Doris Day (1922 - 2019)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Vivi
Stagiaire
Messages : 24
Inscription : 9 mai 10, 00:59

Re: Doris Day

Messagepar Vivi » 8 avr. 11, 13:15

Je vais suivre ce sujet avec intérêt car j'aime bien Doris Day bien que je ne l'ai vu que dans le film d' Hitchcock. Cependant j'ai Confidences sur l'oreiller que je ne vais pas tarder à découvrir. J'attends avec impatience ta critique du film :D

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17705
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Doris Day

Messagepar Rick Blaine » 8 avr. 11, 13:26

Vivi a écrit :Je vais suivre ce sujet avec intérêt car j'aime bien Doris Day bien que je ne l'ai vu que dans le film d' Hitchcock.



Moi aussi je suis bien content de pouvoir lire ça. J'ai fait pas mal de stock de ses films (notamment parce qu'elle a collaboré avec beaucoup de gens que j'aime beaucoup - comme Curtiz), ça va être l'occasion de me lancer dans leur visionnage, à commencer par ce Romance à Rio !
Dernière édition par Rick Blaine le 8 avr. 11, 13:43, édité 1 fois.

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Doris Day

Messagepar riqueuniee » 8 avr. 11, 13:32

Confidences sur l'oreiller n'est pas de Curtiz, mais de Michael Gordon. Tu parles peut-être d'un autre film ?

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17705
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Doris Day

Messagepar Rick Blaine » 8 avr. 11, 13:43

Oui, je parle de Romance à Rio chroniqué par Jeremy. Mon post n'est pas bien clair!!

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 85738
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Doris Day

Messagepar Jeremy Fox » 8 avr. 11, 14:07

Vivi a écrit :Je vais suivre ce sujet avec intérêt car j'aime bien Doris Day bien que je ne l'ai vu que dans le film d' Hitchcock. Cependant j'ai Confidences sur l'oreiller que je ne vais pas tarder à découvrir. J'attends avec impatience ta critique du film :D


Ce n'est pas pour tout de suite car je compte prendre mon temps ; mais si tu vas dans le premier post, tu auras un rapide avis dessus. :wink: Une comédie qui pour moi est souvent hilarante, probablement la plus drôle dans laquelle elle a joué.
J'ai déjà parlé de beaucoup de ses films mais j'avais envie de reprendre depuis le début en suivant la chronologie et en essayant d'en dire un peu plus avec captures à la clé.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 85738
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

My Dream is Yours

Messagepar Jeremy Fox » 14 avr. 11, 08:01

02
Image



IL Y A DE L'AMOUR DANS L'AIR (My Dream is Yours)

Réalisation : Michael Curtiz
Avec Doris Day, Jack Carson, Lee Bowman, Adolphe Menjou, Eve Arden, S. Z. Sakall
Scénario : Harry Kurnitz & Dane Lussier
Photographie : Wilfred M. Cline & Ernest Haller
Musique : Harry Warren
Une production Warner Bros.
USA - 101 mn - 1949




Image



Faisant entièrement confiance à sa toute jeune découverte à qui il prédit un avenir brillant dans le cinéma, au vu uniquement des rushes qu’il amasse lors du tournage de son film Romance on the High Seas (Romance à Rio), Michael Curtiz n’attend pas la sortie de ce dernier pour mettre immédiatement en pré-production My Dream is Yours dans lequel il offre à Doris Day la possibilité d’agrandir sa palette de jeu. En effet, si le précédent était une pure comédie, un vaudeville loufoque dans lequel la débutante avait à interpréter un rôle à la Betty Hutton ou Judy Holiday, My Dream is Yours lui permet de s’essayer à des scènes poignantes et dramatiques telles que la séparation d’avec son jeune fils dans un hall d’aéroport, la découverte de la muflerie et de l’égoïsme de son amant, ou à quelques séquences sensibles et touchantes comme par exemple la déclaration de "non amour" à son soupirant le plus entiché lors d’un petit déjeuner.


