Les Westerns 2ème partie

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

L'étranger...
Introduit au Festival de Cannes
Messages : 8458
Inscription : 13 avr. 03, 08:31
Localisation : Dans le dos de Margo et Roy !

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar L'étranger... » 2 janv. 11, 20:29

Jeremy Fox a écrit :
Julien Léonard a écrit :Désolé, mais... Chiotte ! :(

Bon, ben du coup je suis moins pressé de le regarder.



Ben non, si ça se trouve, tu vas adorer ; Tavernier, dans son commentaire, dit le contraire et qu'il s'agit d'un des films de Marshall les plus réussis. Curieux de savoir vers quel côté vous allez pencher :wink:



Perso, je penche du côté de Tavernier, c'est un bon Audie Murphy et je trouve que Georges Marshall est un solide réalisateur de séries B dans les années 40/50.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 19298
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar Rick Blaine » 3 janv. 11, 23:12

The Guns of Fort Petticoat - Le Fort de la Dernière Chance (George Marshall - 1957)

Jeremy Fox a écrit :
Julien Léonard a écrit :Désolé, mais... Chiotte ! :(

Bon, ben du coup je suis moins pressé de le regarder.



Ben non, si ça se trouve, tu vas adorer ; Tavernier, dans son commentaire, dit le contraire et qu'il s'agit d'un des films de Marshall les plus réussis. Curieux de savoir vers quel côté vous allez pencher :wink:



Bon, je viens de le voir.

Je serais moins dur que Jeremy, même si c'est loin d'être parfait.

Tout d'abord, on ne s'ennuie pas, c'est franchement bien mené, George Marshall rythme bien son affaire et réussit bien l'utilisation des décors et des nombreux plan de groupes du film, je trouve que c'est un bon travail de sa part, pas forcément très original, mais efficace.
Les bases de l'histoire sont intéressantes, un homme du Texas, qui a choisi le nord par conviction et s'en revient au pays en déserteur suite au comportement abjecte de son supérieure pour défendre sa terre face aux indiens soulevés suite à ces évènements. Il fait le tour des fermes et réunis les femmes des environs dans une mission abandonnée. Jusqu'ici tout va bien, pas mal de thématiques intéressante et un propos plutôt original. Cela donne un bon rôle à Audie Murphy, qui s'en tire une nouvelle fois fort bien et est tout à fait convaincant (note: j'aime beaucoup cet acteur et je souscris pleinement aux propos finaux du commentaire de Tavernier à son sujet).
Le problème à mon sens vient du traitement de cette situation intéressante, comme l'impression que beaucoup de chose ont été bâclées. L'exemple le plus frappant est la fin bien sur, mais il faut tout de même s'attarder sur le groupe de femme, archétypales et caricaturales. Si Kathryn Grant, et évidement Hope Emerson s'en sortent avec les honneurs grâce à leur talent, les autres sont mièvres, voir franchement agaçantes. On est à des kilomètres du seul western comparable dans ce domaine, le magnifique Convoi de Femmes. De plus, jamais les thématiques soulevées par le synopsis ne seront vraiment approfondies, on y vient et on en repart sans jamais en tirer partie. Ajoutons à cela quelques ficelles scénaristiques largement dispensables, comme les trois bandits, personnages fort intéressants au demeurant mais qui tombent franchement comme un cheveu sur la soupe, et voilà comment on gâche ce qui pourrait faire un film intéressant et original.
Enfin, j'ajouterais que ni la photo, ni la bande originale ne resteront dans les annales.

Bref, je n'ai pas trouvé le film désagréable, et je pense qu'il peut divertir les admirateurs d'Audie Murphy dont je suis, mais on reste franchement sur ce goût d'inachevé, ce sentiment d'avoir vu un gâchis, alors qu'avec un bon traitement, le film aurait pu rejoindre Les Piliers du Ciel dans les belles réussites de son auteur dans les 50's.

