James Bond 007 : Sujet général

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
El Dadal
Cadreur
Messages : 4261
Inscription : 13 mars 10, 01:34

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar El Dadal » 15 janv. 20, 12:02

Un fan edit du générique de Spectre avec la chanson de Radiohead:

Pour moi, c'est toujours pas ça, mais c'est à des années lumières de l'immondice finalement proposé.
Et pour Bond 25, ils ont choisi Billie Eilish (je connaissais seulement de nom, je suis allé écouter 2-3 morceaux et... :| :arrow: )

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19173
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar Major Tom » 15 janv. 20, 19:22

Let the marketing begin!

Image
Clique ici... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19173
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar Major Tom » 16 janv. 20, 10:50

Un peu de bon sens, quand même.

https://theplaylist.net/barbara-broccoli-no-female-james-bond-20200115/?fbclid=IwAR0yOirA3UqtwUm5idvZAF0gtppUbkH16HwYfDhonAr6QT7ge2WijbQVXOA

“He Can Be Of Any Color But He Is Male” (Barbara Broccoli)
Image
Clique ici... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
hansolo
David O. Selznick
Messages : 12629
Inscription : 7 avr. 05, 11:08
Localisation : In a carbonite block

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar hansolo » 16 janv. 20, 13:43

Dans les faits, un James Bond indien, chinois, jamaïcain ou martiniquais ; ça serait forcément différent des Bond que l'on a connu jusqu'à présent ...
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)

Avatar de l’utilisateur
harry
Je râle donc je suis
Messages : 903
Inscription : 1 févr. 06, 19:26
Localisation : Sub-espace, en priant tout les jours pour l'arrivee de l'apocalypse Spielbergo-Lucasienne.

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar harry » 16 janv. 20, 16:49

Major Tom a écrit :Let the marketing begin!


We, ca va. C'est pas trop mal fait et c'est pas trop putassier. On a vu pire.
Image

Avatar de l’utilisateur
Comte Vertigo
Stagiaire
Messages : 22
Inscription : 14 sept. 14, 23:36

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar Comte Vertigo » 16 janv. 20, 20:47

Je trouve les propos du tandem Wilson/Broccoli pétris de bon sens effectivement, avec les explications avancées pour les différents points.

Changer la couleur de peau du personnage ferait un Bond "différent" certes, mais n'est-ce pas déjà le cas avec tous les changements d'acteur ? Le Bond de Daniel Craig n'a quasi rien de commun avec celui de Roger Moore. Autant féminiser le rôle serait bouleverser complètement l'ADN du personnage — défini en large part par son rapport à l'idée même de masculinité (... et par la façon dont il traite les femmes), au point que certains ont pu arguer que c'était le vrai sujet de certains des films —, autant que le prochain élu soit, mettons, Idris Elba, Tom Hiddleston ou Charlie Hunnam (pour s'en tenir à des noms qui ont circulé et que, très subjectivement, je vois bien dans le rôle), le résultat sera forcément "différent" d'une manière ou d'une autre, mais ce sont 1/ de bons acteurs et 2/ que je peux très bien imaginer dans n'importe quelle situation-type d'un 007 plus ou moins récent.
... C'est prodigieusement intéressant ! direz-vous, pour peu que vous soyez complètement taré.

Avatar de l’utilisateur
hansolo
David O. Selznick
Messages : 12629
Inscription : 7 avr. 05, 11:08
Localisation : In a carbonite block

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar hansolo » 16 janv. 20, 21:25

L'ADN du personnage a déja largement evolué!
Il est bien moins misogyne, arrogant et invulnérable que les premiers ...
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)

Avatar de l’utilisateur
Outerlimits
Assistant opérateur
Messages : 2672
Inscription : 26 avr. 08, 23:24

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar Outerlimits » 16 janv. 20, 22:22

Comte Vertigo a écrit :Autant féminiser le rôle serait bouleverser complètement l'ADN du personnage — défini en large part par son rapport à l'idée même de masculinité.

Ce serait surtout une idée complètement débile… A la base je ne comprends même pas comment elle a pu ne serait-ce que traverser l'esprit des gens.

Avatar de l’utilisateur
Comte Vertigo
Stagiaire
Messages : 22
Inscription : 14 sept. 14, 23:36

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar Comte Vertigo » 17 janv. 20, 12:55

hansolo a écrit :L'ADN du personnage a déja largement evolué!
Il est bien moins misogyne, arrogant et invulnérable que les premiers ...

Oui. On pourrait aussi mentionner un certain degré de racisme/colonialisme surtout dans les plus anciens. Mais le fait que le personnage soit un playboy ambulant (voire un Playboy ambulant, complet avec les pubs pour accessoires de luxe) me semble un des traits qui a le plus résisté au passage du temps, avec des "ajustements" qui restent mineurs.
... C'est prodigieusement intéressant ! direz-vous, pour peu que vous soyez complètement taré.

Avatar de l’utilisateur
Yaplusdsaumon
Assistant(e) machine à café
Messages : 264
Inscription : 13 nov. 07, 12:55

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar Yaplusdsaumon » 17 janv. 20, 13:02

Comte Vertigo a écrit :
hansolo a écrit :L'ADN du personnage a déja largement evolué!
Il est bien moins misogyne, arrogant et invulnérable que les premiers ...

Oui. On pourrait aussi mentionner un certain degré de racisme/colonialisme surtout dans les plus anciens.

Comment ça ?