Image


C’est à partir de ce film que l’on découvre la déconcertante facilité de cette ex-chanteuse de Big Bang à passer de la comédie au drame, n’ayant jamais à forcer la note pour arriver à simultanément nous faire rire ou pleurer. Pour l’y aider, sa voix suave fait une fois encore des miracles et, dès sa première apparition dans le désormais célèbre et swinguant Canadian Capers, elle met tout le monde d’accord : dans son registre, aidée par ses sobres déhanchements, ses mouvements de mains et son regard à la fois pétillant et attendrissant, elle est unique ! S’ensuivront les magnifiques ballades que constituent My Dream is Yours, I’ll String Along With You ou les morceaux plus "remuants" tel le pétillant Tic, Tic, Tic ou le swinguant et jazzy Someone Like You. Le public ne s’y trompera pas et, non content de voir se confirmer le talent d’une chanteuse inimitable, tombera amoureux de cette actrice aussi naturelle, enjouée, chaleureuse et sympathique : il lui fera une véritable ovation et le succès sera au rendez-vous une deuxième fois.


Image


My Dream is Yours est le remake de Twenty Million Sweethearts (1934) de Ray Enright avec Dick Powell en tête d'affiche. Le film, qui raconte l’histoire d’une modeste vendeuse de disques (Doris Day) chez qui le "chasseur de têtes" d'une célèbre radio (Jack Carson) a décelé de réelles aptitudes de chanteuse et qui va tenter de lui faire remplacer la star actuelle (Lee Bowman) de son émission souhaitant le quitter faute d’un contrat pas assez juteux à son goût, reflète quelques éléments biographiques de l’actrice. Si son parcours professionnel avait été moins laborieux que dans le film, sa vie privée avait été sacrément mouvementée et ses problèmes de couple, assez violents (dans un accès de folie, son époux la menace d’un pistolet alors qu’elle était enceinte…), inspireront même le New York, New York de Scorsese ; ce dernier avouera dans une interview donnée en 1995 pour la BBC que ce deuxième film de Michael Curtiz avec Doris Day aura été une des influences principales pour son film. Doris Day avait à l'époque déjà été mariée deux fois et avait eu un fils à 17 ans dont elle s’occupait sans l’aide de personne. Dans le film, elle est veuve de guerre et doit s’occuper seule de son petit garçon qu’elle doit provisoirement "abandonner" pour tenter de trouver pour eux deux une meilleure vie ailleurs. L’on trouve aussi un petit côté A Star is Born dans l’ascension de cette femme, parallèlement au déclin du chanteur qu’elle aime mais dont elle doit prendre la place, ce dernier sombrant dans l’alcoolisme.


Image


Cependant attention, My Dream is Yours est bien plus frivole et, hormis les quelques passages émouvants déjà cités, se révèle une comédie musicale légère et sans prétentions contrairement au chef-d’œuvre de Cukor. Autour de Doris Day gravite un casting des plus sympathiques : un Jack Carson plein de bonhomie, une Eve Arden réjouissante et bougrement attachante, un S.Z. Zakall fournissant la touche comique, un élégant Adolphe Menjou en fin de carrière et un Lee Bowmn jouant parfaitement l’hypocrisie, l’arrogance, l’ingratitude et l’égoïsme. Michael Curtiz dirige parfaitement ses comédiens, signe une mise en scène sans génie mais très carrée, les décors et costumes sont magnifiés par un formidable Technicolor, et la musique est excellente. Après, pour pleinement apprécier le spectacle, il faut ne pas être trop exigeant envers une intrigue conventionnelle et bourrée de clichés, pardonner le coup de mou du scénario dans son dernier quart, et pouvoir supporter Freddy Get Ready, un numéro de Fritz Freleng plutôt moyen mélangeant animation (Bugs Bunny et Titi) et personnages réels et dans lequel la transcription de la deuxième rhapsodie hongroise de Liszt devrait agacer les oreilles de certains mélomanes. Les fans de Doris Day, en revanche, apprécieront d'autant que, contrairement à son premier film, la beauté naturelle de son visage est bien mieux mise en valeur ici. Michael Curtiz la dirigera une troisième fois, aux côtés de Kirk Douglas et de Lauren Bacall, dans Young Man with a Horn l’année suivante… La Warner avait, au bout de tant d'années de recherche, trouvé sa star maison en ce qui concerne le film musical et pouvait désormais rivaliser avec la RKO (Ginger Rogers), la MGM (Judy Garland, Jane Powell...) ou la Fox (Betty Grable, Alice Faye...). Contrairement à ce que certaines mauvaises langues avaient annoncés, le succès de l'actrice dans son premier film n'aura pas été un One Shot : A Star is Born.




