Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Messages : 18239
Inscription : 26 déc. 04, 18:31
Localisation : sleeping in the midday sun...

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar gnome » 13 nov. 14, 09:46

Clairement un chef d'oeuvre ! Puis Vivien et Olivia... :oops:
Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
bogart
Réalisateur
Messages : 6510
Inscription : 25 févr. 04, 10:14

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar bogart » 13 nov. 14, 09:57

Un des rares films avec La Vie est belle de F. Capra qui m'émeut à chaque visionnage.
Image

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 14171
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar Supfiction » 13 nov. 14, 12:07

Un autre film a t-il jamais touché autant de gens dans l'histoire du cinéma ?
N'est-ce pas un succès populaire indépassable passé et avenir compris ?
D'une certaine façon, le plus grand film de l'histoire du cinéma (imaginez un livre sur les films du XXème siècle sans Autant en emporte le vent) ?

On est en droit de le penser, en tous cas en ce qui concerne le monde occidental.
Car si les chiffres (nouveaux publics aidant) donneront tort un jour à cette assertion, l'effet que ce film produit à sa sortie et pendant de longues années me semble difficilement reproduisible.
Même Titanic ne me semble qu'arriver à la cheville de son succès, en terme de ratio billets/population comme de renommée populaire.

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22828
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar AtCloseRange » 13 nov. 14, 12:16

Les fans sont de sortie ce matin :mrgreen:
Tu t'emballes, Stupfiction.
Une date sans doute, un grand succès populaire également mais il y a beaucoup de films qui font largement plus l'unanimité que celui-ci.
Image

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 14171
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar Supfiction » 13 nov. 14, 12:38

AtCloseRange a écrit :Les fans sont de sortie ce matin :mrgreen:
Tu t'emballes, Stupfiction.
Une date sans doute, un grand succès populaire également mais il y a beaucoup de films qui font largement plus l'unanimité que celui-ci.


Non je ne m'emballe pas AtBoseRange, c'est une analyse objective et non passionnée (enfin, pour autant que cela soit possible).
Si ce film ne peut rivaliser avec un Vertigo (par exemple..) dans les classements personnels et critiques, le fait est que Vertigo est loin d'avoir eu le même impact sur son audience. Si avec le temps sa renommée s'érode certainement, son importance dans la culture populaire (du XXème siècle) n'a pas d'égale il me semble.

EDIT: pour ma génération, La Guerre des étoiles a eu un impact comparable et pourtant peut-on le placer à un niveau équivalent ?
Pas sûr, dans le sens où c'est un film phénomène qui a touché à l'époque une classe d'âge précise.
Dernière édition par Supfiction le 13 nov. 14, 13:00, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7240
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar Cathy » 13 nov. 14, 12:53

Rick Blaine a écrit :Et je ne l'ai toujours pas vu. :oops:


Il faut que tu répares cet oubli au plus vite, car c'est quand même un monument du cinéma.

Il me semble que les essais des comédiennes figurent dans le grand documentaire sur le making off d'Autant en emporte le vent. Enfin sur les versions collector du film que j'ai, il y était. Je crois que c'est Paulette Goddard que je préférais dans les essais. J'ai du mal à imaginer Katharine Hepburn dans le rôle.

Bref un pur chef d'oeuvre qui fait quand même relativement l'unanimité de ceux qui l'ont vu. Enfin personnellement je le regarde très régulièrement et même si je le connais par coeur, j'adore ce film.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 18148
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar Rick Blaine » 13 nov. 14, 13:06

Cathy a écrit :
Rick Blaine a écrit :Et je ne l'ai toujours pas vu. :oops:


Il faut que tu répares cet oubli au plus vite, car c'est quand même un monument du cinéma.


Oui, je sais, c'est affreux. Je n'ai pas souvent assez de temps devant moi pour m'y lancer malheureusement. Je vais essayer lors de mes prochains congés.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22108
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar cinephage » 13 nov. 14, 13:09

AtCloseRange a écrit :Les fans sont de sortie ce matin :mrgreen:


Vite, mais vite, sapristi !!
Image

Blague à part, c'est un des grands films hollywoodiens, parmi les plus fédérateurs de l'age classique (c'est d'ailleurs toujours, en dollars ajustés, le plus gros succès au box office sur le territoire américain).
Oscars, succès public, relatif succès critique, c'est quand même pas mal pour un film. J'ai d'ailleurs du mal à voir quel candidat tu mettrais en avant, en fait, sauf à se limiter au succès critique (auquel cas, en effet, le film n'est resté dans les mémoires qu'à un titre plus faible).
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22828
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar AtCloseRange » 13 nov. 14, 13:28

cinephage a écrit :
AtCloseRange a écrit :Les fans sont de sortie ce matin :mrgreen:


