Satantango (B. Tarr) en dvd en 2006

Rubrique consacrée aux DVD de films récents, tournés après 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Boo!
Doublure lumière
Messages : 606
Inscription : 14 avr. 03, 23:04

Messagepar Boo! » 5 nov. 06, 18:35

Blue.Velvet a écrit :
BOO! a écrit :L'opening sequence de Satantango et quelques autres vidéos pour se familiariser avec l'univers du cinéaste avant de passer à l'achat :

http://www.youtube.com/watch?v=Rj57-Do- ... ed&search=


Juste regardé l'opening sequence pour ne pas trop me spoiler le film. La vache ! ( :mrgreen: ) ça fait très Tarkovskien, comme plan.


Je précise qu'il n'y a pas de spoiler dans la scène d'ouverture... :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
Marcus
Jamais trop Tarr
Messages : 5051
Inscription : 5 févr. 04, 16:05
Localisation : En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Messagepar Marcus » 5 nov. 06, 18:45

Blue.Velvet a écrit :
BOO! a écrit :L'opening sequence de Satantango et quelques autres vidéos pour se familiariser avec l'univers du cinéaste avant de passer à l'achat :

http://www.youtube.com/watch?v=Rj57-Do- ... ed&search=


Juste regardé l'opening sequence pour ne pas trop me spoiler le film. La vache ! ( :mrgreen: ) ça fait très Tarkovskien, comme plan.


On compare facilement Tarr à Tarkovski, mais, outre le début du nom de famille, il n'y a guère que l'organisation millimétrée des plans séquences qui puissent les rapprocher.
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain

Avatar de l’utilisateur
Helward
rat d'auteur
Messages : 5566
Inscription : 17 août 06, 10:25
Localisation : Rech. Optimum désesp.

Messagepar Helward » 14 nov. 06, 16:17

Test du dvd d'Artificial Eye sur DvdBeaver, pour ceux que çà intéresse.

Avatar de l’utilisateur
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Messages : 18184
Inscription : 26 déc. 04, 18:31
Localisation : sleeping in the midday sun...

Messagepar gnome » 14 nov. 06, 16:52

Helward a écrit :Test du dvd d'Artificial Eye sur DvdBeaver, pour ceux que çà intéresse.

Ils ont l'air de dire que le Clavis est moins bon... :?
Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
Marcus
Jamais trop Tarr
Messages : 5051
Inscription : 5 févr. 04, 16:05
Localisation : En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Messagepar Marcus » 14 nov. 06, 17:43

gnome a écrit :
Helward a écrit :Test du dvd d'Artificial Eye sur DvdBeaver, pour ceux que çà intéresse.

Ils ont l'air de dire que le Clavis est moins bon... :?


Ca a pas l'air bien grave. Et entre nous, j'ai jeté un oeil sur le Clavis, je suis bien incapable de voir de quoi ils parlent. C'est d'ailleurs assez étonnant, car le master est censé être le même.
Par contre, le packaging a l'air mieux, c'est bien tentant.
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5224
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Messagepar Blue » 14 nov. 06, 18:06

Je ne comprends pas pourquoi la durée annoncée sur DVDBeaver pour l'édition AE est de 5H59 (~360min) alors que tout le monde parle d'un film de 7H30 (sur IMDB : 450min) :?:

Même avec les 4% du PAL, ça me parait gros.
C'est moi qui déconne ou il y a un souci ?

Sur DVDtimes ils donnent 413min et sur Amazon 419min.
FAUDRAIT SAVOIR :roll:

Avatar de l’utilisateur
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Messages : 18184
Inscription : 26 déc. 04, 18:31
Localisation : sleeping in the midday sun...

Messagepar gnome » 14 nov. 06, 19:00

Marcus a écrit :Ca a pas l'air bien grave. Et entre nous, j'ai jeté un oeil sur le Clavis, je suis bien incapable de voir de quoi ils parlent. C'est d'ailleurs assez étonnant, car le master est censé être le même.

C'est bien ce que j'avais cru comprendre...
D'autant que Clavis annonce l'édition comme "approuvée par monsieur Béla Tarr"...

Par contre, le packaging a l'air mieux, c'est bien tentant.

Oui, mais pas de sous-titres français... Même s'il y a peu de dialogues...
Moi, ça va, mais pour le faire partager à mon épouse... :?
Surtout un film de cette longueur...
Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
Marcus
Jamais trop Tarr
Messages : 5051
Inscription : 5 févr. 04, 16:05
Localisation : En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Messagepar Marcus » 14 nov. 06, 22:14

Blue.Velvet a écrit :Je ne comprends pas pourquoi la durée annoncée sur DVDBeaver pour l'édition AE est de 5H59 (~360min) alors que tout le monde parle d'un film de 7H30 (sur IMDB : 450min) :?:

Même avec les 4% du PAL, ça me parait gros.
C'est moi qui déconne ou il y a un souci ?

Sur DVDtimes ils donnent 413min et sur Amazon 419min.
FAUDRAIT SAVOIR :roll:


C'est une erreur de typo, si tu additionnes les durées des 3 dvds ça donne 6h59, comme le Clavis.
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5224
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Messagepar Blue » 14 nov. 06, 22:27

Marcus a écrit :
Blue.Velvet a écrit :Je ne comprends pas pourquoi la durée annoncée sur DVDBeaver pour l'édition AE est de 5H59 (~360min) alors que tout le monde parle d'un film de 7H30 (sur IMDB : 450min) :?:

Même avec les 4% du PAL, ça me parait gros.
C'est moi qui déconne ou il y a un souci ?

