Derniere vague Asian Star

Rubrique consacrée aux DVD de films récents, tournés après 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
1kult
Cadreur
Messages : 4329
Inscription : 27 sept. 10, 00:54
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar 1kult » 18 juil. 17, 09:11

Rockatansky a écrit :Je ne partage pas ton point de vue Dante Lam a fait quelques films assez sympa (The insider, Fire of conscience, Beast Cops) . On retrouve souvent un peu trop de pathos dans ses films mais c'est filmé à l’ancienne et plutôt sympa en général.


Comme je dis ce que j'ai pu en voir précédemment m'avait fait fuir, soit un film, des bandes annoànces et surtout sa réputation (je répète d'ailleurs le mot deux fois) mais ce film vient prouver que oui, je me suis peut-être trompé. :wink:
1Kult.com, le Webzine du cinéma alternatif en continu !
------------
Le site : http://www.1kult.com
Le facebook : http://www.facebook.com/1kult
le twitter : http://www.twitter.com/1kult
Le compte viméo : http://www.vimeo.com/webzine1kult

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 10948
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar bruce randylan » 18 juil. 17, 09:30

1kult a écrit :Et puis il y a aussi des romances, mais aussi de la cool attitude (scène d'ouverture), de la comédie sauce "Brucerandylanienne", et plein d'autres choses.

Encore un ou deux films et tu seras à fond pour A heroic fight ou Pom pom & Hot hot :D

Rockatansky a écrit :Je ne partage pas ton point de vue Dante Lam a fait quelques films assez sympa (The insider, Fire of conscience, Beast Cops) . On retrouve souvent un peu trop de pathos dans ses films mais c'est filmé à l’ancienne et plutôt sympa en général.

Dans le genre, je préfère de loin Benny Chan mais c'est vrai que la réputation de Dante Lam ne m'a pas donné envie de fouiller dans sa filmographie (sur cinémasie sa moyenne reste très... moyenne). Triad Zone est quand même un cas à part dans sa filmographie on dirait. Beast Stalker était assez intéressant en effet mais Viral Factor par exemple, ça devient rapidement saoulant malgré ses grosses séquences d'action explosives. Operation Mekong qui était présenté au Festival du Cinéma Chinois de Paris n'a pas vraiment marqué les esprits pour les mêmes raisons.
J'ai The insider et Beast Cops qui trainent.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
land of hope and dreams

Avatar de l’utilisateur
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Messages : 38759
Inscription : 13 avr. 03, 11:30
Last.fm
Liste de DVD

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar Rockatansky » 18 juil. 17, 09:46

C'est clair que Viral Factor ça doit être le plus mauvais film que j'ai vu de lui, on peut aussi éviter Sniper remonté à la hache suite au scandale Edison Chen, Beast Stalker c'était sympa.
Il est clair que ses films ont tous le défaut de tomber dans le pathos facile, mais en général il sait contenter les fans d'action
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky

Avatar de l’utilisateur
1kult
Cadreur
Messages : 4329
Inscription : 27 sept. 10, 00:54
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar 1kult » 18 juil. 17, 10:08

bruce randylan a écrit :
1kult a écrit :Et puis il y a aussi des romances, mais aussi de la cool attitude (scène d'ouverture), de la comédie sauce "Brucerandylanienne", et plein d'autres choses.

Encore un ou deux films et tu seras à fond pour A heroic fight ou Pom pom & Hot hot :D


D'ailleurs tu l'as vu ce Triad Zone ? Franchement il pourrait te plaire...
1Kult.com, le Webzine du cinéma alternatif en continu !
------------
Le site : http://www.1kult.com
Le facebook : http://www.facebook.com/1kult
le twitter : http://www.twitter.com/1kult
Le compte viméo : http://www.vimeo.com/webzine1kult

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 10948
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar bruce randylan » 18 juil. 17, 10:52

Yep, j'avais trouvé ça pas mal sans que ça soit un coup de coeur mais le visionnage remonte à 10 ans maintenant et j'ai plus beaucoup de souvenir. :|
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"

land of hope and dreams

Shin Cyberlapinou
Machino
Messages : 1205
Inscription : 1 févr. 09, 09:51

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar Shin Cyberlapinou » 18 juil. 17, 17:19

bruce randylan a écrit :J'ai The insider et Beast Cops qui trainent.