***************************************************

DVD zone 1, 2, 3, 4 NTSC avec seulement st anglais pas trop compliqués. Copie splendide


Image

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17705
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Doris Day

Messagepar Rick Blaine » 22 avr. 11, 09:23

Je viens de voir Romance à Rio, et j'en ressort pleinement ravi.

Un film frais, agréable, bien écrit - je pense aux seconds rôles, notamment celui d'Oscar que je trouve très beau - et une Doris Day époustouflante de naturel qui m'a énormément surpris. Je souscris à tout ce qu'a écris Jeremy Fox plus haut. Et effectivement, on a affaire à un Curtiz toujours en forme, qui propose une mise en scène d'une grande fluidité.

Je crois que je vais très rapidement me programmer Il y a de l'amour dans l'air. :D

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 85738
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Doris Day

Messagepar Jeremy Fox » 22 avr. 11, 09:39

Rick Blaine a écrit :Je viens de voir Romance à Rio, et j'en ressort pleinement ravi.

Un film frais, agréable, bien écrit - je pense aux seconds rôles, notamment celui d'Oscar que je trouve très beau - et une Doris Day époustouflante de naturel qui m'a énormément surpris. Je souscris à tout ce qu'a écris Jeremy Fox plus haut. Et effectivement, on a affaire à un Curtiz toujours en forme, qui propose une mise en scène d'une grande fluidité.

Je crois que je vais très rapidement me programmer Il y a de l'amour dans l'air. :D


:D Epoustouflante de naturel, elle l'est encore plus dans le deuxième (même si j'ai une petite préférence pour le premier niveau scénario) : ça devrait te plaire.

Et j'emmène It's a great feeling en vacances pour pouvoir proposer mon avis dès que je rentre début mai :wink:

Avatar de l’utilisateur
someone1600
Euphémiste
Messages : 8853
Inscription : 14 avr. 05, 20:28
Localisation : Québec

Re: Doris Day

Messagepar someone1600 » 22 avr. 11, 16:23

Regardé récemment Teacher's pet, que j'ai bien apprécié, un bon petit film, amusant mais sans plus. :wink:

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17705
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Doris Day

Messagepar Rick Blaine » 24 avr. 11, 10:37

Je viens d'enchainer avec My Dream is Yours. Je trouve le film un peu plus faible que Romance à Rio, principalement dans son écriture, notamment dans le final qui me parait assez forcé.
Mais cela n’empêche pas le plaisir que l'on prend devant ce film, avec une Doris Day encore plus à l'aise, un Jack Carson que j'ai découvert lors de ces deux films - je l'avais déjà vu mais il ne m'avais pas marqué - vraiment plaisant, un S.Z. Sakall très drôle.

Ces deux films sont vraiment à voir, le talent de Doris Day est parfaitement adapté à ce que fait Michael Curtiz, l'actrice, qui dès ces deux premiers films semble dominer de nombreux registres (chant, comédie, drame), m'a profondément marqué.

J'ai hâte de lire la suite des commentaires de Jeremy, et de découvrir It's a Great Feeling sous peu.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 85738
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

It's a Great Feeling

Messagepar Jeremy Fox » 1 mai 11, 21:45

03
Image



LES TRAVAILLEURS DU CHAPEAU (It's a Great Feeling)

Réalisation : David Butler
Avec Doris Day, Jack Carson, Bill Goodwin, Dennis Morgan
Scénario : Melville Shavelson & Jack Rose
Photographie : Wilfred M. Cline
Musique : Sammy Cahn & Jule Styne
Une production Warner Bros.
USA - 85 mn - 1949



