West Side Story (Robert Wise - 1961)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Jordan White
King of (lolli)pop
Messages : 15434
Inscription : 14 avr. 03, 15:14

West Side Story (Robert Wise - 1961)

Messagepar Jordan White » 11 mars 05, 22:11

J'ai une question sur le format du film. Est-il à l'origine en 2:35 ? En 2:20:1 ? Ou en 2:13:1 comme indiqué sur ma jaquette. J'ai le DVD de l'édition spéciale belge, fourreau rouge qui recouvre un boîter amaray deux disques ? Le film est-il recadré ?
Le test du DVD ici même indique que c'est du 2:20:1.

frédéric
1st Degree
Messages : 12923
Inscription : 28 août 04, 18:49
Localisation : Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: West Side Story

Messagepar frédéric » 11 mars 05, 22:26

Jordan White a écrit :J'ai une question sur le format du film. Est-il à l'origine en 2:35 ? En 2:20:1 ? Ou en 2:13:1 comme indiqué sur ma jaquette. J'ai le DVD de l'édition spéciale belge, fourreau rouge qui recouvre un boîter amaray deux disques ? Le film est-il recadré ?
Le test du DVD ici même indique que c'est du 2:20:1.

Quelle est la différence entre 2.20 et 2.35, le scope est plus gros ou moins gros
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 88389
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: West Side Story

Messagepar Jeremy Fox » 11 mars 05, 22:42

frédéric a écrit :
Jordan White a écrit :J'ai une question sur le format du film. Est-il à l'origine en 2:35 ? En 2:20:1 ? Ou en 2:13:1 comme indiqué sur ma jaquette. J'ai le DVD de l'édition spéciale belge, fourreau rouge qui recouvre un boîter amaray deux disques ? Le film est-il recadré ?
Le test du DVD ici même indique que c'est du 2:20:1.

Quelle est la différence entre 2.20 et 2.35, le scope est plus gros ou moins gros

Plus on va vers des chiffres élevés, plus le rectangle est allongé. Le 2.35 est donc plus étiré que le 2.20 (mais pour être franc, la différence n'est pas flagrante entre ces deux formats sur un écran TV)

Avatar de l’utilisateur
phylute
La France peut être fière
Messages : 25848
Inscription : 2 janv. 04, 00:42
Localisation : Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Re: West Side Story

Messagepar phylute » 11 mars 05, 23:00

Jeremy Fox a écrit :
frédéric a écrit :
Jordan White a écrit :J'ai une question sur le format du film. Est-il à l'origine en 2:35 ? En 2:20:1 ? Ou en 2:13:1 comme indiqué sur ma jaquette. J'ai le DVD de l'édition spéciale belge, fourreau rouge qui recouvre un boîter amaray deux disques ? Le film est-il recadré ?
Le test du DVD ici même indique que c'est du 2:20:1.

Quelle est la différence entre 2.20 et 2.35, le scope est plus gros ou moins gros

Plus on va vers des chiffres élevés, plus le rectangle est allongé. Le 2.35 est donc plus étiré que le 2.20 (mais pour être franc, la différence n'est pas flagrante entre ces deux formats sur un écran TV)

En 2.20. copies 70mm. Enfin je crois.
Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)

Avatar de l’utilisateur
Jack Griffin
Goinfrard
Messages : 12119
Inscription : 17 févr. 05, 19:45

Re: West Side Story

Messagepar Jack Griffin » 11 mars 05, 23:09

phylute a écrit :
Jeremy Fox a écrit :
frédéric a écrit :
Jordan White a écrit :J'ai une question sur le format du film. Est-il à l'origine en 2:35 ? En 2:20:1 ? Ou en 2:13:1 comme indiqué sur ma jaquette. J'ai le DVD de l'édition spéciale belge, fourreau rouge qui recouvre un boîter amaray deux disques ? Le film est-il recadré ?
Le test du DVD ici même indique que c'est du 2:20:1.

Quelle est la différence entre 2.20 et 2.35, le scope est plus gros ou moins gros

Plus on va vers des chiffres élevés, plus le rectangle est allongé. Le 2.35 est donc plus étiré que le 2.20 (mais pour être franc, la différence n'est pas flagrante entre ces deux formats sur un écran TV)

En 2.20. copies 70mm. Enfin je crois.

Yep comme indiqué sur imdb

http://www.imdb.com/title/tt0055614/technical

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 88389
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Messagepar Jeremy Fox » 11 mars 05, 23:11

Donc entre 2.13 et 2.20, tu n'y verras que du feu Jordan à moins de prendre ton mètre et d'aller mesurer la diagonale. Je n'appelle pas vraiment ça du recadrage même si dans l'absolu c'en est un peu.