Avatar de l’utilisateur
feb
I want to be alone with Garbo
Messages : 8712
Inscription : 4 nov. 10, 07:47
Liste de DVD
Localisation : San Galgano

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar feb » 5 janv. 11, 23:07

Petite question aux connaisseurs :
Je veux me prendre Le Jardin du Diable d'Henry Hathaway et je tombe sur 2 éditions
http://www.amazon.fr/jardin-du-diable-G ... 609&sr=1-4
(Seven7 sorti le 15/12/2010 sans indication de format)
http://www.amazon.fr/jardin-du-diable-G ... 609&sr=1-1
(MEP sorti le 3/06/2009 avec indication d'un format 2.35:1)
Est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont l'éditon Seven7 et qui peuvent me confirmer que c'est OK niveau qualité ? Merci :wink:
ed a écrit :Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 88784
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar Jeremy Fox » 5 janv. 11, 23:25

feb a écrit :Petite question aux connaisseurs :
Je veux me prendre Le Jardin du Diable d'Henry Hathaway et je tombe sur 2 éditions
http://www.amazon.fr/jardin-du-diable-G ... 609&sr=1-4
(Seven7 sorti le 15/12/2010 sans indication de format)
http://www.amazon.fr/jardin-du-diable-G ... 609&sr=1-1
(MEP sorti le 3/06/2009 avec indication d'un format 2.35:1)
Est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont l'éditon Seven7 et qui peuvent me confirmer que c'est OK niveau qualité ? Merci :wink:



C'est le même DVD : Seven 7 a pendant un an environ distribué Sidonis qui est la même boite que Calysta, MEP et SGGP. Compliqué mais au final le même résultat ; seuls les distributeurs changeaient :wink:

Avatar de l’utilisateur
feb
I want to be alone with Garbo
Messages : 8712
Inscription : 4 nov. 10, 07:47
Liste de DVD
Localisation : San Galgano

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar feb » 5 janv. 11, 23:29

Merci beaucoup Jeremy, tu viens de faire un heureux :mrgreen:
ed a écrit :Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)

Avatar de l’utilisateur
feb
I want to be alone with Garbo
Messages : 8712
Inscription : 4 nov. 10, 07:47
Liste de DVD
Localisation : San Galgano

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar feb » 12 janv. 11, 15:51

Le Relais de l'or maudit (Hangman's Knot) - Roy Huggins (1952)

Très légère déception pour ce western qui voit s'affronter une fois de plus Randolph Scott et Lee Marvin sous les yeux de la ravissante Donna Reed. Je dis très légère déception parce que j'ai trouvé par moment que l'histoire me paraissait un peu juste pour maintenir la tension entre les méchants enfermés dans le relais (même s'ils ne sont pas réellement méchants) et les soi-disant "hommes de loi" (qui vont s'avérer bien pire que le petit groupe qu'ils ont pris en chasse). Pour tout le reste c'est du tout bon pour ce western de série B bien agréable, riche en action (une sacrée bagarre entre Marvin et Scott, dommage que ce dernier soit doublé pour toute la scène et que l'on remarque bien le visage de sa doublure :mrgreen: et une scène finale pas mal du tout) et dont l'idée principale est assez originale pour que le film se regarde sans déplaisir.

Randolph Scott et Lee Marvin sont impeccables dans le rôle de ces 2 soldats sudistes qui vont, chacun à leur façon, appréhender l'après guerre en adoptant des comportements bien différents sous le regard de Donna Reed :oops: qui n'a guère envie de les côtoyer mais qui va succomber au charme de Scott. Le seul petit bémol porte sur certains acteurs du groupe des hommes de loi dont j'ai parfois trouvé le jeu un peu léger :? Le film ne vaut pas les meilleurs films du duo Boetticher/Scott mais dans l'ensemble c'est un western très correct (même si je lui ai trouvé ce petit coup de mou au milieu de l'intrigue) et dont les 80 minutes passent sans problème. :wink: 7/10
ed a écrit :Portrait de la jeune fille en feu
L'un des films les plus rigoureux, scénaristiquement et formellement, qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps (...)

Avatar de l’utilisateur
Léo Pard
Machino
Messages : 1118
Inscription : 29 sept. 10, 18:33

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar Léo Pard » 18 janv. 11, 17:36

Cycle western chaque jeudi du 10 février au 10 mars sur Paris Première, avec Nevada Smith et Le jardin du diable pour le 10 février, puis :

JE SUIS UN AVENTURIER // JEUDI 17 FÉVRIER À 20H35
BUTCH CASSIDY ET LE KID // JEUDI 17 FÉVRIER À 22H30
ALAMO // JEUDI 24 FÉVRIER À 20H35
LA LÉGENDE DE JESSE JAMES // JEUDI 24 FÉVRIER À 22H30
JOE KIDD // JEUDI 3 MARS À 20H35
L’HOMME DE LA SIERRA // JEUDI 3 MARS À 22H30
LES GÉANTS DE L’OUEST // JEUDI 10 MARS À 20H35
LE GRAND SAM // JEUDI 10 MARS À 22H30

Source : http://www.m6pub.fr/communique/detail/C ... -Premiere/ :wink:

Avatar de l’utilisateur
Gil Westrum
Assistant(e) machine à café
Messages : 134
Inscription : 4 nov. 10, 07:44
Localisation : Somewhere, in the West

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar Gil Westrum » 19 janv. 11, 10:33

Smith le taciturne de Leslie Fenton (1948)

Un seul mot : woaw !