Sur DVDtimes ils donnent 413min et sur Amazon 419min.
FAUDRAIT SAVOIR :roll:


C'est une erreur de typo, si tu additionnes les durées des 3 dvds ça donne 6h59, comme le Clavis.


En effet. Voilà qui me rassure, merci :D
Vu le prix, je vais me laisser tenter par cette release et prendre dans la foulée le Werckmeister Harmonies/Damnation.

Après, faut avoir le temps de regarder tout ça (ça sera parfait pour les longues soirées d'hiver).

gozusim
Stagiaire
Messages : 55
Inscription : 1 juil. 05, 11:11

Messagepar gozusim » 15 nov. 06, 11:49

gnome a écrit :
Marcus a écrit :Ca a pas l'air bien grave. Et entre nous, j'ai jeté un oeil sur le Clavis, je suis bien incapable de voir de quoi ils parlent. C'est d'ailleurs assez étonnant, car le master est censé être le même.

C'est bien ce que j'avais cru comprendre...
D'autant que Clavis annonce l'édition comme "approuvée par monsieur Béla Tarr"...


oui, les masters sont les mêmes... forcément approuvés puisque c'est Béla Tarr qui s'en occupe.

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5224
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Messagepar Blue » 25 nov. 06, 19:43

J'ai eu le temps de voir "Satantango" aujourd'hui (commencé le visionnage à 11h pour finir vers 18h30 :mrgreen: ).

Verdict à chaud : film immense dans tous les registres, comme je pouvais le présager. Enormément de passages qui me resteront longtemps en tête (la fille avec le chat filmé en plan séquence, le discours de Irimias filmé en plan séquence, le tango endiablé filmé en plan séquence :wink: , le dernier plan réinventant le fondu au noir, etc). C'est ce qu'on appelle un tour de force.
Belle direction d'acteurs animaux, au passage (vaches, chat, chevaux, hibou) :mrgreen:

J'ai été assez étonné de voir comment Bela Tarr pouvait varier l'échelle de ses plans. Les plan rapprochés sont très fréquents. Certains cinéaste filment toujours à distance, toujours en plan séquences. Bela Tarr par contre peut très bien filmer du champ/contre champ "classique". J'aime beaucoup ces cassures de rythme et ces variations de distance. Cela confère au film sa grande richesse formelle.

Par contre, pour moi le film pose un vrai problème en terme de longueurs. Je considère qu'avoir des milliers de kilomètres de pellicule et de ne pas savoir synthétiser quand il le faut, peut donner lieu à certaines scories et c'est ce que j'ai vu aujourd'hui. De ce fait, le film respecte sûrement le bouquin dont est tiré le script, mais il me laisse un arrière goût de pas toujours découpé quand il le faut.

C'est pourquoi j'attends fermement de voir ce que donne des Bela Tarr plus courts sur la durée (ce sera à priori pour ce soir car je compte bien enchaîner sur "Damnation" et "Les harmonies Werckmeister").

Note : 9/10 (= 10 - 1 : pénalité pour certaines longueurs)

Avatar de l’utilisateur
Marcus
Jamais trop Tarr
Messages : 5051
Inscription : 5 févr. 04, 16:05
Localisation : En train de prendre le thé avec Bela Tarr

Messagepar Marcus » 26 nov. 06, 02:42

La durée est à mes yeux totalement justifiée pour faire ressentir l'abandon de ces personnages et de ces vies qui se déroulent sans plus rien à espérer, en regardant le temps couler.
Reprocher à Bela Tarr de ne pas savoir couper quand il le faut sur ce film, c'est comme reprocher à Rivette de ne pas savoir couper Out 1 (enfin, c'est juste mon avis :wink: )
Elle était belle comme le jour, mais j'aimais les femmes belles comme la nuit.
Jean Eustache, La Maman et la Putain

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5224
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Messagepar Blue » 26 nov. 06, 03:05

Marcus a écrit :La durée est à mes yeux totalement justifiée pour faire ressentir l'abandon de ces personnages et de ces vies qui se déroulent sans plus rien à espérer, en regardant le temps couler.
Reprocher à Bela Tarr de ne pas savoir couper quand il le faut sur ce film, c'est comme reprocher à Rivette de ne pas savoir couper Out 1 (enfin, c'est juste mon avis :wink: )


Durée justifiée les trois quart du temps, mais j'avoue avoir quelque fois décroché quand je savais que pendant les 5 minutes qui allaient suivre, j'allais voir un type marcher le long d'une route. Et quand il n'y a pas d'éléments plus intéressant que ça dans le cadre, ou que le score (magnifique) est absent, bof...
Et puis sur sept heures de film, le risque de virage au tic de mise en scène est énorme.

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7813
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Messagepar Eusebio Cafarelli » 17 janv. 07, 23:04

Quelqu'un aurait essayé les Miklos Jancso et pourrait m'en dire plus (ça a l'air très beau, d'après les extraits sur le site de Clavis) ?
Image

Avatar de l’utilisateur
phylute
La France peut être fière
Messages : 25848
Inscription : 2 janv. 04, 00:42
Localisation : Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Messagepar phylute » 18 janv. 07, 08:04

Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)