Yves Boisset

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Major Dundee
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5865
Inscription : 15 mai 06, 13:32
Localisation : Bord de la piscine de "Private Property"

Messagepar Major Dundee » 24 juin 06, 23:48

Vu "Coplan sauve sa peau" sur Canal Sat. Y'a quand même pas grand chose à sauver. Peut-être quelques passages dans les jardins du diable à la fin ? Sinon même les acteurs (Blier, Servais) sont en deçà de leurs possibilité. Claudio Brook n'en parlons pas. Seul Kinski peut-être ?

maximusleo
Assistant(e) machine à café
Messages : 156
Inscription : 4 déc. 06, 22:25
Localisation : Le San pueblo sur la Deule

Messagepar maximusleo » 14 août 07, 23:07

Un taxi mauve de Yves Boisset

Souvenir de jeunesse
C'est ce film et La fille de Ryan qui m'ont donné envie de visiter l'Irlande
Ca faisait longtemps que je voulais le revoir.
Même si je l'ai revu avec plaisir, il faut avouer que ce n'est pas un chef d'oeuvre.
Les dialogues se veulent littéraires mais sont en fait très lourds : "Qui n'a pas coiffé les cheveux d'une jeune femme ne connait rien de la vie"
Des questionnements existentiels du style : "Qu'il y a t'il derrière ce rideau de pluie ?"
A priori le film a été tourné en anglais et le doublage n'est pas terrible.
On a droit à la bagarre dans le pub mais Boisset n'est pas John Ford.
Reste les superbes paysages irlandais, les yeux de rampling, la bonhommie de Noiret et le malicieux Fred astaire

Avatar de l’utilisateur
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Messages : 7754
Inscription : 13 avr. 03, 00:48
Localisation : Sur le forum DVDCLASSIK

Messagepar Cosmo Vitelli » 10 nov. 07, 16:23

blaisdell a écrit :L'ATTENTAT, sur l'affaire Ben Barka, avec un casting incroyable (Trintignant, Bouquet, GM Volonte, Roy Scheider, Bruno Cremer, François Périer, Jean Bouise, Philippe Noiret, Jean Seberg, etc) doit pas être mal non plus...

Et une musique signée Morricone 8) Pour le moment, je pense qu'il s'agit de mon Boisset préféré. Mais j'aimerais vraiment voir Cran d'arrêt
"De toutes les sciences humaines, la pipeaulogie - à ne pas confondre avec la pipe au logis - ou art de faire croire qu'on sait de quoi on parle, est sans conteste celle qui compte le plus de diplômés !" Cosmo (diplômé en pipeaulogie)

Avatar de l’utilisateur
blaisdell
Assistant opérateur
Messages : 2285
Inscription : 2 mai 05, 16:19

Messagepar blaisdell » 19 nov. 07, 00:40

Cosmo Vitelli a écrit :
blaisdell a écrit :L'ATTENTAT, sur l'affaire Ben Barka, avec un casting incroyable (Trintignant, Bouquet, GM Volonte, Roy Scheider, Bruno Cremer, François Périer, Jean Bouise, Philippe Noiret, Jean Seberg, etc) doit pas être mal non plus...

Et une musique signée Morricone 8) Pour le moment, je pense qu'il s'agit de mon Boisset préféré. [/i]

Beau choix. Pour moi un film aussi bon, voire meilleur que le très célébré "Z" de Costa Gavras.

Avatar de l’utilisateur
Diabolik Empire
Stagiaire
Messages : 29
Inscription : 6 oct. 07, 20:54
Localisation : Paris

Messagepar Diabolik Empire » 21 janv. 08, 11:37

Bonjour à tous ... ici Diabolik | Empire !

Pour les amoureux du cinéma d'Yves Boisset, pensez à jeter un oeil ici :
http://www.dvdclassik.com/forum/viewtop ... 44#1674444

Rétrospective de sa carrière en 14 oeuvres ...