Vite, mais vite, sapristi !!
Image

Blague à part, c'est un des grands films hollywoodiens, parmi les plus fédérateurs de l'age classique (c'est d'ailleurs toujours, en dollars ajustés, le plus gros succès au box office sur le territoire américain).
Oscars, succès public, relatif succès critique, c'est quand même pas mal pour un film. J'ai d'ailleurs du mal à voir quel candidat tu mettrais en avant, en fait, sauf à se limiter au succès critique (auquel cas, en effet, le film n'est resté dans les mémoires qu'à un titre plus faible).

Tu l'as dit "relatif succès critique".
Casablanca, La Mort aux Trousses, La Vie est Belle, Les 10 Commandements, Certains l'Aiment Chaud, Elle et Lui, Singing in the Rain, Le Parrain, etc...
S'ils n'ont pas eu le même succès en salle, on peut trouver pas mal d'exemples de films très populaires avec une plus grande descendance, une aura critique bien plus grande.
C'est tout ce que je voulais dire. Le succès monstre du film est une chose (on sait à quoi ça tient - il suffit de voir quelques derniers grands succès populaires français pour voir que ça ne permet en aucun cas d'avoir une place dans l'histoire du cinéma) mais je ne réagissais qu'à l'hyperbole de Stupfiction.
Et d'ailleurs pour tempérer les ardeurs
viewtopic.php?p=2314338#p2314338
Il n'est même pas dans le top 100 2012 de Classik :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22108
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar cinephage » 13 nov. 14, 14:12

Le film fait quand même partie d'un shortlist qui ne compte pas tant de titres que ça... C'est un des films les plus aimés de l'histoire du cinéma, régulièrement élu "film le plus populaire" (ce qui s'estompera sans doute au fur et à mesure que le public regarde moins de vieux films).

Et pour l'anecdote, il intègrera certainement le top 100 dès que Rick Blaine l'aura vu. :idea:
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 18148
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar Rick Blaine » 13 nov. 14, 14:17

Le top classik est tout de même spécifique à une population de cinéphile. :mrgreen:
Autant en Emporte le Vent est connu du plus grand nombre, même de ceux qui ne l'ont pas vu. Je suis sur que tous les titres que tu cites (à l'exception du Parrain qui est plus récent peut-être) ont un "indice de notoriété" plus faible. Casablanca est par exemple un titre quasi-inconnu hors des populations curieuses du cinéma. Je suis bien placé pour le savoir, je cite ce titre au bureau ou dans une réunion de famille, personne ne sait qu'il s'agit d'un film - donc de là a l'avoir vu... -, par contre, qu'ils l'aient vu ou non, les gens savent au moins ce qu'est Autant en Emporte le Vent.
Du coup si on parle d’œuvre restée dans les mémoires populaires, effectivement, Autant en Emporte le Vent tiens une place de choix à laquelle peu de film peuvent prétendre, je ne vois d'ailleurs pas quel titres le concurrencerait.
Notre passion fait que nous avons une vision de l'histoire du cinéma différente de la vision populaire.


cinephage a écrit :
Et pour l'anecdote, il intègrera certainement le top 100 dès que Rick Blaine l'aura vu. :idea:


Je n'en doute pas! :D
Il faut donc:
- que je trouve le temps de le voir
- que je trouve le temps de faire un top. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 14171
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar Supfiction » 13 nov. 14, 14:29

AtCloseRange a écrit : mais je ne réagissais qu'à l'hyperbole de Stupfiction

Typique de l'esprit de contradiction d'AtCokeRange. :D
Mais "Avoir une place dans l'histoire du cinéma" comme tu le dis c'est avant tout toucher les gens. Au sens large, et donc bien au delà de la petite communauté des cinéphiles ou des critiques.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Tu fais allusion aux succès récents de Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? (Clavier le honnis..) mais qu'on le veille ou non c'est également un film qui a sans doute touché une corde sensible sinon une petite comédie inoffensive comme celle-là (ce n'est pas un blockbuster marvel) n'aurait jamais fait 18 millions d'entrées. Pour moi un tel succès est supérieur à n'importe quel Avenger qui s'oublie en cinq minutes.

Autant en emporte le vent avait touché le public car il parlait d'un monde qui venait de disparaître, d'une histoire récente de l'histoire de l'Amérique (et par extrapolation des tragédies de la première et seconde guerre mondiale) qui parlait directement aux gens doublée d'une histoire d'amour intemporelle.