Image


Jack Carson ne trouve aucun metteur en scène pour le diriger dans son nouveau film, 'Mademoiselle Fifi' ; pas de problème, il s'en chargera lui-même. Sauf que Dennis Morgan qui devait être son partenaire n'est pas de cet avis ; il veut bien supporter son cabotinage devant la caméra mais si c'est en plus pour se faire diriger par lui, c'en est trop d'un seul coup ! Carson qui vient d'auditionner de force Judy Adams (Doris Day), une serveuse de restaurant insistante, donne l'occasion à cette dernière de prouver ses dons de tragédienne en lui faisant jouer la comédie auprès de Morgan afin qu'il change d'avis. Ca fonctionne parfaitement ; non seulement il récupère le rôle masculin principal mais vient de dénicher sa Mademoiselle Fifi en la personne de Judy. Carson et Morgan vont désormais utiliser tous les stratagèmes pour persuader leur producteur que Judy a tout les atouts pour devenir une grande vedette...


Image


Jack Carson, Dennis Morgan, Gary Cooper, Edward G. Robinson, Errol Flynn, Joan Crawford, Sidney Greenstreet, Patricia Neal, Eleanor Parker, Ronald Reagan, Jane Wyman, Danny Kaye, l'orchestrateur Ray Hensdorf mais aussi les cinéastes Raoul Walsh, King Vidor, Michael Curtiz et David Butler en personne ! Rien que ça ! Tout ce gratin pour entourer la nouvelle star que la Warner souhaitait désormais placer en orbite et montrer sous son meilleur jour. Et chacun le temps de quelques secondes d'interpréter son propre rôle avec énormément de dérision. Rien que pour ce défilé de stars et des gags qui en découlent (entre autres, les apparitions de Edward G. Robinson et Joan Crawford sont assez croustillantes), le troisième film avec Doris Day mérite d'être vu. Même s'il s'agit avant tout d'un tremplin pour la nouvelle étoile montante du studio, le film de David Butler n'a d'ailleurs pas franchement à rougir face aux deux précédents films de l'actrice signés Michael Curtiz, Romance à Rio et Il y a de l'amour dans l'air.


Image


It's a Great Feeling déroule une intrigue assez amusante, simple prétexte à nous montrer les talents comiques et musicaux de la miss ; et si le deuxième point était acquis depuis un bon moment, son tempérament comique n'était désormais plus à démontrer : il n'y a qu'à l'admirer dans cette comédie au cours notamment de la séquence hilarante où elle doit se faire passer pour une célébrité française, Yvonne Amour, avec un accent à couper au couteau. Alors qu'au cours d'une soirée donnée en son honneur, des officiels français la congratulent pendant quelques minutes dans leur langue d'origine censée être aussi la sienne, Doris Day leur rétorque avec un accent à couper au couteau : "Parlavou Frances ?". Absolument désopilante ! Le gag récurrent de son clignement de paupière et de son débit mitraillette en accéléré sont également très drôles ainsi que la vision des rushes du film de Jack Carson par le producteur, bien pires que ceux tournées pour le film dans le film de Singin' in the rain !


Image


Tout ceci n'est pas toujours d'une grande finesse ni d'une grande légèreté, mais ça arrive à tenir la distance sur 85 minutes ; comment ne pas avoir de la sympathie pour le film tellement on a rarement vu Hollywood se moquer de lui-même avec autant d'entrain et de dérision. Jack Carson notamment qui interprète son propre rôle, quand même pas moins qu'un cabotin médiocre, hautain, minable et pas même capable d'imiter correctement Maurice Chevalier dont il massacre l'accent et une chanson avec beaucoup d'humour.

Jack Morgan : "Should gave me a chance to be directed by Carson."
Dennis Morgan : "Direct! You couldn't even teach Lassie to act like a dog! "

Dans les premières séquences du film, on voit donc un producteur des studios Warner demander successivement à Raoul Walsh, Michael Curtiz et à King Vidor de tourner son dernier film. Les trois refusant, on fait la même demande à David Butler qui, apprenant que la vedette sera ce bouffon de Jack Carson, refuse à son tour. Une bien amusante mise en abime que le début de cette comédie musicale puisqu'il en est justement le réalisateur. La seconde moitié du film sera un tout petit peu moins réjouissante mais l'ensemble se suivra avec grand plaisir à condition de ne pas en attendre monts et merveilles.


