Richard Quine (1920-1989)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86013
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Jeremy Fox » 23 sept. 11, 13:10

Rick Blaine a écrit :. Et va par ailleurs m'inciter à voir ce que j'ai d'autre de ce réalisateur, notamment Les Liaisons Secrètes qui semble avoir fort bonne réputation.



Heureux homme ; l'un de mes films fétiches, le chef-d'œuvre du cinéaste :D

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7240
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Cathy » 23 sept. 11, 16:42

Jeremy Fox a écrit :
Rick Blaine a écrit :. Et va par ailleurs m'inciter à voir ce que j'ai d'autre de ce réalisateur, notamment Les Liaisons Secrètes qui semble avoir fort bonne réputation.



Heureux homme ; l'un de mes films fétiches, le chef-d'œuvre du cinéaste :D


Un film qui m'a rendue très mal à l'aise au contraire !

Avatar de l’utilisateur
beb
Electro
Messages : 940
Inscription : 18 oct. 08, 20:19

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar beb » 15 oct. 11, 12:13

Curieux, le filme Une Cadillac en or massif qui passe sur TCM en ce moment a un générique de début et de fin en scope ou un format large du meme genre, mais tout le film est en 16/9 ou bien en 1.66 comme il est mentionné sur IMDB.
Qui a raison / tort ?

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7240
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Cathy » 24 oct. 11, 22:56

Une Cadillac en or massif, The Solid Gold Cadillac (1956)

Image

Une jeune actrice sans travail devient responsable des relations avec les petits actionnaires d'une société suite à ses interventions lors de conseils d'administration.

Richard Quine réalise ici une sympathique comédie qui repose sur le talent de son couple vedette Judy Holiday toujours irresistible en ravissante idiote naturellement pas si idiote que cela et Paul Douglas, sympathique ours bonhomme. Le film est donc une comédie qui est toujorus d'actualité avec sa critique des puissantes holdings financières qui n'hésitent pas à tromper les petits actionnaires, mais aussi les publicités qui utilisent des femmes objets pour vanter les bienfaits d'une excavatrice ! Le film est donc un numéro de ces deux acteurs qui forment un couple attachant. Une comédie légère sympathique et fort agréable.

Filiba
Doublure lumière
Messages : 413
Inscription : 5 mai 12, 18:51

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Filiba » 17 juil. 12, 18:52

Pushover 1954 Richard Quine (Du plomb pour l’inspecteur)


Paul (Fred McMurray), un détective, doit séduire et surveiller la blonde petite amie (Kim Novak) d’un casseur qui vient de réussir un hold up.
Il s’installe dans un appartement en face du sien et observe avec ses collègues.
Bientôt, une occasion de garder la fille et prendre l’argent se présente. Un étau va se resserrer sur lui.


Image


Une critique totalement subjective.
J’aime ce film. Je le revois souvent et je l’aime comme un vêtement familier, beau, solide et patiné.
J’aime l’histoire qui est racontée, j’aime le fait que la topographie soit un élément du film (très important la topographie dans les films), j’aime y retrouver et tous les doudous du film noir (les trench coats, les rues la nuit, les pistolets snub, les sirènes) et toutes les situations archétypales (l’amour fatal, les mensonges, l’engrenage).

J‘aime qu’on y joue avec les œuvres précédentes (double indemnity, the big clock) et que des œuvres suivantes continuent la ronde (Police Python)
Le scénario ne reprend pas vraiment Double indemnity mais plutôt offre des rimes, des échos jouant sur Fred McMurray et une blonde et la fatalité. La musique sonne aussi parfois comme celle de Miklos Rozca pour Wilder.
Surtout j’aime l’empathie pour les personnages, tous (Paul le flic qui s’enfonce, Lona la blonde qui survit, Paddy le flic alcoolique..)
le scénario est de Roy Huggins (black listé puis délateur, il travaillera à la télé où il créera des shows où les personnages sont toujours vus avec tendresse: le fugitif, Rockford Files).

C’est la création de Kim Novak par Richard Quine.
35 ans après (et presque 30 ans après leur mariage raté à l’issue du tournage de Strangers when we meet) Quine ne parlait que d’elle à Philippe Garnier. Leur histoire malheureuse n’est-elle pas déjà dans les yeux de Kim dés les premiers plans de Pushover quand elle rencontre Fred McMurray.

Novak n’a été grande que dans les films de Quine (il parait qu’elle a fait quelque chose avec un anglais).

Un grand film noir.
Dernière édition par Filiba le 6 oct. 12, 10:15, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86013
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Jeremy Fox » 17 juil. 12, 20:13

Filiba a écrit :
(il parait qu’elle a fait quelque chose avec un anglais).




S'il n'y avait pas eu cette phrase, j'aurais signé ton texte :twisted: :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17886
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Rick Blaine » 17 juil. 12, 20:17

Jeremy Fox a écrit :
Filiba a écrit :
(il parait qu’elle a fait quelque chose avec un anglais).




