Stanley Kubrick (1928-1999)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
jacques 2
Régisseur
Messages : 3172
Inscription : 17 mai 10, 17:25
Localisation : Liège (en Wallonie)

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar jacques 2 » 28 août 11, 10:35

Ce qui est aberrant, c'est finalement de reprocher à Kubrick d'être misanthrope ...

L'était il vraiment ? Seuls ses proches pourraient en témoigner ...
Son cinéma donne, il est vrai, pas mal d'indications dans ce sens ...

Et alors ?

Pourquoi serait ce un défaut ou une tare ?
N'a t'on pas le droit d'être d'accord avec pareille conception de ce qu'on appelle l'humanité ?
Le cinéma se doit il d'être obligatoirement humaniste pour avoir de la valeur ?
Différentes conceptions du monde ne peuvent elles cohabiter dans l'Art ?
Qu'est ce que c'est que ce terrorisme intellectuel porté par ce philosophe à deux sous ?
Céline et Clouzot (eux aussi très politiquement incorrects ...) n'étaient ils pas de grands artistes ?

Ce qui fait à mes yeux tout le prix du cinéma de Kubrick, c'est précisément cette vision très désenchantée du genre humain et la magistrale illustration qu'il en a faite au travers de (presque) toute sa filmographie ...

:|

Avatar de l’utilisateur
CrankyMemory
Doublure lumière
Messages : 534
Inscription : 2 oct. 09, 12:26

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar CrankyMemory » 28 août 11, 10:52

Entièrement d'accord avec toi Jacques2, ce philosophe, et bien je pense qu'il ne respecte pas le cinéma et à aucun moment la simple question concernant ses goûts personnels en matière de cinéma n'est envisagée.
Aucun rapport me direz vous, pas tant que cela, et puis quand on affirme avec une insolence monstrueuse que le cinéma de Kubrick c'est du cinéma pour bien dormir. Je crois qu'il n'a pas compris ce qu'est une expérience cinéma et j'aurais voulu qu'il s'exprime parce que c'était loin d'être incompatible sur sa propre version du cinoche. Lorsqu'il s'est mis a démolir Kubrick avec son manque de "professionnalisme" je me suis dis :"Mais quel escroc"...
Image

Avatar de l’utilisateur
jacques 2
Régisseur
Messages : 3172
Inscription : 17 mai 10, 17:25
Localisation : Liège (en Wallonie)

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar jacques 2 » 28 août 11, 11:01

En fait, ce sont là des personnes qui confondent cinéma et pamphlet politique : ils veulent un cinéma qui correspond exactement à leur vision politique et/ou humaine ...

Les qualités cinématographiques leur importent finalement peu ou prou si le cinéaste n'a pas une vision "correcte" du monde, correcte dans le sens de la leur, évidemment ...

C'est d'ailleurs un reproche que j'adresserais à quelqu'un que j'apprécie cependant beaucoup à savoir Bertrand Tavernier : j'aime son cinéma mais j'ai souvent constaté, en le lisant ou en l'écoutant, qu'il peut être assez injuste lorsque le cinéaste dont il parle est un peu trop "à droite" selon son goût ...

Il tend alors, peut être inconsciemment, à oublier les vraies qualités de l'autre ...

Un exemple : lorsqu'il parle de John Milius ...

C'est évidemment bien son droit mais tout lecteur ou auditeur doit alors le garder présent à l'esprit et ne pas tout prendre, venant de sa part, comme parole d'Evangile, sujette à "prosternation" justement ...

Car Tavernier à mes yeux peut être aussi parfois "trop à gauche" ...

:wink:
Dernière édition par jacques 2 le 28 août 11, 11:28, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14425
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Watkinssien » 28 août 11, 11:07

Je suis d'accord avec vous deux... Un des "arguments" aberrants du philosophe concernant Kubrick, c'est quand même ceci :

"Kubrick n'est pas un cinéaste original car il adapte tout le temps des oeuvres littéraires...

C'est pour vous dire à quel point le bonhomme cherche à tout prix à le descendre de son piédestal...
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
jacques 2
Régisseur
Messages : 3172
Inscription : 17 mai 10, 17:25
Localisation : Liège (en Wallonie)

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar jacques 2 » 28 août 11, 11:11

Watkinssien a écrit :Je suis d'accord avec vous deux... Un des "arguments" aberrants du philosophe concernant Kubrick, c'est quand même ceci :

"Kubrick n'est pas un cinéaste original car il adapte tout le temps des oeuvres littéraires...

Faut quand même être très con ou d'une mauvaise foi à dimension pharaonique pour sortir des âneries pareilles : surtout quand on constate l'écart entre les adaptations/réalisations et les écrits qui n'en sont parfois que de simples arguments ou n'en conservent que le "pitch", comme on dit maintenant ...