Image


L'apparition de Guests stars dans leurs propres rôles et la visite en Technicolor des studios de la Warner sont en fait les meilleures idées du film. Le scénario est plus une suite de saynètes et de sketchs plus ou moins drôles (la majorité d'ailleurs plutôt plus que moins) qu'une intrigue bien écrite. Alors que les deux premiers films de la Miss réalisés par Michael Curtiz étaient d'assez belles réussites dans le domaine du divertissement, cette 'parodie' de David Butler s'avère certes parfois pataude mais dans l'ensemble quand même très amusante voire même sacrément jubilatoire à de nombreuses reprises. On ne s'y ennuie pas d'autant plus que les belles chansons de Jules Styne & Sammy Cahn rythment le film (les meilleurs étant l'excellente chanson-titre, 'At the Cafe Rendezvous', 'There's Nothing Rougher than Love', 'Blame My Absent-Minded Heart' et surtout 'That Was a Big Fat Lie' avec l'imitation de Maurice Chevalier) et que Doris Day possède toujours autant d'entrain et de talent vocal ; Dennis Morgan s'affirme également comme un bon ténor hollywoodien. On peut donc passer un fort agréable moment devant cette satire de l'univers hollywoodien ; mais que ce soit David Butler, Doris Day et Jack Carson, ils ont fait et feront tous encore mieux par la suite. Néanmoins fortement sympathique !


Image


Avec It's a Great Feeling, seulement trois films au compteur pour Doris Day mais l'actrice commençait sacrément à se plaire dans le monde des studios ; les horaires et le planning de travail lui convenaient bien mieux que lors de sa précédente carrière de chanteuse de Big Band : "I enjoyed playing and singing for the cameras and I guess that enjoyment came through on the screen, somehow communicated itself to the audience and me them feel good too. When the camera turned, instead of suffering the agonies that always preceded radio and stage appearances, I easily and rather happily responded to whatever was demanded of me ; I had no inhibitions, no doubts, no hang-ups." Changement total de registre pour son film suivant au cours duquel elle retrouvera son découvreur, Michael Curtiz, et aura pour partenaires non moins que Lauren Bacall et Kirk Douglas.


**********************************************************************


Le film se trouve dans ce coffret zone 1 avec sous titres français et la copie est superbe.

Image

Avatar de l’utilisateur
feb
I want to be alone with Garbo
Messages : 8540
Inscription : 4 nov. 10, 07:47
Localisation : San Galgano

Re: It's a Great Feeling

Messagepar feb » 1 mai 11, 22:25

Ce film semble bien sympathique et Doris Day est vraiment charmante :oops: Merci pour cette nouvelle chronique Jeremy :wink:
Jeremy Fox a écrit :...Joan Crawford....Eleanor Parker,

:fiou: Il y a possibilité d'avoir oune pitite captoure d'écran pour ces 2 miss, M. Fox ? :fiou:

Avatar de l’utilisateur
Julien Léonard
Duke forever
Messages : 11844
Inscription : 29 nov. 03, 21:18
Localisation : Hollywood

Re: Doris Day

Messagepar Julien Léonard » 1 mai 11, 22:39

Franchement, je le verrais volontiers, rien que pour le pitch barré et le défilé de stars/réalisateurs... Je vois même ce cher Errol en capture ! :)

Et puis, depuis Les pièges de la passion, je n'ai d'yeux que pur Doris Day, alors... :oops:
Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 85738
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: It's a Great Feeling

Messagepar Jeremy Fox » 2 mai 11, 07:03

feb a écrit :Ce film semble bien sympathique et Doris Day est vraiment charmante :oops: Merci pour cette nouvelle chronique Jeremy :wink:
Jeremy Fox a écrit :...Joan Crawford....Eleanor Parker,

:fiou: Il y a possibilité d'avoir oune pitite captoure d'écran pour ces 2 miss, M. Fox ? :fiou:


Ok, je ferais ça ce soir :mrgreen:

La séquence Errol Flynn est aussi une amusante trouvaille mais je n'en dirais pas plus.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 85738
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Doris Day

Messagepar Jeremy Fox » 2 mai 11, 07:16

Image

Image