Top 20 films de SF

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7813
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Messagepar Eusebio Cafarelli » 27 sept. 06, 21:37

En gras le Top 20, sans ordre / en non gras ceux que j'aime aussi
Planète interdite
Le jour où la Terre s'arrêta
Them
L'Homme qui rétrécit
The Thing : les deux sont bien, mais le premier a le charme du naphtaliné de mon enfance
La machine à explorer le temps : celui de Pal
Le village des damnés : le premier
L'invasion des profanateurs de sépultures : les deux
La planète des singes : le premier
2001: l'odyssée de l'espace
Orange mécanique
Rollerball : celui de Jewison
Soleil vert
THX 1138
Star wars : la saga
Rencontres du 3eme type
Alien : la saga sauf le dernier (celui de Jeunet, Alien vs Predator ce n'est plus la saga)
Predator : le premier
Malevil
Blade Runner
Tron
Le dernier combat
Terminator : la saga
Brazil - Terry Gilliam (1985)
Robocop : le premier
L'armée des 12 singes
Bienvenue à Gattaca
Total Recall
Stargate
Le Cinquième Élément
Starship Troopers
Mars attacks !
Planète hurlante
Avalon
Solaris : les deux
Matrix :le premier
Minority Report et La Guerre des mondes : hélas les fins...

et mon Top -1 : Dune, une catastrophe à mon avis
Image

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Messagepar julien » 27 sept. 06, 21:40

Fin Août à l'Hotel Ozone

Image

Un film de science-fiction tchèque pessimiste sur le devenir de l'humanité, réalisé en 1967 par Jan Schmidt.

Aprés un holocauste nucléaire, un petit groupe de femmes, seules survivantes au désastre vont tenter de survivre au milieu d'un No Man's Land de cauchemar.

Un film sec à l'esthétique minimaliste, de toute évidence plus proche du cinéma de Bresson que de celui de George Miller.

Musique dissonante de Jan Klusák.

Avatar de l’utilisateur
Julien Léonard
Duke forever
Messages : 11844
Inscription : 29 nov. 03, 21:18
Localisation : Hollywood

Messagepar Julien Léonard » 27 sept. 06, 22:08

Mince, le "The Thing" de Carpenter, je le considérais plutôt comme un film fantastique d'horreur... Alors que celui de Hawks, ce serait plus de la SF... :oops: :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22080
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Al

Messagepar cinephage » 27 sept. 06, 22:12

ed a écrit :
cinephage a écrit :Le village des damnés
Tu vas pouvoir mettre ton escape from Ny, parce que ça, c'est du fantastique, pas de la SF... :wink:

et 20000 lieues sous les mers en SF, c'est quand même curieux...


[spoiler]Des aliens qui inséminent des terriens pour créer des êtres supérieurs qui menacent de devenir maîtres du monde ??
Science-fiction. Définitivement science-fiction (le livre dont est tiré le film est formel).[/spoiler]

Et Jules Vernes, c'est le père de la SF.

SF ne signifie pas forcément space opéra... EDIT : ni anticipation...
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22080
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Messagepar cinephage » 27 sept. 06, 22:16

Le prisonnier a écrit :L'anticipation n'est-elle pas juste l'appellation française de la SF?


Pas exactement... L'anticipation est un sous-genre de la SF, qui prolonge le monde présent à partir de quelques postulats, une extrapolation (généralement pessimiste, mais là, c'est pas obligé).

Soleil vert relève de l'anticipation, mais pas Star Wars, par exemple. Les deux sont néanmoins des films de science-fiction.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Messagepar julien » 27 sept. 06, 22:26

Outlaw a écrit :Voici ce qu'en dit Wikipedia

La science-fiction est un genre qui vise à essayer d'imaginer ce que pourrait être le futur et/ou les univers inconnus (planètes éloignées, etc.), en partant des connaissances actuelles (scientifique, technologique, ethnologique, etc.). Il est parfois confondu, à tort, avec le Fantastique, genre qui inclut une dimension non-négligeable de magie et d'inexplicable. Toutefois, les deux genres sont parents, et se rejoignent en de nombreux points.


Partant de cette définition, des films comme "Le village des damnès" ou "20000 lieux sous les mers" ou "Voyage au centre de la terre", semblent apparement appartenir davantage à l'univers fantastique qu'a celui de la SF.


