Orange mécanique (Stanley Kubrick - 1971)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Boubakar
Mécène hobbit
Messages : 47687
Inscription : 31 juil. 03, 11:50

Orange mécanique (Stanley Kubrick - 1971)

Messagepar Boubakar » 22 déc. 07, 09:38

Image


Au XXIème siècle, où règnent la violence et le sexe, Alex, jeune chef de bande, exerce avec sadisme une terreur aveugle. Après son emprisonnement, des psychanalystes l'emploient comme cobaye dans des expériences destinées à juguler la criminalité...


Même après plusieurs visions, je suis toujours aussi fan du film, où les propos de Kubrick concernant la violence sont toujours autant d'actualité.
Et Malcom McDowell n'a jamais été aussi meilleur que dans ce rôle déjanté, qui lui collera à la peau tout au long de sa carrière.
Et plus que la violence physique, c'est plus la violence morale que je trouve presque plus effayante, comme lors de la détention d'Alex, vraiment flippante.
Clockwork orange fait partie des films où je trouve que tout est parfait ; aussi bien dans la compositions des plans, que dans l'utlisation de la musique classique, en passant par la justesse du propos.

Un très grand film !

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14287
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Messagepar Watkinssien » 22 déc. 07, 09:55

Une oeuvre admirable et dense, originale et percutante.

Ce que je trouve remarquable et ce qui en fait l'importance dans le paysage cinématographique, c'est la qualité de la structure du film.
C'est une oeuvre cyclique et d'une intelligence mathématique, la première partie renvoie à la troisième, c'est-à-dire que la violence individuelle (première partie) à cause d'une violence politique (le traitement Ludovico) se combine à une violence sociale expéditive (le calvaire d'Alex).
Ce film est tellement terrifiant que Kubrick rend optimiste la guérison de son antihéros pour plus de pessimisme encore. C'est un exploit.
Alex (A- Lex = Sans Loi) est présenté avec un humour sadique incroyable comme une victime et un témoin de tous les maux de sa société.
Une des oeuvres les plus acides et subversives du cinéma.
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
nobody smith
Monteur
Messages : 4523
Inscription : 13 déc. 07, 19:24

Messagepar nobody smith » 22 déc. 07, 10:43

L’un (le ?) film le plus choquant que j’ai jamais vu. Le première fois que je l’ai vu, j’ai cru que l’agression morale du métrage allait m’achever tellement j’en avais l’estomac retourné. Depuis, j’ai réussi à un peu plus appréhender l’œuvre et à m’en délecter principalement pour la splendide structure narrative explicitée par Watkinssien. En tout cas, sur la thématique de la violence, je vois mal un autre film plus abouti.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3684
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Messagepar joe-ernst » 22 déc. 07, 12:41

Quelle version choisir ? La Z1 ou la Z2 ? Merci. :)
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

Avatar de l’utilisateur
someone1600
Euphémiste
Messages : 8853
Inscription : 14 avr. 05, 20:28
Localisation : Québec

Messagepar someone1600 » 22 déc. 07, 12:43

La premiere fois que j'ai vu le film, je suis tombé sur la scene du meutre de la femme avec les chats... inutile de dire que je me demandais quel genre de film c etait...

Mais tout un chef d'oeuvre, un film terrifiant.

Avatar de l’utilisateur
Boubakar
Mécène hobbit
Messages : 47687
Inscription : 31 juil. 03, 11:50

Messagepar Boubakar » 22 déc. 07, 12:50

joe-ernst a écrit :Quelle version choisir ? La Z1 ou la Z2 ? Merci. :)


Perso, j'ai le Zone 2 (2 dvd). La copie est vraiment sublime (le film est désormais au format 16/9e, et si il y a eu recadrage, ça ne m'a pas dérangé), avec un son très clair, et des bonus très intéressants (surtout le long documentaire sur Malcom McDowell).

Avatar de l’utilisateur
Alphonse Tram
Réalisateur
Messages : 6549
Inscription : 7 juil. 03, 08:50

Messagepar Alphonse Tram » 22 déc. 07, 13:08

Je viens de voir que les suppléments sur la nouvelle édition sont quand même énormes :
- Commentaire audio de malcolm McDowell
- Making of inédit
- Le retour d’Orange Mécanique (47min)
- O lucky Malcolm (85 min) :shock: présent sur le dvd z1 de O Lucky Man ! J'en parle un peu
- Bande-annonce
Souhaits : Alphabétiques - Par éditeurs
- «Il y aura toujours de la souffrance humaine…mais pour moi il est impossible de continuer avec cette richesse et cette pauvreté». - Studs Terkel.