The insider se regarde, mais je suis vraiment fan de Beast cops (co-réalisé par Gordon Chan) chronique policière freestyle oscillant entre divers genres (c'est moins wtf que The triad zone, mais quand même) avant de culminer dans un final barbare avec Anthony Wong en mode 100% Category III (il aura d'ailleurs eu l'oscar hongkongais pour sa prestation). Vivement recommandé.

Avatar de l’utilisateur
1kult
Cadreur
Messages : 4329
Inscription : 27 sept. 10, 00:54
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar 1kult » 19 juil. 17, 11:03

Eternal Combat (Thomas Yip, HK, 1991)

Image

Alors là encore c'est pas de l'essentiel, et là encore on a du produit impur. Contrairement à HK Video, qui a sorti des films appartenant généralement à un genre (il y a des exceptions, certes, mais en général c'est plutôt cohérent au sein du même film), le label de Dionnet préférait les mélanges, les passages d'un style à un autre, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'ici on n'est pas déçu. Un (im)pur film bis, qui commence à l'époque des chevaliers, qui mélange film de sabre, fantastique et légende ancestrales. Et comédie burlesque locale, outrancière comme peut l'être l'humour cantonais. Et fantastique, lors de ses éclairages pas inintéressants, verts, bleus, violets, jaunes... Et puis pouf, à mi-chemin, ça devient les Visiteurs et on passe à aujourd'hui. Un petit côté Visiteurs, donc, avec même un passage un peu méta (un personnage se retrouve... sur un tournage de film fantastique HK câblé et tout... j'te raconte pas la mise en abyme). On va donc quitter une partie de nos personnages pendant 20 minutes pour nous concentrer sur un seul, puis le quitter une bobine plus tard pour les retrouver les autres en duo... Bref, on sent un tournage qui s'est accommodé du planning de chacun. pendant 5 minutes, c'est même un chiot qui remplace un de nos acteurs. Moins cher et plus dispo certainement... Et puis le tout est mis en scène sans réellement de surprise. Lam Ching Ying reprend une énième fois son rôle de maître exorciste qui chasse des vampires (pardon, des démons) et Anthony Wong fait son numéro de taré dans une église, qui vient réveiller de la torpeur, jusqu'à un final dans les standards de l'époque (bien mais guère plus).

Pour complétistes.



Le DVD ? Etant édité en fin de vie du label, Dionnet a quitté le navire (je crois que sur 10 vagues c'étaient les deux dernières). pas d'autres bonus, et outre une copie pas formidable mais loin d'être irregardable (on est pas chez HK Video une fois de plus), si vous êtes vraiment friands du cinéma de Hong Kong et que vous avez 2-3 euros à mettre dans le film, pourquoi pas. Mais passé ce prix, bof-bof...

Leave me alone ( Danny Pang, Chine, 2004)

Image

Film en solo d'un des frères jumeaux Pang (The Eye). Là c'est justement une histoire de gémellité, avec un des deux personnages homosexuel. Serait-ce une confession ? Sachant que le cinéma chinois est un peu frileux pour traiter ses personnages gay, à moins de pousser le potard Cagofôl à 11, on est un peu surpris de pas tomber sur les blagues habituelles. 13 ans plus tard, ca reste parfois assez inspiré au niveau de la mise en scène, mais un peu moyen au niveau du rythme global. Un exercice de style, qui malheureusement est un peu vain, le scénario partant dans tous les coins, et on ne sait pas si le scénar se voudrait divertissant ou autobiographique (la part "coming out" étant sans cesse présente). A force de vouloir jouer sur les deux tableaux, on s'ennuie poliment. Anecdotique.