A la différence du fantastique, la science-Fiction présente des évènements qui sont en contradiction avec les lois dites naturelles mais qui, dans l'histoire nous sont présentés comme étant rationelles. A ce moment là, LE VILLAGE DES DAMNES est bien un film de science-fiction car le spectateur apprend au cours du film que les enfants s’avèrent au final être la progéniture destructrice d’une race extra-terrestre.

On pourrait en revanche légitimement parler de fantastique s'il ne nous été donné aucune information sur l'origine de ces naissances mysterieuses.

Avatar de l’utilisateur
julien
Oustachi partout
Messages : 9045
Inscription : 8 mai 06, 23:41

Messagepar julien » 27 sept. 06, 22:39

Pour que ce soit peut-être plus clair, je remet une définition du genre que j'avais déjà évoqué dans un autre topic.

D'après la définition de Jean-Claude Romer la différence entre le Genre Fantastique et la Science-Fiction est la suivante :

LE FANTASTIQUE

DEFINITION. On peut parler de Fantastique lorsque, dans le monde du réel, on se trouve en présence de phénomènes incompatibles avec les lois dites "naturelles"

EXEMPLE. Lorsqu'une pomme se détachant de la branche du pommier, au lieu de tomber vers le sol, se met à s'élever vers le ciel, on peut dire que l'on se trouve devant un fait en contradiction avec ce que l'on sait de la loi de la gravitation universelle.

LA SCIENCE FICTION

DEFINITION. On peut parler de Science-Fiction lorsque, dans le monde réel, il y a l'intervention d'une intelligence dans le processus de phénomènes incompatibles avec les lois dites "naturelles"

EXEMPLE. Un chercheur a découvert un procédé qui inverse localement la gravitation, ce qui permet ainsi à une pomme qui se détache d'un arbre, non pas de tomber, mais de s'élever dans les airs.

Extrait du livre 80 grand succès du Cinéma Fantastique. Edition Casterman.


Suivant cette définition FRANKENSTEIN ou LA MOUCHE peuvent être considérés eux aussi comme des films de science-fiction.

Avatar de l’utilisateur
Julien Léonard
Duke forever
Messages : 11844
Inscription : 29 nov. 03, 21:18
Localisation : Hollywood

Messagepar Julien Léonard » 27 sept. 06, 22:47

julien a écrit :On pourrait en revanche légitimement parler de fantastique s'il ne nous été donné aucune information sur l'origine de ces naissances mysterieuses.


C'est sur ce point là que l'on devrait appuyer... Pour ma part, je trouve cela assez exact. :wink:

La SF, ou l'anticipation... peut toujours trouver une explication plus ou moins rationnelle, mais jamais le spectateur n'est dans le flou artistique : on lui donne toujours un univers construit, coordoné, explicable, comme pour les enfants extra-terrestres du "Village des damnés"... à l'inverse de Carpenter qui utilisera un postulat franchement orienté vers le Fantastique...

En effet, comme je l'ai déjà dit dans d'autres topics, à mon avis, par définition, le Fantastique ne s'explique pas. La cause, la provenance, sont généralement inconnues... Il s'agit bien souvent de l'intrusion de l'irréel dans la vie normale, et cela sans aucune espèce d'explication : Romero, Carpenter, Wise, Fulci... etc etc... Tous ont pour but commun de laisser le spectateur aux prises avec l'inexpliquable. Certains le feront avec un minimum de cohérence, conférant plus de réalisme (pour une terreur qui se veut "vraie", qui se veut "sociale"... Romero, Carpenter...), d'autres le feront dans le style plus sensitif (sans aucune sorte d'explication, mais en suivant une ligne de conduite toujours élaborée... Wise, Browning, Freund...), et d'autres pousseront le morceau jusqu'au bout en créant un univers carrément insaisissable et destructuré où la logique n'a pas sa place (ou tout du moins disparait progressivement... Fulci...).

