Stanley Kubrick (1928-1999)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

droudrou21
Stagiaire
Messages : 23
Inscription : 24 avr. 10, 15:47

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar droudrou21 » 24 févr. 11, 07:55

Strum a écrit :Pour revenir au film, c'est en tout cas un des tous meilleurs de Kubrick, l'un de ses plus émouvants (je suis plus réservé sur d'autres).

http://www.blu-ray.com/movies/Paths-of-Glory-Blu-ray/7749/#Screenshots

Alligator
Réalisateur
Messages : 6629
Inscription : 8 févr. 04, 12:25
Localisation : Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Alligator » 24 févr. 11, 08:13

droudrou21 a écrit :
Strum a écrit :Pour revenir au film, c'est en tout cas un des tous meilleurs de Kubrick, l'un de ses plus émouvants (je suis plus réservé sur d'autres).

http://www.blu-ray.com/movies/Paths-of-Glory-Blu-ray/7749/#Screenshots

C'est effectivement ici que j'ai fureté pour mes captures. Quel bel ouvrage. Criterion rules!

http://alligatographe.blogspot.com/2011/02/paths-of-glory.html

droudrou21
Stagiaire
Messages : 23
Inscription : 24 avr. 10, 15:47

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar droudrou21 » 24 févr. 11, 09:24

me suis précipité sur les sites de la FNAC et AMAZON pour trouver le bluray et remplacer mon zone1 ! hélas rien ! en France, à ce niveau, nous sommes toujours des parents pauvres...

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17615
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Kevin95 » 24 févr. 11, 09:31

A noter que le film va bientôt ressortir en salles (à Paris) en copie neuve.

Image
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
Amarcord
Assistant opérateur
Messages : 2806
Inscription : 30 oct. 06, 16:51
Localisation : 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Amarcord » 24 févr. 11, 09:32

Kevin95 a écrit :A noter que le film va bientôt ressortir en salles (à Paris) en copie neuve.

Image

Et, dans la foulée, une édition française en BD ? :fiou: (cf le logo en bas à droite... Carlotta) :wink:
[Dick Laurent is dead.]

Alligator
Réalisateur
Messages : 6629
Inscription : 8 févr. 04, 12:25
Localisation : Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Alligator » 24 févr. 11, 09:47

droudrou21 a écrit :me suis précipité sur les sites de la FNAC et AMAZON pour trouver le bluray et remplacer mon zone1 ! hélas rien ! en France, à ce niveau, nous sommes toujours des parents pauvres...

Barnes and Noble?

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Federico » 8 mars 11, 17:24

Avis à la populaschtroumf ! Vous pourrez bientôt entendre la (rare) voix de Kubrick himself durant une semaine sur France Culture :

Du lundi 21 au vendredi 25 mars et de 20h à 20h30, l'émission A voix nue offrira un Spécial Stanley Kubrick avec des extraits des entretiens qu'il accorda à l'inévitable "Michael Concrete". :wink:

http://www.franceculture.com/blog-au-fil-des-ondes-2011-03-04-a-ecouter-du-samedi-19-au-vendredi-25-mars-salon-du-livre-centenair

http://www.franceculture.com/emission-a-voix-nue.html-0

Cette émission spéciale tombera au moment de la grande exposition Kubrick à la Cinémathèque Française (du 23/03 au 31/07) :

http://www.cinematheque.fr/fr/expositions-cinema/kubrick/

NB : le 21 mars, le magazine Les Inrockuptibles sortira un Hors Série "Kubrick" (probablement peu différent de celui qu'ils avaient publié au moment de sa disparition ?) et qui contiendra le DVD de Lolita.