L'édition vidéo est certes blindée des suppléments, et bénéficie de l'intro de Jipédé, réellement fan des frangins, mais possède un défaut : un effet de stabilisateur d'image qui fait des effets bien dégueu sur les gros plans, très artificiels. Mais d'après les réactions sur d'autres topic (le René Chateau, notamment) on n'est pas nombreux à y être sensible (même si là c'est vraiment désagréable).
1Kult.com, le Webzine du cinéma alternatif en continu !
------------
Le site : http://www.1kult.com
Le facebook : http://www.facebook.com/1kult
le twitter : http://www.twitter.com/1kult
Le compte viméo : http://www.vimeo.com/webzine1kult

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 10948
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar bruce randylan » 19 juil. 17, 17:25

1kult a écrit :Eternal Combat (Thomas Yip, HK, 1991)


Découvert il y a quelque mois et c'est pas fameux

Après si Dionnet a sorti plus de films hybrides, c'est aussi parce qu'il ne pouvait pas acheter les films à l'unité. Il devait les prendre par packs et pour un Johnnie To ou un Ringo, il se retrouvait avec 2-3 titres plus improbables. HKV aussi d'ailleurs mais limite ils ne préféraient pas les exploiter directement d'où collection metropolitan hors label "format italienne" ou HK boulevard qu'ils ont sorti à l'arrache juste avant de perdre les droits. Et on trouve dedans quelque films plus bordéliques avec pas mal de Nam Lam Choi ou Hallucinations quand même
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"

land of hope and dreams

Avatar de l’utilisateur
1kult
Cadreur
Messages : 4329
Inscription : 27 sept. 10, 00:54
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar 1kult » 23 juil. 17, 17:02

Oui, je me doute bien... Mais je pense aussi que c'est ce qui donne sa qualité au label selon moi, rétrospectivement. Car quand on s'intéresse au cinéma asiatique, on ne peut que bénir ce label, avec son aspect "loterie" mais qui donne un nouvel éclairage sur des cinémas d'autres pays (non à HK, en Corée ou au Japon il n'y a pas que des chefs d'oeuvre, il y a aussi des produits plus commerciaux et locaux, mais qui peuvent se révéler passionnants).

Attack the gas station (Kim Sang-jin, Corée du sud, 1999)

Image


Oh la belle pioche encore ! Ca a l'air simple, voire même douteux : quatre jeunes vont attaquer une station service. Devant la maigreur du butin, ils décident de prendre la place des employés qu'ils gardent sous séquestre plus haut. On a au début un peu peur de voir un film de genre bas du front inconscient, avec ses méchants cool, mais quand même profondément transgressifs, et dont les actes seraient offerts comme jouissance, comme quelque chose de cool. Et puis rapidement, on se rend compte que tout est plus compliqué. La hiérarchie est partout, le choc des générations, des classes, chaque personne ayant une once de pouvoir (le chef de la station, le livreur, les flics, le jeune brimé par un gang...) en profitant pour écraser les gens en dessous de lui. On fait systématiquement référence à un changement de génération, en parlant des parents, du culte de la tradition, des anciens... ces quatre personnages, ce sont justement ceux qui ont refusé de suivre cette voie étouffante, qui n'était pas la leur (pas les passages les plus réussis narativement, certes, mais ô combien éclairant sur la théma qui habite l'oeuvre). Du coup la lecture de ce film sorti en plein bouleversement cinématographique en Corée est d'une richesse extraordinaire, et devient un peu une sorte de témoin de cette transition (c'est le sujet du film). Ainsi, on excuse quelques passages comme la séquence de danse et de chant ou quelques répétitions, et on prend gentiment son pied devant ce huis clos nocturne bien moins con qu'il n'en a l'air, outrancier dans sa forme un peu clippesque mais justifié par son sujet, et gorgé d'énergie. A voir !



A noter qu'une suite a été réalisé par le même Kim Sang-jin en 2010.