Voilou !! :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
Julien Léonard
Duke forever
Messages : 11844
Inscription : 29 nov. 03, 21:18
Localisation : Hollywood

Messagepar Julien Léonard » 27 sept. 06, 22:55

Euh, avant de faire ce top qui n'en sera bientôt plus un... Je crois qu'avec les définitions de tout le monde, chacun va regarder son top d'un drôle d'oeil, en se demandant s'il a pas mis un truc qui n'est pas de la SF... Bref, et si on rebommait ce topic "SF & fantastique : c'est quoi la différence ??"... :mrgreen:

Parce qu'on a tous du mal là je crois... :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
Karras
Mogul
Messages : 10452
Inscription : 15 avr. 03, 18:31
Liste de DVD
Localisation : La cité du Ponant

Messagepar Karras » 27 sept. 06, 23:26

Mon top 20 :
2001:L'Odyssée de l'Espace
Blade Runner
Rencontres du Troisième Type
La Planete des singes (le premier)
Dark City
Dune
l'homme qui rétrécit
Mad Max 2
Matrix
Soleil vert
Le jour où la Terre s'arrêta
La jetée
Starship Troopers
Retour vers le futur
Bienvenue à Gattaca
Solaris (Tarkovski)
Le dernier combat
Strange Days
Outland
Cypher

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7813
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Messagepar Eusebio Cafarelli » 28 sept. 06, 01:02

Lu dans "Le Guide Totem de la SF" de Lorris Murail

Damon Knight
"La science-fiction est mal nommée et la seule chose que puissent gagner deux fans essayant de s'accorder sur une définition de ce terme, c'est des jointures sanglantes. De emilleures dénominations ont été proposées (...), mais il nous faut nous contenter; et cela ne nous fera pas grand mal si nous nous souvenons que, comme quand nous disons The Saturday Evening Post, elle signifie ce que nous désignons au moment où noius en parlons."

Frederik Pohl
"C'est une chose que les gens qui savent ce qu'est la science-fiction désignent en disant : "C'est de la science-fiction." "

Norman Spinrad
"Il n'existe qu'une seule définition de la science-fiction qui me paraisse utilisable et sensée : "La science-fiction, c'est tout ce qui est publié sous le nom de science-fiction." "
Image

Avatar de l’utilisateur
George Costanza
Rendez-nous Finkielkraut !
Messages : 1661
Inscription : 16 nov. 04, 08:25
Last.fm
Localisation : Vanishing Point

Messagepar George Costanza » 28 sept. 06, 01:42

julien a écrit :[spoiler]Image[/spoiler]

Une mystèrieuse maladie qui se déclare à Hambourg et se répand bientôt a travers toute l'Allemagne...
Le nudisme ?
Image
I was looking for a job, and then I found a job
And heaven knows I'm miserable now

Avatar de l’utilisateur
someone1600
Euphémiste
Messages : 8853
Inscription : 14 avr. 05, 20:28
Localisation : Québec

Messagepar someone1600 » 28 sept. 06, 07:29

Je rajoute a ma liste Demolition Man.

J'appuis Eusebio Cafarelli sur Dune... je n'ai rien compris au film... pour dire, je me demandais si c'était normal de rien comprendre... :roll:

Outlaw
Assistant(e) machine à café
Messages : 191
Inscription : 20 nov. 05, 19:13

Messagepar Outlaw » 28 sept. 06, 07:42

Eusebio Cafarelli à dit:
Lu dans "Le Guide Totem de la SF" de Lorris Murail


Tiens on a les mêmes lectures ! :mrgreen:

Julien Léonard à dit:
Bref, et si on rebommait ce topic "SF & fantastique : c'est quoi la différence ??"...

Parce qu'on a tous du mal là je crois...:wink:


je crois que si on ajoute "fantastique" les prochains qui vont venir poster vont tartiner leur Top de "Seigneur des anneaux", de "Harry Potter", de "Jurassic park" et consort :mrgreen: ... moi même j'édite ma liste 8)
En cas de guerre nucléaire, l'électromagnétisme produit par les bombes thermonucléaires pourrait-il endommager mes Dvd ?

Avatar de l’utilisateur
B.
Electro
Messages : 931
Inscription : 19 janv. 04, 16:24

Messagepar B. » 28 sept. 06, 08:59

Je citerais bien dans ce topic 25% de Outer limits (Au delà du réel), la série d'origine, mais je n'ai pas le courage d'aller rechercher les titres...