Voir ensemble

Un DVD à vendre ? Un film que vous cherchez à tout prix ? Vous souhaitez aussi vous présenter en arrivant ? C'est ici que ça se passe !

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
moonfleet
Assistant opérateur
Messages : 2822
Inscription : 13 août 09, 21:46
Localisation : contrôlée par un cerveau malade

Re: Voir ensemble

Messagepar moonfleet » 30 mars 20, 20:49

jllcineclubdecaen a écrit :
moonfleet a écrit :Bonjour, à propos de Manouche, Gu la fait passer pour sa soeur devant certaines personnes, mais il est évident qu'elle est/fut sa maitresse.
D'ailleurs qui aurait l'idée de préparer un diner aux chandelles pour sa propre soeur ?? Je sais c'est une convention, mais Gu est très tradition :)

D'un autre côté, elle est réduite à une fonction protectrice : elle soigne ses blessures, propose de faire le ménage, prépare la maison de Marseille.
Si relation ambigue, elle est bien sa soeur à mon avis. Blot, qui connait son attachement néfaste à son frère, cherche à l'en détacher.

Activités que ferait une personne aimante, en général.
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs

Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image

dio
Stagiaire
Messages : 10
Inscription : 30 mars 20, 20:28

Re: Voir ensemble

Messagepar dio » 30 mars 20, 21:33

Le Deuxième Souffle, une référence de la filmographie de Melville !
Concernant le code d'honneur, c'est en regardant hier soir le documentaire sur M. (Le dernier samouraï) que j'ai eu la clé: ce fut un homme qui a traversé la guerre en résistant, s'est construit en marge de l'industrie, fasciné par une pléiade de réalisateurs américains.
La solitude de ses héros, leur jusqu'au-bout-isme, leur entêtement, la fraternité, le dévouement à une cause relèvent de ce qu'il a connu sur le front, dans des situations limite, là où les hommes rencontrent l'Histoire (et se hissent, éventuellement, à la hauteur d'un destin).
On ne peut pas essayer de comprendre ses personnages avec nos "outils" habituels de la morale chrétienne - le bien qui s'oppose au mal, pour faire court, ce sont des êtres accomplissant une sorte de rituel, une inéluctable marche vers la mort dont seule compte la tenue, la réussite de la sortie de scène.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 88781
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Voir ensemble

Messagepar Jeremy Fox » 30 mars 20, 22:22

Joshua Baskin a écrit :Allez je me lance aussi, ce soir je vous propose sur TFX, appels d'urgence à 21h05 (durée 1h05).

Ca passe en replay ? :(

Avatar de l’utilisateur
Yaplusdsaumon
Doublure lumière
Messages : 544
Inscription : 13 nov. 07, 12:55

Re: Voir ensemble

Messagepar Yaplusdsaumon » 31 mars 20, 09:17

dio a écrit :Le Deuxième Souffle, une référence de la filmographie de Melville !
Concernant le code d'honneur, c'est en regardant hier soir le documentaire sur M. (Le dernier samouraï) que j'ai eu la clé: ce fut un homme qui a traversé la guerre en résistant, s'est construit en marge de l'industrie, fasciné par une pléiade de réalisateurs américains.
La solitude de ses héros, leur jusqu'au-bout-isme, leur entêtement, la fraternité, le dévouement à une cause relèvent de ce qu'il a connu sur le front, dans des situations limite, là où les hommes rencontrent l'Histoire (et se hissent, éventuellement, à la hauteur d'un destin).
On ne peut pas essayer de comprendre ses personnages avec nos "outils" habituels de la morale chrétienne - le bien qui s'oppose au mal, pour faire court, ce sont des êtres accomplissant une sorte de rituel, une inéluctable marche vers la mort dont seule compte la tenue, la réussite de la sortie de scène.