Avatar de l’utilisateur
Jordan White
King of (lolli)pop
Messages : 15434
Inscription : 14 avr. 03, 15:14

Messagepar Jordan White » 7 août 05, 18:22

West Side Story :
Une oeuvre d'une puissance dramaturgique peu commune, véritable opéra de bruit, de fureur, de larmes et de sang.
Les quinze premières minutes touchent à une sorte de sommet chorégraphique grâce à une composition technique magistrale avec la multiplication des plans, un sens de l'espace et du temps prodigieux. Le reste tient la dragée haute à cette introduction rêvée en proposant une intrigue bien plus riche qu'elle n'y paraît de prime abord en abordant les thèmes toujours d'actualités de la haine et des luttes fraticides, de l'immigration, du rêve américain, du couple pris dans la tourmente, etc...

Le tout filmé par la caméra de Robert Wise qui enchaîne les audaces visuelles comme ces "caches floutés" dans l'image pour isoler le couple de la scène de danse initiale lors du bal, et sait aussi saisir la grâce de la rencontre et l'inattendu. Il icônise l'union par un mariage dans une petite pièce à l'éclairage christique, une des plus belles déclarations d'amour du ciné, rend perpétuel le mouvement des corps, lesquels, lorsqu'ils ne se meuvent pas pour danser avec une élasticité sans commune mesure, se chargent de dévoiler une énergie de la violence, du geste et de la rage comme peu on se le montrer- lors de la rixe pendant la nuit dans le terrain vague-.
Leonard Bernstein compose une musique aux nombreuses envolées lyriques, et Somewhere m'a terrassée surtout avec son éclairage aux néons bleus et rouges.
Et que dire de la prestation de Natalie Wood surtout dans la scène finale qui a fini de m'achever.
J'avais un sentiment proche de l'extase en voyant ce film, grande découverte pour moi. Une sorte de Bollywood avant l'heure.
C'est tragique, mais qu'est-ce que c'est beau !
9.25/10


Je chipote un peu mais c'est à cause de deux trois chansons auxquelles je n'ai pas accroché. La perfection n'est pas loin ceci dit.
Je renvoie au très bon papier de Swan, car ce film m'intimide pas mal et je n'ai que peu à rajouter sans tomber dans le banal :
http://www.dvdclassik.com/Critiques/dvd ... estory.htm

Un de mes futurs films de chevet, aux côtés de Massacre à la tronçonneuse, Barry Lyndon, Le Dictateur à n'en pas douter.
Image

Je vote pour Victoria Romanova

Avatar de l’utilisateur
Max Schreck
David O. Selznick
Messages : 14811
Inscription : 13 août 03, 12:52
Localisation : Hong Kong, California

Messagepar Max Schreck » 6 juin 06, 15:58

West side story, Jerome Robbins+Robert Wise, 1961

Peut-être bien ma comédie musicale préférée et j'ai beau l'avoir vu un paquet de fois, l'émotion et mon admiration demeurent et j'y découvre toujours de nouvelles choses, , comme par exemple, une grosse teub qui apparaît furtivement sur les graffitis du générique de fin. . Les chorégraphies sont sans conteste parmi ce qui s'est fait de plus élaboré en musical hollywoodien et la façon dont la caméra elle-même en mouvement capte cette énergie rend chaque scène mémorable. Et puis ces chansons sublimes, capables de me mettre la chair de poule. On ne peut qu'être gré à tous ceux qui ont bossé sur ce film de nous avoir offert un spectacle si réussi et si immortel.

Bon, j'arrête de baver.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...

Avatar de l’utilisateur
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Messages : 12368
Inscription : 30 mai 03, 10:55
Localisation : Au 7e ciel du 7e art

Messagepar Zelda Zonk » 7 juin 06, 17:14

Max Schreck a écrit :West side story, Jerome Robbins+Robert Wise, 1961

Peut-être bien ma comédie musicale préférée et j'ai beau l'avoir vu un paquet de fois, l'émotion et mon admiration demeurent et j'y découvre toujours de nouvelles choses, , comme par exemple, une grosse teub qui apparaît furtivement sur les graffitis du générique de fin. . Les chorégraphies sont sans conteste parmi ce qui s'est fait de plus élaboré en musical hollywoodien et la façon dont la caméra elle-même en mouvement capte cette énergie rend chaque scène mémorable. Et puis ces chansons sublimes, capables de me mettre la chair de poule. On ne peut qu'être gré à tous ceux qui ont bossé sur ce film de nous avoir offert un spectacle si réussi et si immortel.

Bon, j'arrête de baver.

Yes. Ce film réfute l'expression commune "la perfection n'est pas de ce monde", puisqu'ici, tout concours à la grace ultime, chaque domaine technique et artistique étant tenu de main de maître (mise en scène, musique, chorégraphie).
Plus je le revois, plus je suis ébahi par la mise en scène prodigieuse de Wise, ce qui ne saute pas forcément aux yeux à la première vision où l'histoire, la musique et les chorés prennent le dessus. Mais quelle direction d'acteurs et quelle maestria dans les cadrages, les mouvements de caméra et même le montage ! (scène de "Maria" par exemple, d'abord l'effet "cache", puis le fondu Salle de dance/Extérieur... Sublime !!!)
Mon "Musical" préféré également, et mon intime conviction est qu'on ne pourra jamais faire mieux.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7247
Inscription : 10 août 04, 13:48