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19173
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar Major Tom » 17 janv. 20, 13:52

Parodie du Bond theme par Billie Eilish à 3:14 par Stephen Colbert :lol: :

Image
Clique ici... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
harry
Je râle donc je suis
Messages : 903
Inscription : 1 févr. 06, 19:26
Localisation : Sub-espace, en priant tout les jours pour l'arrivee de l'apocalypse Spielbergo-Lucasienne.

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar harry » 17 janv. 20, 15:25

"Est ce que je dois passer la vidéo a quelqu'un si je veux pas mourir dans 7 jours?" :uhuh:
Image

Avatar de l’utilisateur
Comte Vertigo
Stagiaire
Messages : 22
Inscription : 14 sept. 14, 23:36

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar Comte Vertigo » 17 janv. 20, 15:58

Yaplusdsaumon a écrit :
Comte Vertigo a écrit :Oui. On pourrait aussi mentionner un certain degré de racisme/colonialisme surtout dans les plus anciens.

Comment ça ?

Dr. No en particulier est quand même particulièrement gratiné de ce point de vue.

L'aspect colonialiste est rendu encore plus flagrant (au point d'en devenir presque involontairement comique) quand on remet le film dans son contexte historique : la Jamaïque ayant accédé à l'indépendance deux mois jour pour jour avant la sortie du film, qui montre l'agent anglais et son allié américain y sécuriser les intérêts occidentaux contre les risques que font peser sur eux les nègr... ahem, les autochtones, passés à la solde d'un diabolique sang-mêlé germano-chinois.

On notera que le mulâtrisme a visiblement été une des obsessions de Fleming, au point de devenir un des traits récurrents de la plupart des méchants de ses romans : outre ici, donc, le Dr. No (et sa complice sino-jamaïcaine Miss Taro), le Chiffre, Blofeld et Goldfinger sont tous des résultats de mélanges slavo-méditerranéo-juifs pas très nets, Mr Big est un Haïtien "à moitié Noir et à moitié Français", et Hugo Drax un faux Anglais.

Pour revenir au film proprement dit et à ce qui est du décor jamaïcain, la présentation du pays est empreinte de toute la supériorité du Commonwealth, le seul rôle positif dévolu à un Noir est celui d'un simplet dévoué, les autres cachant derrière leur apparence burlesque — si ce sont des hommes (les trois aveugles) — ou séduisante — si c'est une femme (la photographe jouée par une Miss Jamaïque) — une menace pour l'homme Blanc (ou la femme Blanche, d'ailleurs).

Les films suivants sont moins "chargés", mais disons qu'entre l'exotisme et le cliché plus ou moins condescendant la frontière fut parfois ténue et périlleuse...
... C'est prodigieusement intéressant ! direz-vous, pour peu que vous soyez complètement taré.

Avatar de l’utilisateur
hansolo
David O. Selznick
Messages : 12629
Inscription : 7 avr. 05, 11:08
Localisation : In a carbonite block

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar hansolo » 17 janv. 20, 16:00

L'affiche de 1917 dit beaucoup plus qu'on pourrait le croire au premier abord:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image


"Par le réal de Skyfall" ...
et moi qui croyait que ce même réal avait aussi dirigé un petit film 3 ans plus tard; un certain Spectre
;)
Dernière édition par hansolo le 18 janv. 20, 11:00, édité 1 fois.
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)

Avatar de l’utilisateur
Yaplusdsaumon
Assistant(e) machine à café
Messages : 264
Inscription : 13 nov. 07, 12:55

Re: James Bond 007 : Sujet général

Messagepar Yaplusdsaumon » 17 janv. 20, 17:35

Comte Vertigo a écrit :
Yaplusdsaumon a écrit :Comment ça ?

Dr. No en particulier est quand même particulièrement gratiné de ce point de vue.

L'aspect colonialiste est rendu encore plus flagrant (au point d'en devenir presque involontairement comique) quand on remet le film dans son contexte historique : la Jamaïque ayant accédé à l'indépendance deux mois jour pour jour avant la sortie du film, qui montre l'agent anglais et son allié américain y sécuriser les intérêts occidentaux contre les risques que font peser sur eux les nègr... ahem, les autochtones, passés à la solde d'un diabolique sang-mêlé germano-chinois.

On notera que le mulâtrisme a visiblement été une des obsessions de Fleming, au point de devenir un des traits récurrents de la plupart des méchants de ses romans : outre ici, donc, le Dr. No (et sa complice sino-jamaïcaine Miss Taro), le Chiffre, Blofeld et Goldfinger sont tous des résultats de mélanges slavo-méditerranéo-juifs pas très nets, Mr Big est un Haïtien "à moitié Noir et à moitié Français", et Hugo Drax un faux Anglais.

Pour revenir au film proprement dit et à ce qui est du décor jamaïcain, la présentation du pays est empreinte de toute la supériorité du Commonwealth, le seul rôle positif dévolu à un Noir est celui d'un simplet dévoué, les autres cachant derrière leur apparence burlesque — si ce sont des hommes (les trois aveugles) — ou séduisante — si c'est une femme (la photographe jouée par une Miss Jamaïque) — une menace pour l'homme Blanc (ou la femme Blanche, d'ailleurs).

Les films suivants sont moins "chargés", mais disons qu'entre l'exotisme et le cliché plus ou moins condescendant la frontière fut parfois ténue et périlleuse...

Oui mais au départ tu parlais du racisme du personnage. Et puis de toute façon tout le monde sait qu’avant, les noirs étaient trop bêtes pour comprendre qu’ils jouaient dans des films racistes.