Avatar de l’utilisateur
Nestor Almendros
Déçu
Messages : 19903
Inscription : 12 oct. 04, 00:42
Localisation : dans les archives de Classik

Re: Yves Boisset (70's)

Messagepar Nestor Almendros » 29 févr. 08, 12:51

UN TAXI MAUVE

Je m'attendais naivement à beaucoup mieux que cela. Mise à part la trame narrative assez inconsistante (voire inexistante) cette histoire garde trop d'aspects littéraires ou théatraux pour passer aisément la barrière du cinéma. Des personnages hauts en couleur ou farfelus sont réunis ici de façon totalement artificielle, improbable. L'accumulation de bons mots ou réflexions recherchées sonne assez faux. Bref ennui poli, pour ma part.

Et confirmation: les plans "carte postale" d'Irlande sont splendides (bien rendus par un master immaculé, très récent, au très bon piqué et aux couleurs un peu froides - dvd TF1 vidéo).

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17661
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films naphtalinés de Novembre 2008

Messagepar Kevin95 » 27 nov. 08, 13:12

Image

Cran d'arrêt (Yves Boisset)

Premier "vrai" film de Boisset (selon lui-même), Cran d'arrêt est purement un giallo à la française (et là je ne devrais pas avoir d'avis contraire) accentué par le fait que le film est une coproduction italo-française, donc avec un casting composé énormément de comédiens venus dudit pays.
L'histoire est à la fois simple et complexe, on suit un Bruno Cremer tentant de retrouver l'assassin de la fiancée du fils d'un riche industriel (ouf !). C'est lent à venir, mais une fois les enjeux posés (et le scénario comprit) on se prend d'intérêt pour ce thriller bien mené, même s'il lui manque une dose de perversion qui faisait le charme des meilleurs films du genre.
Intéressant (à noter un excellent score de Michel Magne).
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
Nestor Almendros
Déçu
Messages : 19903
Inscription : 12 oct. 04, 00:42
Localisation : dans les archives de Classik

Re: Yves Boisset

Messagepar Nestor Almendros » 20 févr. 09, 11:17

LE JUGE FAYARD DIT LE SHERIFF (Direct 8 )

Enfin découvert et pas mécontent du voyage.

Yves Boisset, fidèle à lui-même, met au grand jour la corruption des hautes sphères de notre société (c'était valable dans les 70's, ça l'est probablement encore aujourd'hui). En partant de ce fond dénonciateur, il brode autour un scénario "de genre" pour en faire un polar original même s'il reste un peu daté aujourd'hui.

Mais le plus important, et ce qui garde encore une écho de nos jours, c'est la dimension gangrénée de la société dont les institutions son pourries de l'intérieur. On y montre une très grande proximité entre monde politique, institutions judicaires, monde des affaires, grand banditisme, etc. Boisset va certainement trop loin pour illustrer son propos (quoique cela ne paraisse pas invraisemblable pour autant) mais le principal est là. J'ai eu l'impression de voir un équivalent français des films sur la mafia, tellement la corruption est présente et à tous les niveaux du pouvoir (jusqu'à certains ministres ou secrétaires d'état). Le monde de la politique n'est pas épargné: c'est le rouleau compresseur qui vient effacer les preuves, étouffer les scandales, maintenir son ordre bien à lui (quelle que soit la morale). C'est un réseau de connaissances où les amis sont souvent très utiles pour couvrir les scandales

L'originalité du film, c'est de remplacer le traditionnel policier par un juge d'instruction. Le juge se substitue à l'enquêteur, recoupe des informations, joue sur les coïncidences. Fayard est le héros seul contre tous, conscient de sa solitude mais déterminé à faire le ménage dans les institutions. En fait il n'est pas le seul à lutter dans le film puisqu'il se fait aider par un policier (Philippe Léotard) et un autre juge, lequel transmet ensuite des documents à ses confrères, eux aussi déterminés à rendre justice. Preuve qu'ils ne sont pas seuls à contourner les obstacles et, surtout, à se rendre compte des difficultés à déterrer les sales affaires où sont impliquées des personnalités.

Grand plaisir de retrouver Patrick Dewaere. Je ne sais pas trop quoi penser de sa prestation: il sait être efficace mais j'ai souvent ressenti sa folie intérieure, et ses relents parfois presque enfantins. C'est assez troublant, cela rend son personnage beaucoup plus humain c'est certain (au bénéfice de l'histoire), mais je ne sais pas s'il est tout à fait crédible en fait...
Ajoutons également le très beau casting général du film.