Le DVD ne propose pas grand chose, comme d'hab : un simple making of et des bandes annonces locales. A l'instar des deux dernières vagues, aucune présentation ni mention du nom de Dionnet sur cette édition... Dommage, ça aurait été utile. La copie est propre mais daté et là encore, je conseille l'achat d'occase ou à petit prix. Un joli cadeau à faire à un fan de ciné coréen, ce film étant à ma connaissance rarement cité dans les classiques du genre.
1Kult.com, le Webzine du cinéma alternatif en continu !
------------
Le site : http://www.1kult.com
Le facebook : http://www.facebook.com/1kult
le twitter : http://www.twitter.com/1kult
Le compte viméo : http://www.vimeo.com/webzine1kult

Avatar de l’utilisateur
1kult
Cadreur
Messages : 4329
Inscription : 27 sept. 10, 00:54
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar 1kult » 24 juil. 17, 10:06

Ab-normal beauty (Oxide Pang, HK, 2004)

Image

Une étudiante en art n'est jamais satisfaite de son travail. Un jour, à la vue d'un accident de voiture, elle est d'abord choquée puis de plus en plus intéressée par ce sujet... Alors que Danny est allé filmer Leave me alone (dont je parlais plus haut), Oxide Pang s'est occupé de mettre en boîte un petit film d'horreur. Passionnant sur le papier (la théma du goût pour le macabre, qu'on va essayer de retrouver et capter sur photo. Et du coup mettre en scène le macabre), le film souffre d'un scénario un peu étrange. Il y a réellement deux parties, et la première n'st pas très originale (le trauma de la jeune femme, son goût pour le macabre, et le travail de ses proches pour la "sauver"). Et puis au bout d'une heure : un film d'horreur à la Saw mais très soft, assez vain et à la résolution catastrophique. On a l'impression d'un tournage d'un moyen métrage d'une heure qu'on aurait gonflé avec une demi heure de plus...

Il reste une belle photo et un savoir faire indéniable, parfois bourré d'idées (certes pas toutes bonnes, mais assez intéressantes), des actrices convaincantes, ainsi qu'un point assez malin : l'accident de voiture qui déclenche toute cette histoire est le même que celui de Leave me alone (mêmes plans) et qui va aussi être le point de départ de cet autre film. Une manière originale de lier deux oeuvres, mais aussi réduire le prix d'un accident de voiture à l'image ! :mrgreen:



Présentation intéressante de Dionnet, et image très belle, qui rend joliment le travail de la photographie soignée.
1Kult.com, le Webzine du cinéma alternatif en continu !
------------
Le site : http://www.1kult.com
Le facebook : http://www.facebook.com/1kult
le twitter : http://www.twitter.com/1kult
Le compte viméo : http://www.vimeo.com/webzine1kult

Avatar de l’utilisateur
1kult
Cadreur
Messages : 4329
Inscription : 27 sept. 10, 00:54
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar 1kult » 6 août 17, 19:12

Bad Guy (Kim Ki duk, Corée du Sud, 2001)

Image

Un voyou suit une jeune fille bien sous tout rapport. Elle attend son fiancée. Il l'embrasse de force, mais se fait interpeler par la police, tandis que la jeune fille le gifle et lui crache dessus. Il prépare une vengeance qui plongera la jeune femme dans un enfer. Mais malgré tout les deux êtres ne sont peut-être pas si indifférents l'un de l'autre...

Effet étonnant : voilà plusieurs années que je cherche à voir ce Bad Guy, ainsi que Samaria et Adresse inconnue du cinéaste (certes inégal), que j'apprécie. Ils restent dans mes listes de souhaits, et j'attends pour sauter le pas. Je sais que ça viendra, pour Bad Guy c'est désormais chose faite. L'Ile, Locataires, the Coast guard sont des petites merveilles et même si dernièrement avec des films comme Moebius il semble avoir du mal à se renouveler, il demeure ce réalisateur vers qui j'aime bien me tourner. Cette rétro que je me fais du label me permet de sauter le pas. Il faut déjà avouer que l'annonce de la plainte pour harcèlement et violence qui a été lancé contre KKD il y a quelques jours donne à ce film un côté pour le moins anxiogène.