Avatar de l’utilisateur
Jordan White
King of (lolli)pop
Messages : 15434
Inscription : 14 avr. 03, 15:14

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Jordan White » 28 août 11, 11:16

jacques 2 a écrit :Céline et Clouzot (eux aussi très politiquement incorrects ...) n'étaient ils pas de grands artistes ?

Ils l'étaient.

Je trouve encore plus symbolique, qu'à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa mort, à ma connaissance (mais j'ai peut-être raté quelque chose) aucun hommage littéraire ne lui ait été rendu -le dossier du Magazine littéraire de février 2011 étant un dossier et non un hommage en tant que tel- et plus grave, qu'un Ministre ait décidé de l'exclure des célébrations nationales de 2011, fait qui ne pouvait être le fruit du hasard. Céline "mis à l'index" dans son propre pays. Pas mal.

Pour répondre à la question de l'émission de France Inter. Se prosterner ? Sans doute oui, devant le génie deployé dans les films, mais une petite génuflexion ou plus simplement une révérence ne me dérange absolument pas devant l'héritage cinématographique du Maître, tout comme je le ferais dans un autre ordre idée, sans lien avec le cinéma, avec la Reine Elizabeth II ou Béatrix.
Image

Je vote pour Victoria Romanova

Avatar de l’utilisateur
CrankyMemory
Doublure lumière
Messages : 534
Inscription : 2 oct. 09, 12:26

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar CrankyMemory » 28 août 11, 11:22

C'est quand même dur de faire descendre de son piédestal un type qui révolutionne le cinéma avec une vison anticonformiste et une maîtrise technique révolutionnaire. Ce que je reproche aux cinéaste actuels, c'est cette ignorance flagrante de l'art de la photo et de l'art de cadrer correctement. A ce niveau là pas étonnant que n'importe qui arrive à réaliser n'importe quoi. Sinon il reste les copieurs talentueux mais ils filment tout simplement avec brio, un brio de technicien, c'est filmé à la va vite. On sent bien que Kubrick lui prend son temps, c'est ce qui fait avec son génie très naturel sa spécificité, c'est pourquoi ses films ont des allures définitive, il reste des mois et des mois derrière sa table de montage à peaufiner, et puis il faut reconnaître que l'embarras quand on filme ce sont les gens, les machines sont plus contrôlable.
Image

Avatar de l’utilisateur
jacques 2
Régisseur
Messages : 3172
Inscription : 17 mai 10, 17:25
Localisation : Liège (en Wallonie)

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar jacques 2 » 28 août 11, 11:24

La politique nuit plus souvent au cinéma qu'elle ne le sert :

- la plupart des films "politiques" sonnent très vite "datés" compte tenu du recul historique et de la relativité de certaines conceptions

- le cinéma tend à caricaturer les choses, dans le sens d'une simplification outrancière

Un exemple :

La fin de l'excellent par ailleurs "Juge et l'assassin", de Tavernier justement, en remet une couche avec la scène pas vraiment nécessaire de la "barricade" et de la chanson interprétée par Huppert ...
Jusque là, le film me semblait assez parfait avec un arrière plan et un contexte bien définis : était il nécessaire d' encore surligner, ce pour les imbéciles du fond (près du poêle) qui n'auraient pas compris le propos ?
Non, à mon sens, cela gâche la fin ... et c'est toujours important la fin ...

:|

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14425
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Watkinssien » 28 août 11, 11:40

Ah, par contre, j'adore la fin du film de Tavernier... :wink:
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
CrankyMemory
Doublure lumière
Messages : 534
Inscription : 2 oct. 09, 12:26

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar CrankyMemory » 28 août 11, 12:05

Tavernier ancien assistant ou attaché de presse de Kubrick je l'adore, même s'ils se plante un peu trop avec son côté moralisateur. Ses films sont presque parfait. Je vais d'ailleurs essayer de revoir L.627 avec cet inspecteur un peu ancien gauchiste qui estime avoir loupé sa vie en renonçant à ses études de cinéma ou d'audiovisuel.
Image

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar julien » 28 août 11, 12:36

CrankyMemory a écrit :C'est quand même dur de faire descendre de son piédestal un type qui révolutionne le cinéma avec une vison anticonformiste et une maîtrise technique révolutionnaire.

Et ça encore c'est gentillet ce qu'il dit sur Kubrick. T'as pas écouté les interviews de Straub qui n'hésite pas à le comparer à "Tartuffe l'Imposteur" ou à un cinéaste de roman-photo.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.

