'Malley » 9 janv. 12, 18:42

Kevin95 a écrit :Image

Sitting Target (Douglas Hickox) Image

Dans des conditions approximatives (recadré, VF, son légèrement désynchronisé), je découvre cette perle de la série B made in England que constitue Sitting Target.
Sur un scénario somme toute basique (mais avec tout de même un élément étonnant qui est de suivre un personnage déterminé à abattre la femme qu'il aime), Douglas Hickox (cinéaste qui m'est parfaitement inconnu) épure le film de tout sentimentalisme, de toute psychologie pour se concentrer sur l'action physique pure et sur la laideur des personnages. Un film nerveux, sans temps mort (du moins sans scènes purement illustratives) qui devient percutant grâce à sa mise en scène faite de plans discornues (pour accentuer le coté horrifique du récit), de multiples contre plongée qui loin de grandir les personnages, à plutôt tendance à les déformer et grâce à un montage, très soviétique dans l'idée car il insert des plans courts pour mieux illustrer la fulgurance de la violence comme pour rendre hystérique la narration (et ce dès que le personnage principal perd de sa certitude). Ajoutez à cela la musique très angoissante de Stanley Myers (sorte de réponse au score de François de Roubaix pour Le Samouraï), le jeu fiévreux d'Oliver Reed et du tout jeune Ian McShane et vous obtenez un polar sec et brutal comme je les aime. Sitting Target est un réservoir à scènes marquantes comme celle de la poursuite entre le linge de maison (entre poésie visuelle et tension policière), le générique introductif décrivant en quelques minutes toute les caractéristiques du personnages de Reed (physique, sans émotions et déterminé) ou encore la scène finale, incroyable moment de bravoure où l’iconographie du western se mixe avec celle du film noir.
Un très grand polar british à ranger aux cotés du génial Get Carter de Mike Hodges et du méconnu The Naked Runner de Sidney J. Furie.


Totalement d'accord...Je ne connais pas The naked Runner mais oui, en effet, un film qui n'a rien à envier au Get Carter de Hodges sur le plan de la qualité, tant bien même qu'ils partagent tous les deux la même esthétique, le côté brut de décoffrage et le même décor urbain et industriel. Rien de lire ton avis, tu me donnes envie de le revoir...
Sinon, Douglas Hickox a réalisé dans les 70's Brannigan et L'ultime attaque, le préquel de Zoulou... Un cineaste efficace dont le point d'orgue de sa carrière semble être cette Cible hurlante.

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9468
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Lord Henry » 9 janv. 12, 19:13

Non, son meilleur film, c'est celui-ci:



En revanche, Brannigan est particulièrement nul.
Image

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9468
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Lord Henry » 9 janv. 12, 19:16

O'Malley a écrit :Je ne connais pas The naked Runner .


The Naked Runner n'est pas un polar, il relève du film d'espionnage.
Image

Avatar de l’utilisateur
O'Malley
Cadreur
Messages : 4098
Inscription : 20 mai 03, 16:41

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar O'Malley » 9 janv. 12, 20:07

Lord Henry a écrit :Non, son meilleur film, c'est celui-ci:



celui-là, il m'a toujours bien tenté mais jamais vu encore.

Avatar de l’utilisateur
blaisdell
Assistant opérateur
Messages : 2285
Inscription : 2 mai 05, 16:19

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar blaisdell » 9 janv. 12, 21:28

O'Malley a écrit :
Lord Henry a écrit :Non, son meilleur film, c'est celui-ci:



celui-là, il m'a toujours bien tenté mais jamais vu encore.


Dans mon souvenir une réjouissante farce macabre avec un Vincent Price flamboyant et une pléiade de remarquables acteurs anglais.
Mais ça fait un peu trop penser à L'Abominable Docteur Phibes de Robert Fuest sorti peu de temps auparavant sans égaler ce dernier film.
Mais une éventuelle re-vision me ferait peut-être changer d'avis...

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12494
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar hellrick » 10 janv. 12, 12:42

blaisdell a écrit :
O'Malley a écrit :
Lord Henry a écrit :Non, son meilleur film, c'est celui-ci:



celui-là, il m'a toujours bien tenté mais jamais vu encore.


Dans mon souvenir une réjouissante farce macabre avec un Vincent Price flamboyant et une pléiade de remarquables acteurs anglais.
Mais ça fait un peu trop penser à L'Abominable Docteur Phibes de Robert Fuest sorti peu de temps auparavant sans égaler ce dernier film.
Mais une éventuelle re-vision me ferait peut-être changer d'avis...


Oui c'est exactement ça...un décalque un peu trop visible des Phibes mais une comédie horrifique fort plaisante...je l'ai d'ailleurs dans ma pile "à revoir asap" :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
daniel gregg
Producteur Exécutif
Messages : 7073
Inscription : 23 févr. 04, 23:31

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar daniel gregg » 10 janv. 12, 12:48

Lord Henry a écrit :Non, son meilleur film, c'est celui-ci:





CQFD !

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9468
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Lord Henry » 10 janv. 12, 13:19

hellrick a écrit :Oui c'est exactement ça...un décalque un peu trop visible des Phibes mais une comédie horrifique fort plaisante...je l'ai d'ailleurs dans ma pile "à revoir asap" :wink:


En même temps, Phibes est un tantinet surévalué; d'ailleurs, je lui préfère sa suite, sur laquelle souffle plus d'imagination.
Image

Avatar de l’utilisateur
manuma
Accessoiriste
Messages : 1551
Inscription : 31 déc. 07, 21:01

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar manuma » 10 janv. 12, 14:02

Hickox, c'est aussi, pour la télévision, une remarquable adaptation du Chien des Baskerville. Et puis Brannigan, moi je le trouve très divertissant ce petit polar ...

Par contre, The Naked runner, j'ai également du mal à le rapprocher de The Sitting target. Dans mon souvenir, c'est un sorte d'Harry Palmer, sans l'humour et en beaucoup plus mou, avec une mise en scène de Furie frôlant le parodique dans ses effets de style.
Dernière édition par manuma le 10 janv. 12, 19:51, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar julien » 10 janv. 12, 16:09

manuma a écrit :Hickox, c'est aussi, pour la télévision, une remarquable adaptation du Chien des Baskerville.


J'aimerais bien le voir celui-là. La musique de Michael J. Lewis est vraiment pas mal. Je sais pas s'il le faisait exprès d'ailleurs mais il collaborait quand même avec pas mal de pointures de la musique de film, comme Elmer Bernstein, Laurence Rosenthal, Dominic Frontiere, Stanley Myers... Du beau monde.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9468
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Re: Notez les films naphtas janvier 2012

Messagepar Lord Henry » 10 janv. 12, 16:15

Pour Dominic Frontiere, sa présence est le fruit de sa collaboration avec John Wayne.
Image