Mais même sans ça, il s'agit d'un titre des plus troublants et déstabilisants du cinéaste. C'est un film de vengeance coréenne machiavélique et pervers, sur fond d'histoire d'amour et de syndrome de Stokholm. Un film à faire hurler une membre du MLF par son amour moralement douteux. Mais ça nous permet d'apprécier les personnages, très "Kim Ki dukiens", à la fois marginaux, paumés, comme des bêtes sauvages prêtes à mordre. Jo Jae-hyeon, acteur au charisme incroyable, qui s'il a plusieurs fois tourné avec le cinéaste, ainsi que dans Sword in the moon (dispo dans le même label, donc qui devrait être visionné un de ces jours par bibi) ne semble pas avoir eu une immense carrière à mon niveau de cinéphilie, mais peut-être que cela fera hurler les spécialistes du cinéma coréen, qu'ils n'hésitent pas (mais pas trop fort, j'ai un peu une migraine, merci).

Les deux premiers actes sont très prenants, mais la troisième partie commence à légèrement s'essoufler et a tendance à solliloquer, ce qui tend un peu à amoindrir le sentiment de malaise, qui demeure. Une petite réussite donc, imparfaite (ce n'est pas L'Ile), mais tellement bizarre qu'elle saura en intéresser plus d'un.

L'image est daté, mais le disque fait l'affaire (on n'est pas dans une hongkonguerie à la qualité du master douteux comme Eternal combat), plein de bonus, et une présentation de Dionnet qui fait un peu le service minimum sur ce titre.

A noter que le disque sans être très rare ne se trouve pas forcément souvent en dessous de 6-7 euros d'occase (trouvé à 3 euros sur Price, et en plus groupé avec d'autres films du label). Si vous le croisez à ce prix là je vous conseille de ne pas attendre qu'il dégringole tellement plus...
1Kult.com, le Webzine du cinéma alternatif en continu !
------------
Le site : http://www.1kult.com
Le facebook : http://www.facebook.com/1kult
le twitter : http://www.twitter.com/1kult
Le compte viméo : http://www.vimeo.com/webzine1kult

Avatar de l’utilisateur
1kult
Cadreur
Messages : 4329
Inscription : 27 sept. 10, 00:54
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar 1kult » 7 août 17, 16:34

Clementine (Du-yeong Kim, Corée du Sud, 2004)

Image

ATTENTION NANAR ! Ca a des allures de film de combat, mais on se retrouve avec un drama, type comédie de remariage bien lacrymale, avec une gamine insupportable, des acteurs qui jouent comme des patates tièdes, un scénario des plus improbables (un des points culminants : une femme apprend que la petite fille dont elle s'est attachée est sa propre fille ! ) et 2 petits combats aussi foireux et mal foutus que le reste. Forcément, la grande attraction c'est la présence de Stiveun la mouette. Il fait à peine plus qu'un cameo (2 minutes au début, 1 au milieu et 6 minutes à la fin.

J'ai eu beau essayer de le regarder sérieusement, au bout de 30 minutes je suis passé en VF. Et là : une autre dimension, un pur bijou nanarlandesque. Comment est on passé à côté de cette niaiserie faisandée, avec sa petite fille qui s'exprime comme une abrutie (ce qui ne semble pas le cas dans la VO) et ce doubleur qui imite Philippe manoeuvre bourré ? Dans ce cas, et seulement dans ce cas, ça vaut le coup de chopper le film à 3 euros grand grand max pour un fou rire entre potes pas dupes sur le machin et bien arrosés au beaujolais nouveau 2006.

Le DVD ? On s'en fout, ça fait l'affaire, et la présentation de Dionnet vante les qualités de Steven Seagal, qu'il semble apprécier. C'est pas là qu'on sera convaincu par les performances du bonhomme.