Avatar de l’utilisateur
CrankyMemory
Doublure lumière
Messages : 534
Inscription : 2 oct. 09, 12:26

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar CrankyMemory » 28 août 11, 12:39

Allons bon...Y a t-il un lien disponible?
Image

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar julien » 28 août 11, 12:54

C'était une interview que j'avais entendu par hasard sur France culture. C'était juste avant la sortie d'Eyes Wide Shut. Il avait dégommé la plupart de ses films. Les Sentiers de la Gloire, Dr Folamour, Orange Mécanique... Tout ces trucs là... Je pense pas que ça soit disponible par contre, mais Straub c'était pas mal lâché ce jour là. Qu'est-ce que j'ai pu me marrer... En fait je pense qu'il avait surtout prit Kubrick comme tête de turc pour dénoncer tout le consensum médiatique, un peu trop flagorneur, qu'il y avait eu autour de son dernier film.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.

Avatar de l’utilisateur
Amarcord
Assistant opérateur
Messages : 2817
Inscription : 30 oct. 06, 16:51
Localisation : 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Amarcord » 28 août 11, 14:08

CrankyMemory a écrit :C'est quand même dur de faire descendre de son piédestal ...

C'est donc qu'on l'y a bien mis, sur ce piédestal ? C'est peut-être ça, le vrai problème. De manière générale, je trouve toujours normal et sain de vouloir déboulonner les Statues du Commandeur de tout poil, et autres "poètes officiels", même avec la plus parfaite mauvaise foi (ça ne doit pas empêcher ceux qui veulent faire des courbettes, se prosterner, s'incliner à moitié ou totalement, ou que sais-je, de le faire à loisir... libre à eux)... L'ennui, c'est que la critique vienne d'un tel individu... Mais bon : ce n'est pas bien méchant, au final, puisque Kubrick et son oeuvre resteront... En revanche, pour ce qui est du philosophe dont vous parlez là... Comment s'appelle-t-il déjà ? :wink: Quant à son truc sur le manque supposé de professionnalisme de Kubrick, ça m'a rappelé Godard remerciant "les professionnels de la profession", quand il avait reçu son César d'honneur... :wink:

julien a écrit :En fait je pense qu'il avait surtout prit Kubrick comme tête de turc pour dénoncer tout le consensum médiatique, un peu trop flagorneur, qu'il y avait eu autour de son dernier film.

Ah non, pitié ! Pas de procès d'intention ! :wink: Il se peut quand même que Straub n'aime tout simplement (et réellement) pas Kubrick. Il se peut qu'il trouvait son Eyes Wide Shut (et le reste) d'une extrême vulgarité... Pourquoi chercher forcément autre chose, pourquoi lui dénier cela, a priori, en disant qu'en se lâchant sur Kubrick, il cherchait surtout à "dénoncer tout le consensum médiatique, un peu trop flagorneur, qu'il y avait eu autour de son dernier film" ? Qui sait : il y avait peut-être aussi des deux ? En tout cas, c'est grave, si on ne peut pas critiquer Kubrick sans paraître tout de suite suspect...
Et en même temps, les cinéastes qui trouvent grâce aux yeux de Straub (et Huillet), je crois qu'on peut les compter sur les doigts d'une main... À côté, Godard c'est Michel Drucker ! L'exigence esthétique et intellectuelle portée à ce niveau, moi j'adhère plutôt. Mme si je ne suis pas toujours d'accord, j'adore qu'on puisse l'exprimer, le dire, l'affirmer... quitte à choquer et à contrevenir manifestement à toutes les règles de la bienséance et du discours officiel. À condition, bien sût, que ce soit fait par des gens compétents (c'est-à-dire, donc, exactement le contraire du "coup" de France Culture, où le "philosophe" a surtout l'air de vouloir faire le malin en se payant le "gros poisson" Kubrick... pour finir par paraître tout simplement con, à force de clichés enfilés à la chaîne, sans rien d'autre derrière) et, si possible, avec un minimum d'humour, merde...
Je préfère définitivement Straub : il est plus rigolo, plus sincère, plus honnête et, surtout, plus cohérent. Bref : plus rafraîchissant.
[Dick Laurent is dead.]

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar julien » 28 août 11, 14:45

Amarcord a écrit :Et en même temps, les cinéastes qui trouvent grâce aux yeux de Straub (et Huillet), je crois qu'on peut les compter sur les doigts d'une main... À côté, Godard c'est Michel Drucker !

Oh si tu en trouve quand même pas mal. Robert Bresson, John Ford, Jean Renoir, Erich von Stroheim, Jacques Rivette, Fassbinder, Mizoguchi ou encore Godard. Straub c'est un vrai cinéphile mais il est souvent de mauvaise foi un peu comme Mocky. D'ailleurs Eyes Wide Shut, il le critiquait sans même l'avoir vu. Et puis je pense qu'il y a des films de Kubrick qu'il apprécie bien comme Shining. Sinon, c'est vrai qu'il est plus marrant que le philosophe et surtout beaucoup plus éclairé sur le cinéma et l'art en général. C'est un grand connaisseur de musique classique également.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.