Billy Wilder (1906-2002)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Messages : 23011
Inscription : 19 janv. 06, 15:33
Localisation : Californie, années 50

Re: Billy Wilder (1906-2002)

Messagepar ed » 11 janv. 19, 14:31

Supfiction a écrit :
remplacez (qu’elle nous le pardonne) Barbara Stanwyck par une bouteille de whisky

Ah oui, dans ces conditions.. :mrgreen:

Evidemment, sortir une phrase de son contexte et ajouter un smiley hilare, ça donne envie de poursuivre la discussion.
Tu disais que c'était difficile de comparer les deux films, je te propose de constater que ce n'est pas si difficile que ça, et je pense que le paragraphe dont tu ricanes mériterait que tu le lises vraiment : les deux films sont de fait très liés dans la filmographie de Wilder.
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
Mogul
Messages : 11587
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Pottersville
Contact :

Re: Billy Wilder (1906-2002)

Messagepar Supfiction » 11 janv. 19, 15:49

ed a écrit :
Supfiction a écrit :
remplacez (qu’elle nous le pardonne) Barbara Stanwyck par une bouteille de whisky

Ah oui, dans ces conditions.. :mrgreen:

Evidemment, sortir une phrase de son contexte et ajouter un smiley hilare, ça donne envie de poursuivre la discussion.
Tu disais que c'était difficile de comparer les deux films, je te propose de constater que ce n'est pas si difficile que ça, et je pense que le paragraphe dont tu ricanes mériterait que tu le lises vraiment : les deux films sont de fait très liés dans la filmographie de Wilder.


Du calme, hein. Je ne ricane pas du paragraphe mais de la phrase elle-même. Je n'ai effectivement pas eu le temps de lire le texte entier.

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11117
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space
Contact :

Re: Billy Wilder (1906-2002)

Messagepar bruce randylan » 12 janv. 19, 00:07

Supfiction a écrit :L'appartement est un film assez peu connu du grand public pour un film considéré par beaucoup comme l'une des plus grandes comédies de tous les temps.

Je ne suis pas toujours fan de Wilder mais celui-ci est extraordinaire. Et pas vraiment une comédie à mes yeux, c'est une œuvre d'une immense mélancolie aux personnages extrêmement justes. J'en étais sorti hyper déprimé en fait.

Je profite de la rétro de la Tek pour combler les retards : bonne surprise avec les 5 secrets du désert, bien construit qui mêle habilement les genres avec une vraie aisance même si l’interprétation en fait trop dans le second degré et la décontraction.
Irma la douce vaut surtout le coup pour son duo de comédiens et quelques seconds rôles car sinon ça traîne en longueur et la mise en scène est trop prisonnière des décors de Traumer (pas très réussis). Quelques bons moments quand même.
Uniformes et Jupons courts rappelle que Wilder a aussi travaillé pour Mitchell Leisen et j'ai pensé par ricochet au scénario que Preston Sturges livra pour ce dernier. On y retrouve la même logique d'enchaînement où une situation anodine (Ginger Rogers se déguise en collégienne pour payer le billet de train à moitié prix) fait effet boule de neige pour prendre des proportions inimaginables. La première moitié est très savoureuse mais le dernier tiers s'enlise lourdement quand le romantisme reprend le dessus et que les formules traditionnelles deviennent franchement visible.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
land of hope and dreams

Avatar de l’utilisateur
Bogus
Doublure lumière
Messages : 697
Inscription : 14 juil. 14, 19:02

Re: Billy Wilder (1906-2002)

Messagepar Bogus » 19 janv. 19, 18:31

Irma la douce (1963)
C'est à la fois tendre et cynique, toujours plaisant et malin... mais cette histoire de Lord X j'ai trouvé ça trop abaracadabrantesque (même si on sent bien, notamment à la fin, que c'est voulu).
J'ai adoré la simplicité charmante de la première heure.
Plus largement et dans la continuité de La Garçonnière, Jack Lemmon (Génial) et Shirley Mclaine (craquante) forment un des couples de cinéma les plus attachant qui soit.

Avatar de l’utilisateur
Pomponazzo
Doublure lumière
Messages : 615
Inscription : 24 déc. 10, 12:11
Localisation : Bordeaux

Re: Billy Wilder (1906-2002)

Messagepar Pomponazzo » 19 janv. 19, 23:22

Belle émission sur Wilder cet aprèm sur Culture.
Si vous voulez l'écouter : https://www.franceculture.fr/emissions/ ... pessimiste
Pretty, prettty, pretttty good.

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 4978
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Billy Wilder (1906-2002)

Messagepar Alexandre Angel » 20 janv. 19, 11:21

Pomponazzo a écrit :Belle émission sur Wilder cet aprèm sur Culture.
Si vous voulez l'écouter : https://www.franceculture.fr/emissions/ ... pessimiste

Merci à toi.

OM77
Stagiaire
Messages : 75
Inscription : 28 févr. 08, 01:15

Re: Billy Wilder (1906-2002)

Messagepar OM77 » 20 janv. 19, 14:18

thanks Pomponazzo...
en effet, belle émission.
écouté dans la foulée, celle sur Cavalier...