Le fait d'avoir mis un juge "justicier" rend également l'histoire beaucoup plus réaliste. Boisset place ici ou là quelques éléments de polar pur (l'attaque du fourgon, les fusillades, etc.) mais le gros de l'intrigue est psychologique, fait de faces à faces où le héros se heurte à sa hiérarchie.
Boisset n'hésite pas non plus à montrer, s'il en était nécessaire, que la justice fonctionne à deux vitesses quand il s'agit de personnalités haut placées: le film commence par l'arrestation d'un grand patron local qui sera, par la suite, libéré par ses nombreuses connaissances.
Le film dénonce également les liens opaques liés au patronnat, notamment avec cette étrange milice (le SAC) qui emploie des truands, d'anciens tueurs, ou de sombres gradés de la guerre d'Algérie.

Assez surpris, pour l'anecdote, de quelques plans assez osés pour passer encore aujourd'hui à 20h35: l'un est soft, un dessin/caricature montrant les parties génitales. Et l'autre, beaucoup plus direct: l'un des petits truands lit un journal porno dont on distingue très la bien la couverture (une femme "embrassant un sexe d'homme). C'est bref mais visible, et voir ça aujourd'hui où tout est très encadré, surveillé, m'a beaucoup amusé.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87060
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Yves Boisset

Messagepar Jeremy Fox » 20 févr. 09, 11:21

Nestor Almendros a écrit :LE JUGE FAYARD DIT LE SHERIFF (Direct 8 )

Enfin découvert et pas mécontent du voyage.

C'est le seul film de Boisset que j'ai vraiment apprécié. Plus sobre qu'habituellement dans sa mise en scène, message délivré avec un peu plus de subtilité et je pense que le regretté Patrick Dewaere y est aussi pour beaucoup. Ca me donne du coup bien envie de le revoir mais apparemment pas encore de DVD à l'horizon.

Avatar de l’utilisateur
Nestor Almendros
Déçu
Messages : 19903
Inscription : 12 oct. 04, 00:42
Localisation : dans les archives de Classik

Re: Yves Boisset

Messagepar Nestor Almendros » 20 févr. 09, 11:55

Jeremy Fox a écrit :Ca me donne du coup bien envie de le revoir mais apparemment pas encore de DVD à l'horizon.

Ca c'est sûr: le master diffusé par Direct 8 était d'époque (couleurs très délavées, aucun constraste, etc.).

Un post de dolceninagirl du 3 février 2008

J'ai l'impression que les meilleurs films politiques sont ceux qu'on a voulu censurés, interdire. Anecdote raconté par Doin dans dicto de la censure :

Sur le Juge Fayard dit Sherif tourné moins d'1 an apres l'assasinat du juge Renaud a lyon, le film met en cause le SAC (service d'action civique). Le SAC demande l'interdiction du film pour diffamation. Un juge condamne la production à supprimer toutes allusions visuelle ou auditive au SAC. Dans la nuit qui precede la sortie, Boisset et le monteur se rendent dans toutes les salles pour donner aux copies un coup de poiçon chaque fois que le SAC est evoqué dans le dialogue (une technique pr rendre inaudible le mot par un "bip") et gratter au cutter les images qui montrent le sigle SAC. A la suite de cette censure, certaient spectateurs s'amusent lors de la projection à crier "SAC" sur chaque "bip".
En 1980, une commission revelent que le SAC est dix fois pire que ce que Boisset montré dans son film mais elle maintient la decison de justice sur le film.

Boisset a été menacé pdt tous ces tournages :shock:

Avatar de l’utilisateur
Nicolas Mag
Cadreur
Messages : 4016
Inscription : 25 avr. 03, 16:11
Localisation : Lille 59

Re: Yves Boisset

Messagepar Nicolas Mag » 26 févr. 09, 17:09

Nestor Almendros a écrit :Boisset a été menacé pdt tous ces tournages :shock:

sur mon forum j'ai listé tout ses problèmes ,voici les films pour lequel tout n'a pas été très facile