Avatar de l’utilisateur
Boubakar
Mécène hobbit
Messages : 47687
Inscription : 31 juil. 03, 11:50

Messagepar Boubakar » 22 déc. 07, 13:11

Alphonse Tram a écrit :Je viens de voir que les suppléments sont quand même énormes :
- Commentaire audio de malcolm McDowell
- Making of inédit
- Le retour d’Orange Mécanique (47min)
- O lucky Malcolm (85 min) :shock: présent sur le dvd z1 de O Lucky Man !
- Bande-annonce


autant je trouve les deux making-of assez moyens (il manque les interventions d'acteurs), le doc sur Malcom McDowell est vraiment passionnant ; ce dernier raconte sa vie, nous raconte ses films préférés (avec une large place pour Orange mécanique, bien entendu) (il y a Company, If, O Lucky man, Evil Enko...), tout en faisant intervenir les personnes avec qui il a travaillés.
Et il faut dire que sa fille est vraiment charmante !! :oops: :oops: :oops:

Avatar de l’utilisateur
Alphonse Tram
Réalisateur
Messages : 6549
Inscription : 7 juil. 03, 08:50

Messagepar Alphonse Tram » 22 déc. 07, 13:17

Oui, je viens d'éditer mon message pour un petit renvoi :wink:

Dans les docs, parle t'on de l'influence de la musique, son traitement électronique, du dolby ?
A t'on droit à un petit historique d'Anthony Burgess ?
Souhaits : Alphabétiques - Par éditeurs
- «Il y aura toujours de la souffrance humaine…mais pour moi il est impossible de continuer avec cette richesse et cette pauvreté». - Studs Terkel.

Avatar de l’utilisateur
Boubakar
Mécène hobbit
Messages : 47687
Inscription : 31 juil. 03, 11:50

Messagepar Boubakar » 22 déc. 07, 21:40

Alphonse Tram a écrit :Dans les docs, parle t'on de l'influence de la musique, son traitement électronique, du dolby ?
A t'on droit à un petit historique d'Anthony Burgess ?


A tout ça, je dis oui.
Les deux docus sur le film sont très complets, mais soit il y a trop peu de gens ayant participé au film, soit il y a trop de monde qui ne sert à rien (ils servent surtout à chanter les louanges du film).
La technique est bien abordée (la scène avec les yeux écartés a été un vrai enfer pour Mc Dowell), et le reste, mais il manque les acteurs, c'est dommage.

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3684
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Messagepar joe-ernst » 22 déc. 07, 21:49

Merci pour vos avis. Je vais donc prendre le Z2 probablement.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

Avatar de l’utilisateur
Jack Griffin
Goinfrard
Messages : 11938
Inscription : 17 févr. 05, 19:45

Messagepar Jack Griffin » 22 déc. 07, 23:32

Une oeuvre à la reflexion faiblarde et au côté subversif aujourd'hui convenu mais qui draine une esthétique, des images et des personnages marquants (comme Richard)...Le ronron Kubrickien fonctionne bien ici, je ne m'en lasse pas.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14287
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Messagepar Watkinssien » 23 déc. 07, 00:05

Jack Griffin a écrit :Une oeuvre à la reflexion faiblarde et au côté subversif aujourd'hui convenu mais qui draine une esthétique, des images et des personnages marquants (comme Richard)...Le ronron Kubrickien fonctionne bien ici, je ne m'en lasse pas.


Je ne trouve pas la réflexion faiblarde, elle est clairement d'une grande intelligence !
Image

Mother, I miss you :(

Vincent25

Messagepar Vincent25 » 23 déc. 07, 01:06

ORANGE MECANIQUE est tout simplement un film inregardable (au sens physique et psychologique), j'ai pourtant vu des dizaines de films plus ou moins violents et même parfois terrifiants dans ma vie (films fantastiques ou autres), mais ce film de Stanley Kubrick est déconcertant et d'une telle violence (l'horreur et la violence humaine poussée à son paroxysme) que je ne suis pas parvenu à aller jusqu'au bout (je suis sorti de la salle au bout d'une heure, ce qui ne m'était jamais arrivé).
Je ne comprends vraiment pas comment on peut apprécier une telle oeuvre (Kubrick a dit qu'il avait voulu dénoncer la violence dont l'homme est capable, il y avait peut-être mieux à faire dans ce domaine ? ...) ,
si bien que Kubrick est capable de donner des chefs d'oeuvre (2001, Barry Lyndon) et de réaliser des choses inommables !
mais il parait qu'il y a un public pour ce type de film !

je voudrais qu'on m'explique en quoi ORANGE MECANIQUE est un film si fascinant ??

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14287
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Messagepar Watkinssien » 23 déc. 07, 01:41

AAAAAAAAAAAAAtchtroll , oups pardon ! :mrgreen:
Image

Mother, I miss you :(