Messagepar Cathy » 7 juin 06, 17:33

Memento a écrit :Yes. Ce film réfute l'expression commune "la perfection n'est pas de ce monde", puisqu'ici, tout concours à la grace ultime, chaque domaine technique et artistique étant tenu de main de maître (mise en scène, musique, chorégraphie).
Plus je le revois, plus je suis ébahi par la mise en scène prodigieuse de Wise, ce qui ne saute pas forcément aux yeux à la première vision où l'histoire, la musique et les chorés prennent le dessus. Mais quelle direction d'acteurs et quelle maestria dans les cadrages, les mouvements de caméra et même le montage ! (scène de "Maria" par exemple, d'abord l'effet "cache", puis le fondu Salle de dance/Extérieur... Sublime !!!)
Mon "Musical" préféré également, et mon intime conviction est qu'on ne pourra jamais faire mieux.

Ce n'est pas que le travail de Robert Wise qui est à louer mais aussi celui de Jerome Robbins qui n'a justement pas réglé que les numéros chorégraphiques ! Le documentaire qui est en bonus l'explique bien ! C'est une de mes comédies musicales préférées, évidemment le thème de Roméo et Juliette le sert bien aussi, mais la musique de Bernstein, la chorégraphie de Jerome Robbins et la mise en scène conjointe de Robert Wise et Robbins font de ce film un véritable chef d'oeuvre, que j'ai vu également un nombre incalculable de fois !
Je pense d'ailleurs que le fondu salle de danse/nuit est certainement lié à Jérome Robbins. Cette scène évoque les ballets "classiques" qu'il crèera également comme In the Night. Jerome Robbins était un grand monsieur, très pointilleux, même très chiant !

Je sais qu'il est venu vers 1992-1993 remonter plusieurs de ses chorégraphies pour l'Opéra de Paris dont un ballet intitulé Dances at a gathering, a l'entracte, le public réalisant que le maitre était assis au premier rang du balcon lui a fait une standing ovation spontanée. Grand moment d'émotion, de danse. Pour les répétitions, une danseuse m'expliquait qu'il voulait que la main soit dans telle position, à telle hauteur, etc., etc. et que s'il n'était pas content, c'était un tyran. Ceci étant c'était un tyran adoré par les danseurs qui le regrettent amèrement.

Avatar de l’utilisateur
Nestor Almendros
Déçu
Messages : 20403
Inscription : 12 oct. 04, 00:42
Localisation : dans les archives de Classik

Messagepar Nestor Almendros » 9 juin 06, 17:49

Je n'ai trouvé que ce topic sur ce film (bizarre...).
Bref petit up pour les parisiens de l'été: WEST SIDE STORY sera projeté en juillet (je crois à partir du 12) au Max Linder. Il y aura ensuite LE PARRAIN 1 et 2, pour info.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22241
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Messagepar cinephage » 9 juin 06, 18:40

Nestor Almendros a écrit :Je n'ai trouvé que ce topic sur ce film (bizarre...).
Bref petit up pour les parisiens de l'été: WEST SIDE STORY sera projeté en juillet (je crois à partir du 12) au Max Linder. Il y aura ensuite LE PARRAIN 1 et 2, pour info.

Pour mémoire, le Max Linder est le plus bel écran de Paris. Voir un film comme West Side Story sur un aussi bel écran doit être une expérience inoubliable.

Je ne serai pas sur Paris, mais dans le cas contraire, je me serais indéniablement déplacé.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
odelay
Producteur
Messages : 9912
Inscription : 19 avr. 03, 09:21
Localisation : A Fraggle Rock

Messagepar odelay » 9 juin 06, 18:52

Je confirme pour le Max Linder.
Profiter d'une reprise d'un film d'une telle ampleur est une très grande expérience dans ce cinéma. L'année dernière j'y ai vu La Pörte du Paradis. Je ne pensais pas pouvoir voir ce film dans de telles conditions. :D

Avatar de l’utilisateur
Martin Brody
Machino
Messages : 1047
Inscription : 13 avr. 03, 11:15
Localisation : Recherche Plus Gros Bateau, désespérément

Messagepar Martin Brody » 9 juin 06, 19:11

Sinon pour répondre à Jordan, ben oui le film est sacrément recadré.
Il a été tourné à l'origine dans le format SuperPanavision 70, ce qui correspond à un ratio de 2:20.

Pour plus d'info, je ne peux que vous renvoyer à la Bible dans ce domaine, c'est à dire le Widescreen Museum:
http://www.widescreenmuseum.com/widescreen/wingsp1.htm

... et je ne saurais que trop encourager ceux qui n'ont jamais vu le film en salle de le découvrir au Max Linder.
We always were the curious kind

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14878
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Messagepar Watkinssien » 9 juin 06, 23:30

Pour ceux qui ont la chance incommensurable de voir ce film sur un grand écran impressionnant , profitez-en et partager votre expérience.
Car West Side story, c'est quand même superbe.
Image

Mother, I miss you :(