S'il n'y avait pas eu cette phrase, j'aurais signé ton texte :twisted: :mrgreen:


Pareil! :mrgreen:

Filiba
Doublure lumière
Messages : 413
Inscription : 5 mai 12, 18:51

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Filiba » 17 juil. 12, 21:18

:D
merci, c'est un honneur que vous endorsiez 99% de ce texte

Rick Blaine a écrit :
Jeremy Fox a écrit :
Filiba a écrit : (il parait qu’elle a fait quelque chose avec un anglais).

S'il n'y avait pas eu cette phrase, j'aurais signé ton texte :twisted: :mrgreen:

Pareil! :mrgreen:


Quand j'ai écrit : "Novak n’a été grande que dans les films de Quine", la petite voix m'a dit "et Vertigo, c'est du Léo Joannon?"
Alors j'ai écrit " (il parait qu’elle a fait quelque chose avec un anglais)" pour la faire taire!

J'adore Vertigo. et j'ai même une théorie à plusieurs tiroirs:
1° Blake Edwards et Richard Quine dialoguent à travers leurs films avec Hitchcock et Billy Wilder
2° "Bell, book and candle" parle de Vertigo

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86013
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Jeremy Fox » 17 juil. 12, 21:58

Filiba a écrit :
J'adore Vertigo.


Ben voilà 8)

Avatar de l’utilisateur
francesco
Accessoiriste
Messages : 1515
Inscription : 28 juin 06, 15:39
Localisation : Paris depuis quelques temps déjà !

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar francesco » 18 juil. 12, 00:28

Bon honnêtement Novak a été très grande au moins une fois et c'était dans un Wilder ... :mrgreen:
Spoiler (cliquez pour afficher)
June Allyson
Mary Astor
Carroll Baker
Leslie Caron
Joan Collins
Joan Crawford
Bette Davis
Doris Day
Irene Dunne
Edwige Feuillère
Greer Garson
Betty Grable
Gloria Grahame
Susan Hayward
Miriam Hopkins
Betty Hutton
Jennifer Jones
Zarah Leander
Gina Lollobrigida
Jeanette MacDonald
Anna Magnani
Jayne Mansfield
Sara Montiel
Maria Montez
Merle Oberon
Anna Neagle
Lilli Palmer
Eleanor Parker
Rosalind Russell
Lizabeth Scott
Norma Shearer
Lana Turner
Jane Wyman
Loretta Young

Filiba
Doublure lumière
Messages : 413
Inscription : 5 mai 12, 18:51

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Filiba » 18 juil. 12, 00:35

francesco a écrit :Bon honnêtement Novak a été très grande au moins une fois et c'était dans un Wilder ... :mrgreen:

:)
J'aurais du écrire "il paraît qu"elle a fait quelque chose avec un autrichien et un anglais"
à part ça, ton rappel conforte ma théorie

Avatar de l’utilisateur
Kimm
Assistant(e) machine à café
Messages : 203
Inscription : 1 janv. 08, 21:49

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Kimm » 23 juil. 12, 08:22

Filiba a écrit :
francesco a écrit :Bon honnêtement Novak a été très grande au moins une fois et c'était dans un Wilder ... :mrgreen:

:)
J'aurais du écrire "il paraît qu"elle a fait quelque chose avec un autrichien et un anglais"
à part ça, ton rappel conforte ma théorie



Je vais finir par donner des cours de rattrapage sur Kim Novak, car visiblement, un certain nombre de personnes ont des lacunes !!! :uhuh:
Anciennement Kim

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9468
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Lord Henry » 23 juil. 12, 09:32

Filiba a écrit :Novak n’a été grande que dans les films de Quine (il parait qu’elle a fait quelque chose avec un anglais).


Elle a été aussi très bien chez Aldrich:

Image

Filiba
Doublure lumière
Messages : 413
Inscription : 5 mai 12, 18:51

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Filiba » 23 juil. 12, 09:49

Je pense qu'elle a atteint des sommets dans "Pushover", "Bell, Book and Candle" et "Strangers when we meet" où elle n'est jamais retournée.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7240
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Richard Quine (1920-1989)

Messagepar Cathy » 23 juil. 12, 10:03

Lord Henry a écrit :
Filiba a écrit :Novak n’a été grande que dans les films de Quine (il parait qu’elle a fait quelque chose avec un anglais).


Elle a été aussi très bien chez Aldrich:



J'ai vu le film il y a peu, et je l'ai trouvée plutôt mauvaise notamment dans son surjeu des scènes de la "party" ou du restaurant. Je la trouve par contre totalement craquante dans Boys night out (une garçonnière pour quatre) où elle joue de son charme ravageur tout en étant une sage étudiante !