Menu
Livres

Joe dante - l'art du je(u)

Un livre de Frank LAFOND

224 pages
Editeur : Rouge Profond
Date de sortie : 3 novembre 2011
Prix Indicatif : 22 euro

Acheter sur Amazon

Analyse et Critique

Joe Dante est un cinéaste culte dont l’œuvre si singulière méritait une analyse approfondie. En France, peu d'ouvrages ont été consacrés à ce réalisateur souvent réduit à son plus grand succès commercial : Gremlins. En publiant Joe Dante - L’art du je(u), Frank Lafond nous livre une analyse passionnante du cinéma de Dante. Professeur d’université, Frank Lafond est spécialiste du cinéma fantastique et en particulier de Jacques Tourneur au sujet duquel il a publié le passionnant Jacques Tourneur, les figures de la peur chroniqué dans nos pages. Pour rédiger son essai consacré à Joe Dante, Frank Lafond a rencontré et échangé avec le cinéaste. Manifestement disponible et toujours aussi passionné, ce dernier lui a fourni des éléments d’analyse pertinents et inédits. L’auteur s’est également plongé dans une riche bibliographie et dans l’œuvre du réalisateur dont il a tenu à omettre aucun pan.

Joe Dante - L’art du je(u) est décomposé en quatre grandes parties. La première, Un spectateur critique, se penche sur la jeunesse de Joe Dante. De ses premières expériences cinématographiques à ses premières critiques (en 1962 dans le magazine Famous Monsters of Filmland) on y découvre un jeune cinéphile aux goûts très prononcés et ayant un penchant évident pour le genre fantastique et la contre-culture. Dans cette partie, Frank Lafond revient également sur Trailers From Hell, site internet dédié aux bandes-annonces et co-géré par Dante depuis 2007. Toutefois, il passe rapidement sur The Movie Orgy, montage marathon au sujet duquel le cinéaste n’a manifestement pas voulu beaucoup communiquer…

La deuxième partie de l’ouvrage est intitulée D’un film aux autres. Elle occupe la plus grande partie de l’essai et se consacre aux liens tissés par les films de Joe Dante avec le cinéma. Frank Lafond y développe la notion d’allusionnisme (forme d’intertextualité cinématographique) ainsi que le "Syndrome de Wak" (en référence à l’extra-terrestre d’Explorers qui récite tout ce qu’il a entendu et vu à la télévision). Il met ainsi en évidence une des caractéristiques du cinéma de Joe Dante : l’art de la citation et de l’auto-citation. Dans ce contexte, le spectateur est placé au cœur d’un jeu consistant à confronter sa culture cinéphile au jeu de pistes dressé par Dante. L'auteur démontre ainsi le caractère quasiment inépuisable du cinéma de Joe Dante, chaque vision de ses films entraînant de nouvelles découvertes... Les exemples illustrant cette approche sont extrêmement nombreux et témoignent à la fois de la richesse de l’oeuvre du cinéaste et du travail de recherche approfondi mené par Frank Lafond !

La troisième partie (Le spectateur en jeu) est consacrée à la façon dont le cinéaste joue des conventions de son art. On peut notamment y lire un chapitre passionnant sur le regard caméra, mais également un autre dédié aux génériques. Ici, Frank Lafond montre comment Joe Dante rompt avec le classicisme pour jouer avec le spectateur dont la place est perpétuellement perturbée.

La dernière partie, intitulée America Boulevard, analyse les films de Joe Dante sous l’angle des rapports que ceux-ci entretiennent avec la société américaine. Frank Lafond y décortique en détail l’anticonformisme de Dante et ses différences profondes avec des cinémas plus "conservateurs" comme celui de Robert Zemeckis (les exemples relatifs à Retour vers le futur sont particulièrement pertinents). Ce chapitre se clôt par une analyse passionnante des Banlieusards, dans lequel il traite notamment du thème de la masculinité.

D’un  point de vue formel, ces quatre grandes parties occupent 224 pages, parfaitement illustrées par environ 300 clichés dont une cinquantaine en couleur (trois photos d’un film inachevé furent même sélectionnés par Joe Dante en personne). Avec cet ouvrage, Frank Lafond nous offre une approche inédite du cinéma de Joe Dante. Une analyse détaillée, foisonnante, entrecoupée de nombreux propos inédits, dont le contenu nous offre de nouvelles  pistes de lecture des films du réalisateur de Panic sur Florida Beach. Après avoir refermé Joe Dante - l’art du je(u),  il est fort à parier que le lecteur sera pris d’une furieuse envie de se (re)plonger dans ce cinéma si singulier.

En savoir plus

Site de Frank Lafond

Page de l'éditeur

Joe Dante sur DVDClassik

Par François-Olivier Lefèvre - le 12 janvier 2012