L'année 2011 commence en fanfare. Après Le passage du canyon, c'est une nouvelle claque visuelle. Roh lala, cette photo, ce Technicolor. Combien de fois, j'ai hésité à appuyer sur la touche arrêt sur image, juste pour prolonger le plaisir de voir de si belles images. La fin des années 40 a vraiment donné naissances à de pures merveilles visuelles.
Rien qu'avec ça, je suis comblé.
Mais comme tout le reste tient parfaitement la route, c'est encore mieux. J'ai eu beau cherché, je ne lui trouve aucun défaut. A part peut-être la chemise d'Alan Ladd toujours sans le moindre accroc, même après s'être roulé trois fois par terre. :mrgreen:
Mais c'est ce qui donne du charme au westerns de ces années-là. Comme le fait que notre héros, sans peur et sans repproche, se batte avec non pas un, mais deux revolvers. Exactement comme moi, quand j'avais 10 ans. :D

Allez hop, il file directement au panthéon de mes westerns préférés.
I'm a poor lonsome cowboy ...

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 88784
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar Jeremy Fox » 19 janv. 11, 10:39

Gil Westrum a écrit :Smith le taciturne de Leslie Fenton (1948)

Un seul mot : woaw !

L'année 2011 commence en fanfare. Après Le passage du canyon, c'est une nouvelle claque visuelle. Roh lala, cette photo, ce Technicolor. Combien de fois, j'ai hésité à appuyer sur la touche arrêt sur image, juste pour prolonger le plaisir de voir de si belles images. La fin des années 40 a vraiment donné naissances à de pures merveilles visuelles.
Rien qu'avec ça, je suis comblé.
Mais comme tout le reste tient parfaitement la route, c'est encore mieux.

Allez hop, il file directement au panthéon de mes westerns préférés.



8)

J'ai eu beau cherché, je ne lui trouve aucun défaut. A part peut-être la chemise d'Alan Ladd toujours sans le moindre accroc, même après s'être roulé trois fois par terre. :mrgreen:
Mais c'est ce qui donne du charme au westerns de ces années-là. Comme le fait que notre héros, sans peur et sans repproche, se batte avec non pas un, mais deux revolvers. Exactement comme moi, quand j'avais 10 ans. :D


Voilà, ces "invraisemblances" font aussi partie du charme de ces westerns des 40's et 50's

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 88784
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar Jeremy Fox » 16 févr. 11, 22:59

Avis plus que succincts (pour le moment) sur quelques uns des westerns de la dernière fournée Sidonis afin peut-être d'éviter quelques dépenses inutiles, le prix des DVD n'étant quand même pas donnés.


Je pensais avoir atteint des tréfonds avec ce film de George Sherman (j'ai posté mon avis sur le forum je ne sais plus où)

Image


C'était sans compter sans le grandiose navet ci-dessous. J'en ai vu des mauvais westerns mais là je crois avoir trouvé le vainqueur. La présentation du film par Bertrand Tavernier me laisse d'ailleurs sans voix (notamment lorsqu'il parle des décors) ! L'a t'il réellement revu d'autant qu'il ose dire que certains plans auraient pu être filmés par Anthony Mann et que Anne Bancroft est extraordinaire et spectaculaire :shock: :o :uhuh: ???!!! Me concernant, tout y est nul et ridicule de fond en comble et les louches de bons sentiments donnent envie de vomir. Vite, allez revoir La Flèche brisée au lieu de perdre 84 minutes qui vous sembleront être interminables : un véritable calvaire !


Image


Ceux qui n'auraient pas été dégoûtés par Audie Murphy peuvent tenter cette patrouille de la violence même si ça reste vraiment très moyen malgré un DVD de belle qualité et de beaux décors naturels.