[edit] Je suis en train d'écouter la 1ère émission et suis frappé par la jeunesse de la voix de Kubrick même si il n'avait que la quarantaine à l'époque (de la sortie de Barry Lyndon). Petite pointe d'accent new-yorkais sympa aussi (par moment, on croirait entendre Lou Reed). :wink:
Dernière édition par Federico le 23 mars 11, 18:05, édité 1 fois.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Federico » 12 mars 11, 22:00

Jan Harlan viendra parler de son beau-frère cette nuit dans l'émission "Tracks" sur Arte (à partir de 1h05).
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Federico » 30 avr. 11, 19:40

Emission Mauvais Genres spécial Kubrick en ce moment sur France Culture !
(le site à l'air un peu à l'Ouest en ce moment donc retournez-y de temps en temps pour ré-écouter ou podcaster)

http://www.franceculture.com/emission-mauvais-genres.html-0
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Federico » 27 août 11, 16:13

Un petit court d'animation en hommage à Kubrick réalisé dans le cadre du concours lancé par la Cinémathèque. Son concepteur, Quentin Bailleux utilise une technique assez originale (de la 2D en 3D) et que je trouve particulièrement élégante :

http://www.dailymotion.com/rated/contest/stanleykubrick?mode=playlist#videoId=xih3qp

Le blog de Quentin Bailleux : http://mrilli.blogspot.com
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42212
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Flol » 27 août 11, 21:37

"Faut-il se prosterner devant Saint Kubrick ?"
http://www.franceinter.fr/emission-micr ... nt-kubrick

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14269
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Watkinssien » 27 août 11, 22:16

Ratatouille a écrit :"Faut-il se prosterner devant Saint Kubrick ?"
http://www.franceinter.fr/emission-micr ... nt-kubrick

La question du débat est déjà bien marrante...

Sinon, non il ne faut pas se prosterner...

Et le philosophe détracteur... pitié, quel ramassis de clichés...
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
CrankyMemory
Doublure lumière
Messages : 534
Inscription : 2 oct. 09, 12:26

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar CrankyMemory » 27 août 11, 22:47

Pour quelqu'un qui aime les arts visuels surement, c'est un peu comme si l'on disait: Faut-il se prosterner devant Leonardo da Vinci? Je trouve le débat creux, en tout cas je file écouter sur ton lien.
Image

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar Federico » 28 août 11, 00:58

De toute façon, on peut admirer quelqu'un sans éprouver le besoin de se prosterner (ou alors le faire avec légèreté, humour et surtout sans condescendance comme "Guga" Kuerten en 1997 devant Björn Borg). :wink:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz

Avatar de l’utilisateur
CrankyMemory
Doublure lumière
Messages : 534
Inscription : 2 oct. 09, 12:26

Re: Stanley Kubrick (1928-1999)

Messagepar CrankyMemory » 28 août 11, 10:12

Ce philosophe exagère, il reproche à Kubrick son manque d'empathie pour les personnages qu'il crée. Pour ce monsieur, l'être humain chez monsieur K est réduit à une machine, un simple robot répondant à un programme, c'est un peu cela en effet, c'est ce qu'à toujours voulu démontrer le réalisateur, l'homme n'est souvent réduit qu'à un mécanisme au sein d'une machinerie collective. Il est aisé de constater que dans tout les scénarios de Stanley l'histoire nous présente des personnages dont le sort est parfaitement réservé à l'avance. C'est ce qu'explique un peu le philosophe, que Kubrick ne laisse pas vivre ses personnages mais les étouffe et les transforme en marionnettes relativement stupide - sauf à l'évidence pour le très humaniste "Path of Glory" et peut être aussi "Fear and Desire" - dépendant d'un démiurge qui joue avec ses pions sur le vaste échiquier de la comédie humaine. On accuse aussi Kubrick d'être un peu misanthrope d'observer le genre humain et de se délecter des pires moments de son histoire. Peut-être bien mais on l'accuse aussi d'être misogyne, ce qui est un comble il suffit de s'attarder un peu sur Shining pour s'apercevoir que Wendy est pleine de ressource et lutte comme jamais pour échapper à la folie sous contrôle de son mari.

Kubrick est également accusé de ne pas être professionnel dans la planification de ses tournages, il ne répond pas au calendrier des délais à respecter, il faut faire une distinction entre art et professionnalisme je pense, ce qui est presque une insulte à tout créateur dont l'obsession est le cinéma où les images. Qu'est-ce qu'un professionnel à la fin? Une personne payée pour accomplir une tache afin de distraire le plus grand nombre? Le professionnel est un amateur qui est payé par des gens dirigeant une institution, il est rémunéré et obéit à des consignes strictes. Kubrick a eu beaucoup de chance de pouvoir bombarder le monde comme il l'entendait..
Image