J'ai fait un petit best of du meilleur du pire, si ça vous intéresse, MP et je vous envoie un lien. ;)
Dernière édition par 1kult le 23 août 17, 13:56, édité 1 fois.
1Kult.com, le Webzine du cinéma alternatif en continu !
------------
Le site : http://www.1kult.com
Le facebook : http://www.facebook.com/1kult
le twitter : http://www.twitter.com/1kult
Le compte viméo : http://www.vimeo.com/webzine1kult

Avatar de l’utilisateur
tenia
Howard Hughes
Messages : 17265
Inscription : 1 juin 08, 14:29
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar tenia » 7 août 17, 16:42

1kult a écrit :Stiveun la mouette.


Tu veux dire Otarie obèse, non ? :uhuh:

Avatar de l’utilisateur
1kult
Cadreur
Messages : 4329
Inscription : 27 sept. 10, 00:54
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar 1kult » 7 août 17, 16:45

Il y a 2 écoles :

Image

Ou alors :

Image

:mrgreen:
1Kult.com, le Webzine du cinéma alternatif en continu !
------------
Le site : http://www.1kult.com
Le facebook : http://www.facebook.com/1kult
le twitter : http://www.twitter.com/1kult
Le compte viméo : http://www.vimeo.com/webzine1kult

Avatar de l’utilisateur
1kult
Cadreur
Messages : 4329
Inscription : 27 sept. 10, 00:54
Contact :

Re: Derniere vague Asian Star

Messagepar 1kult » 28 août 17, 10:24

The Red Shoes (Kim Yong-gyun, Corée du Sud, 2005)

Image

Un jour, on se rendra compte que la J-Horror, puis la K-Horror (et le reste : Thaïlande, Chine, HK), conspué à sa sortie, est comparable aux Gialli transalpins. Dans quelques années, ce genre de films ultra-codés narrativement, à tel point qu'on soit agacé par cette consanguinité, sera, j'en sus certain, adoré par des gens qui y verront juste ses expérimentations formelles et partiront à la recherche des pépites du genre. Parmi elles, The Red Shoes a une place particulière : son pitch est résolument très con (après la VHS maléfique, après le téléphone portable maléfique... les chaussures maléfiques !) et l'histoire est sinon un copier-coller, très proche de ses modèles, à tel point qu'on aurait envie de passer son chemin. Mais deux choses viennent sauver tout ça : en réalité, ces chaussures rendent ses propriétaires complètement folles, et il faut voir la mère et la fille (de 8-10 ans) se battre avec une violence ahurissante pour les précieuses contrefaçon de Louboutin rose bonbon. Les séquences de cauchemar sont somptueuses, et rappellent parfois les meilleurs Mario Bava (oui, oui, je ne dis pas ça en l'air, grand fan du père Mario), avec la même gestion des couleurs. La séquence culminante : l'amie un peu forte qui va se retrouver dans la boutique de vêtements, du jamais vu qui fout vraiment mal à l'aise (j'en ai eu mal aux chevilles). Mais il y a d'autres moments chocs, notamment ces belles couleurs, ou ces geysers de sang. Alors oui il faut se fader un récit des plus classiques pour celui qui a déjà vu 2-3 Ringueries et autres Ju-Hon 12, et l'actrice principale est un poil énervante, mais pour ces passages dantesques et son soin formel, le film vaut le coup.

Le DVD propose deux montages (le montage ciné et le Director's cut). Je n'ai vu que le second, peut-être que le premier est plus efficace ? Les bonus sont très nombreux (comm audio, interviews, etc) et la présentation de Dionnet est anecdotique. Trouvable pour moins de 5 euros en occase, c'est conseillé pour un visionnage, et plusieurs séquences à revoir et montrer à ses amis pour peut qu'ils soient eux aussi amateurs du genre.

1Kult.com, le Webzine du cinéma alternatif en continu !
------------
Le site : http://www.1kult.com
Le facebook : http://www.facebook.com/1kult
le twitter : http://www.twitter.com/1kult
Le compte viméo : http://www.vimeo.com/webzine1kult