Image


Heureusement, il reste pour les amateurs de Randolph Scott (acteur quand même d'une toute autre trempe) un petit film pas désagréable de Joseph H Lewis mais qui ne pourra cependant plaire qu'aux amateurs.


Image

Avatar de l’utilisateur
frmwa
Stagiaire
Messages : 10
Inscription : 13 oct. 10, 16:33

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar frmwa » 17 févr. 11, 01:54

Image
Wow ! Je viens de voir "The tin star" d'Anthony Mann et c'est encore un tout grand de sa filmo. Henry Fonda est au meilleur de lui-même et fonctionne à merveille avec Anthony Perkins qui joue le rôle d'un jeune shérif peu sûr de lui. Il y a en outre une nette prise de position antiraciste par rapport aux Indiens - et notamment la fameuse phrase : un bon Indien et un Indien mort. On a aussi un phénomène communautaire comme dans le Train sifflera trois fois et un échantillon de Fury - tout ça pour le même prix. La montée dramatique est parfaitement maîtrisée et efficace - les angles de vue impeccables, en noir et blanc. Bref on se demande pourquoi ça n'est pas encore sorti en Z2 mais bon il y a parfois d'obscurs problèmes de droit. En tout cas c'est à vrai chef d'oeuvre à mon goût.

Le titre français : "Du sang dans le désert" - rien à voir !
L'étendard est immobile, pas un souffle de vent.
C'est le cœur de l'homme qui est en tourment.

Avatar de l’utilisateur
Julien Léonard
Duke forever
Messages : 11844
Inscription : 29 nov. 03, 21:18
Localisation : Hollywood

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar Julien Léonard » 18 févr. 11, 11:25

Bon, ben Jeremy, de toute façon je ne pensais prendre que La mission du capitaine Benson, donc tout va bien me concernant. Et merci pour tes avis ! :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12726
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar hellrick » 18 févr. 11, 11:51

Vu hier un bon western "crépusculaire", l'efficace DU SANG DANS LA POUSSIERE...bien sympa et un très joli casting, sans oublier la belle réalisation de Fleisher. A découvrir

Enchainement avec QUAND SATANA EMPOIGNE LE COLT (c'est pas pour tirer sur des lapins :D ), petit western spagh' très classique avec un scénario simple mais efficace qui rappelle un peu le cinéma kung fu ne serait ce que pour la présence d'un vieux chinois expert dans le tir au pistolet qui enseigne au héros pacifiste à manier le colt. Rien de novateur mais du solide.
:wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
pak
Machino
Messages : 1010
Inscription : 23 mars 08, 00:25
Localisation : Dans une salle, ou sur mon canapé, à mater un film.

Les westerns du pak - episode 4

Messagepar pak » 20 févr. 11, 19:51

Puisque les frères Coen donnent leur version de True grit, reparlons 30 secondes de Reuben J. « Rooster » Cogburn, version John Wayne...

100 dollars pour un shérif d'Henry Hathaway (True grit, 1969) :

Avec : John Wayne, Kim Darby, Glen Campbell, Robert Duvall, Dennis Hopper, Jeremy Slate, Jeff Corey... Scénario de Marguerite Roberts d'après un roman de Charles Portis (True grit, 1968) – Musique d'Elmer Bernstein – Sortie française le 18/02/1970

Image Image Image


Mon avis :

Son père ayant été assassiné, la jeune Mattie achète les services du Marshall Pooster Cogburn afin de retrouver les coupables. Ils sont rejoints par un jeune texas Ranger...



Ce western est avant tout la reconnaissance des professionnels d'alors du talent de John Wayne, qui lui décernèrent l'Oscar du meilleur acteur en 1969 et le Golden Globe l'année suivante, récompenses bien tardives malgré l'immense popularité dont jouissait l'acteur aux États-Unis, considéré, même encore de nos jours, comme l'incarnation des valeurs américaines, rien de moins. D'ailleurs, je ne peux m'empêcher de croire que ces distinctions récompensèrent plus l'ensemble de la carrière du bonhomme et ce qu'il symbolisait, et ça aurait fait tâche que cette notoriété n'ait pas obtenu de son vivant la distinction ultime du cinéma américain. Je ne dis pas ça pour dénigrer sa performance dans ce film, où il est au demeurant excellent, mais cet Oscar, il le méritait bien avant pour ses rôles plus sombres dans La rivière rouge (Howard Hawks, 1948) ou La prisonnière du désert (John Ford, 1956).