:arrow: 1970: Un condé
:arrow: 1973: R.A.S.
:arrow: 1975: Dupont lajoie
:arrow: 1977: Le juge fayart dit le sheriff
:arrow: 1984: Les seigneurs de la guerre
:arrow: 1996: Le tunnel
:arrow: 2006: Les mystères sanglants de l'OTS
:arrow: 2008 où on lui a interdit de tourner dans le cimetière ou est enterré Pierre Laval

encore aujourd'hui il a des problèmes (de santé c'est vrai) mais aussi de reconnaissance

Avatar de l’utilisateur
Nicolas Mag
Cadreur
Messages : 4016
Inscription : 25 avr. 03, 16:11
Localisation : Lille 59

Re: Yves Boisset

Messagepar Nicolas Mag » 12 mai 09, 22:44

sur le site MK2 VOD il propose des inédits de Boisset: le prix du danger, l'attentat, la travestie ou ras
à noter qu'il faut de temps en temps des offres speciales (1 acheté 1 gratuit)
:wink:

Avatar de l’utilisateur
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Messages : 22349
Inscription : 13 avr. 03, 13:27
Localisation : Aux trousses de Fantômas !

Re: Yves Boisset

Messagepar Commissaire Juve » 24 juin 09, 19:56

Aujourd'hui, j'ai reçu un coffret 3 DVD StudioCanal contenant : La femme flic (1980), Espion lève-toi (1982), Canicule (1984)...

J'avais déjà Espion lève-toi.

Je suis vachement content d'avoir pu mettre la main sur la Femme flic (vu en salle à l'époque, souvenir d'adolescence). J'ai simplement zappé de-ci de-là. J'ai trouvé l'image plutôt bien. Des points blancs, des pétouilles, mais, pas de quoi en faire une maladie. Bizarre qu'ils aient annulé la sortie à l'unité.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...

Avatar de l’utilisateur
Jihl
Doublure lumière
Messages : 584
Inscription : 4 mars 06, 23:06
Localisation : Louis Restaurant

Re: Yves Boisset

Messagepar Jihl » 12 nov. 09, 15:36

Jeremy Fox a écrit :
Nestor Almendros a écrit :LE JUGE FAYARD DIT LE SHERIFF (Direct 8 )

Enfin découvert et pas mécontent du voyage.

C'est le seul film de Boisset que j'ai vraiment apprécié. Plus sobre qu'habituellement dans sa mise en scène, message délivré avec un peu plus de subtilité et je pense que le regretté Patrick Dewaere y est aussi pour beaucoup. Ca me donne du coup bien envie de le revoir mais apparemment pas encore de DVD à l'horizon.

Découvert suite à vos conseils aussi dans sa version Direct 8, c'est à dire dans des conditions assez catastrophiques.
Bon ce n'est pas un chef d'oeuvre (le coup du truand qui tire avec modèle unique :roll:, l'évasion du Docteur... ) et c'est un peu parfois filmé à la truelle, mais c'est indéniablement un film intéressant et courageaux dans son propos, qui me paraît bien résumer la collusion entre un certain personnel politique, certains juges, certains policiers et les milieux criminels. J'ai trouvé que le film faisait même preuve de subtilité en montrant les imperfections de son héros (méthode d'interrogatoire limite, tentation de s'écraser face à une promotion, violence).
Un film pas parfait, mais une rareté dans le cinéma français de l'époque et évidemment d'aujourd'hui bien trop politiquement correct pour être aussi frontal. 5.5/10

Avatar de l’utilisateur
Cosmo Vitelli
Pipeaulogue
Messages : 7754
Inscription : 13 avr. 03, 00:48
Localisation : Sur le forum DVDCLASSIK

Re: Notez les films naphtalinés de Novembre 2008

Messagepar Cosmo Vitelli » 14 nov. 09, 20:16

Kevin95 a écrit :Image

Le roman de Scerbanenco était bon (même si l'édition française, 10/18, s'avère catastrophique). Je suis curieux de voir le résultat, mais ce film n'est pas facile à voir (remarquez certains Boisset disponibles, ne sont pas faciles à voir non plus :mrgreen:)
"De toutes les sciences humaines, la pipeaulogie - à ne pas confondre avec la pipe au logis - ou art de faire croire qu'on sait de quoi on parle, est sans conteste celle qui compte le plus de diplômés !" Cosmo (diplômé en pipeaulogie)