Les films que tu cites ne sont donc pas comparables (même si Casablanca s'inscrit dans le même registre).

cinephage a écrit :Le film fait quand même partie d'un shortlist qui ne compte pas tant de titres que ça... C'est un des films les plus aimés de l'histoire du cinéma, régulièrement élu "film le plus populaire" (ce qui s'estompera sans doute au fur et à mesure que le public regarde moins de vieux films), et du coup .

Et pour l'anecdote, il intègrera certainement le top 100 dès que Rick Blaine l'aura vu. :idea:


Tu veux dire le fameux Top 100 Dvdclassik 2015 :lol:

Rick Blaine a écrit :Le top classik est tout de même spécifique à une population de cinéphile. :mrgreen:
Autant en Emporte le Vent est connu du plus grand nombre, même de ceux qui ne l'ont pas vu. Je suis sur que tous les titres que tu cites (à l'exception du Parrain qui est plus récent peut-être) ont un "indice de notoriété" plus faible. Casablanca est par exemple un titre quasi-inconnu hors des populations curieuses du cinéma. Je suis bien placé pour le savoir, je cite ce titre au bureau ou dans une réunion de famille, personne ne sait qu'il s'agit d'un film


:shock:
ça relativise nos petits débats internes..

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22108
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar cinephage » 13 nov. 14, 14:34

Je me suis un peu raté niveau rédactionnel... Désolé... :oops:
Ce que je voulais dire :
C'est un des films les plus aimés de l'histoire du cinéma, régulièrement élu "film le plus populaire" (ce qui s'estompera sans doute au fur et à mesure que le public regarde moins de vieux films), et du coup, en affirmant par ses divers superlatifs, son amour pour le film en question, Supfiction ne commet pas une erreur de jugement, parce qu'il ne conduit pas une reflexion critique sur l'histoire du cinéma, mais bien plutôt une profession de foi, une véritable déclaration d'amour, qui l'associe à cette affection communément partagée par de très nombreux cinéphiles pour ce film.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22108
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar cinephage » 13 nov. 14, 14:38

Supfiction a écrit :Pour moi un tel succès est supérieur à n'importe quel Avenger qui s'oublie en cinq minutes.

Bah non, alors, Avengers est précisément dans le même cas, celui d'un immense succès public pour une critique plus réservée (encore que pour Autant en emporte le vent, il semble que ce soit surtout dans les années 70 que la copie aie été revue et les enthousiasmes plus modérés qu'avant. L'impact des redoutables Cahiers, peut-être).
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Strum
n'est pas Flaubert
Messages : 8440
Inscription : 19 nov. 05, 15:35

Re: Autant en emporte le vent (Victor Fleming - 1939)

Messagepar Strum » 13 nov. 14, 15:37

Je pense qu'Atcloserange voulait parler d'"unanimité critique". Et de ce point de vue, effectivement, je pense qu'Autant en emporte le vent a perdu de son lustre d'antan. Il est considéré comme représentatif d'une époque, d'un système, il continue d'être aimé par le public, et connu de lui, comme un parangon de l'âge d'or d'Hollywood pour son ampleur romanesque et visuelle - par ses couleurs, si caractéristiques du technicolor, il donne à voir un autre monde. Il continue de figurer, même s'il perd peu à peu des places, dans les top 100 des grandes institutions américaines du cinéma. A ce titre, ce n'est certes pas un film négligeable. Mais la communauté critique aujourd'hui, les livres d'analyse critique aujourd'hui, me paraissent plus le considérer comme une pièce de musée très appréciée mais révolue (ce qui est déjà pas mal...) que comme une oeuvre vivante qui continue d'être disséquée, analysée, discutée, commentée, comme le sont plusieurs classiques de la même époque, qui ont littéralement traversé les époques, dont on a même parfois l'impression à lire certains critiques y trouvant matière à de nouvelles interprétation qu'ils ne sont sortis que récemment.

Une illustration de ce que j'essaie de dire : quand on parle du film, on parle souvent de Selznick, des circonstances de sa production, des acteurs, on le contextualise, notamment pour parler de sa représentation des noirs du Sud américain, on en fait presqu'un trope pour parler d'autre chose - mais est-ce qu'on analyse en profondeur ce que le film raconte par lui-même ? Assez rarement en fait. Je ne sais pas si cela signifie que le film n'a pas grand chose à dire par lui-même ou s'il est une victime indirecte de la théorie des auteurs, qui a tant influencé la critique moderne (puisque c'est d'abord le film de Selznick avant d'être celui de Fleming).