Ca me rappelle une rencontre avec José Giovanni dans une séance de dédicaces, il s'était énervé quand je lui avais parlé de Melville : "c'était juste un gars qui se faisait passer pour un dur !"

jean lamarche
Stagiaire
Messages : 5
Inscription : 7 août 17, 14:40

Re: Voir ensemble

Messagepar jean lamarche » 31 mars 20, 12:38

Le deuxième souffle est un film à voir pour de nombreuses raisons...Il ne peut laisser aucun cinéphile indifférent;
de l'admiration sans réserves pour les passionnés par le style de Melville aux critiques les plus injustes par ses détracteurs.
J'avais entendu tout cela à sa sortie mais j'avais beaucoup aimé le film. Ce soir évidemment, je sors plus nuancé de son ambiance,
tant sur le scénario qui bouscule un peu trop la logique psychologique que sur la mise en scène qui alterne le très bon et le banal.
L'ouverture que j'adore avec le numéro comique de Meurisse donne le ton, nous sommes avant tout au cinéma loin du moindre réalisme
intellectuel avec des moments d’académisme extrême. C'est assez déroutant mais le plaisir demeure même si la première vision du film
restera pour moi la plus agréable.

dio
Stagiaire
Messages : 10
Inscription : 30 mars 20, 20:28

Re: Voir ensemble Down by Law

Messagepar dio » 31 mars 20, 16:12

Revu avec beaucoup de plaisir Down by Law, me rappelant, de par son atmosphère et son humour, le meilleur de Jarmusch.
Rencontre fortuite de trois hommes (excellent Benigni, ce Charlot Italien parachuté dans les eaux grouillant de crocodiles de la Louisiane !), dans des circonstances exceptionnelles, que tout oppose et qui parviennent néanmoins à ... faire un petit bout de route ensemble, pour se séparer de nouveau à la fin.
Film en apparence léger qui rend, par petites touches, la part insondable de toute âme humaine.
Très réussi clin d'œil final à un poème emblématique de Robert Frost : two roads diverged in a wood.

jllcineclubdecaen
Stagiaire
Messages : 30
Inscription : 25 mars 20, 07:03

Re: Voir ensemble Down by Law

Messagepar jllcineclubdecaen » 31 mars 20, 18:07

dio a écrit :Revu avec beaucoup de plaisir Down by Law, me rappelant, de par son atmosphère et son humour, le meilleur de Jarmusch.

Une petite idée de qui peut être dio... mais pas sur. Un indice ? :D

jllcineclubdecaen
Stagiaire
Messages : 30
Inscription : 25 mars 20, 07:03

Re: Voir ensemble

Messagepar jllcineclubdecaen » 31 mars 20, 18:16

moonfleet a écrit :Le passeur la présente comme sa soeur pour brouiller l'identification, mais ce n'est pas sa soeur, c'est évident. Déjà, vu la psychologie des deux personnages, l'inceste n'est même pas envisageable. Vous fantasmez complètement !! :roll:

Oui, je revois donc mes hypothèses ici : Le deuxième souffle

jllcineclubdecaen
Stagiaire
Messages : 30
Inscription : 25 mars 20, 07:03

Re: Voir ensemble

Messagepar jllcineclubdecaen » 31 mars 20, 18:23

Ce soir, mardi 31 mars, je vous propose de voir ensemble Les estivants (2018) le dernier film en date de Valeria Bruni Tedeschi, comédie en forme de jeux de massacre sur une famille dont la belle propriété devrait faire rêver tout le monde.

On y donne une jolie définition de la différence entre être de droite et être de gauche... que je vous laisse découvrir.

Le film passe un peu tard, 22h30 sur Canal+ dont c'est le dernier jour de diffusion en clair; à enregistrer sans doute pour voir un peu plus tard.

Image ..Image

dio
Stagiaire
Messages : 10
Inscription : 30 mars 20, 20:28

Re: Voir ensemble Down by Law

Messagepar dio » 31 mars 20, 19:15

Le cinéphile ...venu du froid ! :lol:

dio
Stagiaire
Messages : 10
Inscription : 30 mars 20, 20:28

Re: Voir ensemble Les estivants

Messagepar dio » 1 avr. 20, 09:53

Creuse et ennuyante pastiche comico-tragique de la bourgeoisie (avec peu de charme... même si alternant français et italien), qui aborde tout sans approfondir (souffrance de la rupture, création artistique, attraction sexuelle et vieillesse, lutte des classes), dans un montage chaotique, avec, comme toile de fond, une VBT en proie aux névroses de la ménopause.
Ni même l'épilogue, à la Visconti, ne parvient à sauver ce film, désolé.