Quant au film, qui traite du thème classique de la vengeance, il trouve son ton grâce à l'originalité de l'histoire qui voit une jeune fille (la jeune Kim Darby, pas démontée une seconde de donner la réplique à une légende vivante) convaincre un shérif bourru et sans manières à poursuivre l'assassin de son père.

Si le générique de début peut faire craindre le pire avec sa chanson très « La croisière s'amuse », le réalisateur rectifie vite le tir (normal vous me direz pour un western... ). Il épingle notamment la contradiction américaine assez hypocrite de chanter les louanges de Dieu tout en s'agglutinant devant une potence pour assister au spectacle sordide d'une pendaison. Henry Hathaway a aussi compris que le cinéma se durcissait, et la violence est ici plus radicale que dans ses westerns des années 50 et début 60 (influence du western spaghetti ? ), tempérée tout de même par un humour constant et des répliques savoureuses.

Mais par les brusques accès de violence du film, l'auteur rappelle quel monde sauvage était l'ouest américain à la fin du XIXème siècle, et ce que la notion (et la volonté) de justice de la jeune femme pouvait avoir d'incongru dans un pays aux espaces tellement vastes et peu explorés que tout bandit en développait un sentiment d'impunité. Toutefois, ce besoin de légalité était aussi le signe d'une civilisation avançant à grands pas, faisant des derniers acteurs de la conquête de l'ouest des dinosaures encombrants personnalisés ici par le shérif Cogburn campé par John Wayne : le fait qu'il ait une étoile n'est dû qu'à un incident de parcours de sa vie, et il aurait tout aussi bien pu être un vieux chef de bande.

Peut-être pas le meilleur western d'Henry Hathaway (je préfère de lui L'attaque de la malle-poste, Le jardin du diable ou Nevada Smith pour rester avec ce dernier dans le thème de la vengeance), mais assurément un bon film avec au moins une image marquante : celle de Cogburn / Wayne chargeant les rênes entre les dents une arme dans chaque main une bande de hors-la-loi médusés...

Image


Étoiles : * * * . Note : 15/20


Autour du film :

1. John Wayne jouera de nouveau le rôle du marshall Reuben J. « Rooster » Cogburn dans le film Une bible et un fusil de Stuart Millar, qui reprend le principe de l'opposition entre le bourru et une femme, ici une prédicatrice interprétée par Katharine Hepburn. La réussite est nettement moins probante (voir plus bas).

2. Le scénario est tiré d'un roman de Charles Portis (True grit), et les frères Coen l'adaptent de nouveau en 2010, axant plus l'histoire sur la jeune femme.

3. Oscar (remis par Barbra Streisand à l'acteur) et Golden Globe pour John Wayne donc, et aussi nominations pour la musique d'Elmer Bernstein.



4. Henry Hathaway ne tournera plus qu'un western (Quand siffle la dernière balle avec Gregory Peck) et seulement 3 films avant de se retirer de la réalisation.

Image Image
Image Image



Une bible et un fusil de Stuart Millar (Rooster Cogburn, 1975) :

Avec John Wayne, Katharine Hepburn, Anthony Zerbe, Richard Jordan, John McIntire, Paul Koslo, Richard Romancito, John Lormer... Scénario de Martha Hyer – Musique de Laurence Rosenthal – Sortie française le 12/05/1976

Image Image


Mon avis :

Mis à la retraite pour avoir la gâchette trop facile, le vieux shérif Rooster Cogburn se voit offrir une chance de réintégrer son poste : il doit capturer Hawk et sa bande qui viennent de voler à l'armée un important chargement de nitroglycérine. Sur la piste des bandits, Rooster rencontre la vieille prédicatrice Miss Goodnight.



John Wayne reprend le rôle du marshall borgne Cogburn qui lui a valu son unique Oscar en 1969 (100 dollars pour un shérif d'Henry Hathaway). On retrouve donc l'univers du bourru représentant de l'ordre porté sur la bouteille : son chat Général Sterling Price, son cuisinier chinois, le juge Parker (interprété à la demande du Duke par John McIntire qui remplace James Westerfield), et ses démêlées avec la gent féminine, ici une (vieille) fille de pasteur au fort caractère incarnée par l'immense Katharine Hepburn.

D'ailleurs la présence de l'actrice souligne le manque d'originalité du scénario qui tente maladroitement de combiner les ingrédients qui faisaient le charme de 100 dollars pour un shérif avec l'un des rôles les plus marquant de la carrière d'Hepburn, celui de Rose Sayer dans The African Queen (John Huston, 1951) : elle y tient un rôle très similaire et ses relations avec Cogburn ne sont pas sans rappeler celles qu'elle avait avec Charlie Allnutt campé par Humphrey Bogart dans le film de Huston, parallèle encore plus accentué du fait de la longue scène sur un radeau dans le western de Millar. Au point que certains parlent de remake déguisé, ce qui est tout de même exagéré je pense.

Du film d'Hathaway, en plus de la relation conflictuelle qu'entretient Cogburn avec les femmes, le scénario reprend divers éléments : le besoin de justice d'une fille qui a vu son père assassiné, un trio mal assorti à la poursuite des tueurs, des décors naturels comme cadre de leurs aventures... Bref rien de bien original. Sans parler de certaines maladresses ou facilités du film, comme Katharine, 68 ans au moment du tournage, qui semble avoir le même âge que l'acteur qui joue son père (ce qui est presque vrai puisque John Lormer n'avait qu'un an de plus), ou encore cette mitrailleuse Gatling que Cogburn sort d'on ne sait où, accessoire bruyant qui semble être là pour ajouter un peu de spectaculaire...

Mais la plus grande maladresse, c'est l'absence de direction d'acteur, Katharine Hepburn et John Wayne semblant parfois faire un concours de cabotinage, à celui qui sera le meilleur râleur : le réalisateur, jusqu'alors producteur et auteur d'un unique documentaire se serait-il effacé devant ces deux légendes du cinéma ?

Malgré tout, on leur doit les meilleurs moments du film, comme par exemple l'impayable cour que fait le marshall à la fille de pasteur... N'oublions pas non plus Anthony Zerbe dans le rôle du métis, une de ces gueules de l'écran cinéma et cathodique abonnées des seconds rôles.

Un divertissement sans envergure porté par ses deux interprètes principaux, parfois cabots mais suffisamment talentueux pour forcer la sympathie.

Étoiles : * * . Note : 10/20

Image



Autour du film :

1. Bien qu'ayant le même âge et nés le même mois (Katharine Hepburn le 12 mai 1907, John Wayne le 26 mai 1907), les deux stars ne sont jamais croisées à l'écran avant ce western tardif. C'est leur unique film ensemble.

2. C'est l'avant dernier western (et film) que tournera John Wayne avant que la maladie ne l'emporte.

3. Une bible et un fusil est l'unique film réalisé par Stuart Millar, plus connu pour avoir produit Le prisonnier d'Alcatraz (John Frankenheimer, 1962) et Little Big Man (Arthur Penn, 1970).

4. Aux États-Unis le film rencontre un succès d'estime. Sorti à la sauvette en mai 1976 en France, il ne peut faire mieux qu’une modeste 13ème place au box office parisien la semaine de sa sortie. Le nombre d'entrées est désastreux avec à peine 100 000 ticket vendus. Le Duke n’attire plus personne...

Image Image
Image Image
Le cinéma : "Il est probable que cette marotte disparaîtra dans les prochaines années."

Extrait d'un article paru dans The Independent (1910)

http://www.notrecinema.com/

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Les Westerns 2ème partie

Messagepar riqueuniee » 20 févr. 11, 22:01

frmwa a écrit :Image
Wow ! Je viens de voir "The tin star" d'Anthony Mann et c'est encore un tout grand de sa filmo. Henry Fonda est au meilleur de lui-même et fonctionne à merveille avec Anthony Perkins qui joue le rôle d'un jeune shérif peu sûr de lui. Il y a en outre une nette prise de position antiraciste par rapport aux Indiens - et notamment la fameuse phrase : un bon Indien et un Indien mort. On a aussi un phénomène communautaire comme dans le Train sifflera trois fois et un échantillon de Fury - tout ça pour le même prix. La montée dramatique est parfaitement maîtrisée et efficace - les angles de vue impeccables, en noir et blanc. Bref on se demande pourquoi ça n'est pas encore sorti en Z2 mais bon il y a parfois d'obscurs problèmes de droit. En tout cas c'est à vrai chef d'oeuvre à mon goût.

Le titre français : "Du sang dans le désert" - rien à voir !

Un excellent film, découvert assez récemment sur le câble. Message antiraciste, discours sur la justice et la violence, et transmission entre les générations (grâce aux personnages de Perkins et Fonda) : un grand film humaniste.