jllcineclubdecaen
Stagiaire
Messages : 30
Inscription : 25 mars 20, 07:03

Re: Voir ensemble Les estivants

Messagepar jllcineclubdecaen » 1 avr. 20, 18:02

dio a écrit :Creuse et ennuyante pastiche comico-tragique de la bourgeoisie (avec peu de charme... même si alternant français et italien), qui aborde tout sans approfondir (souffrance de la rupture, création artistique, attraction sexuelle et vieillesse, lutte des classes), dans un montage chaotique, avec, comme toile de fond, une VBT en proie aux névroses de la ménopause.
Ni même l'épilogue, à la Visconti, ne parvient à sauver ce film, désolé.


Un très bon gag quand même : la scène où Anna découvre qui est sa rivale : la mannequin d'une publicité érotiquement renversante pour les sous-vêtements Lise Charmel.

Et la jolie définition de la différence entre être de droite et être de gauche. "La nature est plus forte que l'homme. C'est vrai et la droite est d'accord. La nature est plus forte que l'homme, c'est vrai mais la gauche lutte pour changer cela et donner à l'humain plus de place, plus de droits et plus de protection; c'est une lutte tragique et longue mais qui vaut la peine de se battre pour cela".

jllcineclubdecaen
Stagiaire
Messages : 30
Inscription : 25 mars 20, 07:03

Re: Voir ensemble

Messagepar jllcineclubdecaen » 1 avr. 20, 18:16

Ce soir, mercredi 1er avril, je vous propose de voir ensemble Wadjda ( Haifaa Al-Mansour, 2018) à 20h55 sur Arte, qui présente ainsi le film :
Épatant pied-de-nez à l'ultraconservatisme en cours en Arabie saoudite : l’un des premiers films tournés dans le royaume est l’œuvre d’une femme. À partir d’une trame simple, aux allures de conte moderne saupoudré d’humour, la réalisatrice documente avec force détails et subtilité le quotidien des fillettes à l’école coranique, mais aussi le mariage complexe entre traditions et modernité qui s’opère dans les familles de la classe moyenne – à l’image de la mère de Wadjda, qui travaille tout en subissant les visées polygames de son mari. Espiègle et rebelle, sa jeune héroïne a conquis le public comme la critique.


Image.....Image.....Image

jean lamarche
Stagiaire
Messages : 5
Inscription : 7 août 17, 14:40

Re: Voir ensemble Les estivants

Messagepar jean lamarche » 2 avr. 20, 11:30

jllcineclubdecaen a écrit :
dio a écrit :Creuse et ennuyante pastiche comico-tragique de la bourgeoisie (avec peu de charme... même si alternant français et italien), qui aborde tout sans approfondir (souffrance de la rupture, création artistique, attraction sexuelle et vieillesse, lutte des classes), dans un montage chaotique, avec, comme toile de fond, une VBT en proie aux névroses de la ménopause.
Ni même l'épilogue, à la Visconti, ne parvient à sauver ce film, désolé.

Un très bon gag quand même : la scène où Anna découvre qui est sa rivale : la mannequin d'une publicité érotiquement renversante pour les sous-vêtements Lise Charmel.

Et la jolie définition de la différence entre être de droite et être de gauche. "La nature est plus forte que l'homme. C'est vrai et la droite est d'accord. La nature est plus forte que l'homme, c'est vrai mais la gauche lutte pour changer cela et donner à l'humain plus de place, plus de droits et plus de protection; c'est une lutte tragique et longue mais qui vaut la peine de se battre pour cela".

Merci pour cette définition certes jolie mais terriblement réductrice. Elle ferait un magnifique sujet de philo au bac.Elle a le mérite d’être idéale pour en discuter à plusieurs ensemble.

Avatar de l’utilisateur
Yaplusdsaumon
Doublure lumière
Messages : 544
Inscription : 13 nov. 07, 12:55

Re: Voir ensemble

Messagepar Yaplusdsaumon » 2 avr. 20, 12:23

Maurras a dit aussi un truc dans le même genre nuancé : "la démocratie c'est le mal, la